Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 20:20

Dr ROWEN : "Les vaccins peuvent être plus dangereux que vous l'ayez jamais imaginé"!

 

Dr Rowen -Measles

Inquiets par rapport à la rougeole ?  Si vous êtes vacciné, bien sûr ! Si vous avez mon âge et que vous avez eu la chance de faire une rougeole sauvage, il n’y a aucune raison de vous tracasser.

 

La rougeole est bien trop têtue pour pouvoir être éradiquée. Dans une province chinoise, 99% des enfants ont été vaccinés mais la rougeole reste fortement répandue. Vous ne devez pas être un génie pour comprendre cela. Il est clair que le vaccin contre la rougeole ne fonctionne pas comme on l’avait annoncé. En fait,  dans notre pays, nous avons connu épidémie sur épidémie dans ce qu’on nous a dit être des populations vaccinées. (Voir : une épidémie de rougeole dans un collège avec l’exigence de « prématriculation » - Am.J. Public health, 1991, Mar : 81 (3) : 360-4.PMID :1994745.

 

Il y a longtemps que j’ai écrit un article sur la possible mise en danger de la jeune génération. Les vaccins ne s’adressent qu’à une partie de votre système immunitaire, le système des anticorps, et ils laissent « dormir »  la partie essentielle du système immunitaire, à savoir l’immunité cellulaire. Les deux sont absolument indispensables pour permettre le plein développement de l’immunité.

 

On a démontré que l’immunité vaccinale  diminuait avec le temps. Il est vraiment malheureux qu’au cours des épidémies de rougeole on critique et blâme les parents qui refusent d’administrer à leurs enfants des vaccins qui peuvent endommager leur système immunitaire, alors que les données américaines et chinoises démontrent qu’ils n’ont pas tort.

 

Vous ne verrez jamais pareille explication dans les médias, mais je voulais vous informer ! – Si j’avais aujourd’hui un enfant en âge d’école, je l’enverrais jouer avec des amis qui font la rougeole et la varicelle. Et si mon enfant attrapait la rougeole, je lui administrerais beaucoup de vitamine A et lui ferais bénéficier de la thérapie par l’ozone. De cette manière, je pourrais éliminer les virus en la moitié de temps qu’il n’en faut généralement pour les éliminer (par expérience avec d’autres virus).

 

Ce n’est que dans une certaine mesure qu’il faut craindre la rougeole. La chose est VRAIMENT sérieuse si c’est une première infection qui touche un ADULTE. Quant aux enfants, il est rare  qu’ils fassent de mauvaises complications.  Le taux de décès est de 1-2 pour 100.000 cas. Mais je parie que je pourrais réduire ces taux de 95% grâce à l’oxydation et à la vitamine A (Au cours d’une épidémie en Afrique, la vitamine A a permis de réduire de 80% les complications : Am. J. Clin. Nutr. 1991, Nov ; 54(5) : 890-5)  - Maintenant, il est clair que je ne voudrais pas faire partie du 1 pour 100.000 qui pourrait présenter des complications mortelles. Mais la vaccination est-elle justifiée par rapport à des risques aussi minces ?

 

Nous avons une génération d’handicapés du système immunitaire dans notre jeunesse. L’asthme, l’eczéma et autres maladies du système immunitaire sont endémiques. L’autisme a explosé. On atteint une situation de crise.

 

J’ai eu de la chance d’avoir fait la rougeole, la varicelle, la rubéole, les oreillons etc. La recherche montre que si nous vivons dans un environnement stérile, notre système immunitaire ne pourra que s’affaiblir. Les maladies de l’enfance peuvent, il est vrai, présenter un petit risque (risque qui selon moi pourrait pratiquement être éliminé par des thérapies oxydatives). Mais il pourrait y avoir avec les vaccins beaucoup plus de risques de dysfonctionnement immunitaire permanent, et même de cancer que les experts ne relèveront jamais, étant ainsi incapables d’en établir l’origine. Même les complications horribles de la polio ont, il y a déjà trois générations, été atténuées par une forme de thérapie par l’ozone, l’irradiation ultraviolette du sang et la vitamine C par voie intraveineuse.

 

Je ne suis pas d’accord du tout avec le programme de vaccination forcée. L’immunité de groupe s’est avérée être un échec (voir série d’articles ci-dessous). L’immunité des vaccins qui diminue avec le temps, rend éventuellement possible le fait que toute une génération abusée par les vaccins devienne vulnérable aux maladies que leurs corps auraient des difficultés à maîtriser en tant qu’adultes, alors que leur système immunitaire risque d’être dérangé pour la vie. Je vous en supplie informez-vous et prenez conscience des échecs des vaccins AVANT de condamner les mamans qui, avec raison, ne veulent pas mettre leurs chers enfants dans les mains de ceux qui administrent les dangereuses potions d’une Big Pharma discréditée.

 

Si les vaccins étaient vraiment le fin du fin, pourquoi le gouvernement Américain aurait-il accordé une totale impunité juridique aux firmes au cas où un vaccin devrait causer des dommages à l’un de vos enfants ? (A titre personnel, je pense qu’il s’agit d’une violation des droits.) Quelque chose sent donc ici bien mauvais. En ce qui me concerne, je pratique des thérapies qui ne peuvent faire de mal. Mais vous n’imaginez pas que le gouvernement puisse me garantir une immunité juridique en cas de négligence, comme c’est le cas pour Big Pharma avec ses vaccins et autres produits.

 

Lire l’article complet du Dr Rowen.

 

Source : Health Impact News

 

Voir aussi :

 

L’immunité de groupe : une science de pacotille

 

L’immunité de groupe : mythe ou réalité ?

 

L’épidémie silencieuse : l’histoire cachée des vaccins

 

L’échec du vaccin contre la varicelle

 

Le mythe de l’immunité de groupe

 

L’immunité de groupe par la vaccination : une totale impossibilité

 

L’immunité de groupe : un fait ou un mythe ?

 

En Anglais :


The Truth About Measles the Mainstream Media is Suppressing


Arizona Cardiologist Responds to Critics Regarding Measles and Vaccines


UCLA Medical Center Pediatrician: Let Parents Choose on Measles Vaccine

 

- See more at: http://healthimpactnews.com/2015/dr-rowen-measles-spread-by-those-vaccinated/#sthash.eyWzzfsL.dpuf

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Rougeole
commenter cet article

commentaires

F.Germain 08/02/2015 20:40

L'OMS elle-même, préconise la vitamine A, en cas de rougeole :

[…] "Dans les pays en développement, il convient d’administrer à tout enfant pour lequel on pose le diagnostic de rougeole, 2 doses de complément vitaminique A à 24 heures d'intervalle. Ce
traitement permet de pallier le déficit en vitamine A qu’entraîne la maladie même chez les enfants bien nourris et peut aider à prévenir les lésions oculaires et la cécité.

L’administration de vitamine A au moment du diagnostic peut contribuer à éviter les lésions oculaires et la cécité. De plus, il a été établi que l’administration de vitamine A permettait de réduire
la mortalité rougeoleuse de 50%."[…]

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs286/fr/

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA