Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 22:15

Le vaccin ROR a fait de mon enfant un autiste

 

Après avoir emmené son petit garçon de 18 mois en parfaite santé chez le pédiatre pour qu’il reçoive son vaccin ROR, la maman Gladys est rentrée chez elle avec un enfant dont la santé venait d’être endommagée par la vaccination. Le médecin lui a dit que les symptômes des dommages étaient « normaux », bien que son enfant devait plus tard recevoir le diagnostic d’autisme. La maman a pu aider son enfant avec une alimentation sans gluten et sans caséine, ainsi qu’en ayant recours à l’homéopathie. Veuillez s’il vous plaît avertir les parents que vous connaissez des dangers de la vaccination et contribuer à mettre fin aux vaccinations rendues obligatoires par le gouvernement.

 

Larry Cook, 15 juillet 2015

 

Bonjour, je m’appelle Gladys. Je voudrais partager l’histoire de mon petit garçon dont la santé a été endommagée par un vaccin. Tout a commencé par le fait que j’ai pensé bien faire en suivant le programme vaccinal, ne me doutant pas de ce qui pouvait se produire dans la suite. Je me suis donc présentée chez le médecin pour les vaccins de 18 mois. Avant de recevoir son vaccin ROR, mon petit était tout à fait normal, en bonne santé, enjoué, espiègle. Quand quelqu’un l’appelait pas son non, il se retournait et prononçait lui-même son nom. Il savait l’âge qu’il avait. Il disait régulièrement « Maman, Papa ». Après qu’il eût reçu le vaccin, j’ai remarqué que tout cela avait disparu. Il s’est replié sur lui-même et a commencé à régresser. C’était un enfant complètement différent. Il n’était plus du tout l’heureux petit garçon que j’avais connu. Plusieurs semaines après son vaccin ROR, j’ai pu observer qu’il avait des comportements différents qu’il n’avait jamais eus. Il ne savait plus comment jouer avec ses jouets habituels. Il s’en détournait et se contentait de rester tout le temps assis. Il pouvait ainsi rester assis sur le tapis pendant des heures. Si des enfants s’approchaient de lui, il ne les remarquait même pas, alors qu’ils étaient assis à côté de lui. Il n’a depuis, plus jamais dit le moindre mot.

 

Il ne savait plus son nom. Quand je lui demandais quel âge il avait, il ne savait plus. Comme je suis fort occupée, je me suis, pendant un certain temps, dit que c’était peut-être normal. Je l’ai malgré tout emmené chez le médecin en lui expliquant qu’il ne disait plus les mots qu’il prononçait habituellement. Il m’a répondu que c’était normal. Je l’ai cru, pensant qu’il devrait évoluer un certain temps et qu’il parlerait plus tard. Le fait est que la chose ne s’est pas produite. Son état s’est empiré, il a commencé à régresser, jusqu’à ce que des autres parents racontent à ma sœur que leur fils présentait le même comportement. Ma sœur m’a suggéré de faire des recherches. C’est ce que je fis. J’ai commencé à me documenter sur l’autisme parce que je ne savais pas vraiment de quoi il s’agissait. En découvrant la définition de l’autisme, je savais qu’il s’agissait bel et bien de ce dont mon fils souffrait, tout ce que faisait mon petit était décrit avec précision. Dans la suite je l’ai fait examiner et le diagnostic d’autisme est tombé quand il a eu 2 ans ½.

 

Larry : Parlez-nous un peu de votre ressenti face à tout cela.

 

Après que le diagnostic fut posé, j’ai commencé à chercher ce que nous pouvions faire en plus de ce qui nous avait été proposé. En fait, nous n’avons pas vraiment été aidés. Après nous avoir donné le diagnostic, nous avons été livrés à nous-mêmes. J’ai donc poursuivi les recherches. Malheureusement ce qui était proposé était au-dessus de nos moyens. Au début, la seule chose que nous avons pu faire, ce fut d’adopter une alimentation sans gluten et sans caséine. A peine avions-nous supprimé tout produit laitier que des changements apparaissaient déjà. Chaque fois qu’il reprenait du lait, il régressait à nouveau, il arrêtait de se déplacer. Nous nous sommes ensuite intéressés au gluten. Avec le gluten, il se réveillait à 2 heures du matin en grognant, se retournant et se retournant dans son lit. La suppression du gluten a mis fin à ce comportement. Après avoir commencé à détoxifier son corps, nous en sommes arrivés à un point où plus aucun progrès ne se produisit. Il était enfin OK.

 

C’est alors que j’ai commencé à m’intéresser aux médecines naturelles, ainsi qu’à l’homéopathie.. J’ai lu le livre « Autism Beyond Despair » (Autisme, au-delà du désespoir) dans lequel on parlait d’homéopathie. J’ai lu le livre, puis l’ai mis de côté, car il y avait toujours des questions d’argent en jeu. Nous ne pouvions pas nous permettre ces traitements. Mais quand je me suis rendue compte que mon petit ne progressait plus, nous avons changé notre fusil d’épaule. Nous avons commencé l’homéopathie. Après la première dose de son premier remède qui avait rapport avec la détoxification du ROR, nous avons entendu son premier mot ! Le second jour du traitement, il recommençait à être propre. Il reconnaissait de nouveau tous les mots. On aurait dit qu’il se les rappelait. C’était un peu comme si un épais brouillard avait jusqu’alors recouvert son esprit. Au fond, il n’avait rien oublié, il n’était tout simplement pas présent. Depuis lors, nous n’avons cessé de voir des améliorations. Il a été en traitement pendant environ 3 ans et il est tout à fait propre. Il parle à nouveau. Il est le petit garçon heureux que nous avions connu.

 

Je m’oppose fermement à la vaccination obligatoire, en tout premier lieu parce que ces lois vont à l’encontre de nos droits parentaux. En tant que parents, c’est à nous à décider de ce qui rentre dans le corps de nos enfants, quel traitement nous leur donnons. Ce n’est pas à l’état à prendre notre place. Je m’oppose à 100% à ces lois. Pourquoi ? Parce que j’ai vu mon petit régresser après un vaccin. Je n’ai même pas d’autre option possible. Il n’existe aucune chance que je le fasse encore jamais vacciner, non plus jamais. Si j’ai encore des enfants, plus jamais ils ne seront vaccinés, plus jamais

 

Partager cet article

Repost 1
Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques Rougeole
commenter cet article

commentaires

IKI 07/12/2016 00:23

Bonjour, je vais vous faire part de mon expérience. Mon fils qui a aujourd'hui 3 ans et demi est autiste. Je suis quasiment sur que c'est après la première injection du ROR. Alors on nous dit que les vaccins ne sont pas obligatoires... mais lors des inscriptions scolaires ou même du quotient familial avant meme de regarder le nom de nos enfants ils vérifient les vaccins et des qu'il en manque un ont nous le dit tres franchement... Alors merci aux labos d'avoir imposer cette pathologie à mon fils

SAB 05/12/2016 16:44

Les vaccins ne sont pas anodins : je ne parlerai pas ici de mon petit garçon, normal jusqu'à 18 mois, qui commençait à pas mal parler et riait beaucoup et s'est éteint comme une chandelle. Il a reçu tous les vaccins que préconisait ma pédiatre : je lui ai dit qu'après certaines injections, il tremblait toute la nuit suivante, comme un pile. Elle m'a répondu que ce n'était pas possible. Aujourd'hui, 10 ans plus tard, il est complètement autiste.
Mais cela ne mettra personne d'accord, alors une anecdote vécue : un ami, pompier, a été obligé de se vacciner lors de la grande campagne française de vaccination (où des milliers de vaccins sont partis à la poubelle d'ailleurs). Il était obligé parce que pompier. Il a été injecté, le soir, il était aveugle. Il a (heureusement) retrouvé la vue 3 jours après. Nous avons eu très peur pour lui
Son collègue, lui, a vu son bras injecté doubler de volume dans l'heure qui suivait.
Alors, désolé pour vos débats virulents, mais pour mon fils, je garderai toujours un affreux doute sur sa vie gâchée...

Médecin 17/10/2016 03:57

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs286/fr/
On estime que 114 900 personnes, dont une majorité d’enfants de moins de 5 ans, sont mortes de la rougeole en 2014.

Neoplasme 26/06/2016 10:35

Je suis en train de changer d'opinion sur les anti-vaccins, avant je pensais que c'était un dogme qui tuait des gens et qu'il fallait absolument le combattre mais maintenant je me rends compte que ce sont d'abords et avant tout des serviteurs du darwinisme !
Grace à eux les gens les moins scientifiques, les plus crédules, les plus con pour être trivial (ou plutôt ceux qui ont des parents cons), on plus tendance à mourir avant de transmettre leurs gènes à leurs descendance.
Les anti-vaccins luttent pour l'amélioration de la race humaine !
HEIL ANTI-IMPFSTOFF !


Néoplasme, le cancer de la société.

anonyme 23/05/2016 13:45

http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/vaccins/vaccin-de-la-rougeole-et-autisme-les-sequelles-d-039-une-fraude_15701.html

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA