Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 08:41

Santé : un médecin congolais s’oppose à la vaccination de son enfant

 

 

C’est rare de voir qu’un professionnel de santé, de surcroît un médecin,  puisse refuser que son enfant soit vacciné. Et pourtant, c’est bien ce qui vient de se passer à Matadi dans la province du Kongo-central.

 

Dans le cadre de la commémoration de la semaine africaine de vaccination du 27 avril au 2 mai sur le thème "Communautés vaccinées, communautés sauvées", six provinces de la RDC ont organisé des journées locales de vaccination contre la polio intégrée à la supplémentation en vitamine A et au déparasitage au mebendazole. Il s’agit du Nord-Kivu, Kinshasa, Equateur, Bandundu, Province- Orientale et Kongo-central, ex-Bas –Congo.

 

Dans la province du Kongo-central, dans la zone de Santé de Matadi, si globalement la campagne de vaccination des enfants contre la polio s’est bien déroulée, comme l'a  déclaré la ministre provinciale à la Santé, le Pr Mambu Niangi, à l’issue de la réunion du comité provincial de coordination qu’elle a présidée dans la salle de réunion de la Direction provinciale du programme élargi de vaccination, on a toutefois noté des cas de résistance dans les neuf aires de santé de la zone de santé de Matadi, notamment dans l’aire de santé de Mpozo, Hygiène B, Soyo.

 

Mais tous ces cas de refus ont été récupérés parce qu’après la descente du médecin chef de zone de Matadi, par exemple  à l’aire de santé Hygiène B au quartier Nsansa ditumba, des enfants dont les parents avaient refusé qu’ils soient vaccinés l’ont été. Dans la zone de santé de Nzanza,  treize cas de refus ont tous été récupérés.

 

Treize autres cas de résistance ont été signalés dans la zone de santé de Nzanza dans le district sanitaire de Matadi. Mais ils ont tous  été récupérés. Il s’agit de l’aire de santé de Banana où six enfants ont été vaccinés, Epon deux enfants, Baobab trois enfants, Kitomesa un enfant et Nzinga lutete, un enfant.

 

Cependant le cas de refus, qui a suscité plus de bruit dans la ville de Matadi, est celui d’un chirurgien–dentiste. Celui –ci a tout simplement refusé que son enfant soit vacciné contre la polio. Les vaccinateurs qui s’étaient rendus en sa résidence ont été surpris de constater qu’un professionnel de santé puisse s’opposer à la vaccination. Le cas a été rapporté à la réunion du soir du comité local de coordination.

 

À l’issue de cette réunion, le médecin chef de zone, le Dr Goethe Makindu, décidera le lendemain d’aller voir son collègue. Mais quelle ne sera pas la surprise de l’équipe qui accompagnait le médecin chef de zone de Matadi ? La femme reçoit froidement le collègue de son mari. A la fin, l’équipe du médecin chef de zone  de Matadi a été éconduite par l’épouse du chirurgien-dentiste qui a refusé de prêter attention aux explications de la superviseure provinciale du programme national de nutrition.

 

Toutes tentatives pour vacciner l’enfant  du chirurgien-dentiste se sont avérées sans succès. Car, joint au téléphone par le chef de division provincial à la santé, le Dr Jacques Kimfuta, le chirurgien-dentiste fait savoir qu’il est à Kinshasa. Jusqu’au dernier jour de la campagne de vaccination, l’enfant du médecin n’a pas malheureusement été vacciné.

 

Aline Nzuzi

 

Source : Adiac-Congo.com

 

L'article qui précède démontre l'absence totale de liberté vaccinale dans ces pays où, quand les parents (qui ont en général fort mûrement réfléchi leur décision avant) disent "non aux vaccins!", les autorités disent "oui" à leur place et "récupèrent" leurs enfants, c'est-à-dire les vaccinent quand même de façon forcée et contre l'avis parental, comme cela se fait déjà dans nos pays riches dits "plus démocratiques". L'attitude partiale des médias (ici de ce média congolais) montre aussi que les journalistes occidentaux n'ont pas à être particulièrement fiers puisqu'ils sont finalement tout aussi soumis que les journalistes des pays pauvres (qui eux, ont nettement moins de moyens disponibles pour investiguer vraiment les sujets qu'ils relatent).

 

Voir aussi: Afrique & vaccination (chronique d'un voyage au Congo par deux professionnels de santé français, en 2007)

 

Partager cet article

commentaires

Alfbex 05/06/2015 13:53

C'est vraiment très facile de contester cette vaccination d'un un pays d'où la maladie à disparu grâce à la vaccination et l'amélioration de l'hygiène en général. Allez donc faire un tour en RDC ou plus généralement dans les pays en développement, peut-être vous poserez-vous alors la question de la possibilité de comparaison. La question est d'ailleurs la même pour tous les vaccins, heureusement pour les non vaccinés qui se prennent en exemple pour justifier leur refus, qu'une majorité de vaccinés les protègent. Croyez-vous vraiment que la variole aurait pu être éradiquée sans les vaccins ? Pourtant, cette vaccination n'était pas exampte d'effets secondaires possibles ? L'obligation a eu raison de la maladie ! Pourquoi fonde-t-on tant d'espoirs dans un futur vaccin anti paludéen voire antisidéen ?? Poser la question, c'est y répondre.

InitiativeCitoyenne 05/06/2015 17:33

Et encore une personne de plus qui se fait de belles illusions sur la variole et n'a même jamais lu le rapport final d'éradication de la variole de l'OMS. Nous citons (ouvrez bien les yeux, ça risque de "piquer" hein ;-)): " « Les campagnes d’éradication reposant entièrement ou essentiellement sur la vaccination de masse furent couronnées de succès dans quelques pays mais échouèrent dans la plupart des cas » [112]. Même dans les pays où la couverture vaccinale atteignait les 90%, la maladie continuait malgré tout de se propager et c’est pourquoi, de l’aveu même de l’OMS « il fallait absolument changer de stratégie ».... Source: OMS, Rapport final sur l’éradication mondiale de la variole, 1980, pp.32-33 (voir notam. aux points 8.2.4 « Succès et échecs » et 8.3.1 « Les enseignements de l’expérience pratique »). En ligne : http://whqlibdoc.who.int/publications/a41464_fre.pdf

Variole, lisez encore ici. C'est intéressant car ce sont des comptes rendus de médecins qui sonnaient l'alarme fin du 19e siècle déjà et ils dénonçaient le fait que les médias ne relayaient jamais objectivement leurs avis, qu'il n'y avait aucune débat etc...
http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-ce-que-des-medecins-en-disaient-deja-en-1875-112425285.html
Variole encore, ici: http://www.initiativecitoyenne.be/article-variole-le-mythe-de-la-vaccination-eradicatrice-s-informer-avant-que-cela-ne-recommence-120061508.html
Inefficacité du vaccin variole, ici: http://www.initiativecitoyenne.be/2015/05/vaccine-contre-la-variole-un-laborantin-se-pique-et-l-attrape-quand-meme.html
Risques graves: http://www.initiativecitoyenne.be/article-variole-aveux-explosifs-a-posteriori-sur-le-vaccin-112215836.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-variole-polio-aveux-explosifs-sur-des-vaccins-re-us-par-des-centaines-de-millions-de-gens-122692255.html

En plus des risques d'amputations, risques de cancer: http://www.initiativecitoyenne.be/2015/06/comment-des-vaccins-causent-des-cancers-des-paralysies-et-des-deces-depuis-des-decennies.html

Donc bon, que les vaccins aient pour certaines maladies eu une influence sur la courbe d'évolution (sans parler des effets épidémiologiques pervers, effets de déplacement de l'âge de survenue, effets compensateurs entre germes etc.), ok, nous ne l'avons jamais nié mais une fois encore la question c'est A QUEL PRIX. Et là, les données actuelles déjà disponibles montrent que les risques des vaccins sont exorbitants, réduire les cas de polio en contribuant à augmenter massivement les cancers de cancers, Est-ce un progrès? Est-ce normal que les vaccins soient dispensés de tests de potentiel cancérogène contrairement aux autres médicaments? Est-ce éthique ou légitime que des pseudos experts décident qu'il vaut mieux qu'un enfant ait tel risque de polio pour tel risque de cancer? Non malheureusement car ces "experts" ont déjà démontré dans une triste splendeur toute leur incompétence, leur collusion, leurs erreurs lourdes de conséquences et en un mot, toute leur idéologie.

cat 20/05/2015 12:40

merci pour tout ce que vous faites
je viens de découvrir ceci:
http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/message_test.php?utm_source=STEFR&utm_medium=petition&utm_campaign=201505-19-lancement_VDT

que pensez-vous de cette pétition?merci

Initiative Citoyenne 21/05/2015 09:18

Bonjour,

Merci de votre appréciation de notre action. Nous avons fait le choix de ne pas soutenir cette pétition qui est un leurre à nos yeux: elle servira plus à canaliser les contestataires qu'à aboutir à un vrai changement selon nous même si nous espérons nous tromper mais ne soyons pas dupes, même s'il est dûment prouvé que l'aluminium vaccinal est une nuisance, ce n'est pas le seul problème et prétendre qu'un vaccin DTP sans alu règlerait le problème ou rendrait, en soi la moindre obligation plus légitime est une illusion! Le vrai problème de fond, c'est que tous les vaccins et restent expérimentaux (voir ici: http://www.initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html ) Nous ne disons pas que les vaccins n'ont jamais aucun impact sur les courbes de maladies infectieuses bien sûr mais d'abord l'efficacité n'est jamais totalement garantie, puis il y a des revers épidémiologiques, des effets pervers avec déplacements d'âge de survenue, compensation par d'autres souches et d'autres germes etc. Donc la VRAIE question c'est de savoir si les gens sont prêts à prendre les risques de se faire injecter des produits expérimentaux même au prix d'une certaine "efficacité" en sachant que les risques flous, diffus, mal évalués, couvrent beaucoup plus qu'une seule maladie ciblée... Il est là le véritable enjeu démocratique et éthique OR hélas, cette pétition soutient implicitement que si les vaccins DTP sont obligatoires, c'est qu'ils sont utiles et efficaces. Cette pétition approuve implicitement le principe contraire aux lois sur les droits du patient que des experts peuvent s'arroger le droit de décider ce qui doit être rendu obligatoire comme vaccins dans la population. Nous ne signons dès lors pas cette pétition et ne la relayerons pas. Espérons qu'elle ne contribue pas (mais c'est un risque) à canaliser les moutons en continuant à leur faire croire au faux salut incontournable de cette obligation. Selon nous, ça fait déjà des années que la population aurait dû réagir à l'indisponibilité du DTP sans aluminium en arrêtant la crainte du gendarme et en arrêtant massivement de se faire vacciner... le fait que cette situation puisse durer aussi longtemps montre selon nous l'état cognitif et le niveau de discernement qu'il reste dans la population et donc il est peu probable que cette pétition molasonne soit à même de réveiller vraiment et durablement l'opinion sur l'ampleur de la gravité et de l'urgence que recouvrent la question vaccinale...
Bien cordialement.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA