Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 22:10

Vaccination pendant la grossesse : SANS DANGER ??

  Barbara-Loe-Fisher.JPG

 

Je m’appelle Barbara Loe Fisher. La santé de mon fils a été endommagée par le vaccin DTC en 1980. L’article qui suit est présenté par le NVIC (National Vaccine Information Center).

 

C’est en 1977 que je me suis aperçue que j’allais devenir maman. Je savais instinctivement que je devais faire attention pendant que j’étais enceinte, surtout pendant les deux premiers trimestres quand les organes les plus importants du fœtus se développent à un rythme rapide. Dans les années 1960, on avait beaucoup parlé de bébés qui étaient décédés ou qui étaient nés sans bras ni jambes parce que leurs mères avaient pris un médicament (thalidomide) pour les nausées matinales au cours des premier et deuxième trimestres de leur grossesse [1] et je voulais m’assurer que je faisais tout ce qui était possible pour protéger ma santé et celle de mon bébé avant et après la naissance.

 

Les futures mères de ma génération ont appris à prendre des suppléments vitaminiques, à manger des aliments nutritifs, mais surtout d’éviter tout ce qui pourrait nuire au fœtus en développement comme : l’alcool, la fumée de cigarette, les médicaments, les radiations, les produits d’entretien, et autres produits toxiques.

 

Certaines d’entre nous étaient conscientes des risques que pouvaient comporter des anesthésies au cours de l’accouchement, et avaient rejoint des groupes de femmes qui voulaient se préparer à un accouchement sans drogue, bien que beaucoup de gynécologues le déconseillaient. Nous avons aussi choisi d’allaiter, même si de nombreux pédiatres  recommandaient le biberon et les formules habituelles.

 

Aujourd’hui, les femmes enceintes font face à une série de questions différentes pour se garder elles et leurs bébés en bonne santé. Parmi ces questions difficiles, il y a la vaccination. Faut-il ou non, pendant la grossesse faire ces vaccinations que les officiels de Santé publique, les gynécologues, et les pédiatres recommandent pour protéger les mères et leurs bébés contre la grippe et la coqueluche ?

 

Intoxication & espoir de sécurité – S’agit-il d’une bonne idée ?

 

Même si depuis les années 1970, les officiels de Santé publique ont recommandé la vaccination contre la grippe pour les femmes enceintes au deuxième ou troisième trimestre de la grossesse [2], relativement peu d’obstétriciens ont recommandé le vaccin jusqu’à la dernière décennie. En 2006, les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC) ont renforcé leurs recommandations : toutes les femmes enceintes en bonne santé ou non devaient se faire vacciner contre la grippe. [3] En 2011, le DTaP contenant le vaccin contre la coqueluche a été recommandé pour toutes les femmes enceintes, de préférence après 20 semaines de gestation. [4]

 

Les recommandations pour ces deux vaccins [5, 6, 7] ont été approuvées par le Collège Américain des Obstétriciens et Gynécologues (ACOG) [8,9], l’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) et autres associations médicales. [10,11]

 

Avec ces recommandations, la règle séculaire qui commandait d’éviter toute exposition à des produits potentiellement toxiques pouvant interférer avec le développement normal du fœtus,  a été suspendue et remplacée par l’hypothèse que la vaccination pendant la grossesse était sans danger. Mais où se trouve la preuve scientifique que cette hypothèse soit parfaitement justifiée ?

 

Manque flagrant de tests de sécurité

 

Pour répondre rapidement à cette question, Il ne faut pas chercher plus loin que l’information qui se trouve dans les notices des fabricants et mises en ligne par la Food & Drug Administration (FDA) et les Centres de Contrôle des Maladies (CDC).

 

FAIT # 1 : les compagnies pharmaceutiques n’ont pas testé l’innocuité et l’efficacité du vaccin contre la grippe et le DTaP sur les femmes enceintes avant que ces vaccins soient autorisés aux Etats-Unis. [12, 13] Il n’existe pratiquement pas de données concernant les réponses biologiques ou inflammatoires de ces vaccins  qui pourraient avoir un impact sur la grossesse et la naissance. [14]

 

FAIT # 2 : la Food and Drug Administration (FDA) classe le vaccin contre la grippe et le vaccin DTaP soit dans la catégorie « B grossesse », soit dans la catégorie «C  Biologicals » [15], ce qui signifie que les tests adéquats n’ont pas été faits chez l’homme pour démontrer leur innocuité pour les femmes enceintes. On ne sait pas non plus si ces vaccins peuvent s’avérer nocifs pour les fœtus ou affecter la capacité de reproduction. Les fabricants  du vaccin contre la grippe et du vaccin DTaP signalent que les études concernant la toxicité humaine et la fertilité sont insuffisantes. Ils signalent que le vaccin contre la grippe et le vaccin DTaP  ne devraient être administrés à des femmes enceintes que si la chose est vraiment nécessaire. [16, 17, 18]

 

FAIT # 3 : Dans le vaccin contre la grippe et dans le vaccin DTaP, il y a des ingrédients qui n’ont pas été complètement évalués par rapport à leur potentiel génotoxique [19] ou par rapport à d’autres effets indésirables sur le fœtus en développement et qui pourraient aussi affecter la santé du bébé après la naissance. Ces ingrédients comprennent les adjuvants aluminiques, les conservateurs à base de mercure (Thimérosal), ainsi que beaucoup d’autres ingrédients bioactifs et potentiellement toxiques. [20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29]

 

FAIT # 4 : Il y a de sérieux problèmes avec les procédures de tests périmés pour la détermination de la toxicité des vaccins anticoquelucheux. Certains scientifiques souhaitent voir établir des limites quant au niveau de toxines contenues dans les vaccins contre la coqueluche. [30]

 

femme-enceinte.jpg

 

FAIT # 5 : aucune étude des mécanismes biologiques qui évaluerait le statut de santé avant la vaccination n’a été publiée. Aucune étude non plus  qui mesurerait les modifications possibles au niveau cérébral, la fonction immunitaire et l’intégrité chromosomique après la vaccination des femmes enceintes comme de leurs bébés en développement. [31]

 

FAIT # 6 : depuis que le vaccin contre la grippe et le vaccin DTaP ont été autorisés, il n’y a pas eu d’études prospectives bien contrôlées pour comparer l’état de santé de grands groupes de femmes qui recevaient le vaccin contre la grippe et le DTaP au cours de leur grossesse, soit séparément soit simultanément, et comparativement aux femmes qui ne recevaient pas le vaccin. Il n’y a pas eu non plus de comparaison semblable quant à l’état de santé des nouveau-nés à la naissance et au cours de leur première année de vie.

 

Les évaluations de sécurité et d’efficacité qui ont été menées et qui sont soit  trop réduites [32], soit  rétrospectives [33,34] comparent des femmes vaccinées à des femmes elles aussi vaccinées [35], ou ont été réalisées par des compagnies pharmaceutiques ou des officiels gouvernementaux de Santé publique qui ont utilisé des données non publiées. [36]

 

FAIT # 7 : La FDA a autorisé les vaccins DTaP pour être administrés une seule fois en tant que simple dose de vaccin coquelucheux aux personnes de plus de 10 ou 11 ans. La recommandation du CDC faite aux médecins d’administrer le vaccin DTaP à chaque femme enceinte au cours de chaque grossesse – indépendamment de savoir si une de ces femmes a déjà reçu une dose de DTaP -  est hors indication. [37]

 

FAIT # 8 : les dommages et les décès dus aux vaccins qui contiennent la valence coqueluche concernent les plaintes qui donnent suite au plus grand nombre de dédommagements dans le Programme Fédéral de Dédommagement pour risques Vaccinaux (VICP). Les dommages et les décès dus au vaccin contre la grippe arrivent en second lieu en ce qui concerne les plaintes et demandes de dédommagement. [38]

 

FAIT # 9 : une étude publiée en 2013, et reprise dans le Système VAERS (U.S. Vaccine Adverse Events Reporting System), ainsi que dans le Système européen de déclaration des effets secondaires de vaccins sur l’évaluation des rapports d’encéphalomyélite disséminée (ADEM) à la suite de vaccinations, a pu montrer que le vaccin contre la grippe saisonnière a été la cause la plus fréquemment soupçonnée de l’inflammation du cerveau après 18 ans, ce qui représente 32 % du total de cas rapportés. Le vaccin contre la coqueluche (DTaP a été parmi les vaccins les plus fréquemment associés à des inflammations du cerveau chez les enfants entre la naissance et l’âge de 5 ans. [39]

 

FAIT # 10 : quand la santé d’une femme enceinte est endommagée par un vaccin contre la grippe ou par le vaccin DTaP, les compagnies pharmaceutiques qui vendent le vaccin aux Etats-Unis, les médecins  et autres fournisseurs de vaccins sont à l’abri de toute poursuite [40], mais il est difficile de savoir si les dommages occasionnés à un fœtus dans le ventre de sa maman pourront donner droit à un dédommagement. [41] 

 

Courrez vous faire vacciner : la politique précède la Science

 

En plus du manque de preuves scientifiques crédibles pour démontrer l’innocuité [42,43], du vaccin contre la grippe et du vaccin DTaP, il n’existe pas de preuves quant aux mécanismes épidémiologique et biologique suffisamment crédibles pour démontrer  que ces vaccins sont efficaces et nécessaires  [44,45,46,47] pour chaque femme enceinte, et pour chaque grossesse. La précipitation pour faire vacciner les femmes enceintes, en vue de vacciner passivement le fœtus en développement [48,49] est un exemple évident d’une politique qui passe avant la science.

 

Un vaccin expérimental à nanoparticules génétiquement modifié pour le virus respiratoire syncytial (VRS) et un autre pour les streptocoques du groupe B sont en phase avancée d’essais cliniques. Ils pourraient être exclusivement recommandés pour les femmes enceintes après avoir été approuvés. [50] Avec de nouveaux vaccins à l’horizon pour les femmes enceintes, il est extrêmement important que la mauvaise politique  ne précède pas la bonne science vaccinale.

 

Les femmes enceintes doivent aujourd’hui porter une attention toute spéciale aux avantages théoriques annoncés, ainsi qu’aux risques de se faire vacciner pendant la grossesse avant de prendre toute décision de se faire vacciner. La chose est d’autant plus importante  qu’il y a de nombreux signes avant-coureurs qui montrent que les enfants et les adultes très vaccinés du 21ème siècle ne sont pas en très bonne santé.

 

Les statistiques de mortalité maternelle et infantile constituent une mesure classique de l’état de la santé publique d’une nation. Dans ce pays, les signaux rouges ne peuvent plus être ignorés fort longtemps.

 

Les taux de mortalité maternelle et infantile sont élevés en Amérique

 

Combien de jeunes couples en âge de procréer savant que les femmes enceintes ou qui accouchent en Amérique aujourd’hui ont deux fois plus de risque de mourir pendant la grossesse ou après avoir donné naissance qu’il y a seulement trois décennies ? [51, 52] Les femmes qui ont des bébés meurent en plus grand nombre  d’insuffisance cardiaque, d’hypertension artérielle, d’accidents vasculaires cérébraux, d’infections du sang, de diabète, de caillots dans le sang parce que les taux de mortalité en Amérique n’ont pas cessé de grimper depuis 1987. [53] Nous nous classons maintenant au pitoyable 50ème rang de la mortalité maternelle dans le monde. Situation qui s’avère pire que dans la plupart des pays Européens, certains pays d’Asie et du Moyen Orient. [54]

 

Tout aussi choquant est le fait que les Etats-Unis possèdent le taux le plus élevé de mortalité à la naissance parmi tous les pays industrialisés [55]. Ils se situent au 31ème rang des nations pour la mortalité des nourrissons. [56]

 

Les taux de naissances prématurées ont augmenté de 36% depuis le début des années 1980 [57]. - 6 enfants sur 1000 nés en Amérique décèdent avant leur premier anniversaire. [58]

 

Les malformations congénitales, les lésions chromosomiques, les naissances prématurées, le syndrome de la mort subite du nourrisson sont les principales causes de décès pour environ 23.000 nouveau-nés chaque année [59]. La moitié de ces décès surviennent le premier jour après la naissance. Un bébé qui nait en Amérique est deux fois plus susceptible de mourir endéans les 24 premières heures que des bébés nés dans l’Union Européenne. [60]

 

Pourquoi la santé aux Etats-Unis accuse-t-elle une si forte baisse ?

 

Les responsables de la Santé publique des Etats-Unis disent qu’il n’y a pas de réponses claires pour expliquer la montée en flèche du taux de mortalité maternelle. [61] Ils ne savant pas pourquoi un si grand nombre de nos bébés meurent le premier jour ou la première année de leur vie, à l’opposé de nombreux autres pays où les taux de mortalité maternelle et infantile sont en baisse.

 

Les responsables de la Santé publique ne peuvent également pas comprendre pourquoi tant de nourrissons et d’enfants d’Amérique souffrent de dommages cérébraux ou de troubles du système immunitaire. L’épidémie sans précédent et inexpliquée de maladies chroniques et d’invalidités [62] n’a fait qu’empirer au cours des trois dernières décennies – avec 1 enfant sur 6 souffrant de troubles de l’apprentissage ; [63] 1 enfant sur 9 atteint d’asthme ; [64] 1 enfant sur 50 ayant développé l’autisme ; [65] 1 sur 400 devenu diabétique [66] et des millions d’autres souffrant de graves problèmes d’allergies alimentaires, [67], de maladies inflammatoires de l’intestin, [68] et autres maladies chroniques. [69,70]

 

La santé des adultes américains s’est également détériorée au cours des trois dernières décennies par rapport à d’autres pays riches où la santé s’améliore [71]. Il faut aussi noter que notre espérance de vie est bien moins bonne que dans de nombreux autres pays. [72] Le CDC  dit qu’aujourd’hui les maladies chroniques sont les causes les plus fréquentes et les plus coûteuses de décès et d’invalidité alors qu’ environ la moitié de tous les adultes sont atteints d’au moins une maladie chronique. [73]

 

Les Etats-Unis, numéro un du marché des médicaments et des vaccins

 

Ce qui ne figure pas sur la liste des causes possibles de cet échec dans le domaine de la santé est le problème de l’accès aux médicaments et aux vaccins. Avec une population de 316 millions de personnes sur un total, pour la terre entière, de 7 milliards, les Etats-Unis dépensent environ 3 trillions de dollars par an en matière de soins de santé [74] – plus que dans n’importe quel autre pays du monde [75,76] – et consomment 40% de tous les médicaments vendus dans le monde. [77, 78, 79]. En outre, l’Amérique est le principal acheteur de vaccins avec un marché des vaccins de 32 milliards de dollars [80, 81, 82].

 

Depuis 1981, 95% de tous les enfants qui entrent à l’école maternelle ont reçu de multiples doses de 7 vaccins, y compris les vaccins contre la coqueluche et la rougeole.  [83] En 1991, le CDC a recommandé que tous les nourrissons reçoivent un vaccin contre l’hépatite B 12 heures après la naissance [84] et en 2012, plus de 70% de tous les nouveau-nés avaient reçu le vaccin contre l’hépatite B à la naissance, alors que de 80 à 90% des enfants de trois ans avaient reçu de multiples doses de onze vaccins. [85]

 

Dans une croisade pour éliminer la liste croissante des microbes, les autorités sanitaires américaines poussent les pédiatres à administrer 49 doses de 14 vaccins à l’âge de six ans, en commençant à la naissance avec plus de deux douzaines de doses qui sont administrées jusqu’au premier anniversaire du bébé. [86] Plus de deux douzaines supplémentaires sont recommandées ou rendues obligatoires pour les adolescents et les adultes, y compris les vaccins annuels contre la grippe tout au cours de la vie. [87]

 

L’utilisation obligatoire de plus en plus de vaccins aurait-elle compromis la santé des Américains ?

 

Chaque état américain possède des lois qui exigent des dizaines de vaccinations pour la garderie et la fréquentation scolaire [88] contrairement à ce qui se passe dans des pays voisins comme le Mexique et le Canada qui recommandent, mais n’exigent pas ces vaccins (Une disposition dans la constitution du Canada interdit en fait la vaccination obligatoire). [89]

 

Le Japon, La Nouvelle Zélande, l’Australie, l’Islande et la Norvège recommandent, mais ne rendent pas les vaccins légalement obligatoires.  15 pays de l’Union européenne dont le Royaume Uni, l’Allemagne, l’Espagne, la Grèce, le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande et l’Autriche recommandent eux aussi les vaccins mais ne les rendent pas obligatoires. [90] Tous ces pays ont des taux de mortalité infantile inférieurs à ceux des Etats-Unis. Ces pays ne recommandent pas non plus que les bébés de moins d’un an reçoivent autant de vaccins que n’en reçoivent les nourrissons américains. [91] En fait, aucun autre pays n’exige légalement [92] autant de vaccinations qu’aux Etats-Unis pour permettre aux enfants de fréquenter les garderies ou l’école, ou pour permettre aux adultes de garder leur job. [93]

 

Il n’est donc pas étonnant que de plus en plus d’américains se posent des questions sur les raisons qui font que nos enfants auraient besoin d’autant de vaccins et pourquoi les adultes auraient besoin de se faire vacciner chaque année – même pendant la grossesse – alors que notre population est déjà la plus vaccinée du monde, mais hélas en moins bonne santé que dans d’autres pays qui ne prescrivent, ni ne recommandent autant de vaccins.

 

Exigez la Science

 

Si vous êtes enceinte, et avez d’autres enfants, sachez que l’Académie Américaine de Pédiatrie exhorte les pédiatres à vacciner les parents (qui élèvent des enfants) au cours des visites médicales. Et ce sont surtout les femmes enceintes qui sont visées.[94]

 

Si un obstétricien ou un pédiatre exerce sur vous des pressions pour que vous vous fassiez vacciner alors que vous êtes enceinte, demandez à votre médecin de vous montrer la Science. Si vous devez conclure que les avantages du vaccin ne l’emportent pas sur les risques (pour vous-même et pour votre bébé), mais qu’en outre, vous vous sentiez menacée ou sanctionnée de quelque manière que ce soit pour pouvoir faire un choix éclairé, il vous faudra alors trouver un autre médecin qui vous traitera avec respect et prendra vos choix de santé en considération.

 

Contactez le NVIC.org pour en savoir plus et ainsi travailler à protéger la liberté de pouvoir prendre des décisions éclairées dans votre état.

 

Il s’agit de votre santé, de votre famille, de votre choix.

 

Bibliographie

 

1 Zimmer C. Answers Begin to Emerge on How Thalidomide Caused Defects. New York Times March 15, 2010.

 

2 Osterholm MT, Kelley NS, Manske JM et al. The Compelling Need for Game-Changing Influenza Vaccines. CIDRAP October 2012.

 

3 Centers for Disease Control (CDC). Prevention and Control of Influenza. Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR July 28, 2006; 55(RR10): 1-42.

 

4 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid and Acellular Pertussis (Tdap) in Pregnant Women and Persons Who Have or Anticipate Having Close Contact with an Infant Aged Under 12 Months – ACIP, 2011.MMWR Oct. 21, 2011; 60(41): 1424-1426.

 

5 CDC. Prevention and Control of Seasonal Influenza with Vaccines: Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices – United States, 2013-2014. MMWR Sept. 20, 2013; 2(RR07): 1-43.

 

6 CDC. Influenza Vaccination Coverage Among Pregnant Women – United States, 2012-2013 Influenza Season. MMWR Sept. 27, 2013; 2(38): 787-792.

 

7 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid, and Acellular Pertussis Vaccines (Tdap) in Pregnant Women – Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP), 2012. MMWR Feb. 22, 2013; 62(07): 131-135.

 

8 American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG). Influenza Vaccination During Pregnancy. ACOG Committee on Obstetric Practice October 2010.

 

9 ACOG. Update on Immunization and Pregnancy Tetanus, Diphtheria and Pertussis Vaccination. ACOG committee on Obstetric Practice June 2013.

 

10 Department of Health and Human Services (DHHS). Influenza Vaccination of Pregnant Women Letter co-signed by American Academy of Pediatrics (AAP) and other medical trade associations. DHHS Dec. 5, 2011.

 

11 American Academy of Pediatrics (AAP). Pertussis Vaccine Outreach Letter co-signed by other medical trade associations. AAP 2012.  

 

12 Gruber MF. Maternal Immunization: US FDA Regulatory Considerations(Abstract). Vaccine 2003; 21(24): 3487-3491.

 

13 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid and Acellular Pertussis (Tdap) in Pregnant Women and Persons Who Have or Anticipate Having Close Contact with an Infant Aged Under 12 Months – ACIP, 2011. Safety of Tdap Vaccine In Pregnant Women. MMWR Oct. 21, 2011; 60(41): 1424-1426.

 

14 Christian LM, Iams JD, Porter K, Glaser R. Inflammatory Responses to Trivalent Influenza Virus Vaccine Among Pregnant Women. Vaccine 2011; 29(48): 8982-8987.

 

15 Drugs.com. FDA Pregnancy Categories. Drugs.com October 2013.

 

16 NVIC.org. Influenza Vaccine Package Inserts (2013-2014): Important Information from Manufacturers. NVIC 2013.

 

17 Sanofi Pasteur. Adacel (Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid and Acellular Pertussis Vaccine, Adsorbed) Full Prescribing Information. Use in Specific Populations: 8.1 Pregnancy Category C. Sanofi Pasteur April 2013.

 

18 Glaxo-Smith Kline. BOOSTRIX (Tetanus Toxoid, Reducated Diphtheria Toxoid and Acellular Pertussis Vaccine, Adsorbed) Full Prescribing Information.  Specific Populations: 8.1 Pregnancy Category B.

 

19 Schmidt CW.Uncertain Inheritance: Transgenerational Effects of Environmental Exposures. Environmental Health Perspectives October 2013;12(10).

 

20 CDC. Vaccine Excipients & Media Summary (Vaccine Ingredients).Appendix B.The Pink Book, 12th Edition, Second Printing 2012.  Webpage last updated February 2012.

 

21 Tomlejenovic L, Shaw CA. Aluminum Vaccine Adjuvants: Are They Safe? Current Medicinal Chemistry 2011; 19(17): 2630-2637.

 

22 Krewski D, Yokel RA, Nieboer E et al. Human Health Risk Assessment for Aluminum, Aluminum Oxide, Aluminum Hydroxide. J Toxicol Environ Health B Crit Rev 2007; 10(Suppl 1); 1-269.

 

23 Ayoub D Yazbak FE. Influenza vaccination during pregnancy: A critical Assessment of the Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). Journal of American Physicians & Surgeons 2006; 11(2): 41-47.

 

24 Elce D, Celik A. Genotoxicity of thimerosal in cultured human lymphocytes with and without metabolic activation sister chromatid exchange analysis proliferation index and mitotic index. Toxicology in Vitro June 2008; 22(4): 927-934.

 

25 Speit G, Neuss S, Schutz P et al. The genotoxic potential of gluteraldehyde in mammalian cells in vitro in comparison with formaldehyde. Mutation Research 2008; 649: 146-154.

 

26 Toxicology Data Network. 2-Phenoxyethanol. National Library of Medicine. Webpage last reviewed Jan. 19, 2012.

 

27 ScienceLab.com. Material Safety Data Sheet: Polysorbate 80(Tween 80). ScienceLab.com. Webpage last updated May 21, 2013.  

 

28 Gajdova M, Jakubousky J, Valky J. Delayed effects of neonatal exposure to Tween 80 on female reproductive organs in rats. Abstract. Food Chem

Toxicol 1993; 31(3): 183-190.

 

29 FDA. Summary: Potential for contamination of biological products with the agent of bovine spongiform encephalopathy (BSE). Transmissable Spongiform Encephalopathies Advisory Committee (TSEAC) and Vaccines & Related Biological Products Advisory Committee (VRBPAC). July 27, 2000.

 

30 Corbel JJ, Xing DKL. Toxicity and potency evaluation of pertussis vaccines. Expert Rev. Vaccines 2004; 3(1): 89-101.

 

31 Food and Drug Administration (FDA). Guidance for Industry: Consideration for Developmental Toxicity Studies for Preventive and Therapeutic Vaccines for Infectious Disease Indications (Non-Binding Recommendations). Design of Developmental Toxicity Studies: General Considerations and Recommendations. Centers for Biologics Evaluation Research (CBER) February 2006. (Webpage updated April 19, 2012).  

 

32 Zeteyeva YA, Moro PL, Tepper HK et al. Adverse event reports after tetanus toxoid, reduced diphtheria toxoid and acelullar pertussis vaccines in pregnant women. Am J Obstet Gynecol 2012 207(1).

 

33 Mak TK, Mangtani P, Leese J et al. Influenza vaccination during pregnancy: current evidence and selected national policies. The Lancet 2008; 8(1): 44-52.

 

34 Munoz FM, Greisinger AJ, Wehrmanen DA. Safety of influenza vaccination during pregnancy. Am J Obstet Gynecol 2005; 192(4): 1098-1106.

 

35 Zaman K, Roy E, Arifeen SE et al. Effectiveness of maternal influenza immunization in mothers and infants. N Engl J Med 2008; 359: 1555-1564.

 

36 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid and Acellular Pertussis (Tdap) in Pregnant Women and Persons Who Have or Anticipate Having Close Contact with an Infant Aged Under 12 Months – ACIP, 2011.Safety of Tdap in Pregnant Women. MMWR Oct. 21, 2011; 60(41): 1424-1426.  

 

37 Infectious Diseases in Children. ACIP recommends Tdap vaccine during each pregnancy. Healio.com November 2012. 

 

38 Health Resources Services Administration (HRSA). National Vaccine Injury Compensation Program Statistics Report: Claims Filed and Compensated or Dismissed by Vaccine.DHHS: Oct. 17, 2013.

 

39 Pellegrino P, Carnovate C, Perrone V et al. Acute Disseminated Encephalomelitis Onset: Evaluation Based on Vaccine Adverse Events Reporting Systems. PLOS One October 2013; 8(10).

 

40 Businesswire. NVIC Cites “Betrayal” of Consumers by U.S. Supreme Court Giving Total Liability Shield to Big Pharma. NVIC Press Release Feb. 23, 2011.

 

41 Feemster KA. Advisory Commission on Childhood Vaccines Maternal Immunization Working Group Draft Recommendations. ACCV June 7, 2013.

 

42 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid, and Acellular Pertussis Vaccines (Tdap) in Pregnant Women – Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP), 2012. Safety of Repeat Tdap Administration to Pregnant Women. MMWR Feb. 22, 2013; 62(07): 131-135.

 

43 Skowronski DM, DeSerres G. Is routine influenza immunization warranted in early pregnancy? Abstract. Vaccine 2009; 27(35): 4754-4770.

 

44 Black SB, Shinefield HR, France EK et al. Effectiveness of influenza vaccine during pregnancy in preventing hospitalizations and outpatient visits for respiratory illness in pregnant women and infants. Abstract. Am J Perinatol 2004; 21(6): 333-339.

 

45  France EK, Smith-Ray R, McClure D, et al. Impact of maternal influenza vaccination during pregnancy on the incidence of acute respiratory illness visits among infants. Arch Pediatr Adolesc Med 2006;160:1277–83.

 

46 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid, and Acellular Pertussis Vaccines (Tdap) in Pregnant Women – Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP), 2012. A Dose of Tdap During Each Pregnancy and Potential Impact of Tdap During Pregnancy. MMWR Feb. 22, 2013; 62(07): 131-135.

 

47 Hartert TV, Neuzil KM, Shintani AK, et al. Maternal morbidity and perinatal outcomes among pregnant women with respiratory hospitalizations during influenza season. Am J Obstet Gynecol 2003;189:1705–12.

 

48 CDC. Updated Recommendations for Use of Tetanus Toxoid, Reduced Diphtheria Toxoid and Acellular Pertussis (Tdap) in Pregnant Women and Persons Who Have or Anticipate Having Close Contact with an Infant Aged Under 12 Months – ACIP, 2011. Transplancental Maternal Antibodies and Interference with Infant Immune Response to Primary DTaP Vaccination. MMWR Oct. 21, 2011; 60(41): 1424-1426.

 

49 CDC. Prevention and Control of Seasonal Influenza with Vaccines: Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices – United States, 2013-2014. Influenza Vaccine Effectiveness: Pregnant Women & Neonates. MMWR Sept. 20, 2013; 2(RR07): 1-43.

 

50 Feemster KA. Advisory Commission on Childhood Vaccines Maternal Immunization Working Group Draft Recommendations. ACCV June 7, 2013.

 

51 CDC. Pregnancy Mortality Surveillance System: Trends in Pregnancy-Related Deaths. CDC. Webpage last reviewedJuly 18, 2013.

 

52 Munz M. Why Are So Many US Women Dying During Childbirth? St. Louis Post Dispatch April 7, 2013.

 

53 CDC. Pregnancy Mortality Surveillance System: Trends in Pregnancy-Related Deaths. CDC. Webpage last reviewed July 18, 2013.

 

54 Coeytaux F, Bingham D, Strauss N. Maternal Mortality in the United States: A Human Rights Failure. Association of Reproductive Health Professionals March 2011.

 

55 Manning A. U.S. Top of List for First-Day Deaths in Rich Nations: More Babies Die on Their First Day of Life in the United States Than In Any Other Industrialized Country. National Geographic News May 8, 2013. 

 

56 Heisler EJ. The U.S. Infant Mortality Rate: International Comparisons, Underlying Factors and Federal Programs. International IMR Comparisons and Trends. Congressional Research Service April 4, 2012.

 

57 March of Dimes. Preterm Births Rise 36 Percent Since Early 1980s. Science Daily Jan. 10, 2009.

 

58 The World Bank. Mortality Rate, Infant (per 1,000 births) 2008-2012. UN Inter Agency Group for Child Mortality Estimation 2013.

 

59 Hoyert DL, Xu J. Deaths: Preliminary Data for 2011. National Vital Statistic Report Oct. 10, 2012; 62(6): 1-52. http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_06.pdf

 

60 Manning A. U.S. Top of List for First-Day Deaths in Rich Nations: More Babies Die on Their First Day of Life in the United States Than In Any Other Industrialized Country. National Geographic News May 8, 2013. 

 

61 CDC. Pregnancy Mortality Surveillance System: Trends in Pregnancy-Related Deaths. CDC July 18, 2013.

 

62 AAP. Childhood Disability Rate Jumps 16% Over Past Decade. AAP May 5, 2013

 

63 Boyle CA, Boulet S et al. Trends in the Prevalence of Developmental Disabilities in US Children 1997-2000. Pediatrics. Published online May 23, 2011.

 

64 CDC. Asthma in the U.S.: Growing Every Year. CDC. Webpage last updated May 4, 2011.

 

65 Blumberg SJ, Bramlette MD, Kogan MD et al. Changes in Prevalence of Parent-reported Autism Spectrum Disorder in School-aged U.S. Children: 2007 to 2011-2013. Results. National Health Statistics Reports 2013; 65: 1-11.

 

66 American Diabetes Association. U.S. Diabetes Statistics: Under 20 Years of Age. American Diabetes Association. Webpage last updated Aug. 20, 2013.

 

67 Branum AM, Lukacs SL. Food Allergy Among U.S. Children: Trends in Prevalence and Hospitalizations. NCHS Data Brief October 2008. CDC Webpage last updated Jan. 19, 2010.

 

68 Science Daily. Dramatic Increase in Hospitalization of U.S. Children with Inflammatory Bowel Disease. Science Daily June 25, 2013.

 

69 National Institute of Mental Health (NIMH). Rates of Bipolar Disagnoses in Youth Reportedly Climbing, Treatment Pattern Similar to Adults. NIMH Press Release Sept. 3, 2007.

 

70 CDC. Increasing Prevalence of Parent-Reported Attention Deficit/Hyperactivity Disorder Among Children – United States, 2003 and 2007. MMWR Nov. 12, 2010; 59(44): 1439-1443.

 

71 Goodman B. US Lagging Other Countries on Many Health Measures. HealthDay July 10, 2013.

 

72 Pallarito K. Life Expectancy in U.S. Trails Top Nations. CNN June 16, 2011.

 

73 CDC. Chronic Diseases Are the Leading Causes of Death and Disability in the U.S.CDC.Webpage last updated Aug. 13, 2012.

 

74 Centers for Medicare & Medicaid Services. National Health Expenditure Data, 2011 Highlights.

 

75 The Commonwealth Fund. U.S. Spends Far More for Health Care Than 12 Industrialized Nations, but Quality Varies. The Commonwealth Fund Press Release May 3, 2012.

 

76 Speights K. 7 Countries with the Highest Health Care Costs. Daily Finance June 15, 2013.

 

77 U.S. Bureau of Labor Statistics. The Pharmaceutical Industry: An Overview of CPI, PPI and IPP Methodology.U.S. Bureau of Labor StatisticsOctober 2011.

 

78 Gu Q, Dillon CF, Burt VL. Prescription Drug Use Continues to Increase: US Prescription Drug Data for 2007-2008.NCHS Data Brief September 2010; 42: 1-8. CDC Webpage last updated Sept. 2, 2010.

 

79 Wang S. Psychiatric Drug Use Spreads. Wall Street Journal Nov. 16, 2011.

 

80 Yahoo Finance. Vaccine Market Worth $84.44 Billion by 2022. Yahoo Finance Aug. 8. 2013.

 

81 True JM. Succeeding in the Global Vaccines Market. Capgemini Consulting Aug. 6, 2013.

 

82 PR Newswire. Influenza Vaccine Market Opportunities and Challenges: Worldwide Forecast. ReportLinker.com Jan. 10, 2012.

 

83 Hinman AR, Orenstein WA, Schuchat A. Vaccine Preventable Diseases, Immunization and MMWR 1961-2011. MMWR Oct. 7, 2011; 60(04): 49-57 

 

84 CDC. Hepatitis B Virus: A Comprehensive Strategy for Eliminating Transmission in the United States through Universal Child Vaccination: Recommendations of the ACIP. MMWR Nov. 22,1991; 40(RR-13); 1-19.

 

85 CDC. National, State and Local Vaccination Coverage Among Children Aged 19-35 Months – United States - 2012. MMWR Sept. 13, 0213; 62(36): 733-740.

 

86 CDC. Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) Recommended Immunization Schedule for Persons Aged 0 Through 18 Years – United States, 2013. MMWR Feb. 1, 2013; 62(01): 2-8.

 

87 CDC. Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) Recommended Immunization Schedule for Adults Aged 19 Years and Older – United States, 2013. MMWR Feb. 1, 2013; 62(01): 9-19.

 

88 NVIC.org. U.S. State Vaccine Laws. NVIC 2013.

 

89 Public Health Agency of Canada. Canadian National Report on Immunization, 1996. Canada Communicable Disease Report 1997; Vol. 23S4. Public Health Agency of Canada. Webpage last updated Nov. 8, 2002.

 

90 Haverkate M., D’Ancona F, Giambi C et al. Mandatory and Recommended Vaccination in the EU, Iceland and Norway: Results of the VENICE 2010 Survey on the Ways of Implementing National Vaccination Programmes. Euro Surveill 2012; 17(22). 

 

91 Miller NZ, Goldman GS. Infant mortality rates regressed against number of vaccine doses routinely given: Is there a biochemical or synergistic toxicity? Human and Experimental Toxicology 2011; 30(9): 1420-1428.

 

92 Walkinshaw E. Mandatory Vaccinations: The International Landscape. CMAJ 2011; 183(16).

 

93 Fisher BL. Women, Vaccin

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Femmes enceintes
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA