Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 15:09

Samedi 18 août 2012- Heidi Stevenson [Extraits]

 

SMILEY-triste.jpg

[...] La science fait autorité : Non seulement le vaccin contre l'hépatite B est associé à cette maladie du foie, mais il la provoque. Les dégâts précis qu’il fait sont connus, clairement documentés. De faibles doses de vaccin contre l'hépatite B avec adjuvant aluminique entraînent la perte de l'intégrité mitochondriale, la mort cellulaire et l'apoptose, en particulier chez les cellules hépatiques.



Il est vraiment ironique qu'un vaccin dont le but prétendu est de protéger le foie, soit lui-même cause de maladie du foie.



Les auteurs de Hepatitis B vaccine induces apoptotic death in Hepa1–6 cells [Le vaccin contre l'hépatite B induit la mort par apoptose chez les cellules Hepa1-6], signalent clairement que leur inquiétude se porte sur l'adjuvant hydroxyde d'aluminium, et ses profondes répercussions, car l'aluminium est systématiquement utilisé dans les vaccins pour enfants.   

 

Voici leur conclusion :



"Nous concluons que l'exposition des cellules Hepa1-6 à une faible dose de vaccin contre l'hépatite B avec adjuvant entraîne la perte de l'intégrité mitochondriale, l’induction de l'apoptose, et la mort cellulaire ; l’effet de l'apoptose a été aussi observé dans la lignée des cellules myoblastes de souris C2C12 après traitement avec de faibles doses de vaccin (0,3, 0,1, 0,05 μg/ml). En outre l’effet apoptotique du vaccin contre l'hépatite B a été observé in vivo dans le foie des souris. "



FOIE-HEPATITE.jpg

Solde final : le vaccin contre l'hépatite B est responsable de la mort des cellules hépatiques. Cela ne serait pas en soi une grosse affaire, mais cette étude recoupe un nombre croissant de preuves montrant que la maladie du foie, avec d'autres troubles, résulte des vaccinations contre l'hépatite B et de l’adjuvant aluminique :



 

- Dans l'étude in vivo des effets du vaccin contre l'hépatite B sur l'inflammation et l'expression des gènes du métabolisme : L’expression de 144 gènes ayant des liens avec la fonction hépatique est modifiée.



- Vaccin contre l'hépatite B et réactions gastro-intestinales adultes associés : Analyse de suivi : Les fonctions gastro-intestinales et du foie sont associées à la vaccination contre l'hépatite B.



- Vaccin contre l’hépatite B et problèmes hépatiques chez l’enfant de moins de 6 ans, 1993 et 1994 : Les enfants ayant été vaccinés contre l'hépatite B sont 2,57 fois plus susceptibles de souffrir de problèmes de foie.

 

[…]

     

L’absence d’intérêt du vaccin contre l’hépatite B

 

Bien que la vaccination contre l'hépatite B prélève un lourd tribut d’enfants, une question reste toujours en plan : Quel est l’intérêt de vacciner des nouveau-nés, comme cela se pratique couramment dans les hôpitaux ?

 

La réponse à cette question est particulièrement troublante. La maladie contre laquelle ces bébés sont censés être protégés peut s’attraper seulement par contact sexuel ou être transmise par la voie sanguine. Il est possible de l’avoir de naissance quand la mère est infectée, mais les futures mères peuvent être protégées de l'hépatite B, de sorte qu’il n’y a aucun risque plausible pour le nouveau-né des mères non infectées.

 

Peut-être est-il logique de vacciner la femme enceinte afin de protéger son bébé ? Cette idée ne marche pas, car l’innocuité est très douteuse pour le fœtus.

 

Et la durée de l'efficacité du vaccin contre l'hépatite B ? On peut répondre de deux façons à cette question. Tout d'abord, même si le vaccin dure toute la vie, cela ne justifie pas de vacciner un nourrisson qui n’a même pas développé sa barrière hémato-encéphalique, en augmentant considérablement les risques.

 

La deuxième réponse, est encore plus convaincante : Selon la propre estimation des Centers for Disease Control eux-mêmes (qui, comme beaucoup d'entre nous en sommes conscients, sont suspects), la couverture maximale du vaccin dure 20 ans. Ainsi, juste au moment où l’enfant entre dans l’âge de la plus grande activité sexuelle, le vaccin ne procure plus aucun avantage. (Il convient de noter qu'il existe d'importantes questions quant à son efficacité, même quand il est récent.)

 

Il ne peut y avoir aucune justification à la vaccination généralisée des nouveau-nés contre l'hépatite B. Elle ne leur confère aucun atout possible.

 

Les raisons de vacciner contre l'hépatite B à la naissance

 

Vu l'absence totale d’intérêt du vaccin contre l'hépatite B à la naissance, pourquoi est-il pratiquement obligatoire aux Etats-Unis ? [Ndt : Il n’est pas obligatoire en France.]

 

La première raison, et la plus évidente, est naturellement les profits. Il y a de l'argent à gagner en assurant pratiquement que quasiment tous les nouveau-nés soient vaccinés. Il y a pourtant une possibilité encore plus perfide.

 

Il est désormais évident que les profiteurs de vaccins et leurs larbins gouvernementaux ne permettront pas que l’on se mette en travers de leurs profits. Tel que Jagannath Chatterjee l’a documenté dans Autisme : Conspiration du silence, peu importe que des carrières soient ruinées ou des vies détruites. Si les prébendes vaccinales sont menacées par la démonstration des préjudices des vaccins, alors cette information doit être étouffée, surtout s’il est question d'autisme.

 

L’une des choses que les parents d'un enfant autiste relèvent systématiquement, c'est sa normalité avant le vaccin. Leur enfant n’est pas né autiste. Ils le savent.

 

Seulement, si un bébé est vacciné à la naissance, il n'y a aucun moyen de savoir qu'il y a eu régression dans l'autisme. Pour les parents, il est impossible de savoir que le saccage définitif de leur enfant est dû à un vaccin fait à la naissance.

 

Étant donné le saccage de la réputation du Dr Wakefield et de ses recherches de haute qualité, et le fait que l'autisme a été clairement associé aux vaccinations dans d'autres études, et aussi la reconnaissance par des tribunaux spécialisés d’une relation de cause à effet entre symptômes et vaccinations, on doit se demander si le but réel d'injecter le vaccin contre l'hépatite B aux nouveau-nés n’est pas de cacher la vérité sur l'autisme, qu’il s’agit d’un état induit par les vaccins.

 

Par quel moyen un parent peut-il savoir que son bébé parfaitement normal a régressé dans l'autisme, plutôt que d’être né ainsi, si la régression de l'enfant a commencé avec un vaccin à la naissance ? Combien de parents d'aujourd'hui croient que leurs bébés sont nés autistes tout simplement parce qu'ils n'ont jamais eu l'occasion de le connaître normal ?

   

Sources :  Alter Info & Gaia Health

 

Quel comble ! Rien que cela devrait IMMEDIATEMENT faire lever toutes les obligations de vaccination anti-hépatite B pour le personnel soignant et les autres professions concernées car il est totalement inacceptable d’obliger les gens à troquer le risque d’hépatite B contre des dommages certains au foie, qui est un organe si crucial pour notre bonne santé !

 

Pour les enfants également, le forcing parental pour les faire accepter le vaccin le plus combiné (l’hexavalent, avec la valence anti-hépatite B) est totalement inadmissible.

 

Une fois encore, on remarque que les vaccins ne résolvent RIEN mais ne font « au mieux » que créer d’autres problèmes encore plus graves. Car qui dit un foie qui fonctionne moins bien dit aussi une moins bonne détoxification du corps vis-à-vis des très nombreux polluants cancérogènes et mutagènes qui nous entourent mais également un dysfonctionnement possible de toute une série de circuits métaboliques dans lesquels le foie est impliqué (conversion des précurseurs des hormones thyroïdiennes en hormone T3 bio-assimilable ; synthèse de la coenzyme Q10 endogène et participation à la synthèse de plusieurs hormones, participation à la régulation de l’équilibre glycémique,etc etc…).

 

En prétendant « protéger » les gens, on les affaiblit encore donc beaucoup plus puis le système profite hélas par après, sur le plan financier, de leurs maladies en faisant vendre des médicaments aux pharmas et en faisant tourner les hôpitaux et les machines.

  

Les vaccins anti-hépatite B actuellement disponibles sont en outre des vaccins transgéniques (c'est-à-dire fabriqués par génie génétique, avec tous les risques propres que cela comporte bien entendu). Les premières versions sont sur le marché depuis 1986 déjà soit depuis plus de 25 ans. Et c’est seulement en 2012 qu’une étude sort sur les dégâts cellulaires objectifs que ces vaccins peuvent causer au foie, l’organe pourtant cible de cette vaccination! Les vaccins anti-HPV prétendument « contre le cancer du col de l’utérus » sont soit disant déjà étudiés depuis plusieurs années. Pourtant, des données récentes indiquent que ces vaccins peuvent aussi favoriser et augmenter les taux de frottis anormaux, dysplasies du col et de cancer du col de l’utérus liés à des souches non vaccinales mais aussi aux souches vaccinales lorsqu’une jeune fille déjà contaminée se fait malgré tout vacciner (+ 44,6% de risque !)

 

Tout cela suffit donc à démontrer une fois encore que les vaccins sont en réalité des produits purement expérimentaux dont on sait bien trop peu des effets possibles avant de les utiliser massivement sur le public. Et d’ailleurs, même le Dr Anne-Marie Moulin du CNRS a admis en conclusion du documentaire « Vaccins, le virus du doute », qu’ « il ne faut pas cacher au public que ces nouveaux vaccins sont des vaccins expérimentaux et que quelque part, on ne peut pas se passer d’un saut, qui est le saut dans la population pour appliquer à un grand nombre d’individus un vaccin qui, par définition, n’est pas nécessairement adapté à la constitution de chacun. »

 

Au prochain nouveau vaccin qu'on vous présentera, posez-vous donc la question de savoir s'il ne risque pas de faire pire que bien, et de vous faire échanger un risque incertain de maladie contre des dégâts certains de l'organe prétendûment protégé par la vaccination!

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Metzger doris 23/03/2016 08:31

Bonjour
Je me suis fait vaccinée en 1993 genevac b .reçue 3 injections .puis rappel 3ans + tard. Je suis malade du foie depuis .je fais des migraines invalidantes .ma vie est un cauchemar et personne ne reconnaît mon problème.que puis je faire ? On me dit que c'est psychosomatique .je ne peux plus exercer une profession normale...merci de me répondre .

InitiativeCitoyenne 23/03/2016 11:28

Bonjour Doris,
La seule façon de vous améliorer (et peut-être d'arriver à complètement vous guérir, ça tout dépend de votre cas concret et personne ne peut jouer à Mme Soleil derrière un clavier) est de vous tourner vers les méthodes naturelles de santé en vue d'aider à désintoxiquer par divers biais. Il y a d'énormes possibilités mais il faut prendre le problème à bras le corps. Il y a la phytothérapie tout d'abord qui peut recourir à plusieurs plantes hépatoprotectrices et détoxicantes comme le desmodium ascendens, le chardon marie (riche en silymarine), le chrysanthellum americanum, le pissenlit, l'artichaut, le boldo. Mais aussi l'aromathérapie (médecine des huiles essentielles) avec des huiles détoxicantes et régénérantes pour le foie comme la menthe poivrée, la livèche, le lédon du groenland etc. En phytothérapie pour des effets plus symptomatiques sur certains cas de rebelles, il y aussi la partenelle. Mais le problème des migraines chroniques est rarement sans aucune cause retrouvée et donc c'est souvent plus intelligent de retrouver la cause, si possible avec l'aide d'un thérapeute holistique. Dans votre cas, un lien de cause à effet avec le vaccin est tout à fait possible et si les migraines sont invalidantes à ce point, il est très peu probable que cela soit psychosomatique au contraire! Il y a aussi comme autres options à envisager peut-être le recours aux isopathiques de vaccins donc si vous voulez des dilutions homéopathiques du vaccin exactement reçu, vous trouverez ci-dessous des adresses de médecins (classés par pays) qui utilisent les isopathiques pour traiter certains cas d'effets secondaires. Attention, cette méthode n'est ni à envisager ni à prendre n'importe comment car il faut la donner dans un ordre précis (antichronologique par rapport à tous les autres vaccins reçus en allant du plus récent au + ancien) et bien connaître les noms commerciaux des vaccins reçus desquels dépend la composition: http://www.jelmiger.com/medecins-fr443.html
Il y a également l'apport de la nutrithérapie (médecine qui traite par le rééquilibrage des nutriments essentiels, le plus souvent en carences dans des tas d'affections chroniques), recours à la vitamine C, à la coenzyme Q10, au silicium organique, au MSM (méthylsulfonylméthane), au glutathion;, toutes des substances capables de désintoxiquer l'organisme en profondeur et donc d'apporter une aide considérable dans des cas comme le vôtre. On peut encore citer l'approche de Hulda Clark qui a déjà donné d'excellents résultats dans pareilles situations (il s'agit d'une approche intégrée associant un programme de déparasitage, des programmes draineurs pour les reins puis des flush du foie). Vous trouverez + d'infos et des témoignages selon les cas et les symptômes aux deux liens suivants:

http://lavienaturelle.net/resources/Le+Nettoyage+du+Foie+en+Images.pdf

http://www.agirsante.fr/tous-les-temoignages.html

Mais surtout, pensez absolument à une réforme alimentaire. Vous acheter un extracteur (car la centrifugeuse classique détruit les enzymes et nutriments en tournant trop vite et en chauffant) et commencer sans attendre les jus frais de fruits et légumes pourrait s'avérer décisif. Vous trouverez des infos tout à fait incontournables sur l'importance de la réforme alimentaire et des jus chez des thérapeutes expérimentés (qui ont réalisé plusieurs vidéos très didactiques) comme les naturopathes Irène Grosjean et Thierry Casasnovas. Voici deux références de vidéos et de sites internet sine qua non à visiter dans votre cas:
https://www.youtube.com/watch?v=3pupDVbec2s
http://regenere.org/
https://www.youtube.com/watch?v=38sQrRDYULM
https://www.youtube.com/watch?v=lQNxfdP7FjY

Comme on est au printemps et que c'est un excellent draineur, vous pourriez peut^-être commencer par 2 ou 3 mois de cure d'aubier de tilleul (existe en ampoules et là c'est + facile à préparer, c'est 3 ampoules/jour loin des repas diluées dans de l'eau chaude car le chaud active, le froid fait davantage perdre l'énergie de l'organisme) qui peut aussi s'acheter en pharmacie ou en herboristerie pour faire des décoctions (décoction donc on fait bouillir au moins 20 à 30 minutes, on peut préparer de plus grandes quantités pour en avoir assez dans les jours suivants). L'aubier est très bien toléré, il faut juste savoir qu'il a une petite action anticoagulante ce qui est bon à savoir si on prend déjà des anticoagulants ou qu'on souffre de troubles de la coagulation ou avant des extractions dentaires ou ce genre de chose. On peut adjoindre aussi la prise de probiotiques (bonnes bactéries intestinales, cf votre pharmacie) pendant plusieurs mois pour retravailler la qualité de la flore intestinale car il existe un axe "foie-intestins" et des intestins sales ou dysfonctionnels représentent une surcharge de travaille inutile pour le foie. Pensez peut-être aussi aux bienfaits des approches énergétiques comme l'acupuncture qui a parfois là aussi bien aidé des patients avec migraines invalidantes. Bonne continuation en tout cas!

isa76 25/07/2015 10:48

Il semblerait que le certificat permanent contre l'épatite B ne peut fonctionner pour les étudiants qui souhaitent entrer dans le médical et les futurs militaires.... il faut être vacciner ou changer d'orientation vu qu'on est pas apte! On devient danger pour les autres puisque potentiellement porteur!
Je n'ai pas réussi à trouver un texte de loi qui peut contourner cette abomination?
Je suis anéantie... je ne veux pas prendre le risque de faire vacciner ma fille en ASSP que faire?

Initiative Citoyenne 28/03/2016 14:01

L'isopathique du vaccin serait sûrement à explorer de même que la thérapie de Clark... juridiquement, le problème dans votre cas est la date (de vaccination): 1993, c'est sûrement prescrit, mais il faudrait voir, pourquoi ne pas toujours demander à un avocat et/ou contacter le Revahb? Cf ici leur site: http://www.revahb.fr/

Metzger Doris 24/03/2016 17:41

Merci pour votre reponse.j'ai déjà mis en œuvre certaines choses comme le drainage Ave cdesmodium.modifier mon alimentation.suppression des laitages et limiter le gluten.en effet , il n'y a pas que les migraines invalidentes mais la maladîe de lyme .je supporte difficilement les huiles essentiels qui agresse mon foie .. On tourne en rond ...quand â l'extracteur , j'ai la chance d'en avoir un depuis peu et je m y attelé .au niveau juridique , pour une reconnaissance , car je n'arrive plus à travailler , que puis je faire ? Merci.

InitiativeCitoyenne 25/07/2015 11:46

Voir peut-être avec un avocat? Il y a plusieurs personnels de santé qui sont en fonction avec un certificat de contre-indication définitive pour ce vaccin . Ne pas perdre espoir...

Lallier 04/06/2015 17:11

Oulala quelle rigueur scientifique !! Les mecs ont observé cela chez la SOURIS, mais à dire que ce phénoméne se produit également chez l'Homme ... c'est d'un ridicule ...

Lallier 25/07/2015 11:13

Le modèle animal n'est pas reproductible dans son ensemble au modèle humain. L inverse l est également. Un effet secondaire, un événement indésirable chez le modele animal ne sera pas forcement observé chez l homme, mais devra être pris en compte dans l étude de phase 1. Les biais d observations existent, la méthodologie peut être faussée, il est donc important de ne pas tout prendre pour argent comptant et de garder un jugement critique sur ce qu on lit. Chercher chez l homme est évidemment primordial, mais vaccins comme nous importe quel médicament sont initialement étudiés chez le modèle animal. Vous en retirerez ensuite des observations sur l innocuité, la tolérance, l efficacité.
Bref ...

Initiative Citoyenne 04/06/2015 20:22

Votre rigueur est plus contestable encore dès lors que votre discours consiste à sous-entendre "surtout ne cherchons pas chez l'homme"! (or c'est à ce souhait de non savoir que la prétendue "noble Science" en prise avec de gros intérêts financiers se cantonne!) Quand un signal de ce type apparaît chez les animaux, on tient compte du signal d'alarme. Or le problème voyez-vous, c'est le deux poids deux mesures car quand il s'agit de prouver la prétendue innocuité des vaccins, on commence sur des animaux (vous ne saviez apparemment même pas ça). Etrange de voir comme quand ça sert la recherche sur tel ou tel médoc, pour prétendre que "c'est en bonne voie", que "c'est prometteur", on se réjouit des effets soi-disant positifs sur les animaux mais quand on trouve des effets négatifs sur les animaux, là, de suite "oohhh mais sur l'homme ce sera sûrement pas pareil"... C'est donc vous qui êtes dans un ridicule assez sinistre en outre!

isa76 29/05/2015 09:31

Ma fille est entrée en seconde ASSP ( soins services à la personne) avec l'obligation de se faire vacciner hépatite B, diphtérie, polio etc...
Je suis totalement opposée mais si elle ne les a pas elle ne pourra pas effectuer ses stages en collectivités et faire son métier... un comble...comment pouvons nous détourner cette obligation aberrante?

Initiative Citoyenne 29/05/2015 09:52

Il faut un certificat médical de contre-indication définitive à cette vaccination car les textes législatifs belges et français prévoient ces possibilités. Nous ne comptons plus les personnes que nous connaissons qui sont tombés gravement malades en ayant cédé à cette obligation. Bonne continuation.

albertine 18/05/2015 03:09

je me suis vaccinee contre l'hematite B, Mais mon partenaire a l' hepatite B depuis sa naissance. Souvent j'ai peur. la peur m'a amenee aller a quatre doses. Que faut il faire?

InitiativeCitoyenne 18/05/2015 09:11

Pas de solution miracle, une fois que le vaccin est fait. Protégez votre foie par quelques cures annuelles de produits hépatoprotecteurs et drainants: chardon marie, artichaut, pissenlit, radis noir mais surtout desmodium ascendens (en préférant les formes liquides sous forme d'ampoules aux formes sèches en comprimés ou gélules). Attention aux autres vaccins, eux aussi pourvoyeurs de poisons, d'aluminium etc. car il y a aussi un triste "effet goûte d'eau" avec ces substances, le vase toxique se remplissant...jusqu'au jour où et ce jour peut arriver lors de Xèmes vaccinations ou revaccinations, par exemple pour voyager etc. Vous pouvez faire une prise de sang annuelle aussi si ça vous rassure pour suivre vos enzymes hépatiques et autres marqueurs importants. Un bilan du foie comprend en général: phosphatases alcalines, bilirubine, transaminases (GOT/ ASAT et GPT/AlAT), GAMMA GT, électrophorèse des protéines, temps de coagulation (prothrombine) car le foie est un organe clef pour la coagulation sanguine etc. Il existe aussi un appareil appelé "Fibroscan" que certains hépatologues utilisent aussi pour tester le degré de fibrose hépatique (de façon non invasive contrairement aux biopsies; ça fonctionne comme une sorte d'échographie). Voilà, bien cordialement

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA