Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 16:13

La vaccination contre le cancer du col de l’utérus

est-elle sûre ?

 

Sherrel Halliday, Sanevax

 

Deborah-Sherrill-October-2011-150x150.JPG

    

Ma fille Déborah, 13 ans était en parfaite santé. Elle était brillante, affectueuse, sportive comme toutes les adolescentes de son âge. Elle s’est fait vacciner contre le HPV (Cervarix). Elle a reçu la première dose en septembre et la deuxième en novembre 2010. Elle n’a pas reçu la troisième dose. Pourquoi ?

 

Comme tout parent, j’ai voulu protéger ma fille du cancer du col de l’utérus. J’ai lu la notice, consulté le site du NHS et ai parlé à l’infirmière, de même qu’à son supérieur. On nous a dit que le vaccin était sans danger. Mais était-ce bien vrai ?

 

Une année a passé et je repense à cette vie de misère, de souffrances que ma fille a dû endurer, aux médecins, à l’hôpital, au rhumatologue, au podologue, au physiothérapeute, aux rendez-vous pour l’hydrothérapie, aux nuits sans sommeil, à toute cette inquiétude, à ma culpabilité. Mais oui, je me sens coupable de ne pas avoir poussé plus loin mes recherches avant de donner mon accord pour que l’on administre le vaccin contre le HPV à ma chère fille.

 

Il y a déjà plus d’un an que nos vies sont gâchées. Je m’interroge sérieusement sur la sûreté de ce vaccin. Est-il vraiment sûr ?

 

Tous les parents devraient s’interroger sur l’efficacité et la sûreté de ce vaccin.

 

L’une après l’autre, les activités de Déborah ont dû s’arrêter : judo, roller bowl, vélo, badminton, basket, guitare, piano pour n’en citer que quelques unes. Elle est devenue de plus en plus raide ; il lui était même impossible de ratisser les feuilles dans le jardin, de passer l’aspirateur dans le living ou même d’ouvrir une bouteille d’eau ! Il lui était impossible de se promener sur la plage ou dans les bois avec nos deux chiens. Toute sa joie de vivre a été RUINEE. Tout lui a été arraché.

 

Paniquée parce que je pensais qu’elle pouvait souffrir d’un type de paralysie, j’ai commencé à l’emmener tous les jours à la piscine avant d’aller à l’école. Elle qui était si agile et était capable de faire 64 longueurs, ne parvenait difficilement qu’à en faire deux  et encore, à l’aide d’une bouée. Jour après jour nous nous sommes rendus à la piscine pour lui apprendre à faire quelques longueurs. Jusqu’au jour où, à l’improviste, elle s’est effondrée à l’école. Elle souffrait de terribles douleurs abdominales. Transportée d’urgence en ambulance à l’hôpital, elle a subi une opération d’urgence pour lui enlever l’appendice. Il s’agissait en fait d’une péritonite. Elle a ensuite perdu 10 semaines d’école. Je ne sais pas si la péritonite a eu quelque rapport avec tous ses problèmes, mais je ne puis me séparer de cette idée.

 

Malgré l’ablation de son appendice, elle est devenue de plus en plus malade. Elle ne savait plus marcher sans l’aide d’une canne et pouvait à peine mettre un pied devant l’autre. Elle a dû porter des semelles spéciales pour amortir les chocs. Nous avons dû acheter un lit avec matelas spécial de mousse pour pouvoir ménager ses articulations douloureuses. Deborah a aussi dû porter des lunettes noires en raison de sa sensibilité à la lumière. Ce n’était pas l’idéal pour une jeune-fille de son âge !

 

Nous avons eu la chance de voir une vidéo réalisée par Grace Filby sur l’eau minérale. Au premier abord, nous avons pensé incroyable que de l’eau minérale puisse nous apporter une aide quelconque, mais j’étais tellement impatiente de trouver de l’aide. Et pourquoi de l’eau minérale ? Et bien tout simplement parce que cette eau minérale était riche en silice,  et la silice est précisément un antidote à l’empoisonnement à l’aluminium. Le vaccin HPV contient de l’aluminium qui est une neurotoxine. Il fallait essayer. Il y a maintenant 28 semaines que ma fille a commencé à boire 1,5 litre par jour de cette eau minérale.

 

Il y a 28 semaines, nous étions dans le gouffre du désespoir, mais peu à peu nous avons pu observer des améliorations. Après trois semaines, le fait que Déborah était capable de refaire quelques mouvements m’a permis de reprendre espoir. J’ai commencé à rechercher des aliments qui contenaient de la silice : pommes de terre, chou, oignions, concombres, céréales, fraises. Les améliorations ont continué à se produire, mais nous avons travaillé dur : choix des aliments, eau minérale, exercices, natation, petites promenades nous ont permis de tenir le coup quand les choses allaient plus mal. Elle voulait aussi persévérer pour pouvoir reprendre l’école.

 

Maintenant, elle a repris ses cours à l’école. Les professeurs sont contents de constater comme elle s’en tire bien après avoir été absente pendant 10 semaines. Elle n’a pas encore complètement récupéré, mais elle recommence à jouer du piano et à nager. Nous ne sommes pas pour autant sortis du bois. Nous avons encore pas mal d’obstacles à surmonter comme la fatigue etc. mais nous avons la foi. Nous essayons de prendre chaque jour comme il vient.

 

Vous les parents, après avoir lu les grandes lignes de notre histoire, pourriez-vous encore attribuer à des coïncidences cette longue liste de maladies et de problèmes ?

 

Ou, ne pourriez-vous pas penser qu’il pourrait s’agir de réactions possibles très graves au vaccin contre le HPV ?

 

Veuillez s’il vous plaît réfléchir très attentivement, réfléchir à deux fois en basant votre recherche sur des sources indépendantes pour pouvoir vous assurer que quand vous prendrez cette énorme décision, ce soit vraiment la bonne pour votre enfant.

 

En attendant, je vais essayer de faire prendre conscience de l’impact dévastateur qu’un vaccin peut avoir quand tout tourne mal. J’ai fait part de toutes mes inquiétudes à diverses autorités et je leur ai posé de très graves questions. Je voudrais inviter tous les parents à faire de même. J’ai aussi écrit au premier Ministre, Mr Alex Salmond qui m’a répondu gentiment en me précisant que sous peu je recevrais une réponse de Mr Michael Matheson, Ministre de la Santé Publique.

 

Au cours de la campagne d’information du public que Sherrel Halliday a décidé d’entreprendre, elle évoque les milliers d’effets secondaires qui se sont produits après les vaccins contre le HPV, y compris chez sa fille Deborah qui témoigne :

 Sherrel Halliday, campagne d'information

 

« Ma vie a été complètement bouleversée après les deux premières vaccinations d’une série de trois.  Nous avons connu tellement de problèmes et j’ai tellement souffert que j’ai pensé que j’allais finir dans une chaise roulante pour le restant de mes jours. Je voudrais essentiellement qu’aucune autre fille passe par où je suis passée. Je veux les aider à pouvoir s’aider elles-mêmes. J’ai connu de telles souffrances et je souffre toujours, bien que mon état se soit quelque peu stabilisé parce que les médecins ont un peu commencé à m’écouter. Mais comme j’ai vécu l’enfer, je voudrais faire l’impossible pour que tout cela n’arrive pas à d’autres.  En ce qui nous concerne, nous n’avons pas eu le choix – nous ne savions tout simplement pas mieux et nous n’avons trouvé personne qui aurait pu nous aider – mais maintenant nous en savons un peu plus et nous voudrions aider d’autres filles à pouvoir faire leur choix. C’est à elles à décider si elles veulent ou non accepter ce vaccin. »

  

Sources: SaneVax (1, 2)

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

baron marie 25/05/2015 21:19

je ferais vacciner mes deux filles car comme tous les vaccins il a tjr un risque ,j ai ma filles qui est jumelle sa sœur et trisomique ont ma dit il a un risque sur 100 et la vie en a fait autrement ,nous somme pas sur de tous j ai fait faire le vaccins contre la meningite et c est pas pour cela quelle l on eu comme tous vaccin le risque et la ,je suis pour car ont ce bas pour cela certe le doute et la mais le cancer tue tellement de femmes alors posez vous la question pour ou contre moi c est pour et vous ???
<3

Initiative Citoyenne 25/05/2015 22:21

Peut-être ce témoignage d'une maman paru dans Libération en 2011 pourrait-il vous éclairer? C'est à espérer pour vos filles du moins car cette maman aussi croyait ce que vous croyez... jusqu'au jour où!!:
http://www.liberation.fr/societe/2011/07/27/calvaire-post-vaccin_751543

Si vous souhaitez quelques autres infos, voici ici quelques liens non exhaustifs mais ce qui est sûr, c'est que pour croire encore ce que vous croyez, vous n'avez pas encore lu la totalité des articles relatifs aux vaccins HPV sur notre site (cf. colonne de droite "Cancer du col/HPV"):
http://www.initiativecitoyenne.be/article-japon-le-ministere-retire-sa-recommandation-en-faveur-des-vaccins-hpv-gardasil-cervarix-118509090.html
https://www.youtube.com/watch?v=aLBhsIunWyY
http://www.initiativecitoyenne.be/2015/05/desastre-du-vaccin-gardasil-au-danemark-le-documentaire.html

Risque d'infertilité associé au Gardasil (cela a été publié dans la littérature médicale):
http://www.initiativecitoyenne.be/article-devenues-steriles-apres-le-gardasil-deux-soeurs-deposent-plainte-123111010.html
http://www.initiativecitoyenne.be/article-devenues-steriles-apres-le-gardasil-deux-soeurs-deposent-plainte-123111010.html

Bonne santé et bonne continuation.

PS: Sur ce site de médecine générale, le Dr Claudina Michal-Teitelbaum, médecin de PMI vient de rédiger une contribution pour dénoncer l'arnaque totale de ces vaccins que vous comptiez faire faire à vos filles:
http://docteurdu16.blogspot.fr/search/label/GARDASIL

Docteur X 11/06/2013 00:46

Se rappeler que si un effet indésirable grave apparait une fois sur cent, sur mille ou sur dix mille, pour celui qui en est atteint, le risque est de 100%.
Concernant la silice, et si un rapport peut être établi avec une amélioration comme semble le dire ce témoignage (moi, je n'en ai aucune connaissance), il faut connaitre les travaux de Norbert
Duffaut sur le silicium organique en 1957.
On en trouvera un compte-rendu dans le tome 2 de "Savants maudits, chercheurs exclus", de Pierre Lance, éditions Guy Trédaniel.
http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=savants+maudits&tag=googhydr0a8-21&index=aps&hvadid=7242963854&hvpos=1t1&hvexid=&hvnetw=g&hvrand=8826374731044214851&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=b&hvdev=c&ref=pd_sl_132kktztqe_b
On peut aussi lire ce lien, qui parle aussi du G5 de Loïc le Ribault, sur les mêmes bases:
http://www.silicium-organique.net/historiqueG50205.html

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA