Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 21:03

Après les vaccins "à base de plantes" de Medicago contre la grippe aviaire et les projets de vaccin universel contre la grippe saisonnière, voici venu le temps du futur vaccin universel contre différents sous-types de grippe aviaire.

 

Cette si chère grippe aviaire! On l'aurait presque oubliée....

 

La firme pharmaceutique Inovio, à l'origine de ces recherches, parle bien sûr de son vaccin SynCon en termes très enthousiastes (comment pourrait-il en être autrement?), un vaccin dont la prétendue utilité ne repose QUE sur sa seule capacité à induire des anticorps alors que:

 

- la littérature médicale a montré qu'on peut faire la maladie malgré la présence d'anticorps vaccinaux.

 

- des chercheurs ont récemment démontré le caractère non indispensable des anticorps dans la défense de l'organisme contre différents virus.

 

Chose intéressante, et qui ne devrait pas non plus échapper au lecteur, c'est que cet article de News-medical.net du 17 mai dernier poursuit un but de préparation progressive de l'opinion publique, en recourant aux prétextes suivants:

 

- le réassortiment possible entre le H5N1 et une souche comme le H1N1

 

- plusieurs études controversées récentes ont démontré qu'on pouvait rendre les virus H5N1 plus transmissibles.

 

Et à partir de ces deux prétextes (prémisses de la fausse démonstration), de conclure alors , comme par hasard: "Il y a, par conséquent, un besoin clair de vaccins antigrippaux universels, capables de protéger contre de multiples et changeantes versions du virus grippal."

 

Le vaccin d'Inovio est un vaccin à ADN synthétique codant pour 3 antigènes grippaux (hémaglutinine/HA- Neuraminidase/NA & nucléoprotéine/NP). Il est important de mentionner le caractère aléatoire et incontrôlable de ce type de technologie (personne ne pouvant assurer que cet ADN n'interférera pas de façon préjudiciable avec le nôtre), bien qu'Inovio, avec son enthousiasme commercial prévisible, affiche déjà fièrement une prétendue bonne tolérance avec seulement... 17 personnes à ce stade qui ont reçu un schéma vaccinal complet en deux injections intra-musculaires avec vaccins à triple antigènes, suivies de deux injections intradermales avec vaccins à un seul type d'antigène.

 

Ce vaccin induirait soi-disant une forte réponse, spécifique, impliquant les lymphocytes (T) de l'immunité cellulaire.  Toutefois, nous ne devrions pas oublier que les risques de ces nouveaux jeux d'apprentis sorciers se mesurent déjà aujourd'hui avec la survaccination et l'immersion toxique de notre monde actuel (métaux lourds, OGM, etc), un sujet que le Dr Jean-Pierre Willem évoquait encore dernièrement dans une vidéo, en rappelant à quel point chaque transgression des lois naturelles se paye cash!

 

Source: News-medical.net

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Grippe H5N1 (aviaire)
commenter cet article

commentaires

Éric G. Delfosse 21/05/2012 20:57

Ce que je ne comprends pas bien, c'est pourquoi ils veulent proposer un vaccin "universel"...
Ça leur rapporterait bien plus de proposer des dizaines de vaccins différents qu'un seul "universel", non ?

Initiative Citoyenne 21/05/2012 22:27



Non, c'est là une stratégie d'ordre commercial, entre autres. Comme avec les vaccins combinés qui servent simplement à retarder l'éclatement inéluctable de la bulle vaccinale) et à éviter que les
parents ne mettent le holà à tant d'injections différentes. Ici, et ils le savent, l'aspect "cercle vicieux" du vaccin annuel en rebutent plus d'un. Ils espèrent ainsi conquérir de nouveaux
marchés et faire ainsi tomber dans leurs filets bien d'autres gens, sans parler de la menace de vaccination obligatoire que cela ferait courir (car sans caution des officiels, les vaccins
risquent toujours le bide commercial!) en invoquant dieu sait quelle menace pandémique et au motif qu'il ne suffirait que d'"une seule vaccination à vie". Mais ces vaccins contiendront des
produits totalement immaîtrisables, que ce soit ADN synthétique ou nanotechnologies. Le contrat d'achat de vaccins H1N1 de 2009 a d'ores et déjà montré que l'état avait accepté de signer un
texte en vertu duquel, il s'engage à ne pas pratiquer la moindre analyse sur l'adjuvant...



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA