Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 12:28

Un cancer de stade 3 s’est développé chez une jeune femme qui avait reçu le vaccin contre le HPV

 

Jacqueline, 6 juillet 2016, Posté par VAXXED

Un cancer de stade 3 s’est développé chez une jeune femme qui avait reçu le vaccin contre le HPV

Le vaccin Gardasil contre le HPV a été mis sur le marché pour empêcher le cancer. Dans le cas de cette jeune femme, au lieu d’empêcher le cancer, le vaccin l’a provoqué. Les parents et les jeunes-filles ont réellement besoin de comprendre les dangers que présente de vaccin. Pour les aider à comprendre, cette vidéo constitue une information des plus précieuses.

 

L’expérience a appris à cette jeune-fille qu’il n’était parfois pas approprié de faire une confiance aveugle aux conseils médicaux actuels souvent basés sur la cupidité.

 

Pour son cancer, cette jeune-femme a refusé la chimiothérapie et la radiothérapie qui lui avaient été proposées. En lieu et place elle a eu recours à des méthodes alternatives intensives. Dix ans plus tard, elle est là pour nous raconter son histoire !

 

J’ose espérer qu’un maximum de personnes pourront écouter son témoignage passionnant de 10 minutes !

 

Erin Crawford a fréquenté l’université de Louisville qui avait réalisé un contrat avec Merck pour la recherche et le développement du Gardasil. C’est, par hasard, à l’université que le vaccin lui fut proposé. Elle a accepté de se faire vacciner pour se protéger du cancer du col de l’utérus.

 

Au cours de la vidéo (9.33) la jeune femme explique qu’après son amygdalectomie d’urgence et après l’ablation du col de l’utérus cancéreux, un pathologiste indépendant a examiné les tissus des amygdales, du col de l’utérus, et a constaté que les types 16 et 18 du HPV y étaient présents. Les deux souches du vaccin Gardasil étaient présentes dans les tissus biopsiés.

 

Extraits de la vidéo :

 

C’est quand j’étais à l’université que j’ai reçu la première dose du vaccin Gardasil. Un professionnel de santé m’a expliqué qu’il existait un vaccin contre le cancer du col de l’utérus et le lui a proposé.

 

Au moment où on m’a proposé ce vaccin, j’avais bien en tête que 3 membres de ma famille étaient décédés de cancer. Cette situation a évidemment joué dans ma peur, et c’est comme cela que j’ai accepté la première injection, croyant bien faire. La nuit qui a suivi, je me suis réveillée pour vomir. Je me sentais terriblement faible. Je ne parvenais plus à bouger ni mes jambes, ni mes bras qui me semblaient peser des tonnes. J’avais aussi de la fièvre. Dans les jours qui ont suivi, les ganglions de mon cou sont devenus énormes. Une semaine plus tard, mes amygdales avaient tellement gonflé que j’ai dû être transportée aux urgences.

 

J’ai ainsi été malade pendant 6 mois. Finalement on a dû m’enlever les amygdales en urgence. Mes règles avaient aussi  complètement disparu. On finit par me diagnostiquer un cancer du col de l’utérus stade 3, cette maladie que j’avais précisément voulu éviter.

 

Trois mois avant de me faire vacciner, j’avais fait mon frottis annuel et tout était parfait ; bilan de santé parfaite.

 

Après la vaccination, chaque fois que je me fâchais ou m’énervais, je m’évanouissais.

 

J’ai aussi commencé à mal réagir à plusieurs aliments qui auparavant ne m’avaient jamais causé le moindre problème.

 

Pendant un an et demi, j’ai suivi plusieurs traitements pour mon cancer. Le diagnostic de cancer a été posé 3 fois à différents intervalles jusqu’au jour où il fut décidé  de m’enlever le col de l’utérus.

 

Plusieurs mois plus tard, alors même que je n’avais plus de col de l’utérus, je reçus le 4ème diagnostic de cancer. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que la communauté médicale ne pouvait guère m’aider.

 

Mon cancérologue m’expliqua que j’allais mourir si je n’acceptais pas la chimiothérapie et la radiothérapie. C’est alors que je me suis rappelé que la santé des 3 membres de ma famille qui avaient été traités par chimiothérapie et radiothérapie, n’avait fait que se dégrader. – J’ai alors refusé les traitements qui m’étaient proposés.- Malgré le fait que j’étais dans la peur, j’ai commencé à faire mes propres recherches, à étudier. – J’ai finalement découvert le protocole du Dr M. Gerson (jeûne avec jus de fruits et de légumes, et lavement au café). J’y ai ajouté plusieurs autres thérapies alternatives. C’est ainsi que j’ai eu recours à la chiropraxie, à la chambre hyperbare, à l’acupuncture. J’ai aussi appris à méditer. J’ai ainsi pendant 6 mois, et de manière intense eu recours à différentes thérapies alternatives.

 

Après 6 mois, le cancer avait disparu.

Un cancer de stade 3 s’est développé chez une jeune femme qui avait reçu le vaccin contre le HPV

Erin chaleureusement applaudie par toute la salle

 

Dans mon alimentation, j’ai eu l’attention particulièrement attirée par les aliments ayant des propriétés anti-inflammatoires.- Ma nourriture était essentiellement bio ; pas de pesticides.

 

J’ai aussi pris des doses importantes de vitamine C. Je veillais à prendre des aliments sans gluten, sans produits à base de soja. J’avais aussi supprimé tous les produits laitiers. Des graisses comme l’huile de coco m’ont redonné de l’énergie car, pendant environ 2 ans je m’étais sentie très fatiguée, ne voulant pratiquement plus quitter mon lit. Ce régime à base de bonnes graisses est aussi favorable au bon fonctionnement du cerveau. J’ai aussi pris beaucoup d’Oméga 3.

 

Une chose qui m’a beaucoup aidée : l’exercice (yoga et marche) Sur le plan de l’exercice, il me fallait aussi être très prudente.

 

J’ai aussi essayé d’éviter toutes les formes possibles d’aluminium, de fluor.

 

D’une certaine manière, je me rends compte que c’est une chance de n’avoir eu qu’une seule injection. C’est peut-être grâce à cela que je suis encore là aujourd’hui. C’est en effet après la première injection que j’ai de suite été malade. – Il y a maintenant 9 ans que je n’ai plus de cancer.

 

Je ne sais personnellement pas si c’est le vaccin qui a causé tout cela ; je ne suis pas compétente en la matière. Ce que je puis dire cependant c’est que la maladie contre laquelle je voulais me protéger, je l’ai finalement contractée, et ce fut une longue et dure bataille.

 

Je veux aussi dire aux victimes du Gardasil qu’il y a de l’espoir grâce à l’alimentation et au style de vie.

 

Source : Deeprootsathome.com

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gérard 14/01/2017 13:03

"Erin Crawford a fréquenté l’université de Louisville qui avait réalisé un contrat avec Merck pour la recherche et le développement du Gardasil. C’est, par hasard, à l’université que le vaccin lui fut proposé. Elle a accepté de se faire vacciner pour se protéger du cancer du col de l’utérus."

Ils en étaient au stade de la recherche à ce moment !!!!!! Donc, les dates peuvent coïncider.

Initiative Rationnelle 16/01/2017 11:01

"Ils en étaient au stade de la recherche à ce moment !!!!!! Donc, les dates peuvent coïncider."

Absolument. C'est une remarque censée, merci de me l'avoir signalé. Contrairement à votre intervention un peu plus bas, celle-ci est tout à fait pertinente. J'aurais tant aimé, et sans doute vous aussi, vous voir commencer par là. En contradiction avec votre affirmation peu sincère, il est donc POSSIBLE de vérifier mes affirmations. Si vous souhaitez reprendre l'une des deux conversations laissées en suspens, n'hésitez pas, pour peu que vous consentiez à ne pas faire moins que ce que j'ai moi même fait ici. Si vous me dites "Oui, mais et Mary Poppins ?", ma réponse sera évidemment "Quoi, Mary Poppins ?". Si vous souhaitez démontrer quelque chose, dites ce que Mary Poppins aurait dit, AVEC UNE SOURCE, et dites nous ce que VOUS, vous en déduisez (Il y a donc DEUX étapes). Que vous vous décidiez enfin à considérer les arguments, cinq jours après que vous ayez commencé par une adresse incendiaire ne lève en revanche pas l'obstacle que vous refusez de passer, bien au contraire. Ce sont des questions triviales: Pourquoi ce message virulent en réponse à une observation factuelle ? Peut-on mentir pour la bonne cause ?

Claude 09/01/2017 16:01

Pr LEE : "Arrêtons d'utiliser le Gardasil, il n'empêche pas le cancer du col de l'utérus"

Le Pr Sin Hang LEE est Pathologiste, Directeur du Milford Molecular Laboratory, Milford (États-Unis), Diplômé du Wuhan Medical College, en Chine. Il a enseigné à l'Université McGill et l'Université de Yale. C'est un expert international dans l'utilisation du séquençage de l'ADN pour les diagnostics moléculaires.

https://www.youtube.com/watch?v=srsE2x3lJQg

Claude 09/01/2017 09:57

Vaccin contre les papillomavirus : les autorités européennes dans la tourmente :

Cette fois, ce ne sont pas des associations de malades qui se plaignent, mais des institutions médicales au-dessus de tout soupçon de croisade anti-vaccins. Lundi 5 décembre, les services de la médiatrice européenne ont déclaré recevable les aspects majeurs d’une plainte déposée contre l’Agence européenne des médicaments (EMA) par le Nordic Cochrane Centre, ainsi que d’autres institutions, médecins ou chercheurs.

Les plaignants accusent l’agence européenne d’« incurie » dans le traitement d’une alerte de médecins danois suspectant des effets indésirables – rares mais sérieux – consécutifs à la vaccination contre le papillomavirus (HPV), virus à l’origine de cancers du col de l’utérus.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/09/papillomavirus-les-autorites-europeennes-dans-la-tourmente_5046054_3244.html

Initiative Rationnelle 09/01/2017 09:41

La chronologie de cette anecdote-qui-fait-peur est tout à fait improbable.

Cette personne subit une injection de gardasil. LE LENDEMAIN elle ressent des symtômes qu'elle attribue à son nouveau cancer qu'elle n'avait pas auparavant. Le cancer est diagnostigué 6 mois plus tard. Pendant un an et demi elle suit un traitement médical. Plusieurs mois plus tard elle décide de changer de méthode. Pendant 6 mois elle enchaîne les "traitements" du style LAVEMENT AU CAFÉ. Elle n'a plus de cancer depuis 9 ans.

La vidéo que vous citez est en ligne depuis Mai 2016, ce qui place la vaccination de de cette personne, AU MINIMUM, début 2004, soit plus de 2 ans avant la mise sur le marché du gardasil.

Initiative Rationnelle 16/01/2017 11:00

- C'est pas crédible, parce que 0.5 + 1.5 + 0.5 + 9 ...
- Fais pas ton prof! Je sais pas calculer ça, moi. Et Mary Poppins alors, tu y penses ?
- Pourquoi tant d'agressivité ? C'est quoi le rapport ?
- Pfff ! Je répondrai même pas.

"dans la vie réelle" les gens comme vous se font gronder et repartent avec un mot pour les parents.

Gérard 13/01/2017 19:09

@initiative rationnel

Je ne répondrai pas.
Cela n'en vaut pas la peine puisque vous ne répondez même pas à mes questions et vous ne vous en rendez même pas compte.
De plus en ce qui concerne la personne dont le foie est abîmé définitivement par un médicament ( Ledertrexate), même pas un mot de compassion. Cette personne est cependant bien proche.
Je ne suis pas le seul à rompre la conversation et heureusement qu'on ne se connaît pas dans la vie réelle, je ne serais pas de vos amis.
Bien le bonjour chez vous.

Initiative Rationnelle 12/01/2017 11:42

"Ou bien, je m’exprime mal, ou bien vous lisez mal mes propos ou bien vous vous enferrez dans vos arguments contre initiative citoyenne"

Ni l'un ni l'autre ni l'autre. Vous vous adressez à moi et je vous fais une réponse qui met en relation deux types d'affabulations là ou vous semblez n'en trouver qu'une seule qui soit inacceptable. Cette réponse est due au fait que je considère qu'une "bonne" affabulation aurait dû elle aussi mériter votre appel à la censure. Depuis vous avez précisé votre pensée et indiqué que c'est la dimension hors-sujet qui vous gênait, plus que la dimension fariboles, vous aurez donc peut-être envie de préciser ce point. Quel est votre sentiment à ce sujet, peut-on mentir pour la bonne cause ?

Vous m'apostrophez de manière agressive et complotiste en réponse à un message qui signale SIMPLEMENT que ce qui est avancé est peu crédible. Je précise des éléments factuels concrets que vous pouvez VOUS-MÊME vérifier. Je ne doute pas que vous saurez additionner les intervalles de temps qui sont mentionnés dans ce texte, parce que pour constater le problème vous n'aurez besoin que de cela: Savoir par exemple que si on ajoute neuf ans à un an et demi, on obtiendra dix ans et demi. À ce si faible niveau d'exigence, dire "n’ayant pas les possibilités de vérifier vos écrits" relève de la mauvaise foi, à moins que vous n'ayez simplement décidé de vous jeter sur moi sans même avoir lu mon message. Dans les deux cas se demander POURQUOI est une question pertinente.

La totalité de mon message précédent est donc justifiée, tout comme vous demander si ce que vous nous dites ici n'est pas "Je connais personnellement quelqu'un qui a souffert d'un médicament qui n'est pas un vaccin, c'est la preuve que la personne qui témoigne ici a effectivement été vaccinée deux ans avant que ce ne soit possible" ?



"Donc, vous ne répondez pas à mes questions et ce n’est pas la première fois"

Peut-être faites vous référence à cet épisode, ou vous constaterez que c'est VOUS qui ne répondez pas: http://initiativecitoyenne.be/2016/12/nanoparticules-dans-les-vaccins-quand-le-soleil-se-couche-sur-la-sante-des-enfants.html

Une conversation, est un échange, et cette conversation particulière s'est arrêtée au moment ou vous étiez censé répondre sur les nanoparticules. Ce n'est pas une exigence intolérable que de vous demander de vous exprimer sur un sujet que vous avez vous-même initié.

Dit de manière plus synthétique: http://menace-theoriste.fr/wp-content/uploads/2017/01/r%C3%A8gles-Discussion.jpg

Cette conversation pourra donc reprendre au moment qu'il vous plaira, n'hésitez pas.



"Mais initiative rationnelle, vous n’ouvrez pas le débat."

S'il y a un débat ici, vous ne lui rendez pas justice. Permettez-moi de vous faire gagner du temps dans nos prochaine échanges. Si vous me dites "Oui, mais et Mary Poppins ?", ma réponse sera évidemment "Quoi, Mary Poppins ?". Si vous souhaitez démontrer quelque chose, démontrer le. Dites ce que Mary Poppins aurait dit, AVEC UNE SOURCE, et dites nous ce que VOUS, vous en déduisez (Il y a donc DEUX étapes). Ensuite le débat sera ouvert, et examiné dans l'ordre d'ouverture des débats. ( Étant donné que votre apostrophe s'est invitée dans un débat différent, je vous rappelle qu'il est naturel que vous évoquiez le débat original avant toute digression: Pourquoi ce message virulent en réponse à une observation factuelle ? Peut-on mentir pour la bonne cause ? )


J'ai hâte que cette fois, vous répondiez.

Gérard 10/01/2017 16:26

@initiative Rationnelle. Ou bien, je m’exprime mal, ou bien vous lisez mal mes propos ou bien vous vous enferrez dans vos arguments contre initiative citoyenne.

D’abord lorsque je demande aux administrateurs d’Initiative citoyenne de supprimer certains messages, cela ne concerne pas vos écrits (que je n’ai pas vérifiés, comme je n’ai pas vérifié les articles d’initiative citoyenne. Il s’agit plutôt de cette secte Logenmessanta qui n’a rien à faire sur ce site que de la publicité. (à vrai dire, ils font beaucoup mieux que les vaccins, les médicaments et les fusils d’assauts des terroristes… !!! – humour au cas où vous n’auriez pas compris)
A moins que ce ne soit un opposé furieux à ce site venu l’encombrer inutilement.

Oui, il faut obéir aux médecins. Même mentalité que la ministre française (la vaccination ne se discute pas)
J’ai entendu des médecins me dire : « Maintenant, on obéit »
Ou bien « J’analyse la situation, puis quand j’ai décidé, il faut obéir, sinon… »
« Non docteur, je veux être informé sérieusement sur les avantages et inconvénients du traitement que vous proposez. Point. Descendez de votre piedestal docteur » (que je n’appelle plus docteur mais Monsieur ou Madame). « Je respecte vos connaissances mais je vis avec mon corps depuis longtemps ( presque 70 ans) et je le connais un peu. Je sais comment il réagit. »
C’est dans ce sens que j’ai écrit tout l’opposé de ce que j’applique maintenant : je n’obéis plus aveuglément, je ne suis plus mouton de Panurge… au grand désespoir des toubibs qui me prennent pour un « casse-pieds » (cela aussi me l’a été dit. Alors que je m’informe simplement.)
On prend vraiment les « patients « pour des ignorants complets, des enfants au pire.

Mais initiative rationnelle, vous n’ouvrez pas le débat. Oui, je parle de médicaments aussi parce que pour moi, c’est le même principe. Je dois être informé le plus clairement possible sur ce que je prends, sur ce qu’on m’injecte. Je veux choisir et assumer les conséquences positives ou même négatives de mes décisions.

Donc, vous ne répondez pas à mes questions et ce n’est pas la première fois.
Je n’ai jamais dit qu’initiative citoyenne avait entièrement raison mais rassurez-vous, n’ayant pas les possibilités de vérifier vos écrits, je ne vous crois pas entièrement non plus.
Parlez-moi d’Irène Frachon. Parlez-moi du professeur Michel de Lorgevil et d’autres lanceurs d’alertes…..

Bien à vous-même si je vous sens buté.

Initiative Rationnelle 10/01/2017 11:05

"voulez-vous supprimer des commentaires les affabulations de voyant exceptionnel"

Quelle est pour vous la définition d'une affabulation ? Pour le reste du monde, ce sont des affirmations qui sont contraires à la réalité.

Une personne qui affirme avoir été vaccinée il y a plus de 12 ans par un vaccin qui n'est sur le marché que depuis 10 ans correspond à cette définition. Est-ce que vous réclamez la suppression de cet article ?

Quel est le but votre intervention ? Dire "Je connais personnellement quelqu'un qui a souffert d'un médicament qui n'est pas un vaccin, c'est la preuve que la personne qui témoigne ici a effectivement été vaccinée deux ans avant que ce ne soit possible" ?

En déversant ici en vrac absolument tout ce qui vous passe par la tête, vous faites très exactement ce que vous voudriez dénoncer. Vous scandez "je me tais et j'obéis.Je suis soumis! je suis mouton de Panurge.", puis vous tentez de faire appliquer votre précepte avec vigueur.

Ce témoignage est contraire a la réalité. Vous tentez de faire taire ceux qui dénoncent ce mensonge, par des arguments sans rapport et par un appel à la censure.

Initiative Rationnelle 09/01/2017 09:40

Signalons que quand vous dites que le VAERS est "controlé", on peut imaginer qu'il est "vérifié", ce qui est faux. Il est seulement "géré".

Absolument aucune vérification n'est faite et on peut y affirmer tout et n'importe quoi, comme UNE ABSENCE d'effets secondaires, ou des déclarations d'avocats espérant une indemnisation, jusqu'aux affirmations d'enlèvement extra-terrestre. - https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/10/28/intox-le-danger-des-vaccinations-multiples/#vaers

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA