Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 09:38

Comment la médecine par les plantes et une alimentation corrigée ont pu inverser les symptômes de ma sclérose en plaques

 

Par Nissa Lee, 30 mars 2016

Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

L’année dernière, j’avais entrepris de voyager dans toute l’Australie. Mais à un moment donné, j’ai dû rentrer à la maison parce que je ne me sentais pas bien. C’était bizarre, j’avais le cerveau embrouillé, des vertiges. Je ne pouvais plus marcher droit et ma vision était trouble. La moitié de mon visage était déformé, et je craignais d’avoir été victime d’un AVC. Je suis allée consulter un médecin qui m’a immédiatement envoyé aux services d’urgence. Quelques jours plus tard, alors que j’avais 24 ans, je reçus le diagnostic de « sclérose en plaques récurrente/rémittente.

 

Je me suis battue avec cette maladie pendant des années. Je me suis souvent retrouvée à l’hôpital, prenant des médicaments pour arrêter les poussées de sclérose en plaques. Un jour quelque chose a changé en moi. J’ai décidé qu’ à aucun prix je ne voulais passer le restant de mes jours dans un fauteuil roulant. Je voulais être bien, je voulais vivre pleinement et en bonne santé.

Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

J’ai effectué des recherches sur internet et ai trouvé des douzaines d’exemples de personnes atteintes de sclérose en plaques, dont des professionnels de santé, qui avaient suivi une approche nutritionnelle sans médicaments.

 

J’avais été malade depuis si longtemps, et les médicaments n’avaient pas pu m’aider. C’est alors que j’ai décidé d’essayer l’alimentation Wahls’ Paleo préconisée par le Dr Thierry Wahls qui se porte à merveille après avoir souffert d’une sclérose en plaques progressive.

 

Le protocole Wahls est un régime alimentaire qui fait appel à de nombreuses plantes et baies riches en nutriments, ainsi qu’à un peu de viande provenant d’animaux nourris à l’herbe. Ce régime Paleo est naturellement anti-inflammatoire, !l assure la protection du cerveau et est très riche en antioxydants.

 

Pour en savoir plus, je me suis lancée dans l’étude de la naturopathie. J’avais toujours été fascinée par le pouvoir des plantes, j’aimais beaucoup la phytothérapie et tout ce qu’une alimentation équilibrée pouvait apporter. C’est à partir du moment où j’ai commencé à prendre des plantes médicinales que j’ai commencé à me sentir mieux !

 

Il y a maintenant cinq ans que je ne prends plus de médicaments et que je n’ai plus aucun symptôme. J’ai enfin retrouvé ma vraie vie. Je sais de nouveau courir, danser, travailler. J’ai beaucoup d’énergie et je me sens vraiment en bonne santé. 

Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

Le protocole de l’alimentation Wahls consiste à prendre :

 

  • Chaque jour l’équivalant de 3 tasses de jus de feuilles vertes, comme des feuilles  de chou frisé, de roquettes ou d’autres feuilles vertes qui contiennent des taux élevés de vitamine B,A,C,K et autres minéraux.
  • 3 tasses par jour de légumes riches en soufre faisant partie de la famille du chou et de l’oignon, ainsi que des champignons et des asperges.
  • 3 tasses par jour de légumes, de fruits ou de baies colorés qui représentent une excellente source d’antioxydants protecteurs du cerveau.
  • 3 fois par semaine du poisson sauvage riche en oméga 3.
  • De la viande d’animaux nourris d’herbe comme source de vitamine B et d’oméga 3
  • Une fois par semaine, des abats pour les vitamines, les minéraux et la co-enzyme Q10.
  • Chaque jour, des algues pour l’iode et le sélenium. (Demandez d’abord à votre médecin d’évaluer votre fonction thyroïdienne avant d’ajouter l’iode à votre alimentation.)

 

Il arrive parfois que certains de mes symptômes réapparaissent quand je m’écarte de ce régime, quand je vis des stress prolongés ou quand je suis exposée au gluten (protéine que l’on retrouve dans le blé, le seigle, l’avoine et l’orge).

Tout en suivant le régime Wahls, je médite régulièrement, je fais de l’exercice, je prends des herbes médicinales et je cultive la pensée positive pour pouvoir rester en forme.

Pour les personnes qui souhaiteraient commencer ce régime pour leur rétablissement, je voudrais recommander les points suivants :

 

  • Eliminez toutes les sources de gluten de votre alimentation, à la fois pour protéger votre cerveau et réduire l’auto-immunité.

 

  • Ajoutez chaque jour des aliments riches en antioxydants à votre régime alimentaire comme des myrtilles, du thé vert, du curcuma, du cacao pour protéger votre corps des dommages que pourrait causer la sclérose en plaques, pour réduire le « cerveau embrouillé » et, de ce fait, améliorer la clarté mentale.

 

  • Ajoutez des aliments fermentés à votre nourriture ‘comme la choucroute, le kéfir, le miso ou kimchi) pour soutenir le lien complexe entre les bactéries intestinales saines et le cerveau.

 

  • Mangez des aliments riches en acides gras oméga-3 qui sont présents dans les poissons, le chia, les graines de lin pour réduire l’inflammation.
Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

Ecrivez maintenant VOTRE histoire de guérison !

 

Photos : Nissa Lee. Via : Jennifer MacNiven

 

Vous pouvez suivre : «Nissa Lee Naturopathy » sur Facebook ou Instagram. Son site : NissaLeeNaturopathy.com

 

Pour plus d’information sur le protocle Wahls, consultez « Minding my Mitochondria ». L’histoire de Nissa a été publiée en 2015 sous le titre : « The Wahls Protocol ».

 

Source : Reset.me

 

Voir aussi:

 

La sclérose en plaques peut-être traitée (récit d'un médecin malade)

 

Il y a quantité de beaux témoignages de guérison de ce style: un véritable esprit scientifique, attaché avant tout aux faits et à l'observation serait soigneux de les prendre en compte et d'essayer d'en tirer profit au bénéfice de la collectivité tout entière. Mais une médecine dogmatique d'arrière-garde s'entête à affirmer que cela n'est pas possible! L'avenir, si on le veut sanitairement positif, devra obligatoirement passer par une médecine intégrative et coopérative qui aura l'humilité et l'ouverture d'esprit nécessaires pour tisser des ponts avec des approches différentes, et ce dans un but d'efficacité et de bon sens. D'abord ne pas nuire.... voilà assurément LE grand principe logique à redécouvrir !

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pluralisme thérapeutique
commenter cet article

commentaires

France 17/09/2016 20:08

Il y a aussi ce beau témoignage, qui a beaucoup de points communs avec votre démarche : https://www.youtube.com/watch?v=QPGBKOUPkII

remi Sallengro 06/08/2016 13:14

Les jeunes qui marchent et n'ont donc aucune indication d être sous n'importe que traitement lourd mis sous le traitement expérimental de SANOFI qui s'appelle le gylenia sont en danger à cause des effets secondaires graves qui sont : de graves problèmes cardiaques induits par la prise du Gylenia de Sanofi. Ecouter les conseils et l'expérience de la jeune fille qui raconte sa guérison est plus que jamais d'utilité.

remi Sallengro 15/08/2016 09:21

Il est par conséquent tout à fait ANORMAL de se retrouver avec de graves problèmes cardiaques suite à un diagnostic fourre tout de scléroses en plaques. Ce sont des effets secondaires TRES GRAVES du gylenia et du betaferon. Il faut arrêter de faire des examens pseudo scientifiques dès lors que l' on marche. Il faut s'inspirer des pays sans scléroses en plaques, là ou l'on marche, la ou il n'y a pas de stress et la ou l'alimentation est alcaline. Là ou il n'y a pas de neurologues pour enrichir des labos pharmaceutiques.

Gauth 27/07/2016 23:34

"Le modèle d'erreur de diagnostic, révélé par l'enquête, suggère que les médecins se sont trop penchés sur les résultats de l'IRM, affirme Salomon.
Cela correspond avec les rapports précédents, y compris une étude de 2003 dans laquelle deux tiers des 281 patients qui avaient été adressés pour une possible SEP avaient, en fait, d'autres pathologies.
Parmi les patients visés en raison de résultats anormaux d'IRM qui n'avaient pas de SEP, 70% avaient eu une explication plus évidente pour l'IRM anormale, dont la pression artérielle, la migraine, ou une autre maladie neurologique.

"IRM n’est pas un substitut d’un bon historique ni d’un examen neurologique dans le diagnostic de la SEP», a mis en garde le Dr John R. Corboy du centre de Sclérose en plaques de l'Université du Colorado et ses co-auteurs.

«Une Frénésie thérapeutique»

L'utilisation inutile de médicaments puissants pour la SEP chez les patients mal diagnostiqués étaient chose courante depuis 1997. Dans une revue de cette année-là sur 366 cas, le neurologue Charles Poser de Harvard Medical School, avait constaté que 130 patients n'avaient pas de SEP, et que 14 d'entre eux recevaient un traitement pour la SEP combinant le β-interféron. 10 autres patients mal diagnostiqués ont déclaré que leur neurologue avait recommandé le traitement.

À l'époque, Poser avait émis l'hypothèse que la commercialisation récente de ce nouveau traitement approuvé, le β-interféron, avait créé une "frénésie thérapeutique" qui a propulsé la poursuite de l’erreur de diagnostic. "J'ai trouvé que certains patients m’avaient expliqué qu’avec le diagnostic de la sclérose en plaques, on leur avait déjà donné ces médicaments, quelle que soit les caractéristiques cliniques de leur maladie », écrit-il. "J'ai également noté que de nombreux patients qui reçoivent des β-interférons n'ont pas la sclérose en plaques, et certains patients ont commencé à prendre les médicaments, même après qu'on leur ait dit que je ne pouvait pas confirmer le diagnostic de la sclérose en plaques. "

Solomon et ses collègues espèrent que leur enquête effectuée à Portland montrera la voie à l'amélioration de la précision du diagnostic.

"Nous avons beaucoup de données sur tous les problèmes qui peuvent être confondus avec la SEP», dit-il. "Cela fournit un aperçu de ce que nous sommes en train de voir dans la pratique." La revue Neurology publie l'étude, financée par le ministère des Anciens Combattants, le National Institutes of Health et les Partenaires SEP, Fellowship Award.

Environ 1/7 spécialistes de la SEP interrogés qui avaient identifié une erreur de diagnostic ont dit qu'ils ne l’avaient pas toujours dit au patient. Ils ont raisonné sur le fait que si le patient ne recevait pas un traitement pour la sclérose en plaques, ou que si on modifiait le diagnostic, cela pouvait causer des dommages psychologiques".

On se demande qui a des troubles psychologiques quand atterré on lit ces documents? Ce sont bien sur les neurologues ! Malheureusement le neuro Poser d'Harvard est décédé. Encore un neuro "courageux" qui a attendu de ne plus gagner d'argent et d'être pensionné pour oser avouer la vérité sur les IRM et le business des traitements scandaleux infligés à des jeunes.

Albert Granjean 27/07/2016 20:45

A initiative rationnelle : savez vous lire l'anglais ? These results question the validity of some 40,000 fMRI studies and may have a large impact on the interpretation of neuroimaging results. C'est clair non ? Il n'y a de plus aucun besoin de ce texte du Pnas pour analyser que les IRM au gadolium dans le cadre du diagnostic de la sclerose e pâques sont une vaste fumisterie hautement dangereuse pour les jeunes. Essayez de comparer 1 IRM chez plusieurs neurologues et vous serez face à un ramassis d'incompétence pour qui seul le profit sur le dos des jeunes (diagnostic précoce) importe. Il n'y as pas un once d'humanité ou d'éthique dans cette profession. Seul l'appât du gain importe. Et pour vos comparaisons, vous devriez consulter.

sylvie 22/07/2016 21:26

Extrait d'un livre à paraitre sur : faux diagnostic SEP : "C’est le Dr. XY qui a essayé de me faire la ponction lombaire. Il venait juste d’être neurologue (il y avait des affiches dans les couloirs de l’hôpital bruxellois qui parlaient de sa thèse de doctorat et disaient qu’il l’avait passée quelques mois auparavant). Et il l’a ratée deux fois. Finalement, il m’a dit qu’il allait demander « à des gens qui ont l’habitude et du matériel spécial » de la faire. J’ai gardé des douleurs et des traces des 2 tentatives ratées du Dr. XY pendant des mois".

Initiative Citoyenne 23/07/2016 13:54

Effrayant... merci pour cet extrait, n'hésitez pas à nous envoyer par mail svp (initiative.citoyenne(at)live.be) le titre exact de ce livre une fois paru car cela nous intéresse, merci!!

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA