Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 13:25

« Nous les avons crus quand ils ont dit que le Gardasil était sans danger »

 

WDDTY, Juin 2015, relayé par SaneVax

"Nous les avons crus quand ils ont dit que le Gardasil était sans danger"

Depuis deux ans, Lotte Amit a connu une vie très difficile depuis qu’elle a fait le vaccin contre le cancer du col de l’utérus. Il est tragique de constater que son histoire fait partie d’un nombre sans cesse croissant de cas qui montrent que quelque chose ne tourne pas rond du tout avec ce vaccin.

 

Comme Charlotte (Lotte) Amit souffrait d’hyperthyroïdie, ses parents Sue et Ian avaient pensé qu’il était préférable de ne pas la faire vacciner. Mais leurs doutes se sont évanouis en partie quand ils ont reçu une lettre standard des services médicaux locaux qui demandaient que Lotte se fasse vacciner contre le cancer du col de l’utérus (HPV).

 

« Nous avons évidemment été très surpris de recevoir pareille lettre étant donné que Lotte n’avait que 15 ans et n’était pas du tout sexuellement active. J’ai voulu m’informer davantage, et on m’a dit que ce serait une garantie pour l’avenir. Nous avions totale confiance que cette vaccination était pour le plus grand bien de Lotte, qu’elle était sans danger, et que le médecin savait ce que contenait ce vaccin. », déclare Sue de St. Austell dans les Cornouailles.

 

C’est à l’automne 2012 que Lotte a reçu ses deux premières doses du vaccin. Après le second vaccin, Lotte a commencé à retourner ses mains dans tous les sens. Elle se plaignait de picotements dans les mains et dans les poignets. Cela lui rappelait les comportements qu’elle observait chez des enfants dont elle s’occupait.

 

Ce comportement bizarre n’a duré que quelques jours. Puis, en mars de l’année suivante (2013), ce fut le tour de la troisième injection. C’est deux jours plus tard que le cauchemar a commencé, explique Lotte. Trois ou quatre fois par jour, il lui arrivait de se rouler par terre en pleurant de mal  dans ses mains et ses pieds. Ses parents lui donnèrent des calmants, mais ceux-ci ont semblé n’avoir aucun effet.

 

Lotte qui avait toujours été une fille pleine d’énergie, a commencé à devenir léthargique. Elle ne savait pratiquement plus quitter son lit de toute la matinée. Ses règles s’arrêtèrent subitement. Elle commença à présenter des comportements obsessifs, compulsifs. Il suffisait d’un rien pour qu’elle ressente à nouveau des douleurs atroces dans ses mains et ses pieds. Les choses étaient parfois si terribles qu’elle sortait de la maison à toutes les heures du jour et de la nuit. Il lui est même arrivé une fois de sortir nue. C’est la police qui l’a finalement retrouvée alors qu’elle se cachait dans les bois.

 

Sue et Ian déclarent qu’il est « douloureusement évident » que c’est bien le vaccin contre le HPV qui est à blâmer.- Les parents ont fini par reconduire Lotte chez le médecin traitant qui lui avait administré les vaccins. « Il nous a tout juste dit de passer à autre chose », dit Sue. Comme ce médecin était convaincu que les problèmes de Lotte relevaient d’une forme d’hystérie, il l’a envoyée chez un psychiatre qui lui a prescrit des anxiolytiques, comme aussi du Risperdal (Risperidone).

 

Un soir, alors que Sue était couchée contre la poitrine de Lotte, elle remarqua que ses battements de cœur étaient irréguliers. A l’aide d’un moniteur de fréquence cardiaque, elle finit par réaliser qu’elle sautait 4 battements sur 10. Aux urgences, les médecins lui ont dit qu’elle avait un souffle systolique qui ne mettait pas sa vie en danger.

 

Les parents ont finalement emmené Lotte dans une clinique homéopathique. Le toxicologue leur a dit que le système nerveux de Lotte, de même que ses ovaires, ses reins et son foie étaient endommagés. Après un traitement de quelques mois, Sue a remarqué que l’état de santé de Lotte s’était grandement amélioré. Ce médecin a également conseillé à Lotte de boire de l’eau de source, en expliquant que le silicium de l’eau se liait à l’aluminium qui était un des ingrédients du vaccin. Après avoir bu plusieurs litres d’eau par jour pendant quelques jours, Lotte a vu réapparaître ses règles qu’elle n’avait plus eues depuis bien longtemps. Sue explique que « depuis qu’elle fut vaccinée, elle n’avait eu ses règles que trois fois en deux ans.

 

Sue a dû retirer Lotte de l’école juste trois mois avant ses examens, et a dû lui faire donner des cours à la maison. Elle a terminé son année avec un pauvre 5 et la mention « D » en science. En septembre dernier, elle a débuté à l’université, mais a dû quitter à cause des phobies qui lui prenaient quand elle entendait ses condisciples renifler. Lotte étudie maintenant l’histoire ancienne et l’archéologie classique à la maison.

 

Aujourd’hui, Lotte a 17 ans. Elle s’évertue à faire face à ses phobies. Sue estime que sa fille fait certains progrès, bien que personne ne sache si elle guérira complètement ou si elle sera, un jour, capable de fonder une famille. « Alors que nous avons été dans une grande colère en réalisant que la vie de Lotte avait été pratiquement ruinée par le vaccin Gardasil, nous nous voulons malgré tout reconnaissants qu’elle ne soit pas clouée dans un fauteuil roulant ou décédée. Car nous savons que ces malheurs ont touché beaucoup trop de jeunes-filles qui ont reçu le vaccin contre le HPV et auxquelles on avait dit que le vaccin était tout à fait sans danger. » 

 

Source : What Doctors Don’t Tell You www.wddty.com , relayé par SaneVax

Rapports d’effets secondaires des vaccins contre le HPV

 

Mise à jour des chiffres au mois d’AVRIL 2015

 

VAERS : Organisme officiel américain de vaccinovigilance qui recueille les rapports d’effets secondaires possibles des vaccins aux Etats-Unis. Il est contrôlé par le CDC et la FDA

"Nous les avons crus quand ils ont dit que le Gardasil était sans danger"

P.S. Seuls 1 à 10% des effets secondaires seraient généralement rapportés

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

cumulus 28/05/2015 10:50

Et, bien entendu, tous ces symptômes n'ont rien à voir avec l'hyperthyroïdie dont on dit que cette jeune femme était déjà atteinte ...

cumulus 29/05/2015 14:03

En lui prêtant vos propres travers vous affirmez que le reste du monde (ou presque) est ce que vous devinez être vous-même. L'effet d'un vaccin, aussi ?

Initiative Citoyenne 29/05/2015 09:59

C'est vous qui êtes (tristement d'ailleurs) "impayable" de par votre peur pathétique d'oser voir de façon scientifique, sans peur, sans a priori mais non, la vérité et l'analyse froide des faits sans y mettre de biais aveuglant, ça vous rebute visiblement, alors vous préférez vous maintenir dans une attitude de non savoir en rejetant sur les autres ce que vous avez peur d'analyser. Oser, vous serez moins ridicule! Parce que là, oser balancer "l'éthique" comme motif pour refuser de vraies comparaisons entre vaccinés et non vaccinés (0 vaccins), ça ne tient pas la route en plus de 200 ans de vaccination. C'était réalisable avec un vrai esprit scientifique et de la bonne volonté mais finalement, c'est là la signature du scientisme: décréter a priori, avant d'évaluer "non, ça ne serait pas éthique de priver tel ou tel car on dit que c'est plus bénéfique que négatif et ça c'est un présupposé indéboulonnable/non questionnable dont on DOIT partir" Relisez Kant sur le dogmatisme versus l'esprit critique, l'état de minorité intellectuelle face à celui de majorité intellectuelle. Relisez aussi Thomas Kuhn et Imre Lakatos sur le plan de l'épistémologie et de la façon dont les connaissances scientifiques évoluent avec des paradigmes dominants qui ont une telle force d'inertie, des scientifiques qui construisent des "ceintures protectrices" d'hypothèses ad hoc au fur et à mesure que leurs théories sont de plus en plus contestées et fragilisées pour tenter de sauver le plus longtemps possible leurs vieux paradigmes. Visiblement, vous ne lisez pas grand chose pour tenter de comprendre le système, et pourquoi on en est encore à cet éloge du non savoir et cette crainte de la vraie science en dehors bien sûr des intérêts financiers qui jouent un rôle fondamental aussi dans tout ça.

cumulus 28/05/2015 17:45

Impayables. Vous êtes impayables. Non, vraiment, je le pense ! "Rien ne dit que..." Là, tout est dit ! En fait, il faudrait se demander de quelle maladie les vaccins ne sont pas responsables, ça irait plus vite.

Initiative Citoyenne 28/05/2015 17:00

Vous êtes pris à votre propre piège en fait (et ça ne vous plaît pas). Pourquoi? Parce que les vaccinologues acharnés ont eux-mêmes construit ce système où on compare des vaccinés à d'autres sous-groupes de population archi vaccinée, biaisant ainsi la comparaison: comparez des larges groupes entre vaccinés et des personnes avec zéro vaccins et voyez un peu le différentiel y compris au niveau des troubles thyroïdiens, rien ne dit donc qu'un vaccin précédent ou un vaccin d'enfance n'ait pas fait le lit de son trouble. Si vous voulez des données claires et que vous avez l'esprit scientifique, militez donc pour ces vraies comparaisons et au moins vous pourrez parler de façon crédible mais là, ce n'est pas le cas et vous vous engluez ainsi sans même vous en rendre compte dans la toile d'araignée du système que vous défendez sans vraiment avoir conscience des tenants et aboutissants...

cumulus 28/05/2015 15:32

Ne faites pas, comme d'habitude, semblant de ne pas comprendre ce que je vous dis. On ne peut en effet pas exclure que le vaccin soit à l'origine d'une aggravation (ni l'inverse d'ailleurs) mais il est évident que si vous pensiez que le vaccin n'avait que déséquilibré le traitement en cours, vous l'auriez écrit (enfin, vous auriez recopié le texte qui l'aurait dit). Mais non, vous préférez laisser supposer à vos lecteurs inattentifs que c'est le vaccin et rien d'autre qui est sans discussion la cause unique de tous ces symptômes. A moins que vous supposiez que tous ceux qui vous lisent, sont, comme vous, des spécialistes de la psychoneuroendocrino immunologie... Faites preuve de "bon sens" si vous voulez mais arrêtez de vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Pour info, je ne lis pas le Figaro (je serais plutôt nouvel obs). Comme vous dites, pfffffffff

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA