Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 12:00

Quels médecins savent détailler à leurs patients les différents ingrédients des vaccins et leurs effets toxicologiques respectifs ?

 

Quels médecins qui prescrivent par exemple l'Infanrix Hexa + le Prevenar à leurs patients savent que, selon des documents confidentiels des fabricants, ces deux vaccins co-administrés lors d'une même consultation multiplient INUTILEMENT par 3 le risque d'effets secondaires neurologiques chez leurs patients ?

 

Quels médecins savent le nombre de complications possibles que la firme GSK liste en lien avec son vaccin Infanrix hexa dans un autre document confidentiel ?

 IC--le-site-que-des-medecins-revent-de-pouvoir-visiter-.JPGwww.bickel.fr (*)

 

Quels médecins savent qu'il existe plus de mille études scientifiques sur les échecs et risques graves des vaccins ?

 

Quels médecins sont au courant qu'au moins 5 études sont en faveur du lien entre vaccin anti-hépatite B et sclérose en plaques en dépit des dénégations officielles ?

 

Quels médecins savent qu'en dehors du débat sur le Dr Andrew Wakefield, la question du lien entre vaccins et autisme n'est toujours pas tranchée, que du contraire...?

 

Quels médecins sont suffisamment au courant de tous les conflits d'intérêts qui peuvent gangréner le jugement des "leaders d'opinion" qu'ils peuvent parfois suivre trop facilement ?

 

Quels médecins savent que les autorités considèrent les pharmas comme "leurs partenaires naturels" et qu'elles se sont déjà rendues coupables de publicité trompeuse en matière de vaccins ?

 

Quels médecins savent qu'ils peuvent être condamnés à plusieurs milliers d'euros pour ne pas avoir informé correctement les patients AVANT la vaccination, des effets secondaires graves possibles ?

 

Quels médecins savent que les rares données comparatives qui existent entre enfants vaccinés et enfants non vaccinés (0 vaccins) montrent toutes que la santé des seconds est bien meilleure que celle des premiers ?

 

Quels médecins savent que parmi les pays industrialisés, la mortalité infantile est la plus élevée dans les pays qui vaccinent le plus ?

 

Quels médecins savent reconnaître précocément les signes parfois subtils d'effets secondaires neurologiques post-vaccinaux pouvant se solder par des troubles cognitifs et des difficultés d'apprentissage ?

 

Quels médecins savent que TOUS les vaccins qu'ils administrent, quels qu'ils soient, sont expérimentaux et pourquoi il en est ainsi depuis plus de 200 ans de pratique vaccinale ?

 

Quels médecins savent que même les employés médecins des firmes pharmaceutiques admettent qu'ils "ne savent pas comment marchent les vaccins" ?

 

Vous êtes médecin et vous ne savez pas répondre à toutes ces questions, alors il est évident que ce site est aussi fait pour vous. La sécurité et la légalité de votre pratique ne pourront qu'en être améliorées. Et c'est d'ailleurs bien pourquoi les médecins sont de plus en plus nombreux à nous lire même s'ils ne se sentent pas pour autant libres de prendre nommément la parole sur ce site, via des commentaires ou un témoignage (pressions de l'Ordre des Médecins obligent!)

 

Vous n'êtes pas sûr que votre médecin saurait répondre à ces questions? Alors il est tout aussi évident que vous devriez suggérer à votre praticien de visiter notre site internet. C'est aussi un excellent test pour voir si vos médecins sont suffisamment ouverts et curieux et respectueux de votre santé et de votre intégrité. Ne pas savoir est déjà très problématique vu les conséquences possibles mais refuser d'apprendre par arrogance et par suffisance est autrement plus grave. Si votre praticien refuse d'apprendre, un bon conseil dans votre intérêt... changez-en!

 

(*) Un chaleureux merci au dessinateur de talent René Bickel!

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Médecins
commenter cet article

commentaires

Coquecigrue 08/04/2016 09:13

L'homéopathie est une insulte à la science !

Initiative Citoyenne 08/04/2016 22:54

C'est sans doute parce que c'est une insulte à la science que les homéopathes obtenaient une mortalité 5 à 10 fois inférieure avec leurs remèdes que la médecine allopathique lors de l'épidémie de grippe espagnole et aussi parce qu'elle est une insulte à la science qu'elle a été utilisée à très large échelle (plus de 2, 3 millions de personnes!) à Cuba dans des études financées par le gouvernement et qui ont démontré que l'homéopathie prévient efficacement la leptospirose avec publications sur Pubmed, la banque de données médicales mondiales, comme cet exemple le montre: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20674839

Continuez comme ça de vous ridiculiser sans argument, vous vous vautrez de façon magistrale, on adore ça, ça fait juste PLOUF comme on dit !

michel 16/08/2013 22:37

vous dites que certains médecins reconnaissent ne pas savoir comment fonctionnent les vaccins. Pourtant, il en va de même de l'homéopathie dont vous faites régulièrement la promotion.

InitiativeCitoyenne 05/06/2015 17:46

Le moins qu'on puisse dire est que les risques ne sont pas DU TOUT comparables! L'homéopathie se prend per os (voie orale), pas par voie injectable, elle ne fonctionne pas de façon chimique mais selon des lois physique, son fonctionnement est mieux connu que vous ne pensez et les recherches progressent. Donc voilà, tâchez de nous trouver des victimes à la pelle de l'homéopathie qui ont attrapé des autismes, des paralysies, des épilepsies, des diabètes, etc. suite à ces traitements et à cause de ceux-ci, hélas, nous craignons que cela sera éminemment plus facile de trouver des victimes de vaccins que de l'homéopathie!! Efficacité de l'homéopathie sans risques en matière infectieuse (prévention de la leptospirose à large échelle à Cuba, du méningocoque à large échelle au Brésil); efficacité supérieure à l'allopathie dans la prémédication anesthésique, etc. etc.

http://homeoweb.free.fr/INDICATION_HOMEOPATHIQUE_EN_PREMEDICATION_ANESTHESIQUE.htm


http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20674839


http://ddata.over-blog.com/3/27/09/71/2012-2013/Juin-2013/Bresil--prevention-homeopathique-du-Meningocoque.pdf

cattet noelle 16/08/2013 07:09

Article qui souffre gravement du défaut reproché : arguments d'autorité: aucune preuve argumentée et volonté d'inquiéter. Les millions de morts des 2 guerres mondiales ne sont pas liées aux
vaccins!!!!? Et il est indéniable que depuis les vaccinations infantiles en début de 20° siècle, la mortalité infantile a reculé partout (en particulier depuis les années 60 en Afrique); ma grand
mère a perdu 6 enfants de diphtérie, coqueluche.. maladie qui revient car la maladie ayant disparu, on ne vaccine plus les enfants.

InitiativeCitoyenne 05/06/2015 17:57

Savez-vous ce qu'est un lien cliquable? Même pas apparemment, si vous cliquez sur les liens, vous trouvez toutes les sources de ce qui est affirmé, y compris les propres documents confidentiels des fabricants eux-mêmes. Mais comme c'est un sujet tabou, votre déni absolu n'a rien d'étonnant, rassurez-vous, dès que les gens pensent leur sécurité menacée et leurs vieilles croyances, ils cherchent des "barrières", des prétextes, ils préfèrent le (faux) confort des œillères. C'est votre droit de vous fermer les yeux! Mais prétendre qu'il n'y a pas de preuves ou de sources alors que ce site en compte des centaines et attache une rigueur toute particulière (par rapport aux autres sites) à mentionner et tracer ses sources vous ridiculise pour le moins!
Ce que vous dites est FAUX : vous affirmez que la réduction de la mortalité infantile est liée aux vaccins mais c'est là où vous vous trompez. Ca vous fait plaisir de croire ça mais ce sont d'abord et avant tout les conditions socio-économiques et l'eau et la nourriture qui ont changé ça. La preuve, diverses maladies anciennes ont disparu sans aucun vaccin (peste, scarlatine etc.) Si on prend par exemple le cas de la diphtérie, on voit que même malgré l'obligation vaccinale très étendue, il y a eu un pic pendant la guerre: donc si le vaccin apportait le salut que vous dites, cela ne serait pas produit de la sorte, c'est la preuve que le vaccin n'apporte pas la protection absolue qu'on prétend mais que priment d'abord et avant tout les conditions de vie. Celles-ci ne vont pas forcément empêcher purement et simplement la maladie (entre nous 7 à 10% des gens qui font une diphtérie sont parfaitement vaccinés selon des données officielles américaines) mais les conditions de vie font réduire drastiquement la mortalité et le taux de gravité de ces maladies infectieuses ce qui est essentiel. Prenons le cas de la coqueluche, c'est un autre exemple. Voici par exemple ce que disent des auteurs officiels qu'on ne peut suspecter (sauf à être de mauvaise foi) qu'ils sont hostiles au principe de la vaccination. C'est issu du Précis de Médecine infantile de 1975. Grenet & Verliac déclarent: "Il ne faut pas cependant attribuer à la vaccination la baisse considérable de la mortalité [coquelucheuse] observée depuis quelques dizaines d’années. Un taux très bas était déjà obtenu avant la généralisation de la vaccination." (en page 185 comme le précise encore le Dr Marc Girard sur son site en référence n°[7])

Par ailleurs, l’étude de Miller et al. a montré que la mortalité infantile était la plus élevée dans les pays occidentaux qui vaccinent le plus. Dans les pays pauvres également, des effets négatifs des vaccins sur les chances de survie des enfants ont été mis en évidence: le chercheur danois Peter Aaby, qui a beaucoup publié sur cette question (dans le British Medical Journal notamment), a par exemple pu montrer que le vaccin contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche peut augmenter très significativement la mortalité des bébés filles africaines comparativement aux bébés n’ayant pas reçu cette vaccination. Sources et références (une fois encore, la rigueur!):
Miller, N.Z, Goldman, G.S., Hum Exp Toxicol .2011 Sep;30(9):1420-1428. doi: 10.1177/0960327111407644. Consutable en ligne: http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Juin-2013/Miller-Goldmann-study.pdf

AABY P., JENSEN H., GOMES J. (e.a), « The introduction of diphtheria-tetanus-pertussis vaccine and child mortality in rural Guinea-Bissau: an observational study. », Int. J. Epidemiol. (2004) 33 (2): 374-380. doi: 10.1093/ije/dyh005.
AABY P., BENN C., NIELSEN J. (e.a), « Testing the hypothesis that diphtheria–tetanus–pertussis vaccine has negative non-specific and sex-differential effects on child survival in high-mortality countries». BMJ Open 2012 May 22;2(3). doi:10.1136/bmjopen-2011-000707.
AABY, P., RAVN, H., ROTH, A. (e.a), « Early diphtheria-tetanus-pertussis vaccination associated with higher female mortality and no difference in male mortality in a cohort of low birthweight children: an observational study within a randomised trial. », Arch Dis Child. 2012 Aug;97(8):685-91. doi: 10.1136/archdischild-2011-300646.
CLAESSON, M.H., « Immunological Links to Nonspecific Effects of DTwP and BCG Vaccines on Infant Mortality », J Trop Med. 2011; 2011: 706304. doi: 10.1155/2011/706304.
KRISHNAN A., SRIVASTAVA R., DWIVEDI P. (e.a), « Non-specific sex-differential effect of DTP vaccination may partially explain the excess girl child mortality in Ballabgarh, India. », Trop Med Int Health. 2013 Nov;18(11):1329-37. doi: 10.1111/tmi.12192.

Alors, vous en voulez encore des références?? Faites au moins l'effort de lire sur ce site même si ça vous prenait des heures, ça vous permettrait au moins de voir qu'il y a plein de références... que vous ne préférez pas voir!

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA