Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 11:23

Je suis Charlie… et Kevin, et Cynthia…

Ou l’histoire de l’autocensure de la presse

 

8 janvier  2015 : la France entière est bouleversée. L’attaque meurtrière dans les locaux de Charlie Hebdo soulève une vague mondiale d’indignation. La réaction du peuple français est sans égale. Un simple slogan se répand dans le pays et bien au-delà « Je suis Charlie ». Un symbole de la défense de la plume et du crayon contre les Kalachnikov. Le message est clair comme de l’eau de roche : nous ne permettrons jamais à personne de nous voler notre liberté de la presse, notre liberté de parler !

 

Cela réchauffe le cœur de voir un peuple uni d’une manière si spontanée pour défendre une valeur importante, pour isoler le terrorisme et l’extrémisme et le contrer par un message de tolérance et de paisible solidarité.

 

Cet événement nous touche aussi de manière cruelle. Que penser de l’autocensure de la presse, du « cordon sanitaire » qui musèle le mouvement critique des vaccinations dans son entier année après année ?

 

CENSURE (a)

Les victimes de la tuerie de Charlie Hebdo et les otages pris à Paris méritent notre compassion mais la multitude de victimes qui chaque année perdent leur vie ou leur santé après une vaccination est passée professionnellement sous un silence de mort par la presse entière sans exception. Notre presse a-t-elle le droit de proclamer sa liberté d’expression alors qu’ils ignorent délibérément et consciemment le sort des victimes des vaccinations ? Ont-ils le droit d’accuser les terroristes musulmans alors qu’ils couvrent les crimes de la mafia des pharmas sous couvert de charité ?

 

Non, bien sûr que non, et c’est cependant notre réalité quotidienne. Et cela fait mal. Aux militants qui savent qu’ils combattent un puissant adversaire, et surtout aux nombreuses victimes qui ne peuvent attendre la moindre justice de la part de cette même presse qui réclame sa liberté d’expression avec tant de passion.

 

Pouvons-nous espérer que ces événements dramatiques ouvrent les yeux d’au moins quelques journalistes et leur fasse comprendre qu’il est grand temps d’enlever leur masque de Janus ?

 

Dr Charlie Gaublomme,

 

pour le Forum Européen de Vigilance Vaccinale 

http://www.efvv.eu  

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Médias & vaccins
commenter cet article

commentaires

Bernard Guennebaud 10/01/2015 14:51

En Inde, au Bangladesh en 1974, au cours de la campagne d'éradication de la variole. Une page du terrorisme vaccinale avec les meilleures intentions du monde ("nous ne voulions pas que les
populations attrapent la variole"). Oui mais si les populations fuyaient par tous les moyens les équipes de vaccination, c'est qu'il y avait une raison. Elles avaient déjà expérimenté ou entendu
parler de la trainée de variole que la vaccination forcenée des contacts laissait derrière elle. On le savait depuis plus d'un siècle (voir [2]).

La raison de cela est ce que j'appelle l'effet Buchwald : la superposition, même quelques jours avant le contage, du virus vaccinal et sauvage aggrave ou déclenche la variole même chez des
personnes qui l'auraient évité sans cette vaccination intempestive. J'ai analysé cela dans [3] et c'est pratiquement confirmé sur des singes en primo-vaccination (aggravation) (voir [4]). Extrait
de mon article (je laisse la traduction à Charlie Gaublomme):

Grenough page 635, colonne 2 - 636 colonne 1 [1] :
Opération vaccinale ou militaire ?
« The actual application of containment so defined, however, often produced chaos in the affected villages.
The initial stage in the evolution o f a coherent containment policy was marked by an almost military style attack on infected villages . . . . In the hit-and-run excitement of such a campaign,
women and children were often pulled out from under beds, from behind doors, from within latrines, etc. 
Almost invariably a chase or forcible vaccination ensued in such circumstances ... We considered the villagers to have an understandable though irrational fear of vaccination ... We just couldn't
let people get smallpox and die needlessly. We went from door to door and vaccinated.
When they ran, we chased. When they locked their doors, we broke down their doors and vaccinated them. »
{Quand ils couraient, nous les pourchassions. Quand ils barricadaient leurs portes, nous fracassions leurs portes et les vaccinions.} 
Évidemment de telles méthodes engendrèrent des résistances et des protestations !!! Quand on réalise que ce furent justement ces vaccinations forcenées qui, loin de protéger la population de
la variole, exacerbèrent les épidémies on pourrait être pris de vertige ...
[1] L'article de Paul Greenough sur les campagnes coercitives de vaccination :
http://archives.evergreen.edu/webpages/curricular/2007-2008/globalhealth/files/globalhealth/Greenough%20Intimidation%20in%20South%20Asian%20Smallpox.pdf
[2] La variole au 19ième siècle en France : compilation par moi-même :
http://p5.storage.canalblog.com/56/75/310209/68965169.pdf
[3] http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2012/02/03/23430717.html
[4] http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2012/01/03/23148650.html

Charlie

F.Germain 10/01/2015 12:55

Michèle Rivasi: "Le système de santé est complètement pourri"

http://www.dailymotion.com/video/x2e1qlu_michele-rivasi-le-systeme-de-sante-est-completement-pourri_news

"Les laboratoires pharmaceutiques achètent tout le monde"

Michèle Rivasi se veut plus explicite en affirmant que "les laboratoires pharmaceutiques achètent tout le monde. La preuve avec de nombreux anciens ministres.

Ainsi, Claude Evin (notamment ministre de la Santé de 1988 à 1990) s'est fait financer ses campagnes électorales par les laboratoires Fabre. Ou encore Henri Nallet, ancien ministre de l'Agriculture
(de 1990 à 1992), très lié à Servier et qui a même par la suite été directeur du développement du groupe.

Mais aussi Michèle Barzach qui était ministre de la Santé pendant Tchernobyl et qui a été ensuite présidente de la fondation GSK, un énorme laboratoire". Et de citer encore les noms d'Elizabeth
Hubert et Michel Barnier.

Ainsi, dans Bourdin Direct, elle s'interroge : "Comment voulez-vous qu'un ministre de la Santé, qui vient des laboratoires pharmaceutiques, qui est financé par ceux-ci, ou qui va ensuite dans ces
mêmes laboratoires, travaille de manière indépendante? Ce sont des liaisons hyper-dangereuses auxquelles il faut mettre fin". […]

Source : http://rmc.bfmtv.com/emission/michele-rivasi-le-systeme-de-sante-est-completement-pourri-855746.html

Docteur X 10/01/2015 12:19

C'est bien pourquoi il ne faut pas participer à cette mascarade Dimanche.
Ces attentats arrangent trop les pouvoirs en place pour ne pas soupçonner qu'ils les ont facilités.
D'ailleurs, les grossiums de l'Otan seront tous à Paris, et tous les chefs d'Etat qui propagent la haine et la désolation dans le monde entier, y-compris Porochenko et Cameron, qui ne sont que des
bouchers.
Voici pourquoi vous n'irez pas:
http://www.les-crises.fr/indecense-rendons-hommage-a-charlie/#comment-235363

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA