Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 23:02

LES BREVETS DES VACCINS

 

Par Ginger Taylor, MS, 17 janvier 2017 (Extraits)

 

Examen de la déclaration de Robert F. Kennedy Jr. qui explique que le CDC (Centre Officiel Américain de Contrôle et de Prévention des Maladies) «possède plus de 20 brevets de vaccins ».

Brevets de vaccins: les Centres de Contrôle des Maladies américains (CDC) en possèdent une vingtaine et sont en conflits d'intérêts

R.F. Kennedy se trouve en territoire très sûr quand il révèle que le CDC possède plus de 20 brevets qui créent de vastes conflits d’intérêts non divulgués sur la sécurité des vaccins.

 

La semaine dernière le nouveau Président élu a invité Robert F. Kennedy Jr. à un entretien qui pourrait mener à la création d’une commission dirigée par R.F. Kennedy Jr. sur la sécurité des vaccins.

 

La couverture médiatique de la réunion a été très large, mais aussi déchaînée.

 

L’industrie des vaccins et ses valets ne veulent pas que leur corruption soit étalée dans un forum officiel. Ils ont manifesté leur fureur à l’égard de M. Trump et de M. Kennedy.

 

Au cours de la semaine dernière, nous avons assisté à de nombreuses publications sur Kennedy et ses allégations relatives à la sécurité des vaccins et à la corruption. Ce qui est intéressant à ce sujet, est ceci: Kennedy a été engagé dans la lutte contre le mercure depuis très longtemps. Il a aussi enquêté depuis plus de dix ans sur les plaintes des parents dont les enfants furent victimes des vaccins. Ces articles ont eu comme effet de braquer les projecteurs sur la corruption quand il fut découvert que le programme de vaccinations endommageait la santé de nos enfants.

 

Ces anciens éléments d’information ont finalement fait leur chemin du fait que l’attention des médias a soudainement été réveillée par la déclaration de M. Kennedy qui affirmait que « Le CDC possédait plus de 20 brevets de vaccins ».

 

Ma recherche sur la sécurité des vaccins et la corruption a commencé peu de temps après que la santé de mon fils ait été endommagée par les vaccins en 2003.

 

J’ai entendu cette allégation circuler depuis que j’ai commencé à plaider dans ce domaine, mais je n’ai jamais vu de preuve de cette affirmation.

 

En 2003, Mark Benjamin, journaliste de l’UPI, a rédigé une étude approfondie sur les conflits d’intérêts (CDC) dans le domaine des vaccins intitulée « UPI Investigates : The vaccine conflict ». Nous voulons remercier M. Benjamin pour avoir porté à l’attention du public les brevets et COIs détenus par les membres du Comité consultatif sur les pratiques vaccinales du CDC, y compris les revendications de plus en plus absurdes de Paul Offit. Dans cet article, Offit affirme que le fait de détenir des brevets de vaccins et être financé par Merck pour l’achat et la distribution des vaccins aux médecins, (son livre exalte les vertus des vaccins) ne compromet en rien son objectif comme membre du comité et qui détermine ce qui est, ou qui n’est pas une bonne pratique vaccinale.

 

[…] M. Kennedy a répété sa déclaration le mois dernier dans une interview à EcoWatch en précisant : « Le CDC est une filiale de l’industrie pharmaceutique. L’Agence possède plus de 20 brevets de vaccins. Elle achète et vend chaque année des vaccins pour 4,1 milliards de dollars » Encore une fois, aucune source.

 

J’ai passé suffisamment de temps sur la question pour savoir que les déclarations sur les vaccins doivent être vérifiées et revérifiées. Et comme il s’agit d’une affirmation très ancienne que je voudrais pouvoir confirmer, j’ai décidé de poursuivre mes recherches.

 

J’ai la chance d’avoir comme partenaire pour le plaidoyer un parent qui s’est occupé d’autisme, Max Blaxill, expert en propriété intellectuelle qui a été employé par des sociétés de milliardaires pour gérer leurs brevets. Blaxill est l’homme qui a découvert que le HHS (U.S. Department of Health and Human Services), par le biais du NIH (National Institute of Health), possède des brevets sur tous les vaccins contre le HPV, et reçoit un pourcentage sur les bénéfices faits sur chaque dose de Gardasil ou de Cervarix administrée n’importe où dans le monde. Il a publié cette étonnante révélation dans un exposé en trois parties intitulé : « Une licence pour tuer ? Partie 1 : Comment un partenariat public-privé a fait du gouvernement le partenaire pour le Gardasil de Merck »

 

Lorsque j’ai contacté Blaxill pour lui demander comment pouvoir faire une recherche sur les brevets, il a eu la gentillesse de la faire pour moi. Il a trouvé 57 brevets américains dans lesquels le CDC était présenté comme cessionnaire.

 

Après un examen rapide des brevets, j’ai constaté qu’un brevet n’était pas applicable à la vaccination, mais simplement référencé comme étant un article sur la vaccination. Cela nous laisse 56 brevets du CDC à examiner.

 

Voici ce que j’ai trouvé :

 

Il existe des brevets du CDC applicables aux vaccins contre la Grippe, le Rotavirus, l’Hépatite A, le HIV, l’Anthrax, la Rage, la Dengue, le Virus du Nil occidental, le Streptocoque du groupe A, le Pneumocoque, le Méningocoque, le RSV, la Gastro-entérite, l’Encéphalite japonaise, le SRAS, la Fièvre de la vallée du Rift, et  le Chlamydophila pneumoniae.

 

Il existe un brevet CDC pour les « vaccins à base d’acides nucléiques pour la prévention de l’infection par le flavivirus qui a des applications dans les vaccins contre le Zika, le virus du Nil occidental, la Dengue, le virus de l’Encéphalite à tiques, la Fièvre jaune, le virus Palm Creek et le virus Parramatta.

 

Le CDC possède également plusieurs brevets concernant l’administration de divers « plans » pour l’administration de « vaccins » sous forme d’aérosols.

 

Le CDC possède un brevet pour les adjuvants utilisés dans certains vaccins pour enfants prématurés et jeunes bébés…

 

(La lite des brevets continue)

 

Cela ressemble-t-il à un organisme de santé publique qui fait des recommandations « indépendantes » pour les vaccins ou s’agirait-il d’une compagnie privée dotée d’un portefeuille impressionnant auprès de laquelle on pourrait chercher des possibilités d’investissements ?

 

Le CDC est réputé être un organisme gouvernemental indépendant qui fait des recommandations au public sur les vaccins uniquement pour le bien du public. Le CDC est aussi chargé de vérifier la sécurité des vaccins par l’intermédiaire de son Bureau sur la sécurité des vaccins. (Immunization Safety Office).

 

Il est à noter qu’ils disent fièrement qu’ils rendent compte à l’ACIP – le même comité dans lequel Paul Offit a servi de manière tristement connue, comme si ce rapport ajoutait, d’une manière ou d’une autre une légitimité à leur travail sur la sécurité des vaccins. Le même comité que le Congrès a excusé pour sa longue histoire de conflits d’intérêts.

 

Nulle part sur le site du CDC, je ne peux trouver la divulgation du fait que l’Agence est un partenaire à but lucratif des fabricants de vaccins et pour qui il est censé assurer le suivi de la sécurité.

 

M. Kennedy se trouve dans une position très sûre quand il signale que le CDC a plus de 20 brevets qui créent de vastes conflits d’intérêts non divulgués au sujet de la sécurité des vaccins. Mais il sous-estime le problème de plus de la moitié.

 

Ce bref examen des brevets actuels détenus par le CDC mérite une étude approfondie afin de pouvoir déterminer exactement quelles sont actuellement les relations financières avec les fabricants de vaccins et quelles sont les répercussions actuelles de ces sources de revenus sur les postes qui ont trait à la sécurité vaccinale. Il faut, en outre, examiner de près les relations financières entre le CDC et les fabricants de vaccins auxquels il fait actuellement la cour afin d’inclure l’exploitation potentielle de nouveaux brevets pour un gain financier. Ce ne sont là que quelques lignes d’enquête, parmi des centaines, qui doivent être examinées et pourquoi la Commission RFK sur la sécurité des vaccins doit être mise en œuvre.

 

Il n’est pas étonnant que l’industrie des vaccins (et ne nous trompons pas, le CDC EST l’industrie des vaccins)  et, c’est pourquoi leurs médias se battent avec une telle fureur pour empêcher la commission RFK de se former.

 

Heureusement, M. Kennedy a déjà déclaré qu’il combattrait cette corruption qui touche à la santé de nos enfants jusqu’à son dernier souffle. Il semble également que le nouveau Président ne s’occupe guère de ce que les Pharmas et les grands médias lui lancent comme critiques. Les abus et la corruption dans le programme de vaccinations durent depuis plus de 20 ans. Si ce programme est bien examiné, il pourrait pour le moins entraîner des réformes qui réduiraient considérablement les bénéfices de l’industrie.

 

Cette industrie des vaccins est actuellement une industrie de 30 milliards de dollars par année. Des organisations comme l’Organisation Mondiale de la Santé ont insisté sur l’augmentation des investissements, projetant que l’industrie des vaccins deviendra une industrie de 100 milliards de dollars par année d’ici 2025. Il est évident que le CDC et ses partenaires commerciaux ont besoin du public non seulement pour les 69 doses de vaccins recommandées pour les enfants, mais aussi pour s’orienter vers les 100 doses de vaccins recommandés pour le nouveau programme destiné aux adultes. Ces gens seraient aussi prêts à injecter aux familles les 271 vaccins supplémentaires qui sont actuellement en développement dans le pipeline.

 

Ce boom financier ne pourra pas se produire si la corruption dans l’industrie, comme les énormes dommages non évalués sur la santé des enfants (et maintenant adultes) sont mis en pleine lumière pour que le public puisse enfin voir. L’industrie de 30 milliards de dollars par an risque de devenir une industrie de  moins de 10 milliards de dollars…

 

Nous devons continuer à faire pression sur l’administration Trump pour que la sécurité vaccinale soit réexaminée et réformée, comme aussi le droit universel de pouvoir renoncer à tous les vaccins sans qu’il y ait la moindre contrainte. […]

 

Source : Greenmedinfo.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Initiative Citoyenne - dans Industrie pharmaceutique
commenter cet article

commentaires

Initiative Rationnelle 13/03/2017 15:45

"Le HHS (U.S. Department of Health and Human Services), par le biais du NIH (National Institute of Health), possède des brevets sur tous les vaccins contre le HPV, et reçoit un pourcentage sur les bénéfices faits sur chaque dose de Gardasil ou de Cervarix administrée n’importe où dans le monde."

- Le budget du CDC dépasse les 7 milliards annuels - https://www.cdc.gov/funding/documents/fy2016/fy-2016-ofr-annual-report.pdf

- La liste secrète des brevets détenus par le CDC peut être consultée sur le site du CDC - https://www.cdc.gov/od/science/technology/techtransfer/industry/licensing/technologies.htm

- Les brevets ne sont pas gérés par le CDC, mais par l'OTT (Office of Technology Transfer) - https://www.ott.nih.gov/

- Le vaccin contre le HPV rapporte au CDC moins de 6 millions de dollars par an. - https://www.ott.nih.gov/sites/default/files/documents/pdfs/AR2014.pdf

- Ces revenus qui représentent moins de 0.1% du budget sont réinvestis dans la recherche - https://www.cdc.gov/od/science/technology/techtransfer/faq.htm

http://www.skepticalraptor.com/skepticalraptorblog.php/cdc-vaccine-patents-robert-f-kennedy-jr-wrong/


En conservant le même ordre de grandeur, c'est comme si on vous disait: "Vous touchez 2000 euros de salaire tous les mois. Or tous les mois on vous donne aussi 2 euros que vous ne touchez pas personnellement (que vous reversez à une association caritative par exemple). Il y a donc conflit d'intérêt !".

sahb 02/03/2017 00:27

s'il y a bien quelque chose que la vaccination a sauvé c'est Big Pharma de la faillite !

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA