Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 14:07

Enfants victimes de vaccins défectueux :

un grand procès s'ouvre en France

 

240 familles françaises ont porté plainte après que leur enfant ait été vacciné avec un produit défectueux contenant des métaux lourds dangereux pour la santé. (Sud Ouest21 septembre 2015)

Le vaccin Méningitec est aujourd'hui retiré du marché  © AFP PHILIPPE MERLE

Le vaccin Méningitec est aujourd'hui retiré du marché © AFP PHILIPPE MERLE

Vacciner des enfants contre la méningite avec des lots défectueux, contenant des métaux lourds, a-t-il eu des conséquences sur leur santé ? La justice civile de Clermont-Ferrand examinera mardi les plaintes de 240 familles qui ont assigné le distributeur français du Meningitec.

 

"On va demander au cours de cette audience des expertises pour chaque enfant", a expliqué Me Emmanuel Ludot, qui défend 80 familles, avant une deuxième audience, prévue le 20 octobre. 

 

Ces familles venues de toute la France reprochent au laboratoire CSP (Centre Spécialités Pharmaceutiques), situé à Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme), d'avoir acheminé des seringues contenant du vaccin Méningitec, défectueuses car contenant des résidus de métaux lourds. 

 

Symptômes persistants

 

Des analyses capillaires ont permis de détecter des concentrations de plomb, étain, silicium et aluminium dans les cheveux des personnes vaccinées. Ces dernières, dont de très nombreux enfants, souffriraient depuis de symptômes persistants (diarrhées aiguës, nausées, irritabilité, fortes poussées de fièvre, troubles du sommeil, éruptions cutanées...). 

 

"Quand mon médecin me l'a prescrit pour ma fille, alors âgée d'un an, je lui ai fait confiance", a raconté Coralie, une mère de famille habitant la région rennaise, qui viendra mardi à l'audience avec d'autres parents. 

 

Le vaccin a provoqué chez la fillette des réactions en chaîne : "Je me suis retrouvée toute seule avec mes inquiétudes. J'ai appelé mon médecin, mon pharmacien, ils n'étaient pas au courant. Le laboratoire ne m'a pas non plus donné plus de réponse", a-t-elle dit. 

 

En furetant sur internet, elle découvre que 21 lots de ce vaccin, produit par le laboratoire américain Nuron Biotech, ont été retirés du marché à titre de précaution le 24 septembre 2014, par l'intermédiaire de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

 

"Scandale sanitaire"

 

"Encore hier, ma fille (aujourd'hui âgée de 2 ans et demi), pleurait à chaudes larmes, pliée en deux, à cause de migraines abdominales, dont on ne connaît pas l'origine", a déclaré Coralie, qui a retrouvé sur la toile d'autres parents de victimes. 

 

"On est très inquiets. Les métaux lourds, on ne s'en débarrasse pas comme ça. Quand on démarre sa vie à 2 ans avec des métaux lourds dans le corps, je me demande quelles seront les conséquences pour ma fille dans 10 ans", s'est-elle alarmée. 

 

Pour Me Ludot, le dossier du Meningitec est un "scandale sanitaire". "Il y a eu dans ce dossier des failles à tous les niveaux, des pharmaciens en passant par les laboratoires, les autorités sanitaires. Tout le monde a été curieusement négligent", a affirmé cet avocat du barreau de Reims.

 

"Comment expliquer que ce vaccin ait été encore prescrit trois mois après le retrait théorique des lots défectueux?" s'est-il interrogé. 

 

Des négligences à plusieurs niveaux

 

Selon lui, le distributeur auvergnat est "le premier maillon d'une longue chaîne".

 

"Dans ce dossier, il y a d'abord le problème de la vente de ce vaccin : des pharmaciens ont continué à le vendre alors qu'ils étaient informés de son retrait. Il y a eu aussi des retards dans l'alerte pour des raisons économiques évidentes. Les vaccins frelatés étaient connus depuis au moins un an", a-t-il ajouté. 

 

"Ce n'est pas une erreur de manipulation qui est en cause, mais le vaccin lui-même. Il semble bien que ce dernier, qui est d'ailleurs depuis retiré du marché, comportait des nanoparticules", a-t-il précisé. 

 

D'autres procédures judiciaires liés à ce même vaccin sont également en cours en Italie, au Brésil, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

 

Source: Sud Ouest

 

Pour bien comprendre cette actualité et sa portée exacte, il est essentiel d'avoir aussi à l'esprit que même lorsqu'ils ne sont pas déclarés défectueux, ces vaccins contre le méningocoque sont de 80 à 800 fois plus risqués que la maladie naturelle sur base des chiffres officiels français. En outre, TOUS les vaccins (pas seulement ceux contre le méningocoque) ont un dénominateur commun qui explique leur insécurité fondamentale et qui réside dans la méthodologie tout à fait biaisée qui est employée pour les évaluer au cours des essais cliniques avant leur commercialisation. C'est là que tout le problème se joue vraiment... Or ici, on ne parle que de vaccins encore plus dosés ou contaminés en métaux lourds et autres poisons. Voyons donc pour une fois au-delà du seul arbre qui cache la forêt des vaccins toxiques et réalisons que TOUS les vaccins, en tant qu'ils sont tous composés de produits toxiques aux effets profonds et durables insuffisamment évalués, consistent, en s'additionnant les uns aux autres, à remplir un grand VASE toxique qui ne peut que finir par déborder à court moyen ou long terme, plus ou moins rapidement selon les susceptibilités individuelles et l'état d'intoxication préalable des sujets vaccinés. Cette façon d'envisager le problème qui est criante de pertinence (jusqu'à preuve scientifique valable du contraire) permet d'ailleurs d'expliquer parfaitement pourquoi des parents ont parfois l'impression que leur enfant "supportait" très bien ses vaccins jusqu'au Xème vaccin (de trop) qui fait alors tout basculer de façon irréversible, laissant ces parents dans un état d'incompréhension et de perplexité le plus total.

 

Voir aussi:

 

La pétition des parents sur le vaccin Meningitec prend de l'ampleur (+ update pour écrire aussi à vos députés)

 

Vaccin Meningitec. 550 familles au coeur d'une affaire troublante (article Paris Match)

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

dod 27/11/2015 14:52

Bonjour
Mon fils s’est fait vacciné avec un vaccin defectueux. Puis je avoir les contacts afin de porter plainte et d’avoir les coordonnées du groupe de parents. Merci

InitiativeCitoyenne 27/11/2015 15:19

Bonjour Dod, voici l'information et les contacts. Lisez et écoutez tout d'abord très attentivement les audios du lien suivant intitulé "Meningitec. Que faire si mon enfant a été vacciné avec un lot rappelé?"/ http://www.zoomdici.fr/actualite/Meningitec-que-faire-si-mon-enfant-a-ete-vaccine-avec-un-lot-rappele--id147920.html (copier-coller ce lien dans votre barre d'adresses) . Pour les personnes de contact, il faut contacter à la fois Jacques Bessin (président de l'UNACS qui coordonne l'action judiciaire en cours) au mail suivant: jacques.bessin[at]hotmail.fr et le groupe de parents impliqués dans l'action au mail suivant : agirtousensembles[at]gmail.com (il y a bien un s à tousensembles dans l'adresse mail attention!)

monica 23/11/2015 15:20

Bonjour!Moi aussi j'ai un petit garçon qui à été vacciné avec un vaccin des lots concernés! Après un an et demi il se gratte toujours la jambe et on a essayez des tous. J'ai lu de la présence des métaux à niveau des cheveux et dans le sang. Comment s'appellent les examen à demander à notre médicine ? On pourra les faire dans tous les laboratoires d'analises ou il y a des laboratoires specifique?

Initiative Citoyenne 24/11/2015 18:53

Nous allons vous envoyer un mail, le mieux est que vous contactiez le groupe de parents qui est en cours de procédure (judiciaire) actuellement et qui ne cesse de grossir. Bien à vous

Noget 19/11/2015 17:39

Bonjour,

Mon fils a été vacciné avec un de ces lots défectueux et j'aimerai savoir à quoi m'en tenir. Beaucoup de parents ont fait réaliser des analyses capillaires et sanguine, savez vous vers quel organisme ils se sont tournés pour réaliser les analyses capillaires ?

InitiativeCitoyenne 19/11/2015 17:51

Bonsoir Noget, contactez le groupe de parents en cours de procédure pour plus d'infos sur les tests qu'ils ont fait effectuer: agirtousensembles[at]gmail.com (n'oubliez pas le s à ensemble dans l'adresse comme indiquée ici) et l'UNACS (jacques.bessin[at]hotmail.fr). Bonne soirée bien cordialement

Non aux vaccins avec des adjuvants à base d'aluminium 21/10/2015 11:43

Les métaux lourds on peut s'en débarrasser avec des chélations.

Initiative Citoyenne 21/10/2015 15:13

Oui, dans une certaine mesure mais cela doit être fait par des médecins qualifiés/habilités, sous contrôles sanguins et urinaires étroits, sous complémentation en nutrithérapie et dans le respect des contre-indications (ex: insuffisances rénales etc.)...

Mouret 20/10/2015 23:34

Bonsoir notre petite fille de deux ans a reçu également le vaccin méningitéc contaminé
Nous aimerions connaitre les démarches a suivre pour deposer plainte et contre qui ....
Nous avions vu il y a quelques semaine un numero de telephone dans un precedent article que nous avions contacte. La personne nous avait rassure en nous certifiant qu'il ny aurait pas de problemes dans les annees a venir. Merci de nous tenir informer svp cdlt

Initiative Citoyenne 21/10/2015 09:32

Bonjour, nous vous avons envoyé un mail avec des adresses de contact. Pour contacter l'UNACS, voir aussi ici mais moins direct que l'adresse donnée: http://www.unacs.org/contact
Sinon pour le groupe de parents impliqués dans ces plaintes en cours, voir ici: agirtousensembles[at]gmail.com
Bien cordialement

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA