Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 00:26

C'est véritablement la question qu'on peut se poser après lecture de l'article du 2 &3 juillet dernier paru dans Le Soir et intitulé "Méningites: Les enfants francophones moins protégés que les flamands.":

 

article KCE, pneumocoques

 

 

Car, en effet, nous avions effectivement fait parvenir à la presse concernée les résultats de nos investigations  concernant précisément la recommandation du centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) en faveur de ces nouveaux vaccins antipneumococciques.

Pour rappel, il se trouve que ces recommandations ne proviennent pas d'un groupe d'experts indépendants puisqu'au moins 9 personnes du panel d'experts présentent des conflits d'intérêts avérés.

 

Dès lors, déontologiquement parlant, on ne peut que se demander POURQUOI cet article n'en fait même pas mention. Pas une ligne, une malheureuse ligne pour rappeler que, par conséquent, cette recommandation n'est scientifiquement peut-être pas aussi rigoureuse que cela. Or, à partir du moment où autant de personnes chargées d'évaluer l'intérêt de ces vaccins sont liées à l'industrie, on se doute de la tendance probable à minimiser voire nier les risques potentiels de ces vaccins et la "protection" dont l'article parle est donc peut-être toute relative.

 

Une fois encore, on remarque que l'omission de ce genre de données fondamentales participe à la désinformation du public et partant, à une violation indirecte de la loi sur les droits du patient de 2002 (droit au consentement éclairé notam.).

 

Une fois encore, on remarque que les données pertinentes sont éclipsées en faveur de contrastes tout à fait inintéressants et de jeux de concurrence absurdes entre les communautés ("en Flandre, c'est mieux, ils ont Vaccinnet et pas en Comm. Française"; "en Flandre, les enfants sont mieux protégés que les francophones" et autres futilités).

 

Ce qui concerne la santé de tous les enfants de ce pays et d'autres doit pouvoir être publié, débattu et servir de base de discussion entre les parents et le médecin de leur choix. Or, il y a deux certitudes en la matière: tout conflit d'intérêt peut nuire au jugement clinique et à l'intérêt du patient et secundo, ce ne sont pas les médecins débordés et désinformés à tour de bras par l'industrie pharmaceutique qui informeront les parents des conflits d'intérêts régnant au sein d'instances comme le KCE. Voilà pourquoi la presse devrait absolument mieux remplir son rôle, de façon plus honnête et surtout plus rigoureuse.

 

Voir aussi: Les documents confidentiels accablants sur le Prevenar 13

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Conflits d’intérêts -experts
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA