Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 10:45

Les autorités gouvernementales de santé s’apprêteraient-elles à vous enlever VOTRE DROIT DE REFUSER LES VACCINS ?

 

Quarantaine-vaccins.jpg

 

Serait-il envisageable de rendre les vaccins obligatoires ? Ce fait restreindrait les libertés personnelles de tout un chacun, comme par exemple la possibilité d’aller et venir à partir de son domicile personnel ?

 

Par Brian Shilhavy, 17 décembre 2014-12-19

  

Est-ce que, pour les Américains, la liberté de choisir ce qui peut ou non pénétrer dans leur corps soit aujourd’hui menacée ? Est-il vraiment possible que le jour ne soit pas si lointain ou, pour avoir refusé un vaccin obligatoire sur votre lieu de travail, un vaccin pour votre enfant, vous rentriez à la maison pour découvrir que votre résidence a été mise en quarantaine, vous empêchant de quitter votre habitation, de recevoir quelque visite que ce soit. Tout cela pour avoir refusé un traitement médical ?

 

Il existe des preuves convaincantes qu’il ne s’agit pas d’une prévision conspirationniste ou d’une future société Orwélienne, mais bien d’une chose qui est déjà en cours aux Etats-Unis d’Amérique. Beaucoup craignent que le choix d’accepter ou de refuser les vaccins obligatoires pourraient restreindre leur liberté de voyager dans, ou hors des Etats-Unis, leur liberté d’envoyer leurs enfants à l’école, leur liberté de continuer à travailler sur leur lieu de travail, ou même leur liberté de quitter leur propre domicile privé.

 

Le blackout des médias : l’information sur les vaccins est unilatérale

 

Alors que tout qui ayant un ordinateur et accès à internet peut facilement consulter les documents figurant sur les sites gouvernementaux américains qui montrent que les vaccins sont dangereux, susceptibles de provoquer de graves dommages et des décès, cette information est occultée dans les médias traditionnels, en conformité avec le baratin publicitaire des compagnies pharmaceutiques pour lesquelles les vaccins sont sûrs et efficaces. Sur notre site « Health Impact News », nous publions les rapports trimestriels des sommes que le gouvernement paye aux victimes de dommages de santé ou de décès. Mais vous ne verrez jamais cette information relayée par les médias traditionnels. Pour le dernier rapport publié en décembre 2014, voyez : le Gouvernement paye un dédommagement pour 80 dommages de santé et décès survenus à la suite du vaccin contre la grippe.

 

Comme les sociétés pharmaceutiques américaines jouissent d’un privilège qu’aucun autre pays au monde ne puisse se permettre, à savoir l’immunité juridique totale par rapport à tous les dommages causés par les vaccins, nous sommes souvent contraints de rechercher l’information sur les dommages causés par les vaccins dans les publications d’autres pays où les poursuites contre les fabricants de vaccins abondent, en particulier contre les vaccins HPV qui engendrent parfois la stérilité des jeunes filles. (Voir : Etude : le vaccin HPV lié à une ménopause prématurée chez les jeunes filles.)

 

Bien qu’il ne soit pas possible de poursuivre une société pharmaceutique  pour des vaccins défectueux qui auraient entraîné des dommages ou des décès, des sociétés pharmaceutiques sont régulièrement mises à l’amende et condamnées pour fraude ou autres accusations criminelles:  les scandales vaccinaux et les affaires pénales sont en augmentation en 2014.

 

Le black-out médiatique sur tout ce qui a trait aux aspects négatifs des vaccins est à ce point important que quand un des principaux chercheurs du CDC (section vaccins)  a décidé cette année de dénoncer et de divulguer certaines dissimulations du gouvernement au sujet des dangers de la vaccination, les grands médias ont tout simplement ignoré la nouvelle. Veuillez voir vous-même la déclaration du Dr William Thompson. https://www.youtube.com/watch?v=sGOtDVilkUc

 

Pertes d’emploi pour avoir refusé les vaccins


Oui au masque, non à une vaccination dangereuse!

Infirmières pertes d'emploiPhoto : Infirmières contre la vaccination obligatoire- Facebook 

 

 

Nous avons rapporté de nombreux cas de professionnels de santé qui ont perdu leur emploi pour avoir refusé le vaccin annuel contre la grippe. Bien que le CDC ait annoncé que le vaccin de cette année ne correspondait pas parfaitement aux souches actuelles de la grippe, les centres médicaux continuent de maintenir les vaccinations obligatoires  pour tous les employés. Ceux qui refusent voient ainsi violé leur droit HIPPA à la confidentialité de leurs données médicales puisqu’ils sont obligés de porter un masque pendant tout leur temps de travail.

 

Les professionnels de santé ne sont NULLEMENT unanimes par rapport aux vaccinations obligatoires. Bien que certains manifestent clairement leur désaccord, cette information n’apparaît pas non plus dans les principaux médias. Voir la guerre du vaccin contre la grippe.

 

No-mandatory-flu-vaccines.jpg

 

Voyez aussi l’avis d’un médecin qui ne sera jamais publié dans les grands médias.

 

Le Dr Suzanne Humphries parle de la sûreté vaccinale : « Ils ne veulent pas que vous soyez informés de l’autre face. » Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=BpC0Tbb3diI

 

Vaccins obligatoires en dehors des professions médicales

 

De récents rapports du CDC font entendre que l’obligation vaccinale pourrait s’étendre à d’autres domaines que celui des soins de santé, comme le domaine alimentaire, l’éducation, les services sociaux et communautaires, les soins personnels, le nettoyage, l’entretien et même l’immobilier. (…)

 

Des menaces pèsent sur les exemptions vaccinales pour les enfants

 

Aujourd’hui les Etats-Unis injectent plus de vaccins aux enfants de moins d’un an que dans tous les pays du monde. Ce sont aussi les Etats-Unis qui arrivent en première place pour les taux de mortalité infantile.

 

Dans toute une série d’états, on trouve des autorités de santé qui cherchent à éliminer ces possibilités d’exemptions (religieuses, médicales, philosophiques)

 

Vaccins obligatoires pour pouvoir quitter votre propre maison ?

 

Peu de gens réalisent combien il est facile pour le gouvernement fédéral d’annoncer une « crise de santé publique » qui lui donnerait des pouvoirs élargis pour contourner les droits constitutionnels et mettre en œuvre des mesures telles que la mise en quarantaine à domicile en fonction de ce qu’ils définissent comme une « crise de santé nationale ».

 

N’avons-nous pas déjà assisté au début de ce processus avec la peur récemment créée et entretenue au sujet d’Ebola ?

 

Ebola constitue-t-il vraiment une crise de santé publique aux Etats-Unis ? A ce jour, on n’a relevé que quelques cas et deux décès. Aux Etats-Unis, il y a probablement plus d’une douzaine d’autres virus qui provoquent bien plus de dommages et de décès.

 

La peur largement créée par les grands médias (et même des médias alternatifs) ne serait-elle pas susceptible de produire le cadre requis pour des programmes de vaccination de masse contre Ebola ? Pareil programme de vaccination ne pourrait-il pas devenir obligatoire avec des menaces de quarantaine à domicile?

 

L’écrivain John Thomas (Health Impact News) a récemment analysé de risque que peut présenter Ebola aux Etats-Unis. Il a fait la comparaison avec le canular de la grippe porcine de 1976 qui a entraîné un programme de vaccination de masse au cours duquel le vaccin a tué plus de personnes que le virus même.

 

L’industrie pharmaceutique a convaincu le Président Gérald Ford de lui accorder l’immunité juridique avant que le vaccin contre la grippe porcine ne soit commercialisé en 1976. Cette même industrie a mené toute une campagne de propagande pour convaincre tous les américains de se faire vacciner.

 

Health Impact News a récemment rapporté comment le Département Américain de la Santé et des Services Publics a octroyé « un cadeau aux fabricants potentiels de vaccins destinés à protéger le public du virus Ebola, en fait une protection juridique contre toute poursuite possible.

 

[…] Ceux qui n’accepteront pas le vaccin seront mis en quarantaine. Ceux qui seront vaccinés contre Ebola et qui auront eu des effets secondaires, ne pourront avoir recours aux voies actuelles notamment le tribunal des vaccins. Ils pourront uniquement avoir recours au très secret « Counter Measures Injury Compensation Program. » Aucun avocat ne sera admis. On ne connaîtra jamais le nombre de personnes dont la santé aura pu être endommagée, ni quels ont été leurs problèmes.

 

Infirmière rentrant d’un pays touché par Ebola et mise en quarantaine contre sa volonté

Infirmiere-mise-en-quarantaine--Ebola-.jpg

 

Pour comprendre si le gouvernement a vraiment le pouvoir de mettre un citoyen américain en quarantaine contre sa volonté, il suffit de penser à l’exemple récent de cette infirmière Kaci Hickox qui est rentrée de l’Afrique de l’Ouest où elle avait traité des patients atteints d’Ebola. – Kaci Hickox N’AVAIT PAS la maladie Ebola. Elle a néanmoins été mise en quarantaine, confinée dans une tente sans eau courante, sans chasse d’eau et contre son gré, simplement en raison de la crainte qu’elle aurait pu souffrir d’Ebola – une crainte très probablement favorisée par les médias grand public et la communauté médicale.

 

Après un tollé de protestations, elle a finalement été libérée de sa prison et autorisée à rejoindre son domicile où elle a été mise en quarantaine pendant plusieurs semaines.

 

Ce même scénario ne pourrait-il pas se reproduire à l’avenir si le public reste conformiste et convaincu que seuls les vaccins peuvent les sauver de pestes mortelles ou autres maladies, et que ceux qui ne sont pas vaccinés contre ces maladies représentent une menace potentielle pour la santé publique, et doivent donc être confinés et mis en quarantaine ?

  

Il ne s’agit pas seulement d’une possibilité, c’est une probabilité, à moins que le public ne se réveille et comprenne qu’on ne lui a jamais présenté qu’une seule face de l’histoire des vaccins et que bientôt la croyance quasi religieuse dans les vaccins pourrait enlever aux citoyens la plupart des libertés constitutionnelles dont ce pays a bénéficié pendant plus de 200 ans.

 

Source: The LibertyBeacon

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

Cassie 25/12/2014 23:13

et bien moi, s'ils font ça et qu'ils me vaccinent et si je tombe malade, ils viendront avec moi dans la tombe, et ils peuvent venir me chercher pour menace je les attends de pied ferme. D'ailleurs
mon toubib est déjà au courant, s'il essaie, il ne verra plus le jour suivant

Docteur X 25/12/2014 10:30

Lobbying et corruption (des esprits aussi) sont les mamelles de l'industrie vaccinale.

F.Germain 25/12/2014 09:11

"Dans un climat de suspicion, l'Union européenne défend la vaccination" :

Les ministres de la Santé de l'UE ont serré les rangs lundi en faveur de la vaccination, qui suscite une méfiance croissante des Européens, alors que l'Italie a suspendu un vaccin contre la grippe
après trois morts suspectes.

"Nous devons inverser la tendance actuelle de scepticisme", qui risque de ramener en Europe des épidémies de poliomyélite, rubéole ou tuberculose, a également plaidé le commissaire européen à la
Santé, Vytenis Andriukaitis.

Alors que la vaccination est de moins en moins obligatoire dans les Etats membres, il a souligné la nécessité d'étendre les programmes de vaccinations au delà de l'enfance.

Dans leurs conclusions, les ministres plaident aussi pour plus de vaccination des personnels de santé, et le développement de la recherche de nouveaux vaccins.

Face au "nombre croissant de refus de vaccination dans certains États membres", ils rappellent la dimension collective de la protection offerte par les vaccins. "Les campagnes générales de
vaccination ont permis d'interrompre la circulation de pathogènes grâce au phénomène de l''immunité de groupe'", qui "pourrait dès lors être considérée comme un objectif des plans de vaccination
nationaux", relèvent-ils.

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_dans-un-climat-de-suspicion-l-union-europeenne-defend-la-vaccination?id=8491113

Mis à jour le lundi 1 décembre 2014

Bickel : http://www.lemendiant.fr/vaccins/images/bickel_requins.jpg

Docteur X 24/12/2014 23:09

On relève une erreur
Les USA arrivent en 40ème place pour la mortalité infantile (du meilleur au pire).
Mais il y a quand même de nombreux pays (150) qui en ont beaucoup plus.
Disons que parmi les pays les plus développés, ce sont bien les USA qui font le pire score: 6.17/1000.
C'est vraiment la preuve de l’échec des vaccinations multiples. Soit qu'elles ne protègent pas, soit qu'elles tuent.
Malgré l'embargo, Cuba fait beaucoup mieux avec 4.70/1000.
La France est cinquième (3.31/1000), mais elle le doit à un service médical exceptionnel (en toute modestie), mais en voie de disparition. Elle vaccine deux fois moins que les USA. Et a donc deux
fois moins de morts. Hasard?

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA