Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 15:06

Réactions de ma petite fille au vaccin DTCa (Diphtérie-Tétanos- Coqueluche (acellulaire)

 

D’après Edwina Olesen, 30 janvier 2014

 

Izzy-s-story--1-.JPG

 

Izzy  était une petite fille en parfaite santé à la naissance.

 

Izzy-s-story--2-.JPG

 

Elle était heureuse et aimait s’amuser. Je me rappelle quand elle est devenue malade, c’était comme si c’était hier. A ce moment-là, elle avait 18 mois. C’est à ce moment que j’ai décidé de tout mettre en ordre par rapport à ses vaccins.

 

Tout allait bien, mais deux jours plus tard ses yeux nous ont paru gonflés et des taches rouges ont commencé à apparaître sur son corps. Je l’ai de suite emmenée chez le médecin qui a diagnostiqué une fièvre conjonctivite.

 

Izzy-s-story--3-.JPG

 

Le lendemain matin ce sont ses pleurs qui m’ont réveillée. Elle avait de l’écume à la bouche et son visage était couvert d’une éruption rouge.

 

Izzy-s-story--4-.JPG

 

Je l’ai immédiatement conduite aux urgences de l’hôpital royal des enfants. A la fin de la journée on l’a placée dans une aile vide du bâtiment au cas où elle serait contagieuse.

 

A 11 heures du soir, le médecin nous téléphona de son domicile pour nous dire qu’il avait effectué des recherches toute la journée et qu’il voulait nous informer qu’Izzy avait fait une réaction allergique grave à sa vaccination et qu’elle souffrait du Syndrome de Stevens-Johnson. Je me souviens très bien de notre conversation. Il n’arrêtait pas de répéter à quel point il était désolé. Je n’avais jamais entendu parler de cette maladie et ne savais pas pourquoi il disait tout le temps qu’il était désolé. Moi, je paniquais. J’ai jeté un coup d’œil sur mon iPad et dès que j’ai pris conscience du taux de mortalité, je l’ai refermé.

 

Le Syndrome de Stevens-Johnson est une maladie rare et grave au cours de laquelle la peau et les membranes muqueuses réagissent fortement à un médicament ou à une infection. Cette maladie apparaît le plus souvent après utilisation d’un médicament qui contient de l’Ibuprofen comme le Nurofen, après des traitements à base de soufre, après utilisation d’antibiotiques ou de médicaments antiépileptiques et plus rarement après des vaccinations comme dans le cas de Izzy (réaction au vaccin DTCa). Ce qui est troublant, c’est que l’on peut prendre ces médicaments pendant des années sans aucun problème et puis, pour une raison inconnue le corps va réagir en raison d’une hyper sensibilité quel que soit l’âge.

 

Le Syndrome de Stevens-Johnson commence souvent par des symptômes pseudo-grippaux, suivis d’une éruption cutanée douloureuse rouge ou violacée qui se propage en formant des cloques et qui finit par détruire la peau. Dans le cas de ma petite fille, c’est un peu comme si elle brûlait de l’intérieur. Elle a dû être intubée et placée dans un coma artificiel pour empêcher que son œsophage ne se ferme comme c’est parfois le cas avec les grand-brûlés.

 

Izzy-s-story--5-.JPG

 

 Izzy a passé les deux semaines suivantes aux soins intensifs pendant qu’on essayait de lui sauver la vie.

 

Une nuit, ils m’ont demandé de venir directement parce qu’ils pensaient qu’elle ne passerait pas la nuit. De toute ma vie je n’ai jamais été aussi malade de peur. Je suis restée à côté d’elle en priant le ciel de la laisser vivre, même si elle devait perdre la vue.


Les choses se sont finalement passées comme si mes prières avaient été entendues. Elle a finalement quitté les soins intensifs, et au cours des trois mois qui suivirent on a essayé de lui rendre un peu de santé. Elle a dû réapprendre à marcher et à manger. Sa peau a heureusement pu se reformer avec un minimum de cicatrices, mais ses paupières restaient collées à ses yeux. . Il a fallu une longue opération à l’ « hôpital des yeux et de l’oreille » pour pouvoir séparer l’œil de la paupière sans endommager la cornée. Heureusement les médecins ont pu réaliser cette opération.

 

Izzy-s-story--6-.JPG

Deux mois plus tard, ses lunettes qui s’étaient brisées lui ont perforé l’œil. Il a fallu une greffe de cornée d’urgence. Je n’ai pas arrêté de pleurer toute la journée sur le sort de ma petite Izzy, et aussi par rapport à l’émotion qu’avait suscitée chez moi le don de cornée d’un petit enfant qui était mort ce jour-là. J’ai trouvé extraordinaire qu’une famille qui était dans la souffrance et dans le désespoir puisse avoir un geste aussi généreux. Je pense souvent à eux et je voudrais tant qu’ils sachent que leur don a permis une si grande différence pour ma petite fille.

 

Izzy a cependant gardé des cicatrices irréversibles à la cornée qui l’ont pratiquement rendue aveugle. Elle ne peut voir que des couleurs fortement contrastées et percevoir le mouvement. Elle porte maintenant des lunettes spéciales de protection.

 

Son œil droit reste toujours collé à la paupière. Elle ne pourra voir que plus tard après une nouvelle opération. Ces opérations ne sont pas sans risques. Le fait d’opérer un œil pourrait enflammer l’autre et lui faire perdre le peu de vue qu’il lui reste.

 

Suite à sa greffe, Izzy est régulièrement sous médicaments immunosuppresseurs. Elle reste courageuse en dépit de toutes les opérations qu’elle a dû subir. Il lui arrive de rire et de paraître heureuse. En plus de tous ses problèmes, elle souffre aussi de photophobie et du syndrome de l’œil sec. Pour le restant de ses jours, elle devra avoir recours à des pommades et à des gouttes. Elle souffre sans arrêt  parce qu’elle a tout le temps l’impression d’avoir du sable dans les yeux.

 

Ce fut une fameuse lutte de tous les jours, mais je veux cesser de me plaindre face au courage d’Izzy qui fait tout ce qu’elle peut pour pouvoir un jour être comme sa sœur aînée.

 

Source : Vaccinationinformationnetwork.com

 

Autres articles :

 

 - Stevens-Johnson Syndrome

 

- The Dangers Of Whooping Cough Vaccination – Prof. Gordon Stewart

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

pasdesmoutons 30/05/2016 19:27

un peu de lecture sur les vaccins:
https://www.santenatureinnovation.com/danger-vaccin-enfants-vaccination-dangereuse/

Papanew 10/04/2016 12:53

Oui je sais. D'ailleurs j'ai indiqué mon opposition à faire injecter un neurotoxique (alu) qui sont de nos jours dans tous nos vaccins, alors en plus si on rajoute d'autre valence... Pour le DTP seul obligatoire en France (avant l'age de 11 mois) n'est plus disponible en version nourrisson, et les labos forcent la mains pour prendre le DTP + coqueluche + haemophilus car celui-la est disponible... Alors que seul le DTP est obligatoire et assuré en cas d'accident... Le problème pour les modes de gardes ils nous obligent à faire vacciner nos enfants..

Samsam 20/05/2016 23:32

Mon médecin vient de m'expliquer que le "fameux" infanrix quinta est à nouveau dispo en pharmacie. Toujours mieux que l'infanrix hexa, surtout depuis quil ma expliqué que dans le quinta, ils ajoutent la poudre qui contient les autres souches que DTP coq au moment de vacciner, autrement dit, il faut juste trouver LE doc qui accepte de ne pas l'ajouter... et ca donne le bon vieux infanrix tetra

Papanew 07/04/2016 23:14

Incroyable! Ça ma fait pleurer!
Un papa en France qui doit faire vacciner sa petite par obligation de notre belle société!

Initiative Citoyenne 08/04/2016 23:05

Quand une loi est illégitime, on a le devoir de résister. Quid des lois et du Code Civil qui imposent par exemple aux parents d'agir en "bons pères de familles", en parents normalement prudents et diligents?? La valence contre le coqueluche ne fait pas partie des valences obligatoires en France ni en Belgique.... courber l'échine et dire oui à ça, c'est réjouir les tyrans mais en tout cas pas protéger ses enfants ou leurs droits à la liberté, la meilleure information, .... ceci éclaire un peu largement sur le concept d'obligation et permet de le relativiser car il y a aussi d'autres obligations, responsabilités etc....

Charley 28/02/2015 23:46

Dans ce cas ci, les vaccins ont été néfaste pour l'enfant. Avant de le critiquer, je tiens néanmoins à dire que les vaccins sont indispensable à nos vies à tous.

Il y a ceux qui me diront "oui mais tu as vu ce que le vaccin a fait à cette jeune fille?". je lui répondrais que ce cas N'EST PAS le cas majoritaire de l'ensemble des gens qui se font vacciner.Moi par exemple, et je ne suis pas actuellement allergique aux vaccins qui me sont, ou qui m'ont été administrer étant enfant.
De plus, à ce que j'ai compris, ce syndrome peut être provoquer par de nombreux de molécule utilisés dans les médicaments assez connu d'aujourd'hui, j'en reviens à la conclusion, que si ce n'était pas un vaccin, cela aurait été un médicament. Allons nous pour autant attaquer l'entreprise qui a créé ce médicament/vaccin? Sachant, que ce même médicament a sauvé peut être la vie de beaucoup d'autres?

je tiens juste à exprimer à haute voix, que dans une société de 7milliards d'humains, il y a tous les cas possible et imaginable. La nature même joue avec nos ADN, et nous somme les victimes de maladies dangereuses. Pour autant, bon nombre d'entre nous, la majorité, ne sont pas victime de cette même maladie. Dois t-on dans ce cas là, arrêter tout vaccination afin de sauver quelque uns, et laisser mourir beaucoup d'autres?

je crois qu'il ne faut pas accuser une chose, à cause d'un cas et oublier les nombreuses autres qui témoignent leur réussite.


Quant à la question de l'intégrité du médecin qui s'excuse de son geste. Docteur X nous demande si le médecin a tiré sa leçon? Je pense que celui çi se souviendra dans toute sa vie son geste. mais en est il TOTALEMENT responsable? Il faut que vous comprenez ue ce syndrome peut apparaître n'importe quand dans notre vie. A n'importe quel âge. Les médecins, qu'ils soient généralistes, urgentiste ou travaillant dans un hôpital, doivent, pour ne pas prescrire un mauvais médicament faire une analyse complete afin de déterminé si oui ou non on peut prescrire ce médicament.
Imaginons qu'une personne part en voyage loin de chez lui. Qu'il lui arrive un accident où il se blesse. Cet homme déclare ne pas être allergique à un quelconque médicaments. Le médecin, lui prescrit un médicament qui va le soulager de sa douleur et d'autres médicament qui va l'aider à se rétablir.
Selon certain d'entre vous, le médecin est responsable car il n'a pas su SAVOIR qu'il été atteint du syndrome. Il aurait fallu au médecin d'analyser tous les patient pour ce maladie. Multiplier le coup en temps, en argents et en main d'oeuvre aux nombres important de patient qui existe dans un hôpital. Comme la mère a indiquer, il a fallu au médecin une journée entière pour ce procéder. Maintenant ajouter le nombre incalculable de maladies rares qu'ils faudrait rechercher. Le résultat est que, le coût est trop important. je ne dis pas qu'il faut négliger les analyse, je dis, qu'on peut sauver d'autres vies.
Ce médecin a certes gâcher la vie d'une jeune fille. Mais n'oublions pas que si ce n'était pas lui, ce sera quelqu'un d'autre, ou même sa propre mère si celle ci avait donner à sa fille un médicament.
J'en reviens à me demander si certain d'entres vous prenez trop de facilité à critiquer un système de santé, qui nous a sauvé la vie. Des maladies très meurtrières ont disparus car les vaccins les ont éradiquer.
Mais comprenez, que même avec cette réussite impressionnante, certains ont laissé la vie afin que d'autre puisse vitre.

N'accusons pas ce chère docteur pour avoir rater une prescription, mais remercions le aussi d'avoir sauver la vie d'autres personnes.

Initiative Citoyenne 02/03/2015 23:52

Vous oubliez que le tétanos est très rare et que même vacciné, on peut encore l'attraper. Avec une moyenne d'une vingtaine de cas annuellement en France en majorité chez des gens âgés (chez lesquels la circulation sanguine se fait mal) et alors que naturellement, il n'a pas été prévu qu'une personne exposée à l'agent puisse développer des anticorps, on voit mal pourquoi des anticorps artificiels seraient LA solution miracle alors que la maladie naturelle est incapable de susciter cela comme "protection". Certains vous dirons "c'est parce que la maladie est tellement fulgurante que tout le monde meurt avant d'avoir eu le temps de développer des anticorps!" Eh bien, c'est encore faux car environ 50% au moins des gens atteints ne décèdent pas et ils ne développent pas plus d'anticorps naturels dans la suite...
Par rapport au corps médical, nous vous renvoyons à des données fondamentales aussi à prendre en compte pour mieux évaluer leur attitude (qui ne varie pas de celle en vigueur aux USA hélas...): http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-vaccination-un-juteux-business-aussi-pour-les-medecins-122905108.html Visionnez aussi la vidéo du Pr Even, ex doyen de faculté de médecine, qui explique que les médecins ne savent RIEN DE RIEN aux vaccins et qu'ils ont juste appris à piquer: https://www.youtube.com/watch?v=fYBf-nlxhFg Vous savez, banaliser ou excuser les médecins qui sont censés prêter en serment disant comme premier principe "D'ABORD NE PAS NUIRE" (Primum non nocere) et qui injectent des vaccins dont ils ne savent rien, ce n'est pas rendre service à quiconque, ni à vous, ni à vos enfants ou à la collectivité. A un moment, il faut aussi être pragmatique et réaliste. Si des personnes n'ont pas la décence ou l'intelligence de ne pas injecter comme des robots des produits qu'ils ne connaissent pas suffisamment, franchement, sans langue de bois, qu'ont-ils vraiment à faire dans ce métier?? Faut-il aussi rappeler que l'agence française des médicaments a représenté elle-même la sous-notification des effets secondaires de vaccins à la façon d'un iceberg? Cf page 5 ici: http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/Pharmacovigilance-des-vaccins--Afssaps.pdf En France, pays le plus gros consommateur de médicaments et d'antidépresseurs de toute l'Europe, il y a entre 18 000 et 34 000 morts annuels dus aux effets des médicaments, voir ici: http://www.ouvertures.net/medicaments-entre-13-000-et-34-000-morts-chaque-annee-en-france/ Donc voilà, on pourrait encore mettre ici bien d'autres documents. Mais pour nous vous manquez l'essentiel et cet essentiel, ce sont les faits qui sont déjà plus qu'accablants. Les vaccins sont une source majeure de maladies, il n'y a pas de légitimité à proposer des vaccins à quiconque tant que leur bénéfices/risques global n'a pas été évalué. Nous ne sommes pas pour l'interdiction des vaccins ou la moindre dictature mais nous trouvons trompeurs de recommander des vaccins à quiconque car les risques sont non évalués, il y a une carence grave et celle-ci se manifeste aussi dans les publicités vaccinales trompeuses des autorités elles-mêmes, comme vous pourrez vous en rendre compte ici, le Jury d'Ethique belge nous ayant donné raison au sujet d'une pub partiale, délétère et coûteuse (+ de 80 000 euros d'argent du contribuables dilapidés pour finalement se faire duper...bravo!!): http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-jury-d-ethique-publicitaire-donne-raison-a-initiative-citoyenne-88379580.html

Charley 02/03/2015 23:17

Je vous donne ici mon point de vue. Je ne suis pas médecin, je suis monsieur et madame X. Il est inutile que me jeter des chiffres et des rapports au figure, je ne les connais pas. Informez moi, je suis curieuse de nature. Ne m'agressez pas pour avoir donner un avis sur la situation, sinon à quoi bon avoir la possibilité d'émettre un commentaire? Si vous agressez tous les personnes qui ne sont pas d'accord avec vous, créez donc votre propre dictature, bannissez les commentaires, car au grand dieu, il y a quelqu'un qui n'est pas de votre avis! Je ne dis pas, que vous avez tord, vous me donnez énormément d'informations, informations que je ne vais pas tous vérifié car il y en a trop. Mais comprenez que si je suis sur ce genre de site, c'est pour me renseigner, pas pour être agresser ni pour forcé à admettre une idée, simplement parce qu'une autre personne me témoigne de son intelligence. Je vous rappelle également que ce site, vise les citoyens et non une partie d'intellectuel menant des carrières en médecine entre autres. J'estime qu'un bon nombre d'entre nous, n'ont pas à connaître tous les articles à ce sujet.
De plus, vous semblez penser que j'ai effectué ma démarche basé sur les émotions. Ce qui absolument faux. Voyez vous, contrairement à ce que vous pensez, j'ai émis dans mon commentaire des hypothèses, et j'ai ajouté des facteurs qui peuvent entrer en jeu.

Vous semblez vouloir persécuter ce médecin, ou est ce votre haine envers tous les personnels du corps médical? Je vous accord le point lorsque vous me parlez du "respect de son devoir d'information envers sa patiente." Je ne dis pas que vous avez tord et que cet homme n'a rien commis de mauvais. Je dis qu'il faut connaître les circonstances autour de l'affaire.
Comme je ne suis pas vous, je vous donne ici mon hypothèse: peut être le médecin est il le médecin de famille, qu'il connaissait les membres de la famille depuis au moins deux générations, peut être il a estimé que le vaccin DTCa (Vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la polio) qui est dit en passant, l'un des vaccins les plus suscrit et les plus conseiller, dont il a prescrit de nombreuse fois à un bon nombre de patient dont la mère qui a surement fait le sien en plus de ses rappels tous les dix ans. Peut être a t il déjà mentionné à cette mère les effet secondaires, peut être est ce le jour même, comme peut etre il y a dix ans. Peu importe, vous ne savez pas plus de moi sur cette situation. Agir de raison, c'est également de ne pas prendre parti total, et vous me semblez bien déterminé à rejeter l'entière responsabilité sur un homme. Est ce donc vous qui me faite la moral sur la raison et l'émotion? Ce n'ai pas parce que je ne connais pas dans les détails l'article X que je ne peux pas donner un avis objectif. Je ne connais pas la situation dans laquelle s'est produit l’événement, je ne jetterai pas la première pierre.

Voilà, au moins une chose est dite.

Je vais donc essayer de raisonner, malgré une faible connaissance de ce sujet.
Je ne parlerai donc que de ce que je trouve logique et qui signifie quelque chose pour moi.

Dans le sujet, cette mère parle d'une mise à jour des vaccins de sa fille de 18 mois. celle ci s'avère allergique au vaccin DTCa. Comme j'ai dit plus haut, ce vaccin est le meilleur moyen de vous protéger contre des maladies très dangereux tel que la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la polio. Mes maigres connaissance en médecine me permet au moins de dire que es germes du tétanos se trouvent partout,habituellement dans la terre, la poussière et le fumier. Et que lorsqu'un enfant en bas âge en plus est infecté il peut dégénérer et résulter à 2 morts sur 10.

Comme vous aimez tellement les liens des sites, je me permet que vous indiquer mes sources: http://www.health.gov.on.ca/fr/public/publications/immune/dtap.aspx
Et comme vous le constater, ce n'est pas le votre! La raison me pousse à trouver des points de vues différents.

La mère aurait pu choisir de ne pas vacciner sa fille, au quel, elle vivrait avec le risque de mourir de 4 autres.

Puis vous allez encore me dire que tout de même! Le médecin n'a pas respecter son devoir d'information envers la mère de la petite fille!
Je vous répondrais simplement, qu'il faut envisager une autre façon de voir les choses. Imaginons que le médecin ait informer la jeune mère. Cette ci aura deux choix, faire vacciner sa fille aux risque de complication, ou ne pas la vacciner aux risque de complications futurs liées aux différents maladies tel que le tétanos.

Imaginons que la mère décide de vacciner la fille. Encore deux possibilités s'ouvre: soit tout se passe bien, soit elle est allergique. Mais comment savoir! Il n'y a pas plusieurs moyens pour savoir, il faut faire des analyses. La mère a donc encore deux choix, soit elle risque le tout pour le tout, et ne fait pas d'analyse, soit elle décide de braver tous les tempêtes et faire faire des prises de sang, pour TOUS LES MALADIES. Et oui, elle ne sait pas que sa fille a le syndrome Stevens-Johnson. Du coup, il faudra faire tous les analyses nécessaire. Car si ce n'était pas me DTCa, ça aurait pu être un autre.

Il y a tellement de "soit" et de "si". La possibilité même qu'il existe un "soit" ou un "si" vous empêche par raison d'établir l'entière responsabilité sur un homme. Vous vous êtes mise dans l'idée que le médecin a cacher intentionnellement les informations à la mère. Ne vous êtes vous jamais demander, si la mère avait posé la moindre question?


Puis pour revenir au question du vaccin en général: je suis d'accord avec vous sur le point que tous les vaccins ne sont pas nécessaire. Pendant la période de la grippe porcine, j'ai préférer ne pas me faire vacciner, car j'avais estimé que ce vaccin n'a pas d'intérêt vital. Pourtant, je ne peux pas en dire autant de certains vaccins. Vous me présentez des recherches faîtes au USA, mais savez vous qu'ils n'ont pas le même point de vue que nous sur la santé? Sachant qu'ils considèrent les frites comme étant des légumes, je peux comprendre que beaucoup sont obèse et que la mort par maladie cardiovasculaire soit le premier.
Je ne peux pas vous fournir d'article mais j'ai lu que les praticiens au Etats-Unis subissent une pression de la part des groupes pharmaceutiques, les forçant à prescrire beaucoup de médicaments et vaccins.

Vous critiquez le corps médical en général alors que vous ne parlez que des USA, qui me semble t-il est un pays à EXCÈS.

Et j'ai entendu qu'en France les choses ne fonctionnent pas comme ça, vous allez surement me contredire, j'ai peut être tord, mais il me semble qu'en France les médecins doivent limiter les prescriptions de médicaments.

Quant aux causes de mortalités en France:
1) Le cancer
2) Maladies coronariennes (infarctus du myocarde)
3) Accidents vasculaires cérébraux

Tiens je ne vois pas d'effet secondaire du aux médicament dans cette liste? Pourquoi donc? On m'a pourtant dit que c'est super grave comme problème.
Voyez vous, comme les politiciens, vous ne faîtes que donnez les chiffres les plus graves, le rapport qui choque. Vous ne donnez pas d'avis objectif à ce sujet, vous vous êtes lancé dans une croisade contre les vaccins et les médicaments. Vous jetez les fautes sur le corps médical dans le monde entier.
Ne comparons pas les médecins de France avec ceux d'autres pays dont les USA qui ne pratique pas le même méthode de soins.

De ce grand discours sans doute inutile, puis que vous persisterai à vous acharner sur ce pauvre médecin, je vous souhaite que prendre du recul, car dans mes souvenirs les croisades ont lamentablement échoué. Surement plus à leur façon de faire, que leur façon de pensé.

Initiative Citoyenne 01/03/2015 15:54

Vous n'avez pas l'air de saisir le problème: le médecin n'a pas respecté son devoir d'information loyale au patient (consentement libre et éclairé) et cela est rendu impossible par le fait que TOUS LES VACCINS SONT EXPERIMENTAUX. Si tous les vaccins sont expérimentaux, c'est parce que leur évaluation est biaisée/non scientifique et ceci pour des raisons concrètes, faciles à exposer (et couronnées des aveux de gens des firmes et de l'OMS): http://www.initiativecitoyenne.be/article-dr-saluzzo-de-sanofi-pasteur-on-ne-sait-pas-comment-marchent-les-vaccins-114130498.html ttp://www.initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html
Ces données font que personne n'a pu évaluer scientifiquement que les vaccins font plus de bien que de tort, bien au contraire, toutes les preuves indépendantes convergent vers la conclusion inverse. Croire que les vaccins ont éradiqué des épidémies est erroné, même la variole n'a pas été éradiquée grâce au vaccin comme il ressort des propos de l'OMS dans son rapport final d'éradication de la variole (que vous n'avez sans doute jamais lu...) donc soyons clairs: pas une seule maladie n'a jamais été éradiquée de la terre par un vaccin, pas une! En revanche, plusieurs maladies ont disparu spontanément sans vaccin (peste, scarlatine, etc). http://www.initiativecitoyenne.be/article-variole-le-mythe-de-la-vaccination-eradicatrice-s-informer-avant-que-cela-ne-recommence-120061508.html
La médecine et ses effets sont la TROISIEME CAUSE DE MORTALITE dans un pays dit civilisé comme les USA, juste derrière les maladies cardiovasculaires et le cancer. 106 000 décès annuels suite aux effets secondaires des médicaments et si on ajoute les erreurs et les infections nosocomiales, les opérations inutiles et dangereuses, on arrive à 225 000 décès annuels aux USA. http://www.initiativecitoyenne.be/article-les-mensonges-sur-la-grippe-espagnole-ont-la-vie-dure-et-sont-lourds-de-consequences-125499097.html Donc une fois encore, informez-vous mieux: 1. Sur les risques de la médecine. 2. Sur les prétendus bienfaits exagérés que vous prêtez aux vaccins et 3. sur la compréhension des raisons objectives qui font des vaccins des produits peu sûrs qui ont échappé à une analyse scientifique rigoureuse jusqu'ici. Et pour conclure, essayez de raisonner (la raison, = différent de l'émotion!) sur le bien-fondé ou au contraire sur l'absurdité de vouloir par idéologie éradiquer à tout prix telle ou telle maladie qui sera inexorablement remplacée par une autre souche pire ou un autre microbe de sorte différente car la Nature a horreur du vide... ce qu'il faut, c'est tenter de réduire de façon intelligente et subtile les complications des maladies infectieuses quand elles surviennent (par des méthodes naturelles non toxiques, par la nutrithérapie car bien des gens sont quand même carencés chroniquement de nos jours grâce à la bonne nourriture industrielle frelatée!) et non imposer des vaccins avec des microbes génétiquement bricolés et des cocktails chimiques artificiels à toute une population dans le but d'éviter une minorité de cas de complications. Quand on ne réfléchit pas, on le voit, cela mène à un véritable nivellement par le bas de la santé publique: 85% des gens de plus de 75 ans qui ont 3 maladies chroniques, plus de 50% des enfants américains (parmi les plus vaccinés du monde) avec des maladies chroniques et 1 enfant sur 5 avec des troubles du développement etc etc. Vouloir éradiquer à tout prix les maladies infectieuses est une aberration qui ne profite qu'aux seuls actionnaires mais jamais aux populations mondiales à moyen ou long terme!

Tatop 28/02/2015 06:52

Euh, elle a juste eu une réaction allergique au vaccin qui lui a valu de passer 2 semaines en soins intentifs, puis elle s'en est remis après une petite chirurgie pour décoller la cornée de la conjonctive qui était un succès.
Tout le reste c'était de l’irresponsabilité maternelle (perforation de cornée, etc...)
On ne va pas arrêter la DTP et risquer de nouvelles épidémies pour une réaction allergique qu'on a su maitriser?
Sinon on peut aussi arrêter l'aspirine [KARDEGIC] (qui donne aussi les mêmes réactions allergiques) et faire grimper en flèche le taux d'AVC ischémique et d’infarctus cardiaque tant qu'on y est.

Initiative Citoyenne 28/02/2015 20:43

Le problème ne se situe pas là, si vous faites l'effort de regarder bien ailleurs sur notre site, vous verrez que le problème général est un problème de DESINFORMATION généralisée des patients et des parents sur : 1. La fréquence. 2. La variété. 3. La gravité possible de TOUTES les réactions secondaires des vaccins et bien entendu pas que les seules allergies!!! Votre réponse est donc tout à fait "HS" comme on dirait. Il y a un problème éthique et juridique en plus du problème médico-scientifique: si vous craignez des épidémies, c'est votre droit, mais cela ne vous donne aucune légitimité pour cautionner ou encourager que les droits des patients au consentement libre et éclairé soient bafoués et il est bien évident que si vous étiez le parent de cette petite fille comme celui d'un enfant estropié d'une autre façon par un vaccin, le minimum que vous auriez souhaité, c'est d'être correctement informé AVANT la vaccination et pas après! C'est une question de respect élémentaire de la dignité humaine. La crainte des épidémies, c'est devenu une idéologie dans laquelle on croit que l'on peut tout faire, y compris piétiner la liberté de choix des gens sur base d'infos tronquées et partiales. Eh bien non, et le vent tourne (heureusement)...

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA