Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 15:10

La responsabilité des médias nous paraît ECRASANTE.

 

Lorsque ces médias grand public choisissent de ne donner la parole toujours qu'aux mêmes, c'est un CHOIX qu'ils opèrent.

 

Lorsque ces médias osent timidement ouvrir leurs plateaux à quelques voix dissidentes, et que celles-ci apportent DES PREUVES des mensonges officiels rabâchés sur leurs antennes des décennies durant, elles ont aussi un CHOIX: celui de la cohérence et de l'honnêteté intellectuelle ou celui d'une certaine schizophrénie qui sera de plus en plus sanctionnée au fil du temps par les téléspectateurs.

 

Nous souhaitions partager avec vous un exemple trop flagrant pour ne pas être commenté.

 

Le jeudi 8 août dernier, France 2 diffusait des propos FAUSSEMENT RASSURANTS sur l'aluminium des vaccins, suite au rapport absolument non crédible du Haut Conseil de Santé Publique (l'association E3M a d'ailleurs très bien débusqué toutes les inepties de ce rapport).

 

Voici ce que disait le reportage diffusé par France 2:

 

France-2--A-.JPG

C’est une question que de nombreuses mamans se posent depuis une quinzaine d’années :   l’aluminium des vaccins est-il dangereux ?

 

Un rapport remis au Ministre de la Santé est rassurant. Il affirme qu’il n’y a aucun lien entre l’usage de cet adjuvant et les troubles pour la santé.

 

France-2--B-.JPG

Simon Ricotier: C’est une polémique vieille de 15 ans. L’aluminium utilisé comme adjuvant dans certains vaccins est-il nocif ? La conclusion du Haut Conseil de la Santé Publique est sans appel : NON, répondent les experts dans un rapport remis à la Ministre de la Santé et consulté par Le Figaro.

 

 

France-2--C-.JPG

Selon le Haut Conseil, les données scientifiques disponibles à ce jour, ne permettent pas de remettre en cause la sécurité des vaccins au regard de leur balance bénéfices / risques. Car des risques, il y en a, des lésions locales notamment relevées au niveau de l’épaule, là où l’aiguille est plantée, mais rien de dangereux pour la santé, surtout pas comme cela a été évoqué, de risques de contagion au cerveau. Les vaccins concernés, à savoir le DT Polio, les vaccins contre les hépatites A et B et le papillomavirus, contiennent tous un adjuvant à base d’aluminium, mais aucun ne présente à priori de risque sanitaire.

 

Ce reportage est en fait d'autant plus choquant (et hypocrite) que la même chaîne avait pourtant déjà diffusé des reportages et émissions évoquant clairement le caractère dangereux, neurotoxique et même cancérigène de l'aluminium vaccinal!!!!

 

Voici par exemple un extrait de l'émission C'est au Programme diffusé le 5 décembre 2012 sur France 2:

 

 
Voici maintenant un extrait de JT que France 3 ( c'est le même groupe de France Télévisions) diffusait le 13 juin dernier... écoutez bien la journaliste!
 
 

Il est assez logique de penser que "des ordres" ou consignes aient pu être donnés entretemps. Bien que le Journal belge Vers l'Avenir ait fait sa une en décembre 2012 au sujet des documents confidentiels de GSK sur l'Infanrix hexa, qui révélait par exemple l'ampleur des risques de ce vaccin qui a déjà tué et estropié des centaines d'enfants, cela ne l'a pas empêché de faire aussi sa une quelques mois plus tard à l'occasion de la sacrosainte "Semaine Européenne de la Vaccination" instaurée par l'OMS et qui constitue toujours une occasion de propagande forcée et automatique en faveur des intouchables vaccins dont il s'agit de faire lustrer le portrait!

 

Le véritable travail journalistique n'est plus vraiment mené, comme nous avons déjà plus d'une fois expliqué sur ce site. L'ampleur de la documentation disponible sur ce site le montre d'ailleurs, les journalistes n'ayant ni le temps NI LA LIBERTE de traiter ces sujets avec rigueur et objectivité. En lieu et place, c'est à une sorte de travail de recopiage brut des dépêches de Belga ou  de l'AFP que se livrent les journalistes des rédactions, ne pouvant s'essayer à un travail d'analyse et de recoupement des dires des uns et des autres sur les vaccins...

 

Par exemple, si un véritable travail journalistique avait été mené à l'occasion du rapport du Haut Conseil de Santé Publique sur l'aluminium, il aurait alors été incontournable en termes de déontologie, de détailler aux téléspectateurs QUI (QUELS experts?) se cachent inlassablement et trop confortablement derrière ce sigle de HCSP et quels sont leurs conflits d'intérêts. Parce que le fait est que la moitié de ces "experts" ont des liens d'intérêts avec les fabricants dont la majorité des vaccins contiennent un adjuvant à base d'aluminium. Nul doute que ces gens auront tôt ou tard à rendre des comptes et que la postérité devra retenir sa lourde responsabilité dans l'hypothèque regrettable de la santé de MILLIONS d'individus.

 

Voici la liste de tous ces experts dont la moitié sont en conflits d'intérêts et qui préfèrent sans nul doute rester à l'ombre du sigle HCSP plutôt que la mise en lumière sur le présent site...

 

Brigitte AUTRAN, HCSP-CTV

Jean BEYTOUT, HCSP-CTV

Daniel FLORET, HCSP-CTV

Alexis JACQUET, ANSM

Jean-Louis KOECK, Service de santé des Armées

Daniel LEVY-BRUHL, InVS

Isabelle MORER, ANSM

Henri PARTOUCHE, HCSP-CTV

Corinne LE GOASTER, SG-HCSP

Odile LAUNAY, HCSP-CTV

Didier TORNY, HCSP-CTV

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Médias & vaccins
commenter cet article

commentaires

roland 12/08/2013 10:38

dans cette video François Asselineau montre bien l'implication des dirigeants européistes :
http://www.dailymotion.com/video/x105jpm_l-ue-incite-aux-vaccinations-de-masse_news

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA