Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 15:06

Précédent juridique en Colombie: 

 décision historique en faveur d’une survivante du vaccin HPV                                      

Par Norma Erickson, Sanevax, 18 novembre 2014

 

Chili-vaccination-Gardasil.jpg

 

Le 14 novembre 2014, une adolescente de 15 ans, survivante de la vaccination contre le HPV, et vivant à Carmen de Bolivar en Colombie, a été la bénéficiaire du tout premier jugement rendu par un Tribunal de Grande Instance dans une affaire ayant trait aux complications survenant après la vaccination contre le HPV.

 

Au cours de cette décision historique, le tribunal a statué que les droits fondamentaux de cette jeune-fille et de son nouveau-né devaient être protégés par les autorités sanitaires colombiennes.

 

Selon la Haute Cour de Carthagène :

 

Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale de Colombie, le Secrétaire de la Santé de Bolivar et la mutuelle EPPS-S, doivent, dans les 48 heures de cette décision, prendre les mesures nécessaires pour offrir à cette jeune fille et à son bébé tous les services médicaux spécialisés dont ils ont besoin dans un établissement de soins de santé parfaitement équipé, indépendamment des limites établies par le plan de Santé publique (POS). En outre ces autorités doivent tout spécialement faire suivre l’état médical de cette patiente par une équipe interdisciplinaire et vérifier les plaintes déposées par les familles au sujet des effets secondaires qui se seraient produits après l’administration du vaccin contre le HPV.

 

Le tribunal ordonne :

 

Le représentant légal de la mutuelle EPS devra payer tous les services médicaux spécialisés qui auront à intervenir dans le cas de la jeune fille et de son enfant.

 

Le tribunal ordonne aussi la suspension de la troisième dose du vaccin pour l’adolescente. Cette décision restera effective jusqu’à ce que l’enfant et sa famille, dûment conseillés, décident éventuellement de continuer la procédure.

 

L’avocate Monica Leon Del Rio qui défend la jeune fille déclare:

 

Cette jeune-fille a commencé à souffrir de certains symptômes en Mars 2014 après que la seconde dose du Gardasil lui ait été administrée. Ce vaccin était fourni par le gouvernement pour prévenir les infections HPV. Cette jeune-fille continue à souffrir de douleurs aux jambes, de douleurs thoraciques, de maux de tête, de difficultés respiratoires, d’évanouissements. Quand, après un évanouissement, la jeune-fille revient à elle, elle ne sait plus où elle était et ne reconnait pas les personnes de son entourage.

 

La cliente de l’avocate Leon Del Rio est l’une des centaines de filles qui présentent des “symptômes » mystérieux qui se manifestent très vite après avoir reçu la deuxième injection du vaccin Gardasil.

 

Selon l’avocate Leon Del Rio, ce jugement indique un niveau élevé de préoccupation  des citoyens de Bolivar à la suite du nombre d’enfants qui souffrent de complications de santé graves et qui peuvent très bien être le résultat de la vaccination contre le HPV.

 

Monica Leon Del Rio n’est pas étrangère à la controverse sur le vaccin HPV. Elle est la maman d’une jeune-fille qui a été paralysée et qui a connu des problèmes de santé après avoir été vaccinée contre le HPV en janvier 2013. L’expérience de cette avocate l’a poussée à faire tout son possible pour que d’autres enfants qui ont été touchés de manière similaire après les injections de Gardasil soient correctement pris en charge.

 

Elle représente actuellement au moins 50 autres jeunes-filles d’El Carmen de Bolivar qui ont présenté les mêmes problèmes de santé après avoir reçu le vaccin contre le HPV. Elle estime que sa mission est de veiller à ce que les survivants de la vaccination contre le HPV reçoivent un diagnostic et des traitements appropriés.


Sources :


El Heraldo.com (15 November 2014)

El Tiempo.com (14 November 2014)

Blu Radio.com (14 November 2014)

                                                          

 


 USA (VAERS)

Rapports d’effets secondaires  de vaccins contre le HPV

VAERS (Vacccine Adverse Events Reporting System)

 

Mise à jour des chiffres au mois de Septembre 2014

 

Description

Total

Infirmes

1.212

Décès

176

N’ont pas récupéré

7.364

Frottis du col anormaux

582

Dysplasies du col de l’utérus

254

Cancers du col de l’utérus

96

Cas où le pronostic vital a été engagé

656

Visites aux urgences

12.019

Hospitalisations

3.809

Séjours hospitaliers prolongés

258

Effets secondaires graves

5.097

Effets secondaires

36.710

 

P.S. Seuls 1 à 10% des effets secondaires seraient généralement rapportés

 

Source : SaneVax

 

Commentaire de Sandy :

 

Je veux exprimer toute ma gratitude à cette avocate qui a travaillé avec tant de diligence et de courage dans cette grave affaire. Le jugement rendu par la Haute Cour apporte de l’espoir à de nombreuses autres personnes qui sont dans la souffrance après avoir fait ces vaccins. Ce jugement apporte aussi de l’espoir aux nombreuses personnes qui ont perdu la foi dans le système judiciaire. En dépit de la corruption généralisée qui prévaut dans le cadre de l’industrie pharmaceutique, ce jugement apporte aussi de l’espoir à tous ceux qui privilégient les principes de la justice morale et de l’éthique.

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA