Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 20:02

Le cauchemar d’une famille après une série de vaccinations

Le cauchemar d’une famille après une série de vaccinations

Interview de Polly Tommey, VAXXED, 13 mai 2017 (Résumé)

 

LA MAMAN : j’ai reçu le vaccin DTCa quand j’étais enceinte et ne me suis posée aucune question. A la naissance, mon petit Austin était en parfaite santé. On lui a ensuite injecté de la vitamine K, ainsi que le vaccin contre l’hépatite B. Il a immédiatement commencé à faire de l’eczéma qui, dans la suite, n’a fait qu’empirer au fur et à mesure qu’il recevait les autres vaccins. A cette époque, nous ne nous rendions pas compte que les vaccins pouvaient être en cause.

 

Nous avons dû mettre des gants à notre petit garçon et l’habiller d’une manière toute particulière, faute de quoi, il saignait d’un peu partout. Quand, exceptionnellement, il nous est arrivé d’oublier de mettre ses gants et ses habits spéciaux, nous retrouvions le lit rempli de sang. Il se grattait tellement qu’il finissait par saigner d’un peu partout.

 

A 7 mois, il a dû subir une opération chirurgicale qui a été suivie de plusieurs complications. Rentrés à la maison, nous avons dû l’alimenter par sonde gastrique. Cette époque a été la pire expérience de notre vie.

 

Dans la suite, il a finalement pu se rétablir et vivre sans onde gastrique. Tout allait maintenant bien et nous avions pensé que notre cauchemar était terminé quand nous avons célébré son premier anniversaire.

 

Trois jours plus tard, nous l’avons fait vacciner (ROR- Grippe – varicelle – hépatite A) Très peu de temps après, il a fait de fortes fièvres et a arrêté de manger.. Il a évidemment perdu beaucoup de poids et était déshydraté. Dans la suite quand il a pu quelque peu récupérer, son comportement nous a paru tout à fait anormal. Il n’arrêtait pas, par exemple, de lécher la vitre de la porte en un va et vient incessant!

Le cauchemar d’une famille après une série de vaccinations

Il a aussi commencé à être plus anxieux et beaucoup plus nerveux. Nous ne pouvions pas le laisser une seule minute livré à lui-même. A cette époque, nous n’avions pas encore compris qu’il s’agissait des effets secondaires des vaccins. C’est la raison pour laquelle nous avons accepté qu’on lui administre ses vaccins de 15 mois (Pneumocoque, grippe, Hib, et DTCa) en une seule séance. Nous pensions évidemment bien faire en croyant le protéger ! Après quelques jours, nous avions peine à le reconnaitre tant son comportement avait changé. Il dormait aussi énormément. Quand il est sorti de son sommeil, il a commencé à vomir partout. Ce scénario a duré pendant 10 mois ! Nous ne pouvions rien comprendre à ce qui se passait car il n’avait jamais vomi auparavant. Alors qu’il était une nouvelle fois en train de vomir j’ai brusquement réalisé : « Mais, mon Dieu, ce sont les vaccins ! »

 

Un des derniers médecins consultés nous a expliqué que les vaccins lui avaient probablement provoqué un reflux acide. Austin a continué de régresser et à ne plus savoir parler comme avant. Il entrait cependant dans des épisodes de rage incontrôlée et nous frappait.

 

Comme nous ne trouvions pas de solution à ses problèmes et que sa santé continuait à se dégrader, j’ai commencé à effectuer de plus importantes recherches.

 

Les maux d’estomac, les vomissements et les diarrhées ont continué à se produire comme avant. Comme il recommençait à perdre du poids, nous avons, à nouveau, dû le nourrir grâce à une sonde gastrique.

 

Toutes nos recherches, comme les nombreux contacts que nous avons eus avec des parents qui avaient vécu pareilles situations nous ont intimement convaincus que tout ce que notre petit garçon avait dû vivre était bel et bien du aux vaccins.

 

Avec tous les problèmes neurologiques dont il souffrait, nous nous sommes finalement rendu compte que notre petit Austin était devenu autiste.

 

On a finalement dû, à nouveau, l’opérer d’urgence. Mais son état s’est encore aggravé après l’opération.

 

Nous voudrions conseiller aux parents d’approfondir personnellement leurs recherches, comme de vérifier tous les ingrédients des vaccins que l’on veut injecter aux enfants. La plupart de ces produits sont des poisons et les médecins sont loin de tout savoir à ce sujet.

 

Tout ce que nous avons fait pour récupérer notre petit, l’énorme temps  que nous passons à préparer sa nourriture (toute spéciale), à consulter quantités de médecins, tous ses traitements, ses compléments alimentaires, tout cela nous a complètement RUINES, et a contribué à perturber gravement notre vie de famille. Tous les jours, nous sommes en guerre contre l’autisme. Nous sommes bien décidés à ne pas nous taire. Nous n’arrêterons jamais de dire : de grâce, sauvez votre bébé ! A aucun prix, nous ne voulons que d’autres parents aient à subir l’enfer que nous vivons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Raphaël 18/07/2017 22:07

Beaucoup de blabla pour pas grand chose. Vous ne brassez que du vent avec vos belles phrases d'autant que vous ne savez rien dans le fond. Oui je l'affirme, vous êtes un idiot doublé d'un imbécile et même si c'est plutôt impoli de vous l'écrire, je me permets de vous le répéter, vous êtes un idiot doublé d'un imbécile. C'est petit de ma part, mais il faut appeler un chat, un chat.

La plupart des médecins et autres spécialistes qui s'élèvent contre les vaccins et autres bactéries sont des médecins qui ont été reconnus par leurs pairs jusqu'à leurs prises de positions controversés sur l'autisme entre autres. Du jour au lendemain, des spécialistes, dont des prix nobels de médecine ont été radiés de l'ordre des médecins suite à leurs interventions. Des prises de positions dans lesquels bons nombres de parents se retrouvent (si ce n'est quasiment tous). Peut-être croient ils eux aussi que le soleil tourne autour de la terre.

La science n'est pas parfaite, sinon on soignerait déjà toutes les maladies et handicaps du monde. C'est aussi en faisant des erreurs que l'on apprends. Vous comme moi en avons déjà fais, et en ferons encore. C'est aussi le cas pour la médecine.

Initiative Rationnelle 19/07/2017 10:54

Vraiment ? Vous trouvez que mes phrases sont belles ? Merci pour ce joli compliment.

Je voudrais à mon tour dire quelque chose de gentil à votre sujet. Vous affirmez avec l'arrogance de ceux qui estiment qu'ils n'ont pas besoin de prouver ce qu'ils affirment que VOUS seul savez ce que pensent les parents, bon nombre de parent, si ce n'est quasiment tous. Vous avez tort. Vous avez joliment tort.


D'autre part, un scientifique, même un prix nobel, surtout un prix nobel, ne fait pas des "interventions". Il fait des publications. Il publie dans des revues scientifiques afin que d'autres puissent évaluer, corriger, valider, reproduire et que cela puisse profiter à tous.

Vous dites, à tort, qu'il existe des lauréats du prix nobel qui ont été radié de l'ordre des médecins en raison de leurs prises de positions sur l'autisme. Faites-vous allusion à Wakefield, qui a été radié mais qui n'a jamais reçu de prix nobel, ou parlez-vous de Montagnier, qui a été prix nobel mais qui n'a jamais été radié ? Les "interventions" du premier suivent une publication qui s'est révélée frauduleuse. Les "interventions" du second sont faites en l'absence de toute publication.

Contrairement à ce que vous affirmez, un scientifique peut faire toutes les "interventions" qu'il voudra sur tous les sujets qu'il voudra. En revanche, et c'est un minimum, il ne peut rien affirmer qui ne soit pas soutenu par les connaissances scientifiques. Sans ça, ses collègues vont se moquer de lui et il perdra toute crédibilité.


Vous terminez avec un sophisme classique. Que la science en général et la médecine en particulier soient perfectibles, tout le monde en convient. Personne n’est parfait, tout le monde peut faire des erreurs. Mais contrairement à d’autres, les scientifiques en ont conscience et des mécanismes de correction JUSTEMENT existent qui rendent la méthode plus fiable et supérieure aux autres. Comment savez-vous que les scientifiques parfois se trompent ? Parce que la méthode scientifique a permis de le découvrir.

Vous, vous pointez les exemples qui montrent cette capacité d'auto-correction et faites comme si ces mécanismes étaient la raison de se méfier. C'est comme si vous disiez: "Ne me dites pas que votre voiture est plus sûre que la mienne. La votre a un airbag, c'est la preuve qu'on peut se planter en la conduisant". Vous insinuez que parce qu'on ne sait pas TOUT, il faudrait se comporter comme si on ne savait RIEN. En clair: "C'est pas parce qu'une équation décrit très précisément ou et quand je vais m'écraser sur le pavé si je saute par la fenêtre que je vais pas essayer de flotter un peu vers l'immeuble d'en face. Parce que, eh!, peut-être qu'on s'est trompé en fait."



Vos certitudes sont contredites par la réalité. Cependant, vous rechignez à vous voir comparé à d'autres personnes qui réagissent exactement comme vous. La sorcellerie, c'est ridicule. Ces gens sont idiots. Vous, c'est pas pareil. Vous, votre croyance irrationnelle est vraie. Et ceux qui vous contredisent sont des imbéciles deux fois. Na!

Initiative Rationnelle 02/07/2017 12:59

"On lui a ensuite injecté de la vitamine K, ainsi que le vaccin contre l’hépatite B."

Ou sont les associations qui militent contre l'utilisation de la vitamine K ? Si le seul critère pour affirmer qu'une chose en déclenche une autre est qu'elle se soit passée avant, il est urgent de cesser cette pratique dangereuse. Mais peut être imaginez vous que la vitamine ne peut, par définition, avoir le moindre effet secondaire, pour la même raison que vous imaginez que les vaccins ne peuvent pas ne pas provoquer les effets secondaires que vous imaginez ? Parce que l'idéologie doit pour vous primer, même quand la réalité vous dit le contraire.



"Alors qu’il était une nouvelle fois en train de vomir j’ai brusquement réalisé : « Mais, mon Dieu, ce sont les vaccins ! »"

Alors qu’il était une nouvelle fois en train de vomir j’ai brusquement réalisé : « Mais, mon Dieu, c'est la voisine qui lui a jeté un sort ! Pour être en bonne santé, tuons la ainsi que toute sa famille et même le bébé ! » - http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/inde-la-chasse-aux-sorcieres-tue-toujours-dans-les-campagnes-20-09-2015-5110409.php

Si tous sont parents, si tous ont un enfant malade et s'il sont en désaccord entre eux sur la cause du phénomène, alors il est clair qu'être parent et avoir un enfant malade n'est pas un critère suffisant pour parvenir à une conclusion correcte.

Chacun des arguments irrationnels qui sont avancés pour justifier qu'une mère a raison de voir un lien entre autisme et vaccination peut EN MÊME TEMPS justifier qu'une autre mère a raison de n'y voir aucun lien. Ou de voir un lien entre l'autisme de son enfant et l’œuvre du démon. Ou de voir un lien entre l'autisme de son enfant et cet étranger aux coutumes bizarres qui a emménagé pas loin au même moment.

Une certitude qui vient des tripes plutôt que du cerveau finit immanquablement par faire pointer des doigts accusateurs et générer des victimes additionnelles. Face à la peur, les gens sont avides de réponses, et il est tentant d'aller chercher chez l'autre ce que l'on ne comprend pas soi-même. Un raisonnement rationnel et dépassionné permet de se tourner vers celui qui a des réponses, plutôt que vers celui qui parle le plus fort.

Initiative Rationnelle 18/07/2017 14:42

"C'est sur, ce n’est pas comme si il y avait pleins de témoignage du même genre de la part d'autres parents ..."

Vous faites une confusion entre la constatation factuelle d'un événement, et son interprétation.

C'est sûr, on peut réunir des témoignages PAR MILLIARDS qui montrent que le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest. En tout cohérence, vous devez donc imaginer que le soleil tourne autour de la terre.

L'appel à la popularité est un sophisme.



"Certains préfèrent garder leurs œillères ... facile de dénigrer quand ça arrive aux autres ..."

Vous imaginez être le représentant de ce que pensent "les autres", et vous avez tort. Les parents d'enfants autistes, les autistes eux-mêmes s'expriment sur le sujet. Ne parlez pas plus fort qu'eux parce que vous estimez que leurs explications rationnelles sont moins importantes que vos croyances. - https://www.quora.com/How-do-individuals-with-autism-feel-about-the-anti-vax-movement - https://medium.com/the-archipelago/im-autistic-and-believe-me-its-a-lot-better-than-measles-78cb039f4bea - https://thezoophanatic.wordpress.com/2017/05/20/an-autistic-person-talks-about-the-anti-vax-movement/ - http://www.wbur.org/cognoscenti/2015/02/11/measles-outbreak-susan-senator



"Voilà pile poil le genre de "psychologue" de pacotille auquel ont eu affaire tous les parents d'enfants autistes."

Vous insinuez une fausse dichotomie. Ce n'est pas les parents d'enfants autistes contre les explications rationnelles des scientifiques, comme vous tentez de le présenter. C'est les parents d'enfants autistes contre les explications rationnelles des scientifiques et les parents d'enfants autistes qui comprennent ce qu'est un raisonnement rationnel.

Il faut faire preuve d'une certaine arrogance pour affirmer parler au nom de TOUS les parents d'enfants autistes.



"Des gens dont la science infuse est telle que tous le monde est idiot sauf eux."

Vous imaginez que tout le monde c'est vous, et vous avez tort.



"Merci pour ton intervention, elle montre à tous/toutes que nous nous battons envers et contre tout pour le bien de nos enfants."

La réalité a tort, puisque vous avez raison. Causalité, corrélation, vous laissez ces subtilités aux intellos que vous bousculiez à la récré. Vous êtes persuadé d'agir pour le bien de vos enfants et vous agitez fièrement l'oriflamme de vos croyances irrationnelles. Cependant, vous rechignez à vous voir comparé à d'autres personnes qui réagissent exactement comme vous. La sorcellerie, c'est ridicule. Ces gens sont idiots. Vous, c'est pas pareil. Vous, votre croyance irrationnelle est vraie.

Merci pour ton intervention, elle montre à tous/toutes qu'a des questions médicales, vous opposez votre foi.

denis 17/07/2017 21:37

C'est sur, ce n’est pas comme si il y avait pleins de témoignage du même genre de la part d'autres parents ... Certains préfèrent garder leurs œillères ... facile de dénigrer quand ça arrive aux autres ...

Raphaël 17/07/2017 21:31

Voilà pile poil le genre de "psychologue" de pacotille auquel ont eu affaire tous les parents d'enfants autistes. Des gens dont la science infuse est telle que tous le monde est idiot sauf eux. Merci pour ton intervention, elle montre à tous/toutes que nous nous battons envers et contre tout pour le bien de nos enfants.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA