Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 16:21

L’acteur Aidan Quinn parle des vaccins qui ont rendu sa fille autiste

 

Jonathan Landsman, 25 avril 2016

L'acteur Aidan Quinn parle des vaccins qui ont rendu sa fille autiste

(NaturalHealth 365) En ce qui concerne les dangers des vaccins et leur lien avec l’autisme, l’acteur d’Hollywood Aidan Quinn n’a pas besoin d’un script. L’acteur est plus que prêt à partager l’expérience douloureuse de sa famille à la suite des dommages causés par le vaccin.

 

La fille aînée de Quinn est atteinte d’autisme, une maladie qu’il n’hésite pas à attribuer à la vaccination. Commençant par blâmer la cupidité des grandes sociétés pharmaceutiques, l’acteur est prompt à souligner que des normes plus rigides s’appliquent à tout ce qui concerne l’ameublement qu’à ce que l’industrie pharmaceutique est autorisée à mettre dans les vaccins.

 

Voir cette vidéo et entendre ce que dit Aidan Quinn :

« Le débat existe uniquement en fonction des milliards de dollars en cause », les milliards de dollars de Big Pharma

 

Dans une interview il y a quelques années au sujet d’un rôle récent, le reporter qui avait lu la biographie de Quinn, commença par lui demander si lui et sa femme avaient remarqué l’état de leur fille dès le début. Quinn a répondu : « Notre fille était une enfant tout à fait normale et c’est après avoir été vaccinée qu’elle a fait une réaction extrême ». Lorsque l’interviewer a fait remarquer qu’il existait un fameux débat sur le lien entre l’autisme et les vaccins, Quinn a simplement déclaré : « eh bien, c’est là ce qui est arrivé ».

 

Au cours d’une interview de 2012 avec un critique de films, Quinn a décrit plus en détails ce qui est arrivé à sa fille. « C’était une enfant tout à fait normale », dit-il. Elle était même nettement au-dessus de la normale. Puis elle a reçu un vaccin. Elle a fait une forte fièvre, est devenue bleue. Le lendemain matin quand elle s’est réveillée, nous avions un enfant dont la santé était complètement endommagée. Le diagnostic officiel est tombé : cas d’autisme grave.

 

Au cours d’une autre interview pour les médias, Quinn explique que sa fille marchait, parlait et se développait à un rythme supérieur à la moyenne. Mais après avoir reçu le vaccin ROR, elle a fait une forte fièvre et manifesté d’autres symptômes. Elle a commencé à présenter des mouvements désordonnés. «  Evidemment, les médecins ont tous dit que c’était normal.

 

Bien que les chiffres officiels du gouvernement (Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC) donnent une estimation d’un cas d’autisme sur 68 enfants américains, l’interview de l’Agence Nationale de Santé évoque la proportion d’un enfant autiste sur 45.

 

Quelle que soit la statistique en laquelle vous croyez, une chose est claire : il y a une tendance alarmante à la hausse du nombre d’enfants atteints d’autisme; un obstacle qu’il est difficile à surmonter pour ceux qui veulent poursuivre le débat. Quinn précise « le débat, c’est une affaire de milliards et de milliards de dollars – l’argent des compagnies pharmaceutiques.

 

Les dangers des vaccins continuent d’être ignorés : Big Pharma fait du profit sur des vaccins qui sont dangereux

 

L’une des vérités choquantes sur les dangers des vaccins est l’utilisation de produits toxiques dans leur fabrication. Comme le souligne Quinn, même la fabrication d’objets ménagers, que ce soient des meubles ou des tapis implique davantage de garanties pour éviter des réactions toxiques.

 

«On est autorisé à mettre dans les vaccins des produits que l’on ne serait pas autorisé  à mettre dans des tapis ou des meubles. Vous pouvez utiliser le formaldéhyde, des métaux lourds de l’aluminium… autant de produits permettant de d’augmenter les profits des firmes pharmaceutiques ».

 

« Nous continuons, nous continuons de les laisser faire. Ils veulent maintenant des vaccins contre la grippe obligatoires pour tout le monde… des vaccins contre la grippe qui ne sont pas efficaces. »

 

Quinn et son épouse Elisabeth Bracco ne sont pas les seules célébrités d’Hollywood qui parlent de plus en plus de leurs expériences à propos des dangers des vaccins. En outre, il y a Robert De Niro qui a parlé pour la première fois en public de l’autisme de son fils comme de son souhait d’une plus grande sécurité des vaccins. Il y a aussi Rob Scheidner, Charlie Sheen, Jim Carrey, Jenny McCarthy, Alicia Silverstone, Bill Maher, toni Braxton, ainsi que Kristie Alley. Tous ont déclaré publiquement leur opposition à la vaccination ou au moins ont manifesté leur inquiétude au sujet du danger des vaccins.

 

A la télévision, le Dr Oz a déclaré publiquement que lui et son épouse s’écartaient du calendrier vaccinal proposé par le CDC et refusaient absolument de donner le vaccin H1N1 à leurs enfants. Il faut aussi savoir que les célébrités sont aussi victimes de pressions pour ne pas remettre en cause la sécurité des vaccins. Katie Couric, qui présente les nouvelles à la télévision a dû s’incliner devant l’annulation de son émission fort suivie peu après avoir invité pour son émission deux mamans dont les filles avaient présenté de graves réactions après avoir reçu le vaccin Gardasil contre le HPV.

 

Il s’agit de faire face à un problème au sujet duquel les compagnies pharmaceutiques et la plupart des médecins ne veulent pas parler.

 

Il y a à peine 15 ans, le CDC signalait qu’un enfant sur 150 était atteint d’autisme ; Aujourd’hui, il s’agirait d’un enfant sur 45. Ce qui signifie que l’incidence de l’autisme est passée d’environ 0,6 % des enfants américains à plus de 2%.

 

En plus d’évoquer ce sujet, Quinn exhorte les personnes déjà atteintes à une détoxification. «  Avec l’autisme, au plus tôt vous prendrez des mesures pour effectuer une importante détoxification… c’est cela qu’il faut faire », dit-il. « C’est en faisant le mieux et le maximum que vous serez le plus aidés. »

 

Source : Naturalhealth365.com

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Bernard Guennebaud 12/05/2016 13:43

"les preuves scientifiques soutiennent massivement la conclusion que les vaccins ne causent pas l’autisme, et qu’il n’y a aucune preuve fiable du contraire. Pour être clair, ce n’est pas seulement l’opinion d’un blogueur. Au contraire, au moins sept revues systématiques ont examiné la littérature scientifique et en sont toute venues exactement à la même conclusion"

Je ne me suis jamais intéressé à cette affaire de l'autisme et je n'y connais strictement rien, aussi je n'en parlerai point. Par contre je me suis beaucoup investi sur la vaccination hépatite B et la sclérose en plaques. J'ai récemment pu constater ceci :
Le mardi 12 janvier 2016, le jour fameux où Sandrine Hurel exposa son rapport sur la vaccination et où Marisol Touraine dévoila son plan pour relancer l'adhésion des Français à la vaccination. Étaient également présents à cette réunion historique le directeur général de la santé, le directeur de l'ANSM (Agence du médicament) et François Bourdillon le directeur des agences regroupées l'InPES et de l'InVS.
Ce dernier sera invité le même jour au journal de Jean-Michel Apathie sur Europe1. Après avoir déclaré qu'il fallait lutter contre la désinformation :
"Lutter contre la désinformation. "C'est très bien que l'échelon politique s'empare de ce débat", a-t-il déclaré à propos du plan de Marisol Touraine. La ministre de la Santé a décidé de lancer un plan pour redonner confiance aux Français en la vaccination. Il prévoit notamment la création d'un site internet de référence, nourri par des experts indépendants et qui donne des informations sur les vaccins et leurs risques. C'est, selon lui, un bon moyen de lutter contre les informations souvent fausses qui circulent sur le web : "vous tombez sur des sites anti-vaccinaux, alors que vous devriez tomber sur le site du ministère de la Santé", a-t-il expliqué". Nous devrions aussi tous tomber sur le site d'Initiative Rationnelle aurais-je envie d'ajouter !!!
Il va alors lancer cette affirmation définitive :
"Il a été prouvé qu'il n'y avait pas de lien entre la vaccination hépatite B et la sclérose en plaques"

Marisol Touraine a annoncé ( rapporté par Jean-Yves Nau  ) la création d'un site qui énoncera la vérité sur les vaccins et les vaccinations :
« la mise en place d’un « site Internet dédié » par la future « Agence nationale de santé publique » (que dirigera le Dr Bourdillon). »
Il va donc superviser la réalisation d'un site destiné à dire la vérité officielle sur les vaccins et les vaccinations ... Très bien, je n'attends que cela ! Arès ce pourrait être le tire à la foire :
A titre d'exemple, voici ce qu'il est possible de faire avec les données des publications Tardieu 2007 et 2008 sur la sclérose en plaques et les atteintes démyélinisantes après vaccination hépatite B :
 Il a été retenu dans l'étude 154 ADC (atteintes démyélinisantes centrales) chez les vaccinés dont 80 (52%) sont devenues des scléroses en plaques (SEP contre 195 ADC chez les non vaccinés dont 63 (32%) de SEP. A vue un taux de 52% de SEP parmi les ADC est significativement beaucoup plus élevé chez les vaccinés que chez les non vaccinés. Un calcul le confirme : moins d'une chance sur 10000 d'obtenir un écart aussi important que celui observé.
Interprétation : le vaccin aurait pu favoriser l'évolution en SEP d'une ADC qui soit serait apparue sans cette vaccination mais n'aurait pas évolué en SEP, soit que l'ADC aurait été crée par cette vaccination pour évoluer en SEP dans la fenêtre d'observation.
Vous voyez ainsi qu'il est très facile de trouver dans les données des études des signaux très forts allant dans le sens de la responsabilité du vaccin hépatite B et que ni les auteurs ni les commentateurs n'ont vus.

Initiative Rationnelle 09/05/2016 22:39

L’une des principales préoccupations des gens concernant les vaccins est qu’ils pourraient causer (ou aggraver) l’autisme. Cette idée, qui a été propagée par des célébrités et un très grand nombre de sites web, est devenue la pierre angulaire du mouvement anti-vaccin. Mais y a-t-il la moindre vérité ?

[...]

Ainsi, lorsque l’on considère l’ensemble des preuves, il est tout à fait juste de dire que les preuves scientifiques soutiennent massivement la conclusion que les vaccins ne causent pas l’autisme, et qu’il n’y a aucune preuve fiable du contraire. Pour être clair, ce n’est pas seulement l’opinion d’un blogueur. Au contraire, au moins sept revues systématiques ont examiné la littérature scientifique et en sont toute venues exactement à la même conclusion

https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/05/09/vaccins-et-autisme-un-examen-approfondi-des-preuves/

Bernard Guennebaud 12/05/2016 14:11

J'ajouterai à Vaccinicide que son action n'est même pas très subtile. C'est tellement criard qu'il y a toutes chances que ce soit totalement contre-productif. Les lecteurs ne sont quand même pas idiots à ce point ! Il n'a pas l'air de s'en rendre compte.
Sur le site Rougeole-épidémiologie une certaine ''Julie'' (c'est déjà plus sympa que de s'appeler Ratio ou quelque chose du même genre) essaie d'agir dans le même sens certes mais avec des articles nourris par des analyses et des informations. C'est visiblement très orienté mais au moins c'est fait, disons relativement intelligemment. Alors qu'ici notre Ratio quotidien c'est plutôt une aubaine inespérée pour Initiative Citoyenne et pour tous ceux qui cherchent un peu de Bien et de Vrai au milieu de toute cette cacophonie (ou cacaphonie ai-je failli écrire …).

vaccinicide 12/05/2016 12:47

Initiative Rationnelle
Il est évident ,à vous lire, que vous êtes payés par Bigpharma

Initiative Rationnelle 06/05/2016 13:31

«On est autorisé à mettre dans les vaccins des produits que l’on ne serait pas autorisé à mettre dans des tapis ou des meubles. Vous pouvez utiliser le formaldéhyde, des métaux lourds de l’aluminium… autant de produits permettant de d’augmenter les profits des firmes pharmaceutiques ».

Au diable les meubles, il y a de l'aluminium dans le lait maternel !

Que fait le gouvenement complice qui autorise toutes ces mères à empoisonner leur enfant ? La science ferait bien de s'occuper de ça, plutôt que de perdre son temps à évaluer le danger des suppléments 100% naturels ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26928212 ) et à dire que toutes les études indiquent qu'il n'y a pas de lien entre autisme et vaccins et que toutes ces resources gaspillées à continuer à chasser bigfoot seraient mieux utilisées pour chercher des choses utiles. Quelle pimbèche, la science !


"Il y a aussi Rob Scheidner, Charlie Sheen, Jim Carrey, Jenny McCarthy, Alicia Silverstone, Bill Maher, toni Braxton, ainsi que Kristie Alley. Tous ont déclaré publiquement leur opposition à la vaccination ou au moins ont manifesté leur inquiétude au sujet du danger des vaccins."

14 Celebs Who Are Firmly Pro-Vaccine: http://stars.topix.com/slideshow/15774/slide28

Jim Carrey est contre, mais Jennifer Lopez est pour ? C'est insoluble !
Est-ce qu'enfin un sondage mondial de ce que pensent les célébrités sera fait un jour ? Comment peut-on connaitre la réalité scientifique sans cette information vitale ?


"Il faut aussi savoir que les célébrités sont aussi victimes de pressions pour ne pas remettre en cause la sécurité des vaccins. Katie Couric, qui présente les nouvelles à la télévision a dû s’incliner devant l’annulation de son émission"

Le complot vaccinaliste est pitoyable de s'attaquer à ceux d'en face. Bien sûr pour s'attirer la sympathie du public, le complot vaccinaliste prend aussi soin de menacer ce qui sont de son coté, mais juste pour maintenir sa couverture.

Amanda Peet Has Gotten "Hate Mail" Over Her Pro-Vaccination Beliefs: http://www.usmagazine.com/celebrity-moms/news/amanda-peet-supports-vaccinating-kids-received-hate-mail-2015262

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA