Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 16:15

WORLD-WAR-Z.JPG

190 MILLIONS DE DOLLARS... c'est le prix qu'a coûté cette super production hollywoodienne dans laquelle joue Brad Pitt... déjà plus d'un million deux cent milles entrées en France pour ce film qui vient de sortir et qui est inspiré d'un roman de Max Brooks.

 

Difficile vu le budget du film de ne pas imaginer que les producteurs ont pu recevoir un petit coup de pouce des pharmas et de l'OMS qui ne rêvent que de ça, une pandémie mondiale avec à la clé aussi, une vaccination mondiale. Les projets de nouveaux vaccins n'arrêtent pas de se succéder, avec le H7N9 notamment. L'OMS vient encore il y a peu de modifier une nouvelle fois sa définition de pandémie, tout étant fait pour assouplir cette définition et pouvoir décréter quasiment à tout moment une pandémie de ceci ou de ça.

 

Et cette suspicion nous semble d'autant plus fondée que la fin initialement envisagée du film n'est pas celle qui fut finalement retenue. En effet, initialement, il n'était pas prévu qu'on finisse par trouver un vaccin. Le site de Lavoixdunord titre en effet un article "World War Z: découvrez la fin étonnante qui a été annulée par le studio." : « La fin de World War Z telle qu'on peut la voir au cinéma n'est pas du tout (mais alors pas du tout) la même que celle qui était prévue au départ. Rien à voir avec ce qu'on a pu voir au cinéma donc, et le "vaccin" n'est donc jamais trouvé. Une fin plus facile pour lancer une suite mais qui ne devait pas convenir au studio car bien trop sombre pour un film interdit aux moins de 13 ans. »

 

Dans ce film, on tente évidemment de préparer l'opinion publique à une vaccination massive et profilée comme "salvatrice", tout en faisant passer pour respectables et utiles des institutions comme l'ONU ou l'OMS.

 

Le film présente la Nature comme coupable et pourrie (sic!) et raconte une pandémie dans laquelle les zombies s'attaquent aux gens sains et non aux malades, pseudo raison pour laquelle les gens ne pourraient soi-disant se protéger qu'en s'infectant avec des virus pour lesquels il existerait "fort heureusement" des vaccins, comme... le virus du H1N1!

 

Il s'agit donc clairement d'un film qui essaie de blanchir la gestion calamiteuse du H1N1 par l'OMS tout en essayant de redorer l'image des vaccins. Il s'agit donc d'un film politique commandité par ceux qui trouvent leurs casseroles trop lourdes à traîner dans la perspective des prochaines pandémies tant attendues... Evidemment, les gens incultes ou crédules n'y verront que du feu. Ce n'est pas le premier film qui véhicule de gros messages subliminaux. Hollywood a de tout temps été un instrument socio-politique non négligeable. Et la critique est comme par hasard dithyrambique. La critique va souvent dans le sens de ce que le système souhaite en général...

 

L'analyse suivante est très intéressante sur ce film et mérite d'être lue.

 

Pour tous les analystes sérieux du domaine de la vaccination, il est évident qu'il y a une préparation et un rêve de certains d'une vaccination massive, mondiale et si possible forcée, sous couvert de telle ou telle menace grave. Tous les signaux l'indiquent. Notre site regorge d'indices à ce propos. Mais ça fait sans doute peur à certains qui préfèrent se mettre la tête dans le sable... jusqu'au jour où. La vraie menace n'est pas un microbe X ou Y mais le prétexte qui sera pris de vacciner massivement avec des vaccins forcément expérimentaux.



Voir aussi cette vidéo-ci de Christophe Alévêque qui oppose finalement "le salut du bon sens citoyen" à la dictature et à la tyrannie des technocrates et autres "experts" de l'OMS ou d'ailleurs....



 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pandémies à gogo
commenter cet article

commentaires

Frank 15/07/2014 07:06

Cette analyse tout justement me semble elle même manipulatrice et à charge. Je ne dis pas que la thèse ici défendue est fausse mais que la présentation qui est faite est totalement orientée et
n'évoque pas la réalité. En effet la thèse est soutenue, fort bien, la synthèse faite immédiatement, mais l'antithèse jamais. Est-ce bien objectif ? Nous savons tous que non. Il faut essayer d'être
honnête dans sa critique. Déjà sous-entendre que la film par son budget de 190 millions aurait reçu un apport financier de l'OMS est grotesque. Le Hobbit à bénéficié de plus 250 millions de budget
et il ne me semble pas qu'il soit financé pour autant par les personnes de petites tailles... Le procédé est donc tout à fait spécieux et aucunement fondé ni encore moins documenté. Ensuite il faut
regarder tous les éléments dans le film et ne pas trier ceux qui nous arrangent pour défendre notre thèse, aussi respectable et crédible soit elle. Il est par exemple à noter le comportement de
l'O.N.U dans le film, bien impuissante à faire expulser du bateau les personnes 'non-utiles' et totalement inexistante dans la résolution de la pandémie autrement que par les errances du personnage
principal, on est loin il me semble de la vision d'une organisation puissante, utile et efficace... Ensuite, concernant l'OMS, il faut voir qu'il n'ont trouvé aucune solution par eux-mêmes, et
qu'ils sont même contaminés par imprudence au sein de leur centre... Encore une fois, ça ne fait pas très sérieux... Très mauvaise pub. Il faut l'arrivée du héros pour qu'il donne sa solution et
qu'il aille de lui même faire le nécessaire... L'OMS dans tout cela semble elle aussi bien impuissante. Ensuite, au moment de choisir une pathologie, il est précisé que s'il s'inocule un virus du
tiroir de gauche s'en est terminé pour lui... C'est donc reconnaître qu'il y a un certain nombre de virus pour lesquels l'OMS ne possède aucun remède... Encore une fois, mauvaise pub. Enfin à aucun
moment l'OMS ne trouve un virus contre la pathologie, mais simplement une solution de 'camouflage' alors que la pandémie perdure sur toute la planète... Toutes ces pièces là doivent être données
dans une analyse objective, puis ensuite d'ailleurs discutées et tout spécialement quand on parle de 'manipulation', pardon de le dire, mais l'article ci dessus paraît bien plus manipulateur que le
film puisse l'être, et je ne prétends pas qu'il ne le soit pas. Voilà, un peu de 'bon sens', non ?

Docteur X 15/07/2013 21:19

Définitivement, et même si je ne peux garantir la proportion exacte, l'OMS est constitué pour moitié de malfrats arrosés par les laboratoires, l'autre moitié étant faite des imbéciles qui les
écoutent.
Ce qui laisse un peu de place, mais très peu, à l'honnêteté au sein de cet organisme.
Car il vient toujours un temps où la bêtise confine à la malhonnêteté.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA