Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 21:08

GARDASIL : quand notre cauchemar va-t-il se terminer ?

 

 

Par Martin, County Meath, République d’Irlande, avril 2015

 

Quand elle est entrée en secondaire, ma fille, Abbey était heureuse et en parfaite santé. Le 22 septembre 2014, elle a reçu les vaccins Gardasil et DTCa à l’école. Elle a fait une réaction immédiate. Pendant plus d’une heure elle est restée couchée par terre sur une natte pendant que les autres filles se faisaient vacciner.

 

Pendant tout ce temps-là, tout son corps a eu des secousses convulsives, sa vision était complètement trouble, ses globes oculaires allaient dans tous les sens, elle souffrait de maux de tête, de nausées etc. Une heure vingt plus tard, nous fûmes appelés par l’école pour venir reprendre notre fille. Aucune ambulance n’avait été appelée. Les administrateurs de l’école n’ont été informés que le lendemain de ce qui s’était passé.

 

Quand je suis arrivé à l’école et que j’ai demandé pourquoi on n’avait pas fait venir une ambulance, on m’a répondu que j’exagérais et que allait pouvoir s’arranger.

 

Le lendemain, sa maman et moi avons pensé qu’elle souffrait d’épuisement. Nous ne savions pas alors que notre cauchemar venait seulement de commencer.

 

Deux jours après avoir reçu le vaccin, Abbey a pu retourner à l’école mais y a fait une nouvelle crise. C’est alors qu’elle fut transportée par ambulance à l’hôpital de Drogheda où elle resta six jours.

 

Après avoir subi quantité de tests, une IRM, après que l’on ait longuement réfléchi à son cas, elle fut renvoyée à la maison sans diagnostic et sans médication. On nous a expliqué qu’il nous fallait nous habituer à la situation et y adapter nos vies.

 

Six mois plus tard, nous attendons toujours d’être reçus par un neurologue.

 

Pour le moment, Abbey ne sait plus se rendre à l’école à cause de ses problèmes de santé. Chaque jour est devenu un combat à cause du Gardasil. Chaque jour, elle nous dit qu’elle souhaiterait tellement que tout puisse s’arranger et qu’elle puisse retourner à l’école.

 

Nous n’avons reçu aucune aide, ni de l’école, ni des services de santé !

 

Ses problèmes de vue, ses douleurs thoraciques, ses troubles cérébro-vasculaires n’ont jamais cessé !! Les médecins n’ont pas arrêté de nous suggérer qu’il pouvait s’agir de problèmes de comportement et de crises de panique, mais en tant que parents, nous connaissons notre enfant depuis 13 ans ! Abbey n’a jamais eu de problèmes de comportement comme les médecins tentent de nous faire croire.

 

Nous avons pas mal abrégé notre récit pour ne pas ennuyer le lecteur, mais nous pouvons dire que notre cauchemar dure maintenant depuis 6 mois et nous ne savons pas combien de temps cette situation pourra encore durer. 

 

Source: SaneVax

Rapports d’effets secondaires  des vaccins contre le HPV

Mise à jour des chiffres au mois de MARS 2015

 

VAERS: Organisme officiel américain de vaccinovigilance qui recueille les rapports d’effets secondaires possibles des vaccins aux Etats-Unis. Il est contrôlé par le CDC et la FDA.

 

P.S. Seuls 1 à 10% des effets secondaires seraient généralement rapportés

 

Voir aussi: Désastre du vaccin Gardasil au Danemark: le documentaire

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

Andres 08/05/2015 05:21

I don not understand French, have read this article in English http://sanevax.org/gardasil-when-will-our-nightmare-end/
Due to posibilites of curing girl I would really wish to have contact with mother of this girl. Admin please you have my contact right here.

Initiative Citoyenne 08/05/2015 12:41

You can contact SaneVax for discussing it with them if you want, we don't have direct contact with these english speaking families but they do.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA