Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 20:55

Emission télévisée VTM : VACCINER OU NON ?

 

D’après Rob, ‘t Prikje, Juin 2013

 

Dessin--t-Prikje--1-.jpg

 

Certains d’entre vous m’ont peut-être vu avec Zoé dans l’émission télévisée « Telefacts » sur la vaccination du 5 février 2013. Plusieurs personnes m’ont fait connaître leurs réactions : elles regrettaient que l’émission n’ait pas été neutre et surtout équilibrée. J’ai eu personnellement le même avis. Ce fut en fait un parfait échantillon de manipulation et de désinformation des téléspectateurs. Bien que j’aie eu l’occasion de m’entretenir pendant plus d’une heure avec les journalistes et malgré leur promesse de faire « un reportage équilibré », nous avons eu droit à des demi-vérités, ainsi qu’à une série de purs mensonges. Je dois vous dire avoir été très déçu de ce manque d’honnêteté des personnes qui ont réalisé cette émission.

 

Quelques mensonges

 

Le professeur Van Damme déclare que les « vaccins sont sans risques ». Voilà le mensonge le plus hallucinant de ce reportage !

 

« Sans risques » : même les fabricants ne le prétendent pas ! Dans un rapport de la firme GSK, on peut, en résumé, trouver ceci : « entre octobre 2009 et octobre 2011, environ 1750 effets secondaires de notre vaccin Infanrix Hexa ont été rapportés, parmi lesquels on trouve 36 décès ».L’Infanrix Hexa (6 vaccins en un) est celui que les enfants de deux mois reçoivent normalement en Belgique et ailleurs. Il s’agissait ici d’un rapport confidentiel destiné aux autorités sanitaires mais pas au grand public.

 

« Ont été rapportés » : donc, comme on sait que seuls 1 à 10% des effets secondaires sont officiellement rapportés (***), selon un calcul rapide, le nombre total de décès se situerait entre 200 et 2.000, et le nombre total d’effets secondaires entre 8.000 et 80.000 ; et ce, pour ce seul vaccin combiné !

 

Les journalistes de VTM savaient la chose; je le leur avais précisé au cours de notre entretien et donné le lien vers le document confidentiel de GSK.

 

Comment est-il donc possible que ces journalistes ont, sans broncher, permis au Pr Van Damme de prétendre que ces vaccins étaient « sans risques ». Comment est-il possible que les médias soient à ce point « corrompus » ?...

 

Une étude de fin 2011 compare 34 pays développés et conclut : au plus on vaccine dans un pays, au plus la mortalité infantile de ce pays augmente. Les chercheurs ont, d’une manière très claire, mis en valeur le parallélisme entre le nombre de vaccins administrés et le nombre de décès. – La chose n’est-elle pas incroyable ?

 

Pour les détails : https://pdfzen.com/2522fe ou  https://pdfzen.com/4ee347

 

En bref : mortalité infantile :

 

3,36/1000 dans les pays qui administrent de 12 – 14 vaccins aux bébés

3,89/1000                                                        15 -  17

4,28/1000                                                        18 -  20

4,97/1000                                                        21 -  23

5,19/1000                                                        24 -  26

 

Conclusion des chercheurs : une bonne partie de la mortalité infantile est peut-être due à la vaccination. Mais, dans les statistiques, cette conclusion reste camouflée sous d’autres appellations, comme par exemple la « mort subite du nourrisson ».

 

Pourquoi ce professeur aurait-il des raisons de mentir ?

 

J’étais déjà quelque peu au courant que notre professeur Van Damme n’était pas à un mensonge près, vu que ses dernières interventions dans les médias étaient parsemées d’erreurs, d’inexactitudes assez faciles à déceler pour une personne qui a déjà creusé certains sujets.

 

Aujourd’hui je comprends mieux le pourquoi : mercredi dernier, j’ai appris par des connaissances que son Centre de Recherches était en grande partie financé par GSK et autres firmes pharmaceutiques.

 

Dessin--t-Prikje--2AA---.jpg

 

Ne me croyez pas

 

Mon conseil est donc de ne plus jamais croire ces professeurs. Je vous demande également de ne pas me croire. Mais, si le sujet vous intéresse, lisez et renseignez-vous. Selon mon expérience, c’est la seule manière de savoir ce qu’il en est effectivement. Pour un excellent départ, vous avez le merveilleux site d’une maman néerlandaise qui en sait encore beaucoup plus que moi : www.vaccinvrij.nl

 

Personnellement vous pourrez trouver mes écrits aux adresses suivantes : https://pdfzen.com/2522fe  et https://pdfzen.com/4ee347

 

Revirement d’opinion

 

Comme je l’ai déjà dit, j’étais en colère et choqué à la suite de ce reportage. Mais aujourd’hui, j’y vois malgré tout un aspect positif, car, comme me l’a écrit un ami : le revirement d’opinion sur la vaccination a commencé – parce qu’autrement ils n’auraient jamais fait pareil reportage. »

 

En d’autres mots, de plus en plus de gens commencent à prendre conscience des mensonges que nous font gober les médias (et les autorités), et des discours comme ceux du professeur Van Damme ressemblent plus à des derniers soubresauts d’agonie ou à des combats d’arrière garde destinés à faire peur aux gens ou à les rendre fous. J’espère que ce ne sera pas le cas pour vous !!

 

Pour papa Rob en tout cas pas !!

 

Rob

 

(***) - David A. Kessler, M.D. JAMA, June 2, 1993, V.269, n°21 p. 2765

 

Seul environ 1% des réactions graves (des médicaments) sont rapportées à la FDA

 

- Hazell,L., Shakir SA :Drug Saf. 2006;29:385-96

 

“La déclaration spontanée est loin d’être exhaustive, puisqu’on estime que seuls 1 à 10% des EI graves sont notifiés.”

 

‘t Prikje , Juin 2013

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Médias & vaccins
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA