Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 19:30

Voilà une question incontournable s'il en est, à la lueur d'informations récemment publiées dans le Journal du Médecin.

 

Dans un article paru le 15 janvier dernier, on apprend en effet qu'il y a eu, en Wallonie, 197 décès d'enfants par mort subite entre 2000 et 2008, soit certainement plus de 400 décès sur cette même période pour la Belgique entière (avec les chiffres de Bruxelles et ceux de la Flandre), ce qui représente 50 décès par an par mort subite dans notre pays. Mais combien d'autres si on tient compte de la sous-notification?

 

Jdm-15-janvier-2013-mort-subite.jpg

 

Depuis des décennies, des scientifiques du monde entier tirent la sonnette d'alarme et attirent l'attention du public sur la cause possible que représente la vaccination, infligée à quasi 100% des enfants. Ce qui n'a pas empêché l'ONE de recommander dans son Guide de Médecine Préventive, parmi les mesures préventives de la mort subite du nourrisson, le respect scrupuleux... du calendrier vaccinal!!

 

Nos enfants sont de plus en plus vaccinés et ils sont aussi de plus en plus malades: plus de cancers, plus de maladies chroniques et auto-immunes, plus de troubles neurologiques et d'autisme, plus d'allergies, etc etc.

 

Sans arrêt, on nous prétend que plus de vaccins, c'est forcément mieux mais où donc sont les preuves SCIENTIFIQUES démontrant que cela constitue vraiment un progrès?

 

Avant que les coûteux vaccins anti-rotavirus ne soient remboursés, les experts du KCE avaient rendu un rapport (favorable aux vaccins, est-il seulement besoin de le préciser?!).

 

Dans ce rapport du KCE de 2007, on trouve cependant les noms de plusieurs experts qui sont en conflits d'intérêts: parmi les auteurs, les Prs Marc Van Ranst et Pierre Van Damme et parmi les "experts externes", les Drs Jack Levy, Béatrice Swennen, Marc Raes, ainsi aussi que le Pr Patrick Goubeau (celui-là même qui osait affirmer en 2009 au sujet du Pandemrix qu'il ne pouvait pas paralyser quelqu'un... contrairement à ce que disait pourtant sa notice!!!!)

 

L'année d'avant, en 2006, pour "bien préparer le terrain", le Dr Béatrice Swennen et le Pr Jack Levy, qui traînent désormais comme autant de casseroles leurs conflits d'intérêts avérés, écrivaient un article enthousiaste sur les vertus attendues de la vaccination anti-rotavirus. Ils parlaient alors d'une "excellente efficacité" mais avouaient dans une revue qui n'est lue que par le corps médical que "l'immunité acquise (contre le rotavirus) n'empêche pas les infections."

Les auteurs prenaient soin de préciser aussi en conclusion de leur article que  « La promotion de cette vaccination nécessite donc de développer un discours et une pédagogie adaptés. La perception par les parents de jeunes enfants de la pathologie induite par le Rotavirus et de l’intérêt de la vaccination est en cours d’évaluation au travers d’enquêtes réalisées en Wallonie et à Bruxelles auprès d’un échantillon représentatif d’enfants âgés de moins de 2 ans. »

 

Ainsi donc, certains "experts" s'attachent à promouvoir l'idée de vaccination contre telle ou telle maladie, par principe et ce, bien avant l'arrivée sur le marché de tel ou tel vaccin!

 

Partout, les parents ont entendu dire que l'efficacité de cette vaccination contre la diarrhée du nourrisson est excellente, qu'il y a eu une baisse des hospitalisations etc....

 

Et pourtant, voici l'aveu accablant qu'on pouvait lire après plus de 5 ans de vaccination anti-rotavirus, dans le Journal du Médecin n° 2990 du 15 janvier dernier (là encore une publication qui n'est en règle accessible qu'au seul corps médical):

 

"Le rotavirus est à peine partiellement neutralisé par la vaccination infantile..."

 

Jdm-15-janvier-2013-rotavirus-001.jpg

 

En conclusion, on peut donc se rendre compte qu'on se fout complètement du public à qui on promet sans cesse monts et merveilles pour simplement réussir à introduire sans cesse de nouveaux vaccins. Dans le même temps, les maladies chroniques explosent, des enfants meurent en toute discrétion de mort subite prétendument (comme c'est commode!) "inexpliquée" et la majorité des parents continuent dans ce système mortifère sans se poser aucune question!! A se demander si c'est du norovirus ou des vaccins qu'on a le moins "fini d'en vomir"...

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA