Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 20:13

LES VACCINS CONTRE LE CANCER :

 

Le prochain grand marché pour Big Pharma  dépend du fait qu’il n’y ait pas de traitements efficaces (officiels) contre le cancer

 

cancer-vaccine-research.jpg

 

Health Impact News, 8 février 2014

 

L’industrie du cancer est probablement l’activité la plus lucrative aux Etats-Unis.

 

Six milliards de dollars provenant des impôts du contribuable sont redistribués à des agences fédérales qui s’occupent de la recherche sur le cancer, tels que l’Institut National du Cancer (NCI). Le NCI reconnaît que les frais médicaux en matière de traitements du cancer s’élèvent à 125 milliards de dollars, avec une augmentation prévue de 39%, soit 173 milliards de dollars pour 2020. Est-il possible de trouver une autre industrie pouvant afficher pareils chiffres et pareille croissance ?

 

Pour que le cancer (ou toute autre maladie) puisse représenter un marché profitable, il semble évident que le marché et le potentiel de croissance doivent reposer sur le fait qu'il n'existe PAS de traitement réellement curatif. Si l’on trouvait un traitement efficace pour la maladie, notamment un remède naturel qui ne nécessiterait pas l’achat de produits pharmaceutiques coûteux, le business du cancer disparaîtrait. Il y aurait une perte d’énormes revenus fiscaux et de centaines de milliards de dollars provenant des ventes. Il y aurait des dizaines de milliers, si pas des centaines de milliers de personnes qui perdraient leur travail dans le domaine médical du moins dans le cadre du système traditionnel actuel.

 

Pour pouvoir comprendre comment le système médical envisage le cancer comme une maladie rentable pour l’investissement, il suffit de s’en référer au communiqué de presse du « Market Reports Online » qui documente le potentiel de marché pour les nouveaux vaccins contre le cancer.

 

Les vaccins contre le cancer représentent une option viable pour le traitement de plusieurs types de cancers pour lesquels on ne possède aujourd’hui pas de traitement efficace. (Il est à noter que l’on admet que les produits d’une industrie de plus de 100 milliards de dollars utilisés pour traiter le cancer, soient inefficaces).

 

Les vaccins thérapeutiques et prophylactiques contre le cancer constituent les deux grands secteurs du marché de ce type de vaccins.

 

Avec l’approbation des dépenses prévues pour le cancer de la prostate (Provenge by Dendreon), le domaine des vaccins contre le cancer a reçu un coup de pouce sans précédent. On s’attend en conséquence à ce que de nombreuses compagnies fassent leur entrée dans ce domaine hautement profitable de la prévention, du traitement et potentiellement de la guérison du cancer. (Il convient de noter que chaque médicament ayant trait au cancer doit tout d’abord recevoir « l’approbation » du gouvernement, de la FDA. Donc, cette première « approbation » des dépenses pour un vaccin contre le cancer pourra permettre à d’autres compagnies de sauter sur le marché et de créer leurs propres vaccins, comme de solliciter un financement à partir de vos impôts pour mettre ces médicaments au point.)

 

Le marché des vaccins, en particulier celui des vaccins contre le cancer a bien résisté à la crise économique mondiale, contrairement à de nombreux secteurs des sciences de la vie qui ont été sérieusement touchés.

 

En raison de l’assèchement des pipelines et de la pression croissante qu’exerçait l’expiration des brevets, les grandes compagnies pharmaceutiques ont vu dans le marché du vaccin une ressource potentielle pour les investisseurs. Il est connu que les vaccins contre le cancer permettent des gains plus importants que les médicaments génériques du fait de la nature même de la maladie et de la demande urgente de pareils vaccins. (Etant donné l’expiration des brevets d’anciens médicaments, Il convient de noter que la motivation pour développer des vaccins contre le cancer présente une rentabilité plus élevée. – L’efficacité du médicament n’est ni examinée ni discutée. Pourquoi le serait-elle ? Cela tuerait le marché.)

 

En 2012, le marché américain des vaccins contre le cancer a été estimé à 14 milliards de dollars. Le marché s’attend à ce que les diagnostics de cancer touchent, chaque année, 1,5 million de personnes supplémentaires. Avec une telle augmentation, le marché du vaccin contre le cancer devrait s’accroître de 10% pour dépasser les 20 milliards de dollars en 2018. Le marché des vaccins contre le cancer est en nette phase de croissance aux Etats-Unis et serait, semble-t-il, très prometteur. (Il est intéressant de noter que les possibilités de pareille croissance explosive du marché des vaccins contre le cancer repose sur le fait que l’on ne guérira pas ou que l’on ne diminuera pas le nombre des cancers – sinon le marché s’effondrerait.)

 

Intégralité du communiqué de presse: ICI 

  

Ce qui n’est pas mentionné dans ce communiqué de presse c’est la raison pour laquelle le marché du vaccin est en général si lucratif. Contrairement à n’importe quel autre produit pharmaceutique, il ne vous est pas possible de poursuivre une compagnie pharmaceutique en justice pour des vaccins défectueux, des dommages ou des décès dus aux vaccins. La raison de cela, c’est que dans les années 1980, les plaintes déposées en justice pour dommages ou décès dus aux vaccins ont été si nombreuses, que les fabricants de médicaments ont fait du chantage  auprès du Congrès en faisant savoir qu’ils ne pourraient désormais plus fabriquer de vaccins s’ils n’obtenaient pas l’immunité juridique par rapport à des poursuites. Le Congrès s’est donc senti obligé d’adopter une législation pour empêcher quiconque de poursuivre les compagnies pharmaceutiques pour dommages ou décès dus aux vaccins et la Cour Suprême a confirmé cette mesure en 2011.

 

C’est donc bien la raison principale pour laquelle les vaccins représentent un marché aussi lucratif. Le gouvernement a soutenu, avec les vaccins, la plus grande bulle financière de tous les temps. Pour une plus ample information sur cette authentique bulle financière, il suffit de jeter un coup d’œil  sur l’exposé de Michael Belkin, un analyste financier de renommée mondiale : « La bulle des vaccins »

 

Les compagnies pharmaceutiques ne pourraient en fait jamais survivre avec leurs vaccins dans un marché vraiment libre. Elles ont besoin de la protection du gouvernement pour pouvoir vendre leurs produits. Le gouvernement a fait pour ces compagnies un excellent travail en les aidant à commercialiser leurs produits, et les grand médias ont fait leur part en ne dévoilant pas les véritables effets secondaires que ces produits défectueux  causent dans la vie des gens.

 

Ben Swann est ce journaliste primé qui a quitté les grands médias pour pouvoir enfin dire la vérité. Il a produit une excellente vidéo (Truth in Media : Vaccine Court and Autism Cover-up exposed – La vérité des medias: le tribunal des vaccins et l’autisme dévoilés Cette vidéo explique comment fonctionne le Tribunal des Vaccins et pourquoi les histoires ayant trait aux dommages et aux décès causés par les vaccins n’apparaissent presque jamais dans les médias grand public.

 

Nous sommes en fait en train de nous pencher sur le mariage de deux marchés très lucratifs qui sont en train de s’unir pour produire la plus grande vache à lait que l’industrie pharmaceutique ait jamais connue : le traitement du cancer et les vaccins.

 

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, et comme le communiqué de presse sur les marchés l’a admis, ces produits reposent sur le fait que le cancer n’est pas guéri. Un traitement qui amènerait la guérison du cancer ne peut être commercialisé.

 

J’ai utilisé le mot « commercialisé »  au lieu de « développé », parce que plusieurs traitements efficaces du cancer ont déjà été mis au point. Mais ces traitements ne sont pas approuvés par la FDA ; ils existent dans la clandestinité ou à l’extérieur des Etats-Unis. On retrouve plusieurs d’entre eux au sud de la frontière mexicaine. Pour avoir un excellent résumé des traitements alternatifs et efficaces du cancer (bien qu’ayant été attaqués par le gouvernement), voir la vidéo « Cancer : the Forbidden Cures » (Cancer : les traitements interdits)

 

Dans les temps actuels, le Dr Burzynski a lutté pendant des années pour que son traitement du cancer parfaitement documenté et efficace soit reconnu aux Etats-Unis. Si cependant il réussissait, il serait la première personne qui obtiendrait un brevet et dont le traitement du cancer serait approuvé en dehors des sociétés pharmaceutiques. Pouvons-nous imaginer à quel point cela pourrait affecter le marché et le business du cancer, comme décrit plus haut ? Pour plus d’informations sur le Dr Burzynski, voir « Cancer patients Die as FDA Restricts Dr Burzynski’s Treatment. » (Des patients atteints de cancer meurent parce que la FDA restreint les traitements du Dr Burzynski)

 

Un film primé a été tourné sur ces traitements et en voici la bande de lancement.

 

Comme nous l’avons indiqué ci-dessus, le marché pharmaceutique américain ne peut survivre dans un marché libre. Le gouvernement doit le soutenir. Il ne manque pas non plus de faire des recettes provenant des royalties avec des vaccins comme le vaccin contre le HPV.

 

La seule chose qui puisse les arrêter, c’est VOUS, le consommateur, tant que vous en avez encore le choix. Seules des personnes en bonne santé pourront renverser cette énorme industrie pharmaceutique – qui doit pouvoir disposer de gens malades pour pouvoir survivre. Il suffit de dire « NON » aux médicaments et aux vaccins.

 

Le traitement du cancer du Dr Burzynski que la FDA a tenté de supprimer :

 

http://www.tropicaltraditions.com/burzynski-the-movie.htm

 

http://healthimpactnews.com/2014/cancer-vaccines-the-next-huge-market-for-big-pharma-depends-on-no-cures-for-cancer/

 

Pour en savoir plus :

Truth in the Media : Vaccine Court and Autism

http://www.youtube.com/watch?v=wfqpZqEP6gg

 

CANCER: The forbidden cures

http://www.youtube.com/watch?v=EtjvbE9w58A

 

Témoignage impressionnant du père d’un enfant traité par le Dr Burzynski (anglais)

http://www.youtube.com/watch?v=0QqAzs0TF6A

 

CANCER : les traitements interdits – Le cancer est la seule maladie qui ait été vaincue des douzaines de fois sans que le public en soit informé. Pourquoi ?

 

cancer-the-forbidden-cures-DVD.jpg

 

Ces explications apportent un nouvel éclairage sur le déni dramatique des officiels vis-à-vis des effets secondaires particulièrement graves, nombreux et inquiétants des vaccins HPV Gardasil et Cervarix. Plusieurs études scientifiques ont pu objectiver, chiffres à l’appui, à quel point ces vaccins donnent lieu à davantage d’effets secondaires que les autres (qui ne sont déjà pas en reste !). Mais voilà, comme on a collé (frauduleusement puisque cela n’a encore été jamais vérifié) l’étiquette de « vaccins anti-cancer » sur le Gardasil et le Cervarix, il s’agit pour l’establishment de défendre bec et ongles ces vaccins et de tenter en cela de protéger le reste du « concept » et tous les autres vaccins « anti-cancer » à venir. Et peu importe pour les milliers de jeunes filles (et maintenant aussi les jeunes hommes puisqu’on vaccine aussi les hommes contre le HPV au Canada, aux USA et en Australie) qui seront sacrifié(e)s sur l’autel de ce concept mercantile absurde.

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Industrie pharmaceutique
commenter cet article

commentaires

Docteur X 09/02/2014 23:59

"Mais ces traitements ne sont pas approuvés par la FDA ; ils existent dans la clandestinité ou à l’extérieur des Etats-Unis. On retrouve plusieurs d’entre eux au sud de la frontière mexicaine."
J'ai cru reconnaître dans cette description le Laetrile, dont vous auriez tout intérêt à connaître l'histoire, ici contée:
http://resistance71.wordpress.com/2013/01/18/sante-g-edward-griffin-un-monde-sans-cancer-lhistoire-de-la-vitamine-b17-livre-ii-5eme-et-derniere-partie/
Produit interdit en France, soi-disant pour sa toxicité: il l'est en effet: environ mille fois moins cependant que n'importe quelle molécule de chimio.
Il faut lui adjoindre une dizaine de produits qu'on trouve facilement en pharmacie (vitamines, compléments alimentaires, enzymes pancréatiques, etc, rien que des bonnes choses).
Egalement de la vitamine B15 qu'on fait venir du Mexique facilement.
Mais le Laetrile est détruit par la douane française.
Il faut donc le faire venir par la Belgique ou la Suisse.
J'ai fourni à une de mes patientes l'ensemble du traitement, avec bien des complications. En effet, après sa première injection de chimio (qui avait nécessité la pose d'une voie d'entrée près de la
clavicule, car cela est tellement toxique que ça brûle tous les tissus que ça touche), elle a tellement souffert qu'elle a refusé toute injection ultérieure. Ce qui me donnait "à peu près" le droit
de lui proposer une solution alternative, pour qu'elle ne soit pas abandonnée à son sort. C'est "à peu près" légal.
J'ai fourni une ordonnance pour les produits légaux, et lui ai donné les adresses internet pour se procurer elle-même la vit B15 et le Laetrile, tous deux interdits. Je lui ai donné des tuyaux pour
avoir une adresse en Belgique où les faire adresser, et ils sont revenus en France en catimini jusqu'à sa boite aux lettres. La Belgique n'a pas manqué de prélever au passage 80 euros de droits de
douane, soit dit en passant, environ 30%. Ce trafic digne des contrebandiers m'a moitié amusé, moitié agacé.
Ainsi, je suis resté "à peu près dans la légalité.
Je sais qu'une hirondelle ne fait pas le printemps.
Mais son cancer opéré, avec atteinte ganglionnaire, lui donnait une espérance de vie moyenne de quatre mois, avec les souffrances liées à la chimio en prime.
Le traitement officiel aurait coûté environ 15.000 euros. Renouvelable en cas de survie improbable.
(Par contre elle a du débourser de sa poche environ 500 euros pour les produits que j'ai conseillés, qui ne seront pas remboursés, pour un traitement complet sur deux à trois mois).
J'ai touché moi-même deux ou trois fois 23 euros sur cette période, je l'avoue.
Un an après, elle a une forme éblouissante. Sa fille, dentiste, n'a pas porté plainte contre moi, pas plus qu'aucun de ses enfants. Son chirurgie et son gastro lui disent qu'elle a beaucoup de
chance.
Mais moi, j'enrage de ne pas pouvoir faire la même chose pour une centaine de patients, afin de savoir s'il s'agit de chance, ou de tout autre chose.
Pour terminer, aller vous renseigner sur les possibilités alternatives en lisant ce bouquin:
http://www.cancertruth.info/merci_pour_votre_achat.html/sqaj039481823uurwqe9aifjasndfj9pw38u.pdf

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA