Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 23:20

logo vaccinews web

Voilà une question qui se pose vraiment au sujet de ce site et ce pour plusieurs raisons.

 

D'abord se pose la question de l'indépendance de ce site et de ce groupe dont le président, le virologue belge, Pr Marc Van Ranst...

  

Sur le site de la Revue Politique, on peut notamment lire: 

 

« Dans un rapport publié en juin 2007 par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) sur l’opportunité de vacciner les nourrissons contre la gastro-entérite à rotavirus, l’un des auteurs, le Prof. Marc Van Ranst, président du Commissariat interministériel « Influenza » et virologue à l’Institut Rega pour la recherche médicale (KUL), déclare un conflit d’intérêts : « Avoir reçu une rémunération pour des présentations sur le rotavirus lors de réunions de médecins généralistes ». De qui ? Le KCE ne le précise pas. Mais à l’époque de la rédaction du rapport, un seul vaccin était disponible en Belgique : le Rotarix de GlaxoSmithKline (GSK) »

 

Ensuite, ce site vient de publier un article sur la décision japonaise de cesser de recommander les vaccins anti-HPV.... il l'a publié parce qu'il n'avait d'autre choix. Mais la question de l'objectivité de ce site est clairement remise en question quand on sait qu'ils ont intitulé cet article en essayant de choisir le titre qui écornerait le moins l'image des vaccins: "Le Japon met en place une communication proactive au sujet de sa décision de ne plus recommander les vaccins anti-HPV."

 

Ce site donne évidemment la primeur aux discours minimisateurs qui consistent à essayer de faire croire qu'il n'y a pas de lien établi entre les effets secondaires constatés au Japon (mais aussi partout ailleurs dans le monde) et les vaccins Gardasil et Cervarix. Tout n'est donc finalement toujours que coïncidence en matière de risques vaccinaux, comme c'est crédible!!

 

C'est d'ailleurs aussi clairement ce qui transparaît de la petite vidéo simpliste dans laquelle on entend le Pr Van Ranst présenter le site VacciNews.net et ses objectifs affichés. Le tout avec une petite musique et des photos attendrissantes d'enfants. On entend ainsi cet expert non indépendant qu'est le Pr Van Ranst (et qui préside ce panel) évoquer l''indépendance de plusieurs experts qui seraient ainsi garants de la qualité des informations d'un tel site. Pour le sérieux du discours, il faudra toutefois repasser car on est ici dans une communication infantilisante typique, faite uniquement d'affirmations gratuites et autres arguments d'autorité qui ne convaincront vraiment que les plus crédules: "Pourquoi faire vacciner vos enfants? Parce que les vaccins sauvent des vies"; "Les vaccins ne causent pas l'autisme, cela a à chaque fois été vérifié" etc etc.

 

Van-Ranst--Vaccinews.JPG

 

Si on veut donc des informations un peu plus consistantes et étayées, on se référera au site d'Initiative Citoyenne qui signale et commente de nombreuses publications scientifiques mais qui donne aussi la parole à de nombreux acteurs de cette problématique, trop souvent exclus des grands médias (des victimes, des scientifiques, des médecins, etc).

 

On confrontera par exemple le sérieux de ce site et du discours du Pr Van Ranst à la rubrique "conflits d'intérêts" de notre site, mais aussi aux 23 articles suivants par exemple:

 

La sécurité des vaccins pose vraiment problème: les officiels le savent

 

Sécurité des vaccins: on se fout carrément de vous!

 

Alexis, 2 ans: encéphalopathie épileptogène après 4 vaccins faits le même jour

 

Victoire au Conseil d'Etat d'une enfant handicapée à 95% après le Pentacoq

 

Le vaccin Prevenar est-il sûr et sans danger?

 

"Ma fille est handicapée après le Prevenar et le ROR faits en même temps"

 

Sécurité des vaccins: l'ONE questionné par recommandé

 

Eric: la tragédie d'une vie (après des vaccins)

 

L'aluminium vaccinal responsable de maladies incurables... témoignage

 

GSK a-t-elle peur que ses stratégies soient dévoilées?

 

Infanrix hexa: le document confidentiel accablant

 

Prevenar 13: documents confidentiels accablants

 

Graves dysfonctionnements à l'agence belge des Médicaments AFMPS

 

Ethique vaccinale & prostitution de la Science

 

La publicité vaccinale des autorités reconnue comme TROMPEUSE par le JEP

 

Fatigue chronique, fibromyalgie & vaccinations

 

30 années de documents confidentiels sur les vaccins (Royaume-Uni)

 

L'avis du pédiatre américain Dr Palevsky sur les vaccins

 

Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé

 

Reconnaître des effets secondaires de vaccins (Dr G. Buchwald)

 

L'immunologie dévoyée par le dogme des vaccins

 

Le gâchis des vaccins et les solutions d'une immunologiste

 

Ce que les médecins pensent des vaccins: l'enquête choc non publiée de l'INPES

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Conflits d’intérêts -experts
commenter cet article

commentaires

michel 09/07/2013 23:48

Continuez d'écrire des billets de bon sens.
Mon bon sens me dit que si votre interprétation de l'expérience de Migram est juste, alors la vaccination a encore de longs jours devant elle.
Au fait, quelles études avez-vous faites?

michel 02/07/2013 19:01

"Si nous disposions de données comparant des enfants vierges de tout vaccin à des enfants vaccinés sur 40 ou 50 ans de temps avec comparaison des cancers, des maladies chroniques etc, là au moins
ça aurait du sens d'oser affirmer que les vaccins ne font pas courir de risques significatifs aux gens mais des gens comme vous et la fausse Science de laquelle vous semblez vous revendiquer
crèvent de trouille d'effectuer une telle comparaison... il faut peut-être se demander pourquoi."

1)Il faudrait un contingent suffisamment grand de personnes non vaccinées pour avoir un pouvoir statistique suffisant.

2) Il faudrait aussi que les 2 groupes évoluent de façon homogène pour éviter tous les facteurs de confusion. Comprenez-vous ce qu'est un facteur de confusion? Sinon, voir
http://www.minerva-ebm.be/articles/fr/woordenlijst_fr/Facteurs_de_confusion.htm

3) Il faudrait que les non-vaccinés soient isolés des personnes vaccinées (par exemple pour éviter un effet "immunité de groupe")

Bref, c'est rigoureusement impossible. En outre, pourquoi des effets ne seraient visibles qu'à long terme? Surtout si on est pas soumis aux produits/substances de façon continue.

Votre réponse (vos réponses en fait) concernant cette "vilaine" Science est avant tout rhétorique et démontre votre méconnaissance sur le sujet.

Si le coeur vous dit, rien ne vous empêche de proposer une publication. Si les reviewers refusent la publication, ils seront tenus de le justifier. C'est comme cela que se passe la soumission d'un
article. Auriez-vous peur de tenter l'expérience?

Initiative Citoyenne 04/07/2013 22:28



Votre réponse en 1) est évidemment le prétexte de choix pour tenter (en vain) de justifier que ce genres d'analyses de bon sens n'ont encore JAMAIS été réalisées officiellement en plus de 200 ans
de vaccination, ce qui signe tout bonnement le degré d'irresponsabilité, d'aveuglement des promoteurs de la vaccination et le caractère expérimental de tous les vaccins quels qu'ils soient depuis
tout ce temps.


Votre point 2) ne tient pas, en plus de 200 ans, ce genre de comparaison aurait pu et dû être menée, mais vous tentez de justifier l'injustifiable.


Votre point 3) ne tient pas non plus car nous ne parlons pas de comparer l'incidence des maladies infectieuses contre lesquelles on vaccine dans les deux groupes mais "le prix à payer de la
vaccination de masse" en termes de maladies chroniques, allergiques, neurodégénératives et des cas de cancers.


Donc vous tentez de justifier que vous refusez d'être dans la Science en disant en fait aux gens qui nous lisent "la vraie Science est impossible, en 200 ans de temps on n'en a jamais voulu"
mais il faut continuer d'avoir confiance dans la vaccination. Vous n'êtes donc absolument pas crédible pour un sou. Votre question sur l'utilité d'évaluations à long terme est elle aussi le
témoin d'une irresponsabilité et d'une ignorance terriblement préoccupantes. Les mécanismes immunitaires peuvent parfois prendre des mois à se mettre en branle, tout n'est pas de l'ordre de
l'immédiateté comme c'est par exemple le cas avec une anaphylaxie. Lorsqu'on s'adresse à des gens en bonne santé, il est un peu facile de limiter l'analyse des effets à seulement quelques jours
(twinrix: 4 jours, engerix: 5 jours; gardasil: 14 jours, etc) et donc d'assimiler tout le reste à "de pures coïncidences". Avec ce genre d'astuces méthodologiques profondément malhonnêtes, il est
alors merveilleusement facile de continuer à tourner en rond dans le cercle vicieux anti-scientifique de la vaccination et de surtout continuer à prétendre que c'est impossible d'évaluer et de
comparer rigoureusement vaccinés et non vaccinés.


Votre final dévoile qui est dans la rhétorique plus que dans le pragmatisme et l'analyse véritable des tenants et aboutissants réels de la situation vaccinale car vous savez très bien que les
grandes revues sont liées aux pharmas (BMJ, Lancet etc, qui ont par exemple noué un partenariat avec Merck, fabricant mondial de vaccins et du Gardasil notamment). Ces revues ne sont pour la
plupart jamais neutres par rapport aux fabricants et les plus petites revues sont comme par hasard à chaque fois jugées non suffisamment importantes pour que ce qui s'y trouve soit, par principe,
jugé crédible. Si vous ne savez pas penser par vous-même en dédaignant toute réflexion hors des grandes revues, alors continuez donc votre chemin, vous faites partie des 70% de gens que Milgram
avait démontrés comme suivant aveuglément les avis des autorités. Bonne route dans ce sinistre train alors!


 



michel 01/07/2013 10:18

Les enfants non vaccinés sont protégés par les enfants vaccinés (immunité de groupe =D ). D'autre part, quand on se penche sur les "études" faites part des anti-vacc démontrant que les enfants
non-vacc se portent mieux, on constate que les auteurs ont une maîtrise toute relative des outils statistiques. Quand on compare l'étude Kogel et KIGGS, on voit tout de suite la différence...

Biais d’échantillonnage (récolte de données par sondage), barres inexistantes voir sous évaluées, ... L'effectif des non-vaccinés étant très faible, il faut faire TRES attention à l’interprétation
des stats que l'on obtient.

Mais ça, les anti-vacc n'en n'ont cure.

Initiative Citoyenne 02/07/2013 18:20



La question reste toujours la même: se faire vacciner... A QUEL PRIX?!


Certains enfants vaccinés sont aussi des vecteurs de maladies et d'épidémies parce que les vaccins affaiblissent le système immunitaire et c'est d'ailleurs ce qui fait que quantité d'enfants
vaccinés sont tout le temps malades, sous antibiotiques, souffreteux et choppent tout ce qui passe! Combien de jeunes bien vaccinés contre la coqueluche (même petits) ne transmettent pas la
coqueluche de façon insidieuse et à minima parce que les vaccinés font parfois des formes paucisymptomatiques mais qui peuvent malgré tout avoir raison de la vie de jeunes nourrissons encore trop
jeunes pour être vaccinés, sans que personne ne puisse alors prendre des précaution d'isolement (la fausse protection vaccinale ayant eu un côté trompeur)? La vaccination contre la coqueluche
induit une multiplication par 40 au niveau de l'arbre bronchique du bacille proche Bordetella parapertussis, ...


La vaccination contre les pneumocoques par l'ancienne version du Prevenar s'est traduite par UNE HAUSSE DES MENINGITES A PNEUMOCOQUES comme l'a signalé le Figaro alors que plus de 85% des enfants
étaient vaccinées. Donc le simplisme de vos propos en dit évidemment long sur votre idéologie.


Quant aux aspects méthodologiques que vous évoquez, cela pourRAIT avoir du sens si les études officielles auxquelles vous vous référrez étaient vraiment bien conçues et exemptes du moindre biais
ce qui n'est évidemment pas le cas. Si nous disposions de données comparant des enfants vierges de tout vaccin à des enfants vaccinés sur 40 ou 50 ans de temps avec comparaison des cancers, des
maladies chroniques etc, là au moins ça aurait du sens d'oser affirmer que les vaccins ne font pas courir de risques signitifatifs aux gens mais des gens comme vous et la fausse Science de
laquelle vous semblez vous revendiquer crèvent de trouille d'effectuer une telle comparaison... il faut peut-être se demander pourquoi. Et dès lors en attendant, des enquêtes sur 5 ans de temps
(par comparaison aux quelques jours ou semaines des études biaisées des fabricants qui comparent des vaccinés à d'autres vaccinés CAD ZERO VALEUR!) ont nettement plus de poids et de signification
que le baratin officiel, enrobé pour les besoins de l'idéologie de tous les pseudos attributs de la précision et de la rigueur méthodologique!


Commencez donc pas la base. LA BASE MÊME de la méthodologie fiable, avant d'essayer de jouer sur les guirlandes et les boules de noël. Car votre "sapin" tout entier ne tient même pas debout!



gordo 30/06/2013 23:20

Je me demande si vous avez des enfants?

Initiative Citoyenne 30/06/2013 23:25



Certains d'entre nous en ont et d'autres pas. Justement à ce propos, vous avez vu les articles qui expliquent, données à l'appui, qu'en réalité, la santé des enfants non vaccinés est
globalement bien meilleure que celle des enfants vaccinés? Quand on sait que les enfants n'ont pas leur mot à dire et que toute leur vie peut-être foutue à jamais avec ces batteries de vaccins,
ça donne vraiment à réfléchir et c'est à espérer qu'un maximum de parents s'informent assez plutôt que de se limiter aux seuls arguments d'autorité basés sur la peur et l'émotion des Van Ranst et
compagnie!



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA