Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 19:09

Comme Initiative Citoyenne l'avait fait en son temps, en 2011 et en 2013, d'autres associations (françaises) viennent d'écrire aux directions d'établissements scolaires pour leur rappeler leurs obligations juridiques et déontologiques dans le cadre de la vaccination scolaire anti-HPV qui se profile à l'horizon. Et le moins qu'on puisse dire, au vu de la dangerosité extrême du Gardasil (constatée partout dans le monde, au Japon, en Colombie, au Brésil, en Espagne, etc.) et le nombre de signataires, à ce stade, de la pétition citoyenne contre cette vaccination scolaire, c'est que les directeurs d'école vont littéralement marcher sur des oeufs et qu'ils ne seront pas à l'abri de poursuites s'ils n'ont pas "assuré leurs arrières"!!

 

Lisez (et diffusez dans les écoles de vos enfants) cet excellent courrier citoyen!


DIRECTEURS marchent sur des oeufs

Si les directeurs agissent comme de simples petits exécutants bien dociles, voilà ce qui pourrait en effet arriver à certains d'entre eux quand la colère parentale sera encore montée d'un cran...


Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

Doctorix 08/10/2014 00:15

Pardon, j'abuse un peu ce soir.
On trouvera dans ce lien une lettre-type de protestation, si un jour on tente d'imposer à votre enfant une vaccination non désirée:
http://www.onnouscachetout.com/themes/medecine/vaccins-mensonges.php
A l'époque, le BCG était obligatoire, mais les termes sont corrects vis-à-vis de n'importe quel vaccin, y-compris ceux qui nous préoccupent aujourd'hui.

Doctorix 08/10/2014 00:01

Petit rappel utile:
"le courant profond de l’évolution législative va dans le sens de la sauvegarde de la liberté individuelle face à la puissance de l’institution publique ou privée. Or, le dernier texte en date se
trouve être la loi du 4 mars 2002 dite loi Kouchner (art. L. 1111.4 al. 3 du code de la santé publique), qui affirme solennellement : “Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué
sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment.”

Or, il ne faut jamais oublier qu’une vaccination est un acte médical, et non pas, comme on voudrait trop souvent nous le faire croire, un acte administratif."
Extrait de
http://www.votresante.org/news.php?dateedit=1258095270
Bon à savoir:
« De ce fait, l’admission en crèche ne peut être subordonnée à une attestation de vaccination (Conseil d’Etat, 29 juillet 1994, n°102334, Courty c/département des Pyrénées-Atlantique). »
"...le père était juriste et est allé devant le Conseil d’Etat qui a rendu son verdict en précisant qu’il n’existe aucun dispositif législatif autorisant un directeur de crèche à exiger un vaccin
que le législateur n’aurait pas rendu obligatoire. C’est le décret du Conseil d’Etat n° 102334."
Décret qu'on pourra ressortir à l'occasion.
(Extrait de http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2007/09/28/6364534.html )

Doctorix 07/10/2014 21:03

Je ne suis pas bien convaincu qu'on puisse compter sur le Conseil de l'Ordre pour chercher des poux dans la tête des chefs d'établissement imprudents...
Mais enfin, on peut toujours tenter de les en persuader.
Je me souviens par contre qu'imposer une vaccination non obligatoire à qui que ce soit peut mériter la prison, et une forte amende (2 ans de prison et 15.000 euros, selon mes souvenirs
imprécis).
Et ça, ça calme le plus convaincu des vaccinalistes, fut-il chef d'établissement.
Je ne sais pas si cette saloperie sera proposée ou imposée en France, mais cette lettre sera dans les mains de tous les chefs d'établissement de mon secteur sous peu, par mes soins.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA