Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 21:06

Ayana dans le coma le lendemain de sa vaccination

Julie et Jason vivent dans l’appréhension d’un coup de téléphone leur annonçant le décès de leur petite Ayana, âgée de cinq mois et demi (Photo : Ouest-France)

Julie et Jason vivent dans l’appréhension d’un coup de téléphone leur annonçant le décès de leur petite Ayana, âgée de cinq mois et demi (Photo : Ouest-France)

Leur bébé dans le coma, ils mettent en cause le 15.

 

Ayana n’a pas six mois. Elle est plongée dans le coma, à l’hôpital d’Angers. Tout a commencé dans la nuit du 4 au 5 mai. La veille, la petite se fait vacciner (DT, polio, pneumonie et otite) à la Protection maternelle et infantile de Sées. On prévient la maman que l’enfant peut faire une poussée de fièvre. « Vers quatre heures du matin, sa température est montée à 42,5° », témoigne Junie Pitel. La jeune femme de 21 ans compose le 15. «  Le médecin régulateur m’a dit de lui donner du Doliprane et un bain tiède. Il m’a demandé si elle faisait des convulsions, j’ai répondu non. Il n’a pas voulu envoyer l’ambulance. » Ce que Julie ignore, elle qui n’est pas médecin, c’est que les convulsions ne sont pas toujours accompagnées de spasmes ou d’agitation. «  Ayana était immobile ». Une demi-heure plus tard, la fièvre descend à 40°. Julie ne rappelle pas le Samu.

 

Après une nuit sans sommeil, ni pour le bébé ni pour sa mère, cette dernière s’alarme. «  Elle restait figée, le regard bizarre, fixe. » Julie appelle sa belle-sœur qui a travaillé au centre hospitalier d’Alençon, lui envoie photos et vidéo de l’enfant. « Elle m’a conseillé d’appelé le pédiatre de garde. Qui m’a dit de ne pas m’inquiéter et de consulter mon médecin traitant. Mais à Sées, aucun médecin n’était disponible à ce moment. »

 

Des séquelles

 

Julie et son compagnon, Jason Rivière, 22 ans, n’ont pas le permis de conduire. Un voisin les emmène aux urgences à Alençon. « L’infirmière a tout de suite constaté qu’Ayana était bien en convulsion. » L’enfant est placé sous oxygène, sous antibiotiques, sous perfusion. Puis elle est transférée au service de réanimation pédiatrique du Mans. «  Je n’ai pas pu l’accompagner », regrette Julie, amère.

 

Le lendemain, l’hôpital rappelle. « Son état s’aggravait. Ils nous ont demandé de venir, parce qu’elle pouvait décéder à tout moment. » En entrant dans la chambre, Julie confie s’être « effondrée » Ayana a été placée en coma artificiel,  « branchée de partout. Elle respirait avec une machine. » Malgré les médicaments administrés à dose de plus en plus forte, les convulsions persistent. « Un médecin a avancé plusieurs hypothèses : une mononucléose, un herpès, une maladie métabolique. Certaines sont incurables. »

 

Transférée à Angers, Ayana est suivie par un spécialiste de ces maladies. Les nouvelles ne sont pas bonnes. L’IRM a révélé que le bébé présentait des séquelles. Julie répète ce qu’elle a entendu. «  Elle ne pourra peut-être pas parler, pas marcher, ou pas se nourrir toute seule. »

 

Culpabilité et colère

 

La jeune maman se sent coupable, « même si deux professionnels de santé m’ont dit de ne pas m’inquiéter. » Elle éprouve aussi de la colère. « A Angers, les médecins estiment que les séquelles auraient été moindres si le Samu était venu tout de suite. » Elle a déposé plainte contre le Samu d’Alençon. «  Il faut être entre la vie et la mort pour qu’ils se déplacent ? »

 

Une enquête judiciaire est en cours. « Tout comme une enquête interne, indique Jean-Claude Beucher, directeur qualité en charge des relations avec les usagers au centre hospitalier d’Alençon-Mamers. Les médecins concernés du Samu et de la pédiatrie, vont proposer un rendez-vous à Mme Pitel », pour lui expliquer la prise en charge de sa petite fille.

 

Le pronostic vital est toujours engagé. «  On appelle l’hôpital toutes les deux heures, jusqu’à deux heures du matin, de crainte qu’ils nous réveillent en pleine nuit pour nous annoncer le pire », bredouille Jason. Avec leurs deux autres enfants, Nolan, 3 ans, et Crystal, 2 ans, les nuits sont courtes.

 

Le couple s’est rendu à Angers, mardi. Les médecins avaient prévu de réveiller Ayana, mais les convulsions continuent. « Nous l’avons fait baptiser. On a tellement peur ! »

 

Source: L'Edition du Soir

 

Mise à jour au 17 juillet 2015: La petite Ayana est malheureusement décédée le 15 juillet dernier, 15 jours après que les médecins de l'hôpital l'eurent finalement débranchée. (Sources: France TV Info, BFM TV & l'Express). Les funérailles de l'enfant auront lieu ce samedi 18 juillet 2015 à 10H30, à l'église de Monsort d'Alençon. Toutes nos meilleures pensées vont bien entendu aux parents dont nous imaginons la douleur et le chagrin sans fond. Leurs démarches pour cibler les responsabilités qui ont mené au décès de leur bébé nous apparaissent comme le plus beau cadeau qu'ils pouvaient faire, à titre posthume, à leur enfant et à sa mémoire. Parce qu'Ayana ne doit pas être décédée en vain et qu'elle est aussi le triste symbole de milliers d'autres enfants qui meurent chaque année dans le monde dans des cironstances similaires à cause des vaccins...

 

Les parents d'Ayana se trompent de cible et de responsables... au lieu d'incriminer le SAMU, ils devraient surtout déposer plainte contre le médecin qui a administré à la petite, comme un robot, la veille des évènements, le cocktail mortel de vaccins, à savoir Infanrix hexa + Prevenar (habilement tus sous leurs noms commerciaux dans le média en cause, au profit des fabricants!) dont la co-administration multiplie pourtant par 3 le risque d'effets secondaires neurologiques, comme cela est dûment connu des autorités sanitaires et ressort des propres documents confidentiels des fabricants!

 

Les parents n'ont sans doute pas pensé à incriminer la vaccination au motif que la fillette de 6 mois avait jusqu'ici, du moins le pensaient-ils, supporté les précédentes doses de vaccins mais c'était oublier ici l'effet "goutte d'eau" (faisant déborder le vase) aussi à l'œuvre dans tout phénomène complexe d'intoxication. 

 

Nous invitons instamment les parents d'Ayana et tous les lecteurs qui les connaissent et qui pourront leur rapporter ces informations suivantes, cruciales pour la manifestation de la vérité ET pour la survie d'Ayana (car le corps médical vaccine les enfants jusqu'à la mort, préférant violer toutes les contre-indications les plus élémentaires plutôt que de remettre en question leur idéologie scientiste!) à lire ce qui suit:

 

Un document confidentiel de la firme GSK, productrice du vaccin "6 en 1" Infanrix hexa (qui inclut les valences DTP mais aussi d'autres), et qu'Ayana a reçu LA VEILLE de son coma liste PLUS DE 800 EFFETS SECONDAIRES POSSIBLES, pouvant affecter tous les systèmes du corps et incluant bien sûr divers effets neurologiques graves comme les convulsions, les encéphalites et les encéphalopathies ainsi aussi que la mort subite et même l'autisme. Ce document est consultable depuis plusieurs années sur notre site internet et nous a été communiqué par des travailleurs de l'Agence belge des Médicaments écoeurés du manque de fiabilité de leur institution censée garantir la sécurité des citoyens. Les médecins qui ne communiquent pas ces informations sont coupables de non respect de leur devoir d'information, consacré dans la loi française du 4 mars 2002 sur le droits des patients (et de leurs représentants légaux). Car le consentement libre et éclairé requiert bien sûr d'en avoir appris assez sur la nature des risques, leur fréquence et leur gravité possible, sous peine de ne pas pouvoir choisir en toute connaissance de cause. Ces parents ont donc indiscutablement été trompés et de plus, compte tenu que les autorités sanitaires sont en possession de ces informations sur les risques sans avoir pour autant modifié en rien leurs recommandations vaccinales et le calendrier vaccinal en vigueur, elles se rendent coupables de mise en danger de la vie d'autrui, en dépit de leurs prétextes frauduleux et mensongers de soi-disant veiller à la santé publique.

 

Le vaccin Prevenar est non seulement un vaccin inefficace mais en plus redoutablement dangereux avec de nombreux cas graves (incluant les décès, les comas et autres effets neurologiques irréversibles). Le fabricant du Prevenar 13 a relevé 3% d'effets secondaires graves dans les essais cliniques de ce vaccin, ce qui est énorme et qui constitue un chiffre qui ne doit duper personne en dépit des dénégations habituelles des fabricants qui ne relient comme par hasard aucun effet de ces effets graves à leurs lucratifs vaccins.

 

Rajoutons que, comme l'a montré le Dr Gherard Buchwald, médecin allemand indépendant qui a étudié le sujet des risques graves des vaccins pendant une quarantaine d'années, les convulsions graves et résistantes aux traitements classiques sont très caractéristiques et évocatrices d'une origine vaccinale

 

Surtout faites connaître svp ces informations ci-dessus aux parents de la petite Ayana et que ceux-ci n'hésitent surtout pas à nous contacter car fort malheureusement, cela ne nous surprend guère que le corps médical ait tout fait pour les écarter jusqu'ici de la seule et véritable cause vaccinale de l'état de la petite qui est hélas très loin d'être la seule victime des vaccins. Et pendant que la vaccination acharnée continue ainsi d'être un juteux business pour les médecinssoit entre 12 et 33% de leurs revenus annuels (selon un rapport d'octobre 2012 de la Cour des Compte française), les malheureux enfants continuent de payer cette pratique douteuse et indéfendable de leur vie entière, comme le petit Nello, comme la petite Lolita et comme tellement d'autres encore. Mais regardez ici le combat de ces parents qui ont entrepris à juste titre des actions en justice suite aux effets dramatiques des vaccins sur leurs enfants: "Vaccins: Cinq familles devant la justice" (Paris Match)

 

 

Chaque plainte de parents d'enfants concernés contribuera aussi à réduire les chances que d'autres enfants soient les prochaines victimes de ces vaccinations insensées et criminelles...

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Nadi 11/09/2015 07:23

J'adore on parle santé et danger des vaccins avec 4 sur 5 qui fume...dans un endroit confiné....

sofia 27/08/2015 14:49

Que c'est triste... Quoi penser de tout cela? Étant moi-même maman d'un petit garçon de 7 mois qui a été vacciné par ces vaccins en questions. Mais que faire quand votre médecin vous dit sans mettre les formes après lui avoir montré votre réticence que si votre bébé n'est pas il risque de contracter une maladie grave difficilement soignable!
Mais quoi penser aussi quand on apprend que cette petite Ayana en est morte. Est-ce due au manque de réactivité et de professionnalisme des ambulanciers ? Nous parents désirons plus de réponses claires à nos questions quant à la vaccination infantile!!!

ROCHEFORT 13/08/2015 13:24

Je suis très triste pour cette petite fille. Où va ce monde ? De grosses pensées aux parents. J'ai une petite fille qui va avoir 7 mois. A 2 mois, elle a fait une grosse bronchiolite. Nous avons faillit la perdre. Du coup, elle n'a pas été vaccinée tôt. (ça aurait été de moi, elle n'aurait pas été vaccinée pendant un certain moment). Je me suis faite disputer par une secrétaire de pédiatre car elle n'avait pas eu ses vaccins. Et bien sûr, ils m'avaient noté l'hexa. Obligée de demander à ma généraliste de changer. Elle a eu le quinta. trouvé par chance. Oui cocktail détonnant avec le prévenar. Eu vaccins à 5mois et demi. poussée de fièvre à 38,7, puis vomissements. Fatigue. Partis chez le pédiatre et là, rebelote. Bronchiolite et asthme du nourrisson. Elle doit avoir ses rappels à la fin du mois, mais infanrix quinta absent des pharmacies. Ma soeur qui doit vacciner son fils a téléphoné à une pharmacie pour réserver le quinta et là, on lui dit qu'ils n'en n'ont pas car il est vendu dans d'autres pays. Non, mais c'est quoi ?? Bravo la France ! Je connais une famille qui n'est pas vaccinée et le médecin m'en a parlé et était en colère. Est ce que les médecins touchent quelque chose quand ils prescrivent des vaccins ? Une collègue a attendu que sa fille ait un an pour la vacciner et la petite n'a jamais été malade. Je me tate vivement à lui faire son rappel...

Initiative Citoyenne 11/09/2015 23:17

Bonsoir Emmanuelle, si votre mari veut connaître les faits, ceux-ci devraient être suffisants pour le convaincre: les faits sont les faits, il n'est pas question sur ce site de donner prise à un quelconque argument d'autorité aveugle... Peut-être les 5 liens ci-dessous sont-ils l'essentiel à faire lire à votre mari alors? Car la question à poser à votre mari se situe entre les faits et l'argument d'autorité, la pensée autonome et par soi-même ou l'aliénation à des avis médicaux de médecins qui disent tout et son contraire et se complaisent dans une ignorance potentiellement tellement lourde de conséquences...

http://www.initiativecitoyenne.be/article-ce-que-les-medecins-pensent-de-la-vaccination-l-enquete-choc-non-publiee-de-l-inpes-70545268.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-dr-saluzzo-de-sanofi-pasteur-on-ne-sait-pas-comment-marchent-les-vaccins-114130498.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-vaccination-un-juteux-business-aussi-pour-les-medecins-122905108.html

Bonne lecture. Bien cordialement.

Emmanuelle 11/09/2015 10:58

Meme sil est vraie que il y a qun vaccin officiellement obligatoire on nous force la main. Ma première avait un retard vaccinal de plus de 1 ans parceque je suis pas trop pour et lors de la visite des 2 ans le ped ma pratiquement engueuler. Il en a que un ou j'habite. Je suis pas sur quil n'appelerait pas les services sociaux si je refusai. De plus mon mari et pour se qui me met dans un impasse. J'essaye de lui convaincre mais cest très difficile.

Initiative Citoyenne 13/08/2015 14:23

@ Rochefort: un détail nous frappe, vous écrivez "elle DOIT avoir ses rappels à la fin du mois"; que votre "sœur DOIT vacciner son fils"... attention à l'usage de ce mot et à la confusion entre devoir réel et imaginé... Vous devez savoir que la mortalité infantile est la moins élevée dans les pays occidentaux qui vaccinent le moins, voir ici:
http://www.initiativecitoyenne.be/article-mortalite-infantile-elevee-dans-les-pays-qui-vaccinent-le-plus-74855575.html

Vous devez aussi savoir que les vaccins causent et créent des maladies et des infections diverses (bronchite, bronchiolite, pneumonies, etc.) en court-circuitant et en affaiblissant le système immunitaire puisque le vaccin consiste à aller injecter dans un muscle (quel non sens!) et au contact direct du sang des agents étrangers artificiellement bricolés et enrobés d'agents chimiques non prévus par la Nature qui n'a prévu aucune adaptation à des processus aussi aberrants. Dans la Nature, le microbe pénètre dans l'organisme sans adjonction de produits chimiques et par des voies très balisées que sont la peau et les muqueuses au niveau desquelles s'opère déjà le début de la réaction immunitaire de façon à ce qu'elle ait le plus de chances de se dérouler harmonieusement et dans l'ordre. C'est pour ce type de réaction immunitaire que le système immunitaire a été prévu au terme de MILLIONS d'années d'évolution. Ici, vous avez des pseudo experts qui croient savoir et qui ont fait des vaccins la même mode obsessionnelle que celle des saignées en son temps (sauf qu'ici le danger est beaucoup plus grand car il ne s'agit pas juste de retirer un composant du corps mais de lui en ajouter ce qui suppose une dimension d'irréversibilité là où un retrait de sang va être comblé et remplacé par un nouvel apport endogène du corps). Ce court-circuitage immunitaire fait que les défenses sont déstabilisées, pouvant donner lieu à deux types de problèmes, que ce soit en excès ou en défaut: en excès, c'est tout ce qui est allergies et auto-immunité (diabète, lupus, thyroïdite, sclérose en plaques etc.) et en défaut, c'est le risque conséquent de cancer et les immunodépressions avec des personnes toujours souffreteuses, de plus en plus sous antibiotiques etc. Cette évidence est attestée dans les faits car quand on compare la santé d'enfants vaccinés à celle des enfants NON vaccinés (donc zéro vaccins), on voit très clairement que la santé globale des enfants non vaccinés (0 vaccins) est BIEN MEILLEURE que celle des enfants vaccinés, voir ici pour plus d'infos:
http://www.initiativecitoyenne.be/article-mortalite-infantile-elevee-dans-les-pays-qui-vaccinent-le-plus-74855575.html

Donc oui, chaque vaccin rapproche de la maladie et éloigne de la santé globale, ça c'est d'une rare évidence et il convient de rappeler que les seules maladies infectieuses sont une part réellement infime des problèmes à éviter pour être en santé donc statistiquement, les vaccins ne se révèlent pas plus bénéfiques que nuisibles, c'est LE CONTRAIRE. Et chaque dose, chaque vaccin peut être LA dose de trop susceptible de faire basculer l'enfant dans des handicaps irréversibles comme ces liens ci-dessous le montrent (et chaque jour des cas tout à fait tragiquement innombrables...):

http://www.parismatch.com/Actu/Sante/Cinq-familles-devant-la-justice-547305

https://www.youtube.com/watch?v=mPpWX1_R_vk

etc etc. Se précipiter ou réagir par peur (y compris la peur du gendarme ou de la loi) peut faire du tort. Aucune loi n'oblige explicitement à la réalisation en France du vaccin pentavalent. Saviez-vous que ce vaccin augmente le risque de survenue de diabète insulino-dépendant chez votre enfant, une maladie en plein boom chez les enfants, une maladie grave et lourde de conséquences et autrement plus grave que l'évolution naturelle des infections à haemophilius influenza (Hib) incluse dans le vaccin? Sachez-le et continuez à vous informer car la naïveté des parents qui pensent "avoir échappé au danger" en passant simplement de l'Infanrix hexa au quinta est effrayante!! Voir ici et ici:

http://www.initiativecitoyenne.be/article-le-public-devrait-etre-averti-que-les-vaccins-peuvent-avoir-des-effets-secondaires-a-long-terme-71003313.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-le-vaccin-hib-provoque-le-diabete-de-type-1-l-etude-du-british-medical-journal-115353367.html

halucard 17/07/2015 13:11

Bravo initiative citoyenne et une grosse pensée pour les malheureux parents. Les gens comme barbara n'ont sûrement pas eu assez de peine dans leur vie pour accepter que certaines personnes s'inquiètent de la vie de leurs enfants, tant mieux ou tant pis pour elles. Mais je soupçonne plutôt barbara de faire son bon travail de lobbyiste pour ridiculiser et diaboliser tous ces "anti-vaccins hérétiques terroristes" et j'en passe. Moi je veux juste un DTP à 6€ comme prévu dans la loi pour mes enfants, pas un hexa dodeca jenesaiquoi -valent à 40€. Car vous vous gardez bien de dire chère barbara que ces merveilleux vaccins qui vont tant faire pour l'humanité et non pour les cours en bourse bien entendu creuse de manière encore plus dramatique le budget de la sécu. Un autre effet secondaire négligeable devant le bénéfice apporté en quelque sorte...

Barbara 17/07/2015 18:02

Premierement, je ne souhaite a personne de perdre un enfant, c'est la pire douleure qui puisse arrive dans une vie.
Deuxiement : Qui etes vous pour dire que je n'ai pas eu assez de peine dans ma vie ? Mais bon, detentez-vous, je ne vous raconterez pas ma vie mais quand on sait pas, on se la ferme pardon on se tait.
Troisiement : Je vois pas en quoi cela avancerait l'etat de creuser le trou de la secu (si les vaccins sont un complot pour nous render encore plus malade)...Et je suis d'accord sur le Vaccin Hexa, on ne peut pas imposer ce vaccin aux familles. Je ne suis pas pour Big Pharma, bien au contraire, je pense q'ils sont responsable de la montee des anti-vaccine a cause de leur connerie d'hexa vaccin...Car, j'ai des cas de sclerose en plaque dans ma famille et j'ai aussi longtemps hesite a faire le vaccin de l'hepatite B a mes enfants. Donc, si a l'epoque on m'avait impose l'hexa, j'aurais aussi refuse dans l'attente du penta.
Ceci etant dit, Je pense que la montee des anti-vaccins va faire reaparaitre certaines maladies comme la rougeole, la diphterie, la meningite virale et la coqueluche. ceux qui ne sont pas vaccine aujourd'hui sont protege par ceux qui le sont mais plus pour tres longtemps...

Barbara 08/07/2015 22:01

Faites vous aussi un article pour chaques enfants d'Afrique ou autre mort de maladie infantile car ils n'ont pas acces aux vaccins ?

InitiativeCitoyenne 10/07/2015 00:32

Chère Barbara, dommage que vous n'ayez pas l'honnêteté intellectuelle de reconnaître au minimum que nous avons au contraire répondu à toutes vos interpellations, sur les chiffres, leurs provenances, les sources, les documents sur lesquels nous nous basons là où vous vous êtes contentée de propos incantatoires et moralisateurs sans aucune donnée scientifique digne de ce nom. C'est dommage. Dommage aussi que vous vous ridiculisiez en assimilant les propos du Dr Jean-François Saluzzo, Directeur des vaccins viraux chez Sanofi et consultant pour l'OMS à ceux d'un hurluberlu... Nous comprenons vu la force de votre foi dont témoigne votre discours que ces propos puissent fameusement déranger ces croyances que vous avez et qui vous rassurent et donc que vous alliez jusqu'à les nier ou préfériez ne pas oser voir que ces propos de ce médecin sont ceux qu'il a adressés à d'autres médecins de terrain dans le cadre... d'un cours de vaccinologie. Forcément vos références à cette prétendue autorité expertale crédible s'effondrent comme un château de carte inconsistant puisqu'on a là un des experts mondiaux les mieux placés qui vient avouer que le contenu de cette prétendue "pratique scientifique" est vide de chez vide. Bref, bonne continuation dans vos illusions ;-)

Barbara 09/07/2015 23:57

Bref, vous preferez croire quelques huluberlus plutot que les articles medicaux non interpretes par des huluberlus...Je pense qu'on s'arretera la. En vous interpellant, j'imaginais bien que vous me repondriez ainsi mais je connais tellement de personne qui s'interroge sur les bienfaits des vaccins (a cause des anti-vax) que je voulais comprendre pourquoi vous avez des idees pareils...Bref, si un jour l'un de vous est malade, il sera peut-etre bien content de croire en cette medicine qui le guerrira ou non, on est pas des magiciens.

Barbara 09/07/2015 23:34

Si les vaccins sont si inefficace et ne servent qu'a engraisser les grosses boites pharmaceutiques, alors pourquoi y mettre des substances nocive et pas de l'eau ?
Ps : pour info, je travail dans un labo de recherche pour la vaccination...

Initiative Citoyenne 09/07/2015 21:05

Vos mots trahissent votre façon de procéder: vous CROYEZ. Or la vaccinologie est une croyance, une idéologie et non une connaissance comme l'a avoué le Dr Saluzzo, directeur des vaccins viraux et consultant pour l'OMS qui vous cloue littéralement le bec (même si cela vous attriste). Donc il est clair que ceux qui embarquent des innocents malgré eux ce sont les défenseurs acharnés et aveuglés des vaccins comme vous semblez en faire partie...
http://www.initiativecitoyenne.be/article-dr-saluzzo-de-sanofi-pasteur-on-ne-sait-pas-comment-marchent-les-vaccins-114130498.html
Si vous n'arrivez pas à COMPRENDRE que les officiels ne peuvent par définition pas maîtriser les risques des vaccins puisqu'ils n'en savent pas assez sur le matériau de base sur lequel ils travaillent (le système immunitaire) sur base des aveux du Dr Saluzzo ci-dessous, eh bien que dire si ce n'est qu'il faut peut-être que vous retourniez sur les bancs de l'école élémentaire hélas...
En outre, ne tentez pas car ce sera en vain de faire comme si vous n'aviez pas compris nos propos en tentant de tout mélanger:
1°) Les chiffres officiels, pour les vaccins contre le méningocoque par exemple sont ceux du Haut Conseil de Santé publique, ainsi que les chiffres d'effets graves post-vaccinaux quant aux chiffres admis et connus de la sous-notification, ils sont ceux issus de la littérature médicale officielle là encore (Jama, Revue du Praticien etc.):
http://www.initiativecitoyenne.be/article-meningite-c-le-vaccin-plus-risque-que-la-maladie-les-chiffres-sont-la-111050253.html
On pourrait aussi citer d'autres chiffres officiels comme ceux relatifs à l'échec complet du vaccin contre les pneumocoques malgré une couverture vaccinale de 85% des jeunes enfants français ou les 3% d'effets secondaires graves dans les essais cliniques du vaccin tel qu'admis par le fabricant (celui-ci s'empressant comme par hasard sauf bien sûr pour des gens un peu beaucoup crédules comme vous d'affirmer qu'aucun de ces effets graves observés ne sont jamais liés à son vaccin évalué... comme c'est crédible bien sûr!): http://www.initiativecitoyenne.be/article-pneumocoques-l-echec-retentissant-de-la-vaccination-86420861.html
http://www.initiativecitoyenne.be/article-prevenar-13-documents-confidentiels-accablants-113700156.html

2°) Nous avons été CLAIRS quant au commentaire de l'étude (celle de Miller) sur la mortalité infantile qui est la plus élevée dans les pays riches/occidentaux qui vaccinent le plus et ceci sur une base statistique très fiable. C'est tout de même troublant, même si vous tentez de trouver d'autres facteurs (dont nous ne disons pas qu'ils ne jouent aucun rôle mais ces diverses autres pollutions ne sont pas propres à un seul pays non plus mais à tous or le nombre de vaccins reçu joue une différence évidente ne vous en déplaise dans ce surplus de mortalité infantile, données qui confirment sans surprise les excès de mortalité après divers vaccins dits de "routine" dans les pays pauvres)

En conclusion, bonne continuation dans vos répétitions de slogans car il n'y a hélas aucune recherche personnelle de votre part, à part répéter "la vaccination est la plus belle avancée de tous les temps" comme un fidèle chanterait sa fidélité au dogme qu'il veut servir, vous n'arrivez pas le moins du monde à fournir ici la moindre réponse convaincante aux aveux accablants de gens du système une fois encore comme le Dr Saluzzo, Directeur des vaccins viraux chez Sanofi et consultant pour l'OMS (excusez du peu) qui avoue le caractère totalement vide et aveugle de la vaccinologie opérant dans la foi et l'opacité plutôt que dans un esprit responsable et scientifique.

Barbara 09/07/2015 19:12

Je me demande ou vous allez chercher vos chiffres "officiels". La mortalite infantile est la plus elevee dans les pays sous developpes ou l'acces aux vaccins, medicaments, hygiene est moindre...De meme que l'esperance de vie en generale. De plus, vous incriminez les vaccins sans prendre en compte les autres facteurs environementaux. Ses familles qui predendent que leur enfant est mort a cause des vaccins (vous ne connaissez pas leur histoire...mais c'est plus facile de chercher le coupable sur ce qu'on ne maitrise pas) La vaccination est la plus belle avancee medicale du siècle, vous n'y croyez pas, libre a vous, mais n'embarquez pas des innocents avec vous.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA