Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 19:00

Pour vous rafraîr la mémoire, nous avions déposé plainte le 15 octobre dernier auprès du Jury français de Déontologie Publicitaire (JDP) pour publicité trompeuse au sujet de l'interview vidéo de Jenifer, la chanteuse marraine de l'opération vaccinale de Pampers (un vaccin tétanos par parquet de couches acheté) parce qu'elle y affirmait qu" "acheter un paquet de pampers sauve AUTOMATIQUEMENT une vie" (!)

  

Dans une remarquable décision qu'il vient de nous communiquer, le JDP nous donne tort tout en nous donnons raison: il déclare notre plainte recevable, valide quand on lit bien nos arguments sur le fond puis finit cependant par rejeter notre plainte... 

 

Notre plainte était basée sur le fait que cette vidéo qui est clairement d'ordre publicitaire puisqu'elle incite à l'achat, trompe et désinforme le télespectateur en TAISANT l'information essentielle que le tétanos peut encore survenir chez des sujets vaccinés (et des enfants de mères vaccinées) mais aussi que la vaccination elle-même peut parfois handicaper et même tuer donc voler la vie des gens et des enfants.

 

Il ne faut donc pas être scientifique pour se rendre compte immédiatement que cette publicité est trompeuse, qu'elle tait les risques et exagère les bénéfices:  non seulement parce que même les officiels les plus manipulateurs sont obligés de reconnaître que rien n'est parfait à 100% mais aussi parce que nous avions fourni des preuves scientifiques concrètes que des cas de tétanos sont déjà survenus malgré la présence d'un fort taux d'anticorps dû à de précédentes vaccinations (Or en Science et en logique aussi, un principe est fondamental, il suffit d'un seul contre-exemple pour annuler la validité d'une affirmation absolue/universelle et dans ce cas-ci, il y a bien plus qu'un seul contre-exemple!). C'est d'ailleurs dans un cas tout à fait similaire que le Jury d'Ethique Publicitaire belge avait lui, osé considérer la publicité vaccinae de la Fédération Wallonie-Bruxelles comme trompeuse et induisant le consommateur en erreur.

 

Mais voilà, notre plainte n'était pas dirigée contre l'épicier du coin ou contre Mme Tartempion mais bien contre l'entreprise conjointe de la grande firme Procter & Gamble et de la chanteuse Jenifer (d'ailleurs liés par un contrat commercial comme le confirme le texte de la décision du JDP, bien que Procter & Gamble ait eu l'outrecuidance de prétendre que cette vidéo n'était pas une publicité déguisée et qu'ils n'avaient eu aucun droit de regard dessus... franchement dans ces conditions, est-ce vraiment crédible????)

 

Procter & Gamble avait donc tout intérêt à contester la compétence du Jury, comme l'avait aussi fait la Fédération Wallonie-Bruxelles avec sa publicité trompeuse de 80 000 euros. Pour Procter & Gamble, le bon sens et le discernement seraient donc impossibles en la matière hors du monde scientifique dont on connaît l"'indépendance" en matière de vaccinations....

 

Autre anomalie qui pose aussi la question de la bonne foi des intervenants contactés par le JDP, la décision communiquée à IC indique également que:

 

"Après visionnage attentif de cette interview vidéo et lecture de sa transcription sur le forum de Magicmaman, l'annonceur relève que la phrase faisant l'objet de la plainte "Achetez un paquet de Pampers car cela sauvera AUTOMATIQUEMENT une vie" est introuvable. Les mots exacts de la chanteuse sont: "En achetant un paquet de Pampers, c'est un vaccin pour la maman qui protègera automatiquement son enfant si elle le fait vacciner.", ce qui est évidemment très différent."

 

Cette affirmation pose réellement le problème de la bonne foi des intervenants contactés par le JDP car la vidéo de Jenifer se termine pourtant exactement, mot pour mot, par cette phrase!! Vérifiez-vous mêmes (du moins si la vidéo se maintient mais voici ici par sécurité, une sauvegarde audio de l'intégralité de l'interview):

 

 

Le JDP s'est senti obligé de reconnaître qu'un tétanos peut encore survenir malgré une vaccination. Toutefois, il laisse entendre que cette interview publicitaire ne serait pas trompeuse, même si Jenifer parle d'une protection AUTOMATIQUE contre le tétanos, au motif que Jenifer n'est pas médecin ou scientifique (même si, comme chacun sait, les people peuvent néanmoins avoir une large audience et une influence non négigeable sur un public pas toujours bien informé)

 

Mais ce qui est paradoxal dans tout ça, c'est que le JDP cite parmi les "cautions" scientifiques à sa décision l'Institut National de Prévention et d'Education à la Santé (= INPES) qui parle au sujet de la vaccination antitétanique "d’'innocuité et d'efficacité parfaites"!!

 

L'INPES, il faut le rappeler est cette instance qui a réalisé en 2005 un sondage auprès d'un échantillon représentatif de 400 médecins généralistes et pédiatres au sujet de ce qu'ils pensaient de la vaccination infantile et qui a sciemment décidé de ne pas en publier les résultats tant ils étaient dérangeants (et pour cause!): 58% des médecins disaient alors se poser des questions sur l'utilité des vaccins faits aux enfants et 31% sur leur sécurité.

(cf pages 12/14 et 35/37 du livret de l'INPES.) 

 

Le JDP cite aussi l'Institut de Veille Sanitaire qui aurait signalé dans un document de 2005-2007 que l'efficacité et l'innocuité du vaccin antitétanique étaient "QUASI parfaites." Le mot "QUASI" a ici toute son importance et le seul fait que le JDP mentionne cet avis de l'INVS constitue ainsi une preuve de plus de la pertinence de notre plainte et du fait qu'il fallait par conséquent la déclarer fondée et y donner suite.

 

Les autres "garants" de cette décision sont l'OMS et l'UNICEF, deux instances qui sont loin d'être indépendantes des firmes pharmaceutiques productrices de vaccins et qui ont déjà plus d'une fois montré leur capacité à inonder les pays pauvres de vaccins (même de vaccins H1N1 dont ils n'ont que faire!) par pure idéologie. Ce ne sont pas des sources crédibles.

 

Selon le JDP toujours, Jenifer n'aurait pas complètement occulté la question générale des risques vaccinaux parce "qu'à cet égard, elle précise qu'on peut légitimement hésiter à administrer certains vaccins à son enfant, de sorte que les risques associés à la vaccination en général ne sont pas occultés."

 

Jenifer dit surtout que pour elle, "c'est d'une telle évidence de faire vacciner son enfant si on a la chance de l'empêcher d'avoir une certaine maladie. En tout cas, je ne me suis jamais posé la question. Alors oui, il y a des nouveaux vaccins et on est quand même frileuse en tant que maman,  (de savoir) si c'est un vaccin qui ne sera pas nocif pour sa santé. Bref, là on parle du vaccin contre le tétanos donc évidemment ça va de soi, il faut le faire."

 

Le vaccin contre le tétanos peut tuer et handicaper à vie des gens. Il contient outre du formaldéhyde cancérigène (alors que les vaccins ne sont jamais testés quant à leur potentiel cancérogène !) de l’aluminium qui est une substance INCONTESTABLEMENT toxique pour le système nerveux et tous les autres systèmes du corps, comme quantité d’études scientifiques officielles en attestent.

 

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si un groupe de parlementaires français avaient demandé en mars 2012 un moratoire sur TOUS les vaccins à base d’aluminium en France.

 

Voyez donc ICI ce qui arrive quand on part du principe que des vaccins comme celui contre le tétanos ne se discutent pas et doivent aller de soi… cela revient à amener de façon irréversible de l’aluminium neurotoxique dans le cerveau des gens, y compris celui de fragiles nourrissons innocents et sans défense… va-t-on alors les sauver ou grever et hypothéquer leur vie pour les années à venir ?

 

A notre époque où l’information est nettement plus accessible qu’il y a 10 ou 20 ans (du moins pour ceux qui en ont vraiment la volonté), lourde est la responsabilité des people et des sites/médias qui contribuent à pareille désinformation aux si lourdes conséquences possibles.

 

La décision du JDP qui nous donne tort tout en nous donnant raison 

 

Le rappel des faits au sujet de Jenifer, Pampers et des vaccins

 

Une petite vidéo aussi qui montre la parfaite "innocuité" du vaccin (diphtérie-polio)-tétanos parfaitement à même de briser des vies et des santés chez des "jeunes" comme Jenifer ("qui n'a que 30 ans" comme elle le rappelait!):

 

  

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Actions d'Initiative Citoyenne
commenter cet article

commentaires

pourinfo 25/12/2013 18:59

Pour info :

LESSINES - Acquitté à Tournai, un couple avait été condamné en appel pour avoir refusé de vacciner leur enfant. Ils se sont battus jusqu’en Cassation.

En vain.

Cette fois, la vérité judiciaire est définitive.

Un couple de parents de Lessines (J.D. et N.C.), tous deux âgés de 37 ans, sont définitivement condamnés à une amende de 143 euros, ainsi qu’aux frais de la procédure, soit quelque 500 euros. Une
sanction somme toute symbolique mais un symbole de taille, aux yeux des autorités sanitaires de notre pays.

Les intéressés avaient été acquittés par le tribunal correctionnel de Tournai, le 16 mars 2011. Ils répondaient d’une infraction à la loi de 1966 rendant obligatoire le vaccin contre la
poliomyélite. Car ils avaient refusé pendant plus de 3 ans de faire vacciner leur enfant né en août 2006.

Le libre consentement ?

Le juge avait suivi l’argument majeur de l’avocat de la défense, Me Philippe Vanlangendonck, qui avait fait valoir que la loi du 22 août 2002, garantissant le libre consentement du patient pour
toute intervention médicale, devait primer sur celle de 1966. Mais le parquet avait immédiatement relevé appel du jugement. Et, à l’étage supérieur, à la cour d’appel de Mons, les magistrats
avaient réformé la décision, condamnant chaque prévenu à l’amende de 143 euros.

Pour établir cette vérité judiciaire, le trio magistral avait longuement motivé son arrêt, le 25 mars dernier. De considérer notamment: «En tout état de cause, ce droit du patient de consentir
librement à toute intervention du praticien professionnel (et son droit au respect de la liberté thérapeutique) n’est pas absolu et spécialement lorsque l’obligation au traitement par le
professionnel est fondée sur des considérations de protection de la santé, laquelle participe de l’ordre public ».

En d’autres mots, le libre consentement concerne les rapports entre le patient et son médecin. Par contre, la loi sur l’obligation de vacciner va bien plus loin et s’impose à tous.

L’ultime recours

Mais ni les condamnés ni leur conseil n’avaient digéré cette défaite qui n’avait pourtant rien d’une déroute. Et ils avaient saisi la Cour de cassation. Me Vanlangendonck a bataillé rude, à l’appui
d’un écrit de conclusions – un mémoire – épais comme un bottin. Le plaideur s’était notamment indigné de la mise à l’écart de ses conclusions par la cour d’appel, celle-ci estimant qu’elles avaient
été déposées tardivement. Il avait également brandi les droits de l’homme et l’absence de proportionnalité entre les effets de la loi de 1966 et l’objectif louable poursuivi par cette
législation.

En vain. Hier, la haute Cour a validé l’arrêt montois.

anticonspirationisme 23/12/2013 21:56

Un couple originaire de Hasselt (Limbourg) a été condamné par défaut lundi par le tribunal correctionnel de Hasselt à une peine de prison de 15 jours et à 275 euros d'amende pour ne pas avoir
autorisé leur fille à être vaccinée contre la poliomyélite. La vaccination contre la polio est obligatoire en Belgique depuis 1967 pour les enfants entre deux et 18 mois.
Le tribunal s'est basé sur les déclarations et constatations de l'inspecteur d'hygiène fédéral et de l'organisation pour la petite enfance Kind en Gezin. Le couple n'a pas comparu devant le
tribunal et a donc été condamné par défaut.

Bernard Guennebaud 23/12/2013 21:48

Je corrige : "En 1976 une infirmière vient me dire « ..."

J'avais omis de gommer le "j'avais" ...

Bernard Guennebaud 23/12/2013 21:40

C'est tellement vrai que le vaccin DTP est nocif que c'est la raison officielle de sa suspension le 12 juin 2008 !!! Même les lots qui avaient été livrés devaient être renvoyés ou détruits, en
tout cas non utilisés. Le labo ne parvenait plus à produire correctement le DTP mais est capable d'y ajouter la coqueluche et le Hib sans inconvénients : qui ne peut pas le moins peut le plus
à moins que ce soit « Ses ailes de géant l'empêche de marcher ! » Oui ça doit être ça !!!
Ce qui a été mis en évidence il y a déjà bien longtemps c'est qu'un rappel antitétanique sur une personne ayant déjà beaucoup d'anticorps peut s'avérer catastrophique, surtout pour les reins. En
1974 une publication des Annales de l'Institut Pasteur (Bizini – Turpin) révélait que de graves incidents après cette vaccination avait conduit à 10 ans de recherche pour produire le vaccin dit
adsorbé censé éviter les accidents en cas de présence de beaucoup d'anticorps. Mérieux se contentera de diviser les doses de rappels par 2.

A cet époque, les recommandations de Ramon étaient présentées partout : rappel après la blessure si la dernière vaccination remonte à plus de 2 ans tout en disant que le risque existait avec
des piqûres d'épingle ou de rosier. Ce qui revenait à préconiser un rappel tous les 2 ans. Cela a alors été abandonné.
En 1976 j'avais une infirmière vient me dire « Je vais apporter de l'eau à votre moulin. A cause d'une vaccination je suis maintenant toute nue devant le tétanos. En effet, après le rappel
obligatoire tous les 5 ans dans la profession, elle avait fait un œdème de Quincke. A l'hôpital ils avaient recherché lequel des vaccins était en cause. C'était le tétanique. Elle ne devait plus
recevoir, toute sa vie durant, le moindre rappel de ce vaccin ou une injection de sérum sous peine de mort. Aussi, elle m'a dit s'être fait tatouer sur le corps la mention de cette interdiction au
cas où elle serait inconsciente.
Aujourd'hui on reconnaît que la durée d'efficacité du vaccin antitétanique est beaucoup plus longue qu'on le pensait (dixit le président du CTV). C'est pourquoi les rappels pour les adultes sont
recommandés tous les 20 ans depuis 2013. On connaissait depuis très longtemps la longue persistance des anticorps ...

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA