Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 17:40

Témoignage d'une famille belge en réaction au témoignage d'une maman sur l'épilepsie de son enfant après le vaccin contre la varicelle. Cette famille, que nous remercions, souhaitait faire profiter d'autres victimes éventuelles de son expérience positive:

 

homéo 1"Notre fille vers 15 ans a été étudier en Inde. Le collège a requis une vaccination hépatite B.

 

Nous avons finalement accepté, pour autant que cela se fasse en Belgique.

 

Trois semaines après le premier vaccin, elle faisait une crise d'épilepsie en pleine classe, en Inde.

 

Lors d'un retour en Belgique, elle a reçu un rappel.

 

Trois semaines plus tard, elle était en transit à Genève et dans les toilettes de l'aéroport, elle refaisait une crise. Mon épouse s'est montrée futée : elle a fait le lien avec le délai du vaccin.

 

Nous nous sommes procuré une dose du vaccin et nous avons fait faire un remède isopathique du vaccin.


Nous avons expédié le remède à notre fille en Inde.
C'était trois mois après le rappel.


Par retour de courrier, notre fille nous annonçait qu'elle allait de nouveau bien.
Nous n'avons plu eu de soucis d'épilepsie depuis plus de 10 ans."

 

Un isopathique est une sorte d’ « antidote » homéopathique préparé à partir d’une substance donnée qui peut être un médicament, un vaccin etc. Il s’agit, à partir de la substance qu’on soupçonne d’avoir engendré une réaction négative, de diluer ET dynamiser la substance incriminée, ce qui va constituer un isopathique donné, disponible en différentes dilutions possibles, par exemple 30K, 200K, 1000 K, 10 000K. Plusieurs témoignages de guérisons spectaculaires existent avec des paralysies, des cas d’autisme, etc., bien qu’on ne puisse bien évidemment pas accorder une garantie d’efficacité de 100%. Un des éléments très importants pour maximiser l'efficacité en cas d'effets secondaires est d'intervenir très précocément après l'apparition des premiers symptômes négatifs.

 

Certains médecins choisissent de les utiliser préventivement avant et/ou après des vaccinations, d’autres uniquement après l’apparition d’effets secondaires.

 

Il est tout de même cocasse, bien qu’il n’existe AUCUN système d’indemnisation pour les victimes de vaccins en Belgique ni aucune solution qui leur soit proposée aux maux souvent irréversibles que la médecine et l’administration leur ont imposés, qu’on assiste à une véritable offensive partisane et déloyale contre l’homéopathie, avec des doyens de faculté qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent et qui ne font hélas que défendre leur petit pré carré. On le voit, on a là une médecine qui peut parfois apporter un grand soulagement voire une guérison dans des cas réputés incurables mais en raison d’une mauvaise foi crasse et d’un aveuglement idéologique pitoyable de certains pseudos experts, ces victimes sont laissées à leur triste sort sans le moindre égard ou la moindre reconnaissance. Belle vision de « la solidarité » et du « geste citoyen » que constitue soi-disant la vaccination pour ses promoteurs effrénés !

 

Lire aussi ce dossier sur le syndrome post-vaccinal avec plusieurs cas améliorés ou guéris avec succès après administration des isopathiques de vaccins.

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pluralisme thérapeutique
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA