Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 21:52

24 octobre 2011 Par The Refusers

 

Pas étonnant que les médecins disent que les vaccins sont sûrs, ils ne savent tout simplement pas ce qu'est un effet secondaire! Voici à cet égard une citation extraite de la nouvelle enquête réalisée par une revue médicale:

 

"Les résultats indiquent que si un effet secondaire était suspecté, 17% des répondants ne sauraient pas comment le rapporter, avec 61% des répondants citant comme frein à la déclaration, l'absence de définition claire de ce qu'est un effet secondaire (de vaccin) et 18% des répondants non conscients de qui a la responsabilité de rapporter un effet secondaire."

 

Mon chapitre du livre "Vaccine Epidemic" commence avec la définition issue du Manuel de Merck de ce qu'est un effet secondaire de vaccin: Encéphalite (inflammation du cerveau). Voici un extrait de ce chapitre. (La citation du Manuel de Merck se trouvant entre guillemets):

 

"L'encéphalite peut survenir des façons suivantes:... Un virus ou un vaccin génèrent une réaction par laquelle le système immunitaire attaque le tissu cérébral (mécanisme auto-immun)...

 

Le Manuel de Merck définit un peu plus loin les symptômes de l'encéphalite:

 

"Les symptômes de l'encéphalite incluent la fièvre, le mal de tête, des changements de personnalité ou de la confusion, des convulsions, une paralysie ou un engourdissement, une somnolence qui peut progresser vers le coma et la mort."

 

Plusieurs dizaines de milliers de parents dont les enfants ont été diagnostiqués comme ayant des désordres du spectre autistique, ont signalé que leurs enfants se développaient normalement jusqu'à ce qu'ils reçoivent un ou plusieurs vaccins après le(s)quel(s) ils ont manifesté de la fièvre, des maux de tête, des convulsions, un changement de personnalité, et ne furent plus jamais les mêmes après ça. Les symptômes relatés par ces parents sont les mêmes symptômes de l'encéphalite recensés dans le Manuel de Merck. Les autorités de santé en charge,qui défendent et étendent les programmes de vaccination universelle, étiquettent ces symptômes comme "des coïncidences".

 

Les choses deviennent  graves. Même si ceux qui administrent les vaccins et qui sont  donc en première ligne pour piquer les gens devaient observer et rapporter un effet secondaire (comme décrit précédemment) au système d’enregistrement des effets secondaires (VAERS) de la FDA, absolument rien ne se passerait. La FDA récolte ces rapports, les met dans un tiroir et n’y pense plus. Les chiffres actuels du VAERS pour les suites du vaccin hépatite B sont les suivants : 50.275 rapports – 979 décès ; pour le vaccin DTaP (coqueluche, diphtérie et tétanos) : 50.345 rapports – 785 décès ; pour le vaccin ROR (Rougeole, Rubéole, Oreillons) : 58.887 rapports – 300 décès ; pour le vaccin Gardasil : 22.563 rapports – 99 décès. (au 14/11/11 on était déjà passé à 25 000 rapports et 108 décès)

 

L’ancien Commissaire de la FDA, David Kessler écrivait dans le Journal de l’Association Médicale américaine (JAMA) que « Seul 1% des effets secondaires graves sont rapportés à la FDA ». Cette étude récente confirme les biais de la sous-déclaration systématique par rapport aux effets secondaires des vaccins. Ainsi, il s’agit de multiplier les chiffres par 10 ou par 100 pour se faire une meilleure idée de l’ampleur du problème. Apparemment aucun rapport d’effets secondaires des vaccins au VAERS n’est suffisant pour que la FDA ou le CDC puissent brandir le drapeau rouge ou retirer un vaccin du marché.

 

Les choses deviennent encore plus graves : Paul Offit (Membre du Nouvel Institut de Médecine) nie que les vaccins puissent provoquer des dommages cérébraux. Ceci  est en contradiction avec le Manuel de Merck (Livre médical le plus vendu). Au cours d’une interview de Time Magazine, il déclarait de manière non équivoque : « Les vaccins ne provoquent pas l’autisme ni de dommage cérébral. »

 

3-singes.jpg

Si vous voulez vous fier vous et vos enfants à ces trois singes aveugle, sourd et muet (qui ne voient pas le mal, n’entendent pas le mal, ne disent aucun mal) du système vaccinal – c’est certainement votre droit, mais si quelque chose tourne mal ne vous attendez pas à ce que l’on reconnaisse la chose, ne vous attendez pas à quelque sympathie ou traitement de la part du système médical. Vous finirez comme une simple statistique dans le système VAERS et votre cas portera l’étiquette de coïncidence. Jetez un coup d’œil à cette enquête dont nous avons évoqué les résultats inquiétants : ICI.

   

Source: The Refusers

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA