Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 19:27

SCLEROSE EN PLAQUES

 

Des bactéries, comme la Bordetella pertussis, couramment utilisées en tant qu’adjuvants des vaccins seraient susceptibles de déclencher des scléroses en plaques

 

Patricia Inacio, PhD, 12 janvier 2016

Les bactéries Bordetella pertussis utilisées comme adjuvant pourraient déclencher la sclérose en plaques

Dans une étude récente, une équipe de chercheurs a voulu montrer que, contrairement à ce qui a été proposé jusqu’à ce jour, la colonisation subclinique par la Bordetella Pertussis pourrait être une cause importante de la sclérose en plaques. L’étude intitulée : « Le rôle potentiel de la colonisation subclinique par la Bordetella pertussis dans l’étiologie de la sclérose en plaques » a été publiée dans la revue «Immunobiology». 

 

La bactérie Bordetella pertussis et sa toxine ont été largement utilisées au cours des 50 dernières années en tant que puissant adjuvant (comme aussi d’autres substances) ajoutées au vaccin pour augmenter la réponse immunitaire du corps.

 

Lorsqu’elles sont co-administrées avec des antigènes neuronaux, les bactéries peuvent induire une neuropathologie dans l’encéphalomyélite auto-immune expérimentale, chez le modèle animal de référence pour la sclérose en plaques humaine.

 

Les chercheurs ont émis l’hypothèse que la colonisation subclinique du rhinopharynx par la Bordetella Pertussis n’est pas inoffensive et peut effectivement se comporter comme un neuropathogène humain pouvant provoquer la sclérose en plaques.

 

L’équipe a examiné trois cas épidémiologiques qui offrent des preuves à l’appui de leur hypothèse. Le premier est un phénomène épidémiologique majeur du siècle dernier, lié à la sclérose en plaques. Il s’agit de l’épidémie de scléroses en plaques dans les îles Féroé, pendant et immédiatement après la Seconde Guerre Mondiale. Selon leur article, les auteurs qui ont étudié l’épidémie, ont noté que « la sclérose en plaques était le résultat rare et différé d’une maladie infectieuse spécifique, mais inconnue chez les adolescents et à l’âge adulte. »

 

La seconde preuve provient d’études épidémiologiques montrant que, pour la sclérose en plaques, il existe un gradient équatorial. De sorte que plus une personne s’éloigne de l’équateur, plus cette personne serait à risque de développer une sclérose en plaques. Les chercheurs suggèrent qu’au niveau du monde, les risques hétérogènes de faire une sclérose en plaques seraient parallèles aux taux de vaccinations avec la Bordetella pertussis.

 

Enfin, le troisième cas épidémiologique concerne les données du gouvernement américain qui montrent une augmentation de la mortalité par sclérose en plaques chez les enseignants du primaire et du secondaire (par rapport à toutes les autres professions libérales), ce qui suggère un risque accru d’une infection symptomatique ou asymptomatique par la Bordetella pertussis.

 

Les chercheurs ont conclu que ces cas épidémiologiques suggèrent qu’il existe une cause substantielle probable à la colonisation subclinique par la Bordetella pertussis  qui serait la cause de la sclérose en plaques. Comme la Bordetella pertussis est un colonisateur fréquent du nasopharynx humain, en particulier dans des populations hautement vaccinées, l’équipe suggère que de nouvelles études sont nécessaires pour enquêter sur le développement de la sclérose en plaques à la suite d’une colonisation par la Bordetella pertussis.

 

Source : Multiplesclerosisnewstoday.com

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

charles Henry 11/04/2016 04:40

en cas de fourmillements, n'allez jamais chez un neurologue, allez chez un ciné, un ostéo, n'importe quel métier mais pas un neuro. Il va vous vendre des traitements à vie qui vont lui offrir sa villa luxueuse.Seul lui importe de vous mettre en maladie chronique à vie et ses petits arrangements complices et rentables avec l'industrie pharma et tous les avantages que lui va en retirer : voyages tous frais payés dans des hôtels 5 étoiles a Copenhaegen, par exemple, tout cela sur votre dos. Il vous ment sur tout ce qu'il va vous dire. Il va vous faire consommer un tas de traitements qui ont des effets secondaires très graves avec des paresthésies, des troubles urinaires, des maux de tête, des problèmes oculaires, des dépressions et bref vous serez beaucoup plus mal après vos rendez vous chez lui. Mais il vous dira "je suis contre les médicaments".... Partez au soleil, dans les pays ou il n'y a pas de scléroses en plaques, la ou il y a de la joie de vivre, dans des îles ensoleillée et adopter leur style de vie. Fuyez ces pauvres types en mal de seringues; ce sont des vrais psychopathes sans empathie sauf pour leur portefeuille. Ils vont vous bousiller, bousiller votre système cardiaque avec le Gylenia par exemple. Tous leurs traitements sont hautement toxiques. C'est eux et rien qu'eux qui devraient les prendre. Méfiez vous de leur noms bisounours de médocs : gylenia, tyzabri ..... mortels. Ces "spécialistes" sont des anti joies de vivre ils vous vendent du cauchemar et de la peur, fuyez les. Voilà, une action citoyenne c'est mettre en garde contre ces lobbies pharmaceutiques et les mercenaires à leurs bottes.

Charles-Henry 18/03/2016 06:21

Et si malheureusement on vous a fait un bolus de cortisone sachez que c'est uniquement dans le but de vous faire rentrer dans le big pharma et que le sordide va commencer avec la représentante sexy (une pute) d'une de ces sociétés pharmas qui vous donnera un mois avec votre neuro pour avoir la "grande chance" de rentrer dans leur monde sordide pour vous mais très rentable pour eux. Sans le savoir sur votre futur vie vous allez rapporte des centaines de milliers d'euros à tous ces pervers. Le bolus de cortisone va vous speeder, vous donner les yeux rouges, l'inverse de ce qu'il faut en cas de paresthésie. Le bolus de cortisone est votre point d'entrée dans leur monde de requins. Le bolus de cortisone fera partie de leur faux diagnostic de scléroses en plaques. La cortisone n'a jamais soigné personne. Le bolus de cortisone est LEUR sesame pour se faire rembourser par l'inami. Le vaccin de l'hépatite B est depuis des décennies commercialisé par Biogen, il provoque des paresthésie et Biogen vend ensuite le tyzaby qui nécessite desIRM au gadolium et qui provoque des LEMP. Bref ne soyez pas maso. Le tyzabry anciennement Antegren a été retiré de la vente en 2005 à cause de décès horribles par LEMP et remis par les forces d'avocats amoraux sur le marché. Les virus JC sont ce que l'ont rajoute comme examens via des iRm au gadolium tout aussi toxiques. Tous ces traitement alimentent un lobby et sont toxiques.

Charles-Henry 18/03/2016 05:53

Il y a plein de faux diagnostics de sclérose en plaques -basés sur des paresthésies pour vendre :
des traitements lourds nécessitant un tas d'autres traitements et des examens toxiques : toutes les IRM au gadolium sont gravement toxiques : Les ions restent dans le corps et peuvent provoquer des décès (reins)). En cas de paresthésie, ddv chez un ostéopathe, jamais chez un neurolpsychopate.Oui ce sont des requins, oui 90% sont incompetents et oui seul l'argent leur importe.On ne connait que 10% du cerveau. N'allez jamais chez une "sommité" ce sera un pauvre type en mal de reconnaissance. Un bon médecin est humble. Méfiez vous des "faux" humbles qui savent tout, ce seront les plus prompts aux sales prescriptions. Renseignez vous et n'acceptez jamais un traitement à 800 euros ou plus même remboursé, ce sont des arrangements de lobbies pharmaceutiques. Leurs seuls buts est de vous faire consommer des examens rentables, des prescriptions qui vous rendront malades. Ceux qui sont victimes de ces requins doivent se détoxiquer petit à petit chez des spécialistes de la detoxication. Les diagnostics de sclérose en plaque reposent sur les symptômes avant tout. Ni les IRM ni la ponction lombaire inutile et traumatisante ne sont utiles, ce sont des examens chers et inutiles. En cas de paresthésies, il faut faire des therapies anti stress, consulter un ostéopathe et changer d'alimentation : d'une alimentation acide passer à une alimentation alcaline. Les neuropsychopathes sont les pires des stresseurs donc il faut les éviter.Sauf si vous aimez le sordide et les traitements morbides à vie.

pour un monde meilleur 25/01/2016 12:06

Personne ne meurt d'une sclérose en plaque.
On meurt lors d'essais cliniques d'une LEMP ou après avec le traitement neurologique de Tyzabri/Antegren ou de copaxone. On cherche a toujours faire vendre plus d'examens au lieu de faire de la prévention de cette maladie. Les stats : 6/100.000 = moyenne européenne et en Belgique 133X plus de cas soit 900 pour 100.000. De très gros lobbies pharmaceutiques derrière qui cherchent à mettre des jeunes en maladie chronique, rentables avec la complicité d'un tas de mercenaires de la neurologie sans états d'âme.Les vaccins provoquent des pseudo scléroses en plaques. Mais ce qui provoquent le plus de scléroses en plaques ce sont les traitements neuro qui ont tous les effets secondaires de la sclérose en plaques.

pour un monde meilleur 26/01/2016 22:38

Ca c'est du grand n'importe quoi, et ne relève d'aucune étude scientifique. C'est même de la désinformation grave qui devrait être punie par la loi : CECI EST FAUX ET ARCHI FAUX : " :Enfin, le troisième cas épidémiologique concerne les données du gouvernement américain qui montrent une augmentation de la mortalité par sclérose en plaques chez les enseignants du primaire et du secondaire (par rapport à toutes les autres professions libérales)" ,.FAUX PERSONNE N EST JAMAIS MORT D'UNE SCLEROSE EN PLAQUES. Cette désinformation sert les lobbies pharmaceutiques. On meurt de certains pseudos traitements de l'industrie pharmaceutique.

pour un monde meilleur 25/01/2016 12:44

Patricia Inacio, Pour qui travaille-t-elle ?

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA