Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 09:00

Le vaccin qui est presque toujours un échec

 

Bob Livingston, 22 février 2014

 

Zona-Shingles.jpg

 

Le zona est causé par une réactivation du virus dormant de la varicelle. La maladie est plus fréquente chez les personnes âgées et chez celles dont le système immunitaire a été affaibli par le stress, des altérations de santé, des médicaments ou autres raisons.

 

Le Comité Consultatif sur les Pratiques d’Immunisation des Centres de Contrôle des Maladies et de Prévention (CDC) recommande le vaccin contre le zona «  pour réduire les risques de zona et son cortège de souffrances pour les personnes âgées de 60 ans et plus ». - Selon le Dr David Brownstein, MD, la question qui revient le plus souvent chez ses patients est la suivante :« Est-ce que je dois me faire vacciner contre le zona ? »

 

Mauvaise recommandation ?

 

Comme le vaccin est recommandé par le CDC, il devrait y avoir des preuves qu’il est efficace. L’analyse effectuée par le Dr Brownstein des preuves fournies dans le document «  Prévention du zona chez les personnes âgées » indique que le vaccin n’est pas aussi efficace que le CDC voudrait nous faire croire

 

Dans la partie «  indications pratiques », le Dr Brownstein a découvert ces quelques perles :

 

« L’auteur précise que sur 52.000 participants et au cours d’une période de surveillance de 3 à 12 ans, il y a eu une réduction du risque relatif de 51% des cas confirmés de zona chez les personnes qui ont reçu le vaccin. En outre, l’auteur a précisé que pour les personnes âgées de 60 à 69 ans, il fallait traiter 50 personnes  pour prévenir un cas de zona. Pour les personnes de 70 ans et plus, il fallait en traiter 100. »

 

« Ces chiffres montrent que chez les personnes âgées de 60-69 ans, le vaccin contre le zona a été inefficace chez 98% (quarante-neuf sur cinquante) des personnes étudiées. Pour les personnes âgées de 70 ans et plus, le vaccin a été inefficace à 99%, du fait que 99 personnes sur 100 n’ont pu recevoir aucun bénéfice. »

 

Ainsi, selon ces données, ce vaccin contre le zona a été un échec dans 98 à 99% des cas. Il a en outre été observé que pour 2,8 patients vaccinés, un patient présentait des effets secondaires. On a aussi observé que pour 100 personnes vaccinées, une personne souffrait de réactions plus graves comme : éruption cutanée, fièvre ou hospitalisation.

 

Le Dr Brownstein  a  présenté ces preuves sous la forme d’une lettre à l’éditeur de l’ American Family Physician Journal. Cette lettre a été rejetée sans explication.

 

Devez-vous donc vous faire vacciner contre le zona ? Les preuves présentées semblent bien montrer que « Non ». Ces preuves semblent aussi indiquer que l’establishment médical ne veut pas que vous soyez informés de cette situation.

 

Le meilleur produit que nous ayons trouvé pour soulager la douleur et soigner les cloques est la L-Lysine, un acide aminé essentiel qui se trouve dans n’importe quelle pharmacie ou magasin d’aliments de santé. Ce produit est disponible sous forme de supplément oral et sous forme d’onguent. Il est également excellent pour le soulagement de l’herpès labial causé par le virus de l’herpès simplex.

 

Source: Easyhealthoptions.com

 

 

Et c’est ce vaccin qui a été inclus au calendrier vaccinal de l’adulte en France, relativement récemment…Non contentes de déjà dilapider près de 500 MILLIONS d’euros par an en vaccins de toutes sortes qui creusent d’autant plus le trou de la Sécu qu’ils sont de grands pourvoyeurs de maladies chroniques, les autorités françaises préconisent désormais à toute personne dès l’âge de 65 ans de recevoir une dose de vaccin contre le zona, avec un « généreux rattrapage » pour les personnes de 75 à 79 ans, histoire de bien lancer cette Xème vaccination.

Il faut aussi savoir que dans les essais cliniques du vaccin anti-zona (le Zostavax), il y a eu 2% d'effets secondaires GRAVES (mais comme d'habitude et comme par magie, 0% de ces effets secondaires graves ont été attribués par les expérimentateurs (= liés au fabricant) au vaccin cf. page 51 de ce ppt). Pour avoir une petite idée, cela veut dire qu'il y aura 1 effet secondaire grave sur 50 injections alors que l'incidence du zona dans le groupe d'âge des 60 à 69 ans en Belgique est de 11,8/ 1000 personnes. D'un côté un risque d'effets secondaires graves du vaccin de 20 pour 1000 et de l'autre, un taux d'incidence de 11,8 sur 1000 donc faire le vaccin est deux fois plus risqué que le risque naturel d'incidence de la maladie.

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Efficacité des vaccins
commenter cet article

commentaires

Docteur X 05/03/2014 22:16

Comme ce fut le cas pour la rougeole, maladie bénigne selon le concours médical des années 70, et devenue extrêmement dangereuse dès l'apparition du vaccin, on constate en effet que la fréquence
"officiellement" attendue du zona augmente dramatiquement avec l'arrivée de son vaccin. On affirme maintenant un risque pour 3 personnes, et dès douleurs résiduelles dans 60% des cas après 85
ans.
Je suis au regret de vous dire, chers strato-cumulus, que ce n'est pas du tout ce que je constate, que je vois moins d'un zona par an, et qu'aucun de mes patients ne souffre de douleurs
post-zoostériennes.
Et j'ai pourtant des centenaires...
Tout ça sent davantage la campagne promotionnelle que l'information scientifique. Qui veut vendre son chien le brosse et le parfume!
Il y a aussi probablement ce biais statistique des informations recueillies auprès des spécialistes (ici de la douleur, ou des nerfs), qui ne voient que les cas graves qui ont échappé à nos
traitements, et qui ont par conséquence tendance à en voir plus qu'il n'y en a, et à dramatiser.
Comme ces ORL qui disent que les otites séro-muqueuses sont provoquées par nos antibiotiques trop souvent prescrits, mais qui ne voient que le petit pourcentage qui a échappé à nos traitements
initiaux.

cumulus 03/03/2014 09:05

La polémique semble close et la question réglée : ce vaccin est efficace une fois sur deux, ce qui ne veut pas dire qu'il soit indispensable de l'utiliser. Ceci dit, si ce fameux Dr Brownstein a
bien écrit ce qui en dit sur ce site, rien d'étonnant à ce que son papier n'ait été publié nulle part ailleurs... A + ?

stratus 01/03/2014 10:24

Au moins un accord sur l'efficacité du vaccin!

En ce qui concerne l'utilité de la vaccination, quelques éléments de réflexions:
- Le risque à vie de zona est de 30% (à ne pas confondre avec le risque annuel).
- L'efficacité a été établie pour une durée médiane de suivi de 3 ans. Donc c'est 2 cas attendus pour 50 personnes sur 3 ans, hors vaccination.
- Il est évident que l'immunité vaccinale ne disparaît pas brutalement une fois qu'on arrête le suivi.
- Mettons que le vaccin, si il a été efficace, produise une efficacité à vie (hypothèse), ce sera 15 % des gens vaccinés qui tireront un bénéfice. Si l'efficacité est plus courte (quelques part
entre 3 ans et à vie), des rappels seront peut-être recommandés à l'avenir. On verra bien.
- les douleurs post-zona, ce n'est pas un zona sur 50, c'est 20-30% des zonas...

cumulus 01/03/2014 09:43

Merci Dr X. Vous confirmez donc une efficacité de +/- 50 % et non de 1 à 2% comme affirmé dans le premier message d'Initiative citoyenne. Par ailleurs, vous faites enfin la différence entre
"efficacité du vaccin et "intérêt de vacciner". Et, contrairement à ce que vous semblez penser, je ne suis pas a priori convaincu qu'il soit intéressant de vacciner, quelle que soit l'efficacité du
vaccin. Et pas seulement pour des raisons de coût. Encore une chose : stratus et moi sommes deux personnes différentes et qui ne se connaissent pas (enfin, pas que je sache en tout cas).

Docteur X 01/03/2014 09:10

Hors vaccination, ce sont donc 2 personnes sur 50 qui vont déclarer un zona.
Sur ces deux personnes, c'est peut-être une personne sur 50 qui va avoir des séquelles douloureuses (après tout, ce n'est pas la maladie qui est à craindre, mais ses séquelles douloureuses).
Il va donc falloir vacciner 1.250 personnes, pour un coût d'environ 150$ par tête, plus la consultation à 23 euros, soit près de 200.000 euros, pour diminuer par deux le risque q'une seule personne
subisse des séquelles douloureuses.
Sur ces 1250 personnes vaccinées, combien auront des séquelles, neurologiques ou autres, liées au vaccin? Et combien coûteront-elles, en souffrances et en euros?
C'est typiquement un marché de dupes.
Un vaccin officiellement efficace à 50%, c'est ce qu'on appelle une escroquerie. Non seulement vous payez une fortune, mais en plus vous n'avez aucune garantie d'efficacité, et moins encore
d’innocuité.
Est-ce que vous achèteriez un ordinateur qui aurait une chance sur deux de ne pas fonctionner, et qui de plus pourrait vous électrocuter?
Dupont et Pondu, allez donc vous faire vacciner, mais n'y entraînez pas les autres.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA