Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 09:38

Comment la médecine par les plantes et une alimentation corrigée ont pu inverser les symptômes de ma sclérose en plaques

 

Par Nissa Lee, 30 mars 2016

Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

L’année dernière, j’avais entrepris de voyager dans toute l’Australie. Mais à un moment donné, j’ai dû rentrer à la maison parce que je ne me sentais pas bien. C’était bizarre, j’avais le cerveau embrouillé, des vertiges. Je ne pouvais plus marcher droit et ma vision était trouble. La moitié de mon visage était déformé, et je craignais d’avoir été victime d’un AVC. Je suis allée consulter un médecin qui m’a immédiatement envoyé aux services d’urgence. Quelques jours plus tard, alors que j’avais 24 ans, je reçus le diagnostic de « sclérose en plaques récurrente/rémittente.

 

Je me suis battue avec cette maladie pendant des années. Je me suis souvent retrouvée à l’hôpital, prenant des médicaments pour arrêter les poussées de sclérose en plaques. Un jour quelque chose a changé en moi. J’ai décidé qu’ à aucun prix je ne voulais passer le restant de mes jours dans un fauteuil roulant. Je voulais être bien, je voulais vivre pleinement et en bonne santé.

Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

J’ai effectué des recherches sur internet et ai trouvé des douzaines d’exemples de personnes atteintes de sclérose en plaques, dont des professionnels de santé, qui avaient suivi une approche nutritionnelle sans médicaments.

 

J’avais été malade depuis si longtemps, et les médicaments n’avaient pas pu m’aider. C’est alors que j’ai décidé d’essayer l’alimentation Wahls’ Paleo préconisée par le Dr Thierry Wahls qui se porte à merveille après avoir souffert d’une sclérose en plaques progressive.

 

Le protocole Wahls est un régime alimentaire qui fait appel à de nombreuses plantes et baies riches en nutriments, ainsi qu’à un peu de viande provenant d’animaux nourris à l’herbe. Ce régime Paleo est naturellement anti-inflammatoire, !l assure la protection du cerveau et est très riche en antioxydants.

 

Pour en savoir plus, je me suis lancée dans l’étude de la naturopathie. J’avais toujours été fascinée par le pouvoir des plantes, j’aimais beaucoup la phytothérapie et tout ce qu’une alimentation équilibrée pouvait apporter. C’est à partir du moment où j’ai commencé à prendre des plantes médicinales que j’ai commencé à me sentir mieux !

 

Il y a maintenant cinq ans que je ne prends plus de médicaments et que je n’ai plus aucun symptôme. J’ai enfin retrouvé ma vraie vie. Je sais de nouveau courir, danser, travailler. J’ai beaucoup d’énergie et je me sens vraiment en bonne santé. 

Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

Le protocole de l’alimentation Wahls consiste à prendre :

 

  • Chaque jour l’équivalant de 3 tasses de jus de feuilles vertes, comme des feuilles  de chou frisé, de roquettes ou d’autres feuilles vertes qui contiennent des taux élevés de vitamine B,A,C,K et autres minéraux.
  • 3 tasses par jour de légumes riches en soufre faisant partie de la famille du chou et de l’oignon, ainsi que des champignons et des asperges.
  • 3 tasses par jour de légumes, de fruits ou de baies colorés qui représentent une excellente source d’antioxydants protecteurs du cerveau.
  • 3 fois par semaine du poisson sauvage riche en oméga 3.
  • De la viande d’animaux nourris d’herbe comme source de vitamine B et d’oméga 3
  • Une fois par semaine, des abats pour les vitamines, les minéraux et la co-enzyme Q10.
  • Chaque jour, des algues pour l’iode et le sélenium. (Demandez d’abord à votre médecin d’évaluer votre fonction thyroïdienne avant d’ajouter l’iode à votre alimentation.)

 

Il arrive parfois que certains de mes symptômes réapparaissent quand je m’écarte de ce régime, quand je vis des stress prolongés ou quand je suis exposée au gluten (protéine que l’on retrouve dans le blé, le seigle, l’avoine et l’orge).

Tout en suivant le régime Wahls, je médite régulièrement, je fais de l’exercice, je prends des herbes médicinales et je cultive la pensée positive pour pouvoir rester en forme.

Pour les personnes qui souhaiteraient commencer ce régime pour leur rétablissement, je voudrais recommander les points suivants :

 

  • Eliminez toutes les sources de gluten de votre alimentation, à la fois pour protéger votre cerveau et réduire l’auto-immunité.

 

  • Ajoutez chaque jour des aliments riches en antioxydants à votre régime alimentaire comme des myrtilles, du thé vert, du curcuma, du cacao pour protéger votre corps des dommages que pourrait causer la sclérose en plaques, pour réduire le « cerveau embrouillé » et, de ce fait, améliorer la clarté mentale.

 

  • Ajoutez des aliments fermentés à votre nourriture ‘comme la choucroute, le kéfir, le miso ou kimchi) pour soutenir le lien complexe entre les bactéries intestinales saines et le cerveau.

 

  • Mangez des aliments riches en acides gras oméga-3 qui sont présents dans les poissons, le chia, les graines de lin pour réduire l’inflammation.
Comment j'ai guéri de ma sclérose en plaques par les plantes et par l'alimentation

Ecrivez maintenant VOTRE histoire de guérison !

 

Photos : Nissa Lee. Via : Jennifer MacNiven

 

Vous pouvez suivre : «Nissa Lee Naturopathy » sur Facebook ou Instagram. Son site : NissaLeeNaturopathy.com

 

Pour plus d’information sur le protocle Wahls, consultez « Minding my Mitochondria ». L’histoire de Nissa a été publiée en 2015 sous le titre : « The Wahls Protocol ».

 

Source : Reset.me

 

Voir aussi:

 

La sclérose en plaques peut-être traitée (récit d'un médecin malade)

 

Il y a quantité de beaux témoignages de guérison de ce style: un véritable esprit scientifique, attaché avant tout aux faits et à l'observation serait soigneux de les prendre en compte et d'essayer d'en tirer profit au bénéfice de la collectivité tout entière. Mais une médecine dogmatique d'arrière-garde s'entête à affirmer que cela n'est pas possible! L'avenir, si on le veut sanitairement positif, devra obligatoirement passer par une médecine intégrative et coopérative qui aura l'humilité et l'ouverture d'esprit nécessaires pour tisser des ponts avec des approches différentes, et ce dans un but d'efficacité et de bon sens. D'abord ne pas nuire.... voilà assurément LE grand principe logique à redécouvrir !

Partager cet article

Repost 1
Published by Initiative Citoyenne - dans Pluralisme thérapeutique
commenter cet article

commentaires

Christophe Nicolas 24/06/2017 22:49

Une dernière précision, B+++ dans l'estomac avec des ions chlore Cl- présent naturellement, cela produit des trucs du genre trichlorure de Bore, un gaz très toxique que les insectes n'apprécient pas :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Trichlorure_de_bore
Des linges de bébé avec de l'urine acide et chlorée concentrés parce que séchés, il faut éviter les sels de bore ce qui paraît évident.
Remarquez que le gardasil met un adjuvant d'aluminium avec du borate de sodium. L'académie de médecine dit "L’hydroxyphosphate a une structure amorphe et sa charge de surface est
négative à pH 7....Les agrégats sont fortement liés par des liaisons hydrogène et
leur dissolution n’est possible qu’à pH2"
cf page 4 http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2013/10/adjuvants-vaccinaux-rapport-ANM1.pdf

Heureusement que je ne suis pas médecin, j'aurai honte puisque une surface électronégative va aller chercher une surface électropositive, c'est à dire les surfaces extérieures des cellules ce qui correspond localement à un pH bas, ça va libérer l'aluminium qui fait localement descendre le pH, ça va libérer le B+++ si le pH tombe en dessous de sa limite basse de l'acide borique, c'est une réaction en chaîne qui marchera bien avec les gens qui ont un bon potentiel électrique sur les cellules, c'est à dire ceux qui pètent la forme plus que la moyenne et n'ont pas besoin de vaccin. Les gens qui ne sont jamais malades ne doivent pas aller se faire vacciner, ils ne sont pas un risque pour les autres et ce n'est pas adapté pour eux parce qu'ils sortent de la norme mais pour ne jamais tomber malade, il ne faut pas être vacciné bébé.... c'est kafkaïen. On devrait pouvoir choisir un coup de boule par le ministère de l'intérieur à la place de l'adjuvant par l'académie de médecine, c'est le même principe mais c'est moins risqué et on peut porter plainte.

Christophe Nicolas 24/06/2017 19:27

Bonjour,

Je vais un peu corriger ce que j'ai dit sur le bore parce qu'en fait il n'y a en général pas d'ions B+++ qui se forment mais au contraire des molécules avec de l'oxygène qui sont des ions négatifs ce qui est bénéfique. Il ne faut toutefois pas que le sel de bore passe dans un milieu plus acide que l'acide borique dont le pH est de 3,7 or le pH de l'estomac varie entre 1,5 à jeun et 5 donc il ne doit pas être ingéré à jeun sous forte dose ou il y a un risque de voir apparaître des B+++. Ce n'est pas si grave car l'estomac est costaud mais moins chez l'enfant, le PH de la sueur peut également atteindre 4.
"Le mésusage accidentel d'antiseptiques contenant de l'acide borique était encore dans les années 1980 l'une des premières causes d'accident toxiques (parfois mortels) du nouveau-né et du nourrisson. Chez l'enfant les cas de toxicité aigüe sont plus facilement détectés, mais il existe aussi des situations d'empoisonnement chronique" d'après wikipédia alors qu'on utilisait autrefois le sel de bore comme sel de table sans souci. La toxicité du Bore est mal connue ou pose des difficultés et c'est normal si ça dépend du terrain.

"Chez les Insectes il n'existe pas de vaisseaux chylifères; les sucs élaborés dans le dernier estomac traversent ses parois par endosmose et passent dans la cavité générale du corps toujours remplie d'un liquide qu'on peut assimiler à de la lymphe, car l'appareil circulatoire n'étant pas complètement clos, il est impossible de faire une division tranchée entre la lymphe et le sang." ce qui expliquerait leur intoxication radicale au sel de bore, leur petite taille accentuant une diffusion rapide à tous les organes.

Les cations vont en fait vite dans les milieux acides comme nous l'apprend la toxicité du Béryllium :
"Le béryllium est un métal très toxique, non radioactif. Il est classé parmi les éléments les plus toxiques comme l'arsenic (As), le cadmium (Cd), le chrome (Cr), le plomb (Pb), le thallium (Tl) et le mercure (Hg). Le béryllium agit comme un poison cancérigène, affectant les membranes cellulaires et se liant à certaines protéines régulatrices dans les cellules. Le béryllium peut rester détectable dans l’urine jusqu'à 10 ans après l’exposition. Il est classé cancérogène de catégorie 1 par l'Union européenne et est donc en France soumis au décret CMR 2001-97 du 1er février 2001 (qui vaut pour toute exposition au béryllium).
Le Béryllium est écotoxique (et notamment cancérigène). C'est le plus petit des cations métalliques. Et s'il semble relativement peu mobile dans les eaux à pH neutre ou alcalin, il l'est par contre dans les sols ou milieux naturellement acides (fréquent dans une grande partie du monde) ou rendus acides par l'Homme"

Un régime pour un terrain basique est donc essentiel. Lorsque les nerfs sont endommagés et fonctionnent comme des cordes vibrantes à cause d'un point dur, la personne peut avoir des syndromes de TOC or le Li+ se met en place plus facilement et rapidement que le Na+ et le K+ donc cela fait du bien aux maladies nerveuses si le terrain est approprié.

Christophe Nicolas 24/06/2017 01:25

Bonjour,

Votre régime est une bonne chose car riche en composé de soufre et de sélénium qui sont des réducteurs. les trois ennemis sont le B3+, Al3+, Fe3+ car lorsque le nerf devient électronégatif, ils sont certainement piégés dans les "pompes" à Na+ et K+ qui gèrent l'influx nerveux qui est perturbé au bout d'un moment. On ne doit pas avoir des ions 3+ dans le sang. Normalement, ces éléments ne doivent pas passer dans le sang ou sous forme infinitésimale avec les ions qui les réducteurs au sens chimique. Le bore est un petit élément utilisé comme fongicide, médicament, ignifugeant, etc. donc il peut pénétrer par d'autres voies. L'aluminium est bien sur utilisé dans les vaccins et le fer se retrouvait souvent dans le sang pendant la guerre de 14-18 produisant des syndromes attribués au psychisme. Auguste lumière traitait ses patients en intraveineuse avec de l'hyposulfite de magnésium qui est un composé soufré : http://www.arsitra.org/yacs/files/article/416/A_Lumiere.pdf
Il a obtenu de bons résultats pour différentes pathologie des "humeurs", c'était après la guerre donc le langage est différent mais le principe est le même.
Je conseille aussi l’acupuncture parce que les aiguilles en métal sont chargées négativement à la pointe, l'idéal étant de relier l'aiguille à la terre qui est électronégative en surface. Une grande ville comme Paris avec des surfaces goudronnées et bétonnées n'est pas idéale car ce qu'on appelle la double couche électronégative ne fonctionne plus bien et ça crée et terrain défavorable pour la concentration naturelle en ions négatifs dans l'air, c'est pour cela qu'il y a toujours de la poussière dans l'air.
Le corps humain est rempli d'ions Cl- et d'ions, Ca++ et Mg++ mais il n'y a pas d'ions 3+ et pour les capter et les sortir, il faut des ions 2- donc des sulfates de potasse, de sodium, de magnésium ou de calcium. Le but est de, pardonner moi le terme, "pisser du sulfate de fer, d'aluminium ou de bore". Il existe aussi un sauna au souffre à la Solfatare en Italie utilisé depuis des siècles pour des pathologies d'humeurs qui sont des maladies liées aux ions trop électropositifs donc ne prenez pas du sulfate de fer ou d'aluminium pour un drainage de ces éléments, ce serait idiot, ils sont d'ailleurs à éviter.
Pour des raisons un peu longue à expliquer, il peut être intéressant de prendre du brome et de l'iode, l'effet sera plus doux et plus long. Pas de iodure de fer ou de iodure d'aluminium, vous avez compris le principe.

Bonne chance aux malades

pour un monde meilleur 04/04/2017 13:26

pour info : le directeur de Ligue de la scleroses en plaques est un homme de paille "importé" et qui n'y connait rien. Comme cela le secteur très rentable est au prise avec les labos pharmaceutiques via des neuros psychopathes qui prescrivent des traitements qui provoquent les symptômes. c'est comme dans publifin, il y a en a un tas qui se sucrent sur le dos de faux diagnostics.

Eva N 12/01/2017 14:53

je soutiens pleinement votre cause, n'hésitez pas à aller voir mon blog, témoignage de ma vie avec la Sep

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA