Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 11:01

Certains se demandent peut-être pourquoi Initiative Citoyenne poste depuis quelques mois à un rythme moins soutenu ses analyses et articles sur les moindres faits et gestes de la mafia vaccinaliste (appelons hélas un chat un chat, il s'agit d'une véritable mafia et le mot est même très faible, comme en ont d'ailleurs conscience un nombre toujours croissant de victimes qui elles aussi, avant d'en payer le prix fort, croyaient sans doute que ce genre de discours relevait de "la parano" ou du "conspirationnisme"). La raison première en est, il faut le rappeler, que ce site compte déjà + de 2000 articles dûment étayés qui restent pleinement d'actualité et tout à fait opérants pour pouvoir suivre et décrypter de façon critique l'actualité vaccinale au quotidien, ses mensonges, ses astuces et divers tours de passe-passe, ses simplismes récurrents et ses fausses bonnes nouvelles de "progrès" ou de prétendue innocuité (à coup d'arguments d'autorité gratuits et hélas parfaitement inconsistants). 

 

Dans les quelques lignes qui suivent, nous voudrions vous exposer de façon non exhaustive une série d'éléments qui montrent que tous les indicateurs sont véritablement au rouge et que la situation d'oppression vaccinale atteint des sommets aux 4 coins du monde. S'aveugler plus longtemps sur l'urgence de cette situation ne mènera qu'à un rabotage toujours plus grave et irréversible des libertés humaines les plus fondamentales.... dès lors, lisez, parlez et agissez, c'est vraiment MAINTENANT que cela se passe et maintenant aussi que cela se joue pour l'avenir des générations futures!! Que restera-t-il de leur ADN après tant d'assauts vaccinaux répétés au fil des générations avec des vaccins fabriqués par génie génétique? A voir l'explosion sans précédent des maladies dites "rares" et orphelines impliquant à divers degrés des mutations et altérations du génome, il n'y a nullement de quoi être rassurés....

 

En prélude à cet article, mentionnons la tenue le 25 mai prochain à Cannes d'une initiative forte anti-censure qu'Initiative Citoyenne soutient activement et que nous vous invitons à soutenir car il s'agit d'un outil d'action très concret qui montre que chacun a le pouvoir de s'emparer du sujet et de taper du poing sur la table! L'entrée est libre, parlez-en, rendez-vous y si vous en avez l'occasion, ensemble, tout reste possible!

 

Date et heure: jeudi 25 mai de 15H30 à 19H30 

Lieu: Cinéma Les Arcades, à Cannes, 77 rue Félix Faure, 06400 Cannes

Inscriptions (entrée libre mais réservation svp): suretedesvaccins@gmail.com 

+ d'infos sur le programme exact: https://www.suretevaccins.com/

 

Lucie Michel, maman engagée dont l'enfant a plongé dans l'autisme (et l'épilepsie) suite aux vaccins sera présente lors de cet événement exceptionnel à Cannes. Son fils, Malone était parfaitement sain avant les vaccinations, comme on peut le voir dans la vidéo suivante. Comme Lucie l'explique: 

 

"J'aimerais vous parler de Malone avant les vaccins... Malone était un petit garçon en très bonne santé, dans l’interaction la plus totale, il ne souffrait pas et nous étions tellement heureux....


A 12 mois il se tenait déjà debout, il a marché entre 13 et 14 mois, il disait des mots comme papa, maman etc. ... il allait même déjà sur le pot !!! Il jouait avec son frère...

Lucie continue: "Comme je regrette d'avoir fait confiance à ces médecins, à cette médecine, à cette société...ils ont détruit notre vie.

 


Comme vous avez pu le remarquer, il y a de plus en plus d'enfants gravement malades et ou handicapés.

 


Il est de notre devoir d'arrêter les dégâts et de réparer tout cela.

 

Malone est devenu épileptique et autiste, il fait depuis le 6 mars 2013 (14 mois) des crises d'épilepsie tous les jours, il est aujourd'hui à cinq ans reconnu handicapé avec un taux d'incapacité entre 80% et 95 %, il ne parle pas, n'est pas propre, ne s'habille pas tout seul, n'empile même pas 2 jouets ensemble...Il ne fait plus bravo !!!

 

Je ne me tairai pas... je continuerai à vous prévenir parce que c'est trop grave. Je ne lâcherai pas... je continuerai à me battre parce que je sais que rien n'est impossible."

 

Fondatrice des "Mamans courage", Lucie Michel est aussi artiste et auteure de chansons au contenu crucial! L'Originale K, qui avait déjà fait l'excellent titre "Ma détresse" ("Seule l'expérience connaît la vérité....dans un pays où la médecine est corrompue, où nos enfants sont des cobayes, personne ne cherche à les soigner... mais si on ne cherche pas, on ne trouve pas, alors les mamans cherchent et elles trouveront parce qu'elles n'ont pas le choix) vient de sortir un single intitulé "Monde de fous" et on ne saurait vraiment mieux dire... là encore, un condensé de bon sens et nous vous invitons à écouter le titre (l'album, intitulé MC Maman Courage, sortira lui, d'ici quelques jours) : 

 

La solution se trouve dans l'action

Donne-moi un crayon que j'écrive une chanson,

Je vais leur dire moi tout ce qui n'est pas bon,

Je vais tout leur balancer, je crée la réaction:

Vaccins, chemtrails, intoxications, ton médecin qui te soigne avec du poison,

Ce système qui t'exploite comme un mouton,

Tes yeux sont-ils ouverts? Telle est la question!!

C'est un monde de, mais c'est un monde de fous!!......

 

Que les vaccins tuent et handicapent à la pelle des enfants ne peut plus être décemment nié par quiconque, sauf par les personnes de mauvaise foi. Dans un contexte où le nombre de vaccins ne cessent de se multiplier tandis que le système ne serine comme seuls "effets secondaires" que "fièvre, rougeur et douleur au point d'injection", reléguant avec mépris et désinvolture tout le reste au rang des "coïncidences", il convient plus que jamais de rappeler le lien évident entre vaccins et autisme dont Andrew Wakefield n'est pas du tout le seul à avoir parlé. Du reste, n'oublions pas non plus que les firmes pharmaceutiques elles-mêmes listent + de 800 effets secondaires possibles susceptibles d'affecter tous les systèmes du corps (dont l'autisme, le diabète, la mort subite du nourrisson, l'épilepsie, etc etc....). Ecoutons à présent Martine Ferguson-André d'Autism One et co-fondatrice de l'Association Autisme France dont un enfant aussi est devenu autiste suite aux vaccins: 

Les personnes intelligentes et celles désireuses de protéger leur santé reçoivent à présent grâce à la diffusion d'informations et de vidéos sur des sites indépendants l'occasion de se rendre compte qu'Andrew Wakefied n'est pas le fraudeur que la presse officielle a dépeint et qu'il n'est en outre pas le seul à avoir dit qu'il y avait de réels motifs d'inquiétude associés notamment au triple vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole). Si Andrew Wakefield avait réellement divagué, il n'y aurait en réalité eu nul besoin de censurer dans plusieurs pays la diffusion de "Vaxxed", le fameux documentaire-vérité, émaillé à n'en plus finir de témoignages de victimes. Si Andrew Wakefield avait été un scientifique délirant et isolé, le Dr Bernadine Healy, ex directrice de l'Institut américain national de Santé (NIH) n'aurait pas déploré dès 2008 sur CBS que la "science" est décevante car elle ne cherche pas ce qu'elle craint de trouver en matière de lien entre vaccins et autisme et qu'il y a de réels soucis à ce sujet avec des études mal conçues, ne permettant pas du tout de nier valablement un tel risque.... 

Belgique, France, Italie, ... les démarches de censure de Vaxxed ont été nombreuses... mais à part ça, rien à vous cacher?

Vous croyez encore que vous n'êtes pas concerné? Que vous, vous serez épargné par les funestes effets de cette idéologie qui aurait, soi-disant, "sauvé des millions de gens sur terre"? Il est temps à présent d'ouvrir grands les yeux sur les pressions concrètes, sur cette tyrannie vaccinale du quotidien qui touche TOUTES les professions potentielles et les exemples sont hélas nombreux.

 

Outre les parents et les gardiennes susceptibles d'être emprisonnés et accusés d'avoir maltraité les enfants parce que les dommages neurologiques des vaccins peuvent être si graves qu'on les confond avec le secouage mécanique d'enfants (NB: le syndrome de l'enfant maltraité figure d'ailleurs en toutes lettres dans le document confidentiel de la firme GSK sur son vaccin "Infanrix hexa, voir supra), songeons aussi bien sûr aux médecins, soumis à une terrible loi du silence sur les vaccins (manifester une opposition aux vaccins, cela leur fait risquer la radiation à vie, rien que ça!). En Italie, comme le rappelle notamment le pharmacien Serge Rader, le Dr Roberto Gava, cardiologue, pharmacologue et toxicologue et 1er signataire d'une lettre qu'il avait adressée au Pr Agnès Buzyn (de l'Inca), devenue entretemps ministre française de la Santé, au sujet des vaccinations pédiatriques, a été radié à vie par l'Ordre des Médecins de Trévise. En Italie également une infirmière fait l'objet d'une procédure disciplinaire et risque également la radiation ainsi qu'une amende de plus d'un million d'euros. On reproche à Emanuela Petrillo d'avoir fait "semblant" de vacciner 7000 personnes dont 5400 enfants au motif qu'un test aurait révélé une absence ou une insuffisance d'anticorps post-vaccinaux chez 20 enfants qu'elle aurait vaccinés... ce genre de cas est surréaliste à plus d'un titre (mais il tendra hélas à se multiplier): les idéologues de la vaccination sont tellement fanatiques, qu'ils en oublient l'immunologie de base, le fait que de nombreux patients ne développent pas ou "trop peu" d'anticorps à leurs yeux (en faisant même fi du fait que ces anticorps ne sont même pas toujours gages de protection, loin s'en faut). Mais cela montre surtout que les vaccinateurs sont sous une véritable épée de Damoclès qu'ils ignorent car si "par malheur" on ne retrouve pas d'anticorps chez leurs patients, ils seront susceptibles d'être qualifiés de "mauvais vaccinateurs" et passibles de sanctions; les idéologues entendent plier les corps (et les consciences!) aux vaccins au lieu d'individualiser les vaccins aux particularités individuelles inévitables des corps... A une époque, le discours officiel était en substance "si vous portez l'étoile jaune, vous êtes un bon juif", maintenant, plus sournois encore, il devient "Si vous faites produire des anticorps ou que vous les produisez vous-mêmes, alors seulement vous êtes un bon vaccinateur ou un bon patient"! Mais où va-t-on? Si cette infirmière risque un million d'euros d'amende au nom d'un dogme, à quelles sommes astronomiques seront alors enfin condamnés tous les vaccinateurs qui ont estropié des centaines ou des milliers de victimes tout au long de leur carrière? Car seuls les gogos hélas peuvent encore croire, avec ce qui est publié, des propos lénifiants comme ceux de la pédiatre française Edwige Antier qui osait affirmer (en confondant le réel et l'imaginaire) n'avoir jamais vu de maladie grave après vaccination -en plus de 40 ans de carrière de pédiatre, elle en a forcément vu mais sa "conscience" n'a jamais osé établir le moindre rapport avec les vaccinations qu'elle avait injectées en amont...

 

Les pressions innombrables ne sont pas une vue de l'esprit, elles ne sont pas une exagération. Elles concernent chacun. Cet enseignant canadien par exemple, qui espérait que ses élèves puissent bénéficier d'un consentement libre et éclairé avant la vaccination par les services de médecine scolaire, a par exemple aussi fait l'objet de pressions, d'intimidation, de censure et de remontrances car, comme l'a dit Touraine en France (mais la même idéologie vaut pour le monde entier, via sainte OMS notamment...), "la vaccination, ça ne se discute pas!" Touraine a fait couler beaucoup d'encre avec cette phrase, certes, mais il convient vraiment de rappeler que cela ne faisait que refléter un état d'esprit généralisé dans la profession médicale depuis déjà de très nombreuses années! Tout le démontre. Prenez par exemple aussi cette phrase, là aussi très évocatrice, parue dans Médisphère, l'hebdo du généraliste (belge), du 9 mars 2017:  "Des recherches ont révélé que l'approche la plus efficace réside dans une ATTITUDE DIRECTIVE au cours de la consultation. Mieux vaut donc dire à un parent que son enfant devrait recevoir tel ou tel vaccin et que vous allez vous en occuper immédiatement que de vous borner à une simple suggestion qui ouvre plus facilement la porte à l'opposition... tout en restant évidemment ouvert au dialogue si les parents affichent d'emblée une réticence réelle. UN PLAYDOYER EX-CATHEDRA SERA ALORS A EVITER ABSOLUMENT au profit d'une écoute attentive de leurs doutes et inquiétudes."

 

L'argent de la recherche n'est pas investi pour évaluer les effets secondaires qui coûtent une fortune à la collectivité en termes d'années en bonne santé perdues, mais il est massivement et prioritairement investi en études psychologiques, en analyses marketing destinées à voir comment essayer de soutenir et de solidifier des marchés. L'objectif est clair: vacciner de plus en plus, du berceau à la tombe et faire en sorte que les gens puissent néanmoins arriver à considérer cela comme un "progrès", comme "une chance", un "droit"... alors que cela est déjà devenu un devoir. Des travailleurs harcelés par la médecine du travail comme on en reçoit des échos ultrafréquents, des enfants vaccinés parfois dans le dos des parents par des services de médecine scolaire, des femmes enceintes et leur entourage piqué à la hâte dans les maternités, des voyageurs (qui risquent des vacances gâchées ou pire, la chaise roulante à vie) suite aux "bons soins vaccinaux" des travel clinics, sans oublier non plus les prématurés vaccinés en âge réel (et non en âge corrigé), même si cela fait exploser leur risque d'intubation, d'infections et de mortalité... pas à dire, avec les vaccins, les humains sont en réalité traités moins bien que des chiens !

 

En France, l'ex Ministre de la Santé Marisol Touraine a tout récemment appelé sa successeur, Agnès Buzyn à étendre l'obligation vaccinale à 11 vaccins... évoquant le texte de loi qu'elle avait préparé (sur base des recommandations du Pr Fisher qui avait coordonné la concertation citoyenne bidon sur le sujet), sans avoir eu le temps selon elle de le faire adopter. Agnès Buzyn se lamentait dans une interview parue l'année passée que seules 17% des jeunes filles françaises soient vaccinées contre le HPV évoquant les 80% de couverture vaccinale pour cette vaccination dans les autres pays. Elle aurait pourtant dû, si elle s'était tenue au courant, se féliciter que des milliers de jeunes femmes françaises aient pu, grâce à des démarches citoyennes d'alerte et aux témoignages de nombreuses victimes, échapper à la dangerosité redoutable de cette inutile vaccination, en réalité de plus en plus décriée dans le monde entier ! Informé des propos du Pr Agnès Buzyn sur la prétendue pertinence de ces vaccins HPV, le Pr Etienne de Harven,commente: "Elle devrait savoir que j'ai fait toute ma carrière au Sloan Kettering Institute de New York (= institution très réputée aux USA dans la recherche sur le cancer) et que j'ai vraiment beaucoup de choses à dire sur tout ceci!" Le Dr Bernard Dalbergue, ex médecin de Merck, fabricant du Gardasil, n'a-t-il lui même dit que "Le Gardasil sera le plus grand scandale médical de tous les temps" ? 

Des milliers de jeunes femmes ont été détruites à jamais après Gardasil et Cervarix: paralysie, épilepsie, stérilité ...

Des milliers de jeunes femmes ont été détruites à jamais après Gardasil et Cervarix: paralysie, épilepsie, stérilité ...

Mais Agnès Buzyn aura-t-elle l'intelligence et la liberté d'oser les écouter? Ou bien sera-t-elle tout simplement trop engluée dans une flopée de conflits d'intérêts comme ses tristes prédécesseurs? Wikipédia renseigne en tout cas de façon éclairante sur la tendance de cette ministre en la matière: "Agnès Buzyn explique en 2013 que l’obligation de déclarer tout lien d’intérêt instaurée en 2011 par la loi Bertrand serait devenue trop « handicapante » pour certains chercheurs. Adoptée à la suite du scandale du Mediator, cette loi visant à prévenir les conflits d’intérêts et à renforcer l’indépendance de l’expertise sanitaire publique rend obligatoire pour les professionnels de santé et décideurs publics la déclaration publique de leurs liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique. Pour Irène Frachon, le médecin à l'origine de la révélation du scandale du Mediator, « La solution n’est pas (…) de passer outre ces liens d’intérêt. L’affaire du Mediator le démontre de façon tragique : des experts indiscutablement “compétents” sont restés solidaires d’un industriel lourdement criminel. » Ainsi entre 2009 à 2011, après avoir été nommée membre du conseil d’administration puis vice-présidente de l'INCa, Agnès Buzyn continue à participer aux conseils d'administration des laboratoires Novartis et Bristol-Myers Squibb." (voir aussi ici sur Agnès Buzyn). Mais l'actualité fournit aussi d'autres détails, on pouvait ainsi lire il y a deux jours encore dans la presse qu'Agnès Buzyn est aussi maintenant en conflits d'intérêts manifeste avec son mari, le Pr Lévy, PDG de l'Inserm, sous la tutelle de cette Ministre. Nul doute toutefois qu'une solution "pas trop handicapante" (= pour la Ministre!) sera vite trouvée, même si pour les jeunes femmes estropiées par la cupidité des labos, cela sera sans doute nettement moins facile....

Capture d'écran de l'article de Pierre Bienvault paru dans La Croix, le 18 mai dernier.

Capture d'écran de l'article de Pierre Bienvault paru dans La Croix, le 18 mai dernier.

En Italie aussi, les choses vont mal, le gouvernement vient d'adopter en urgence un décret pour rendre 12 vaccinations obligatoires.

Oppression vaccinale totale dans... un monde de fous!

NB: Le parlement italien a 60 jours pour adopter le décret (ou pas), d'où l'importance évidemment que la population puisse se mobiliser pour éviter cette tyrannie inacceptable.

 

En République Tchèque, des parents sont actuellement en cours de procédure sur ce même enjeu de la liberté vaccinale. Alors que la Cour constitutionnelle de ce pays avait déjà tranché en faveur de la liberté vaccinale, une action est actuellement en cours devant la Cour européenne des Droits de l'Homme en raison des exigences vaccinales tout à fait démentielles pour la fréquentation des crèches. Lorsqu'on sait, comme le montrent des enquêtes convergentes, que la santé des enfants non vaccinés (0 vaccins) est globalement bien meilleure que celle des enfants vaccinés, on ne peut que se rendre compte du caractère ubuesque de devoir aller arracher le droit d'éviter des poisons à ses enfants pour avoir néanmoins le droit de les faire garder (sains et saufs) pour pouvoir aller travailler et ainsi les nourrir et subvenir à tous leurs autres besoins. 

 

Le récent exemple de la décision parlementaire suédoise de ne pas instaurer d'obligations vaccinales au motif notamment qu'elles sont inconstitutionnelles, constitue un précédent important qui nous montre que l'action citoyenne est sine qua non. Il existe de nombreux arguments juridiques, beaucoup d'avocats, de professeurs de droit, et de médecins (en dépit de leur double discours et de l'absence de liberté de parole publique sur le sujet) qui estiment que les obligations vaccinales sont inadmissibles car elles imposent des produits expérimentaux, dont l'évaluation a été biaisée de a à z, et qu'elles constituent une violation majeure de nos libertés et de notre droit à la Vie et à une bonne santé. La veille citoyenne doit se poursuivre, elle doit se maintenir coûte que coûte car les vautours de la vaccination ne s'appesantissent jamais, sans cesse ils reviennent avec leurs vieux rêves de dictature (même s'ils ne la présenteront évidemment pas comme telle) comme le montrent leurs projets de lois et leur appareil médiatique: ainsi, le projet de loi californien, le bill SB18 prévoit en effet une intrusion sans précédent dans les foyers et une violation encore jamais vue de l'autorité parentale pour forcer à ce que les enfants suivent docilement toutes les lignes des programmes "santé" officiels, y compris bien sûr et surtout en matière de vaccination! Dans ce pays, le 7 mai dernier, le Boston Herald écrivait que "les parents qui questionnent la vaccination méritent la pendaison"!

3,6 milliards de dollars déjà déboursés par les autorités aux victimes de vaccins dans ce pays et une Cour Suprême qui a octroyé l'impunité juridique aux firmes de ces "produits inévitablement dangereux"... en effet, pourquoi se questionner? Autant peut-être se pendre tout de suite....

3,6 milliards de dollars déjà déboursés par les autorités aux victimes de vaccins dans ce pays et une Cour Suprême qui a octroyé l'impunité juridique aux firmes de ces "produits inévitablement dangereux"... en effet, pourquoi se questionner? Autant peut-être se pendre tout de suite....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

François 20/05/2017 20:44

Dans votre article : ' On reproche à Emanuela Petrillo d'avoir fait "semblant" de vacciner 7000 personnes dont 5400 enfants au motif qu'un test aurait révélé une absence ou une insuffisance d'anticorps post-vaccinaux chez 20 enfants qu'elle aurait vaccinés..."

Dans le très officiel rapport du Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, on peut lire page 34 :

"Rougeole : 8,7% de séronégativité des sujets de 20 à 29 ans"

Il y a donc bien des personnes qui ne fabriquent pas d'anticorps face à des vaccins, et dans un pourcentage non négligeable !!!

http://concertation-vaccination.fr/wp-content/uploads/2016/04/Rapport-de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination.pdf

Doctorix 20/05/2017 13:01

Hier, j'ai du vacciner une jeune fille en parfaite santé pour qu'elle puisse s'inscrire en médecine. J'ai eu beau faire une demie-dose, ça me rend malade. En médecine, on demande un dosage des anticorps après vaccination, tellement on a confiance dans les médecins vaccinateurs, dont beaucoup n'ont plus envie de risquer d'estropier leurs futurs confrères.
Pourtant, une bonne partie ne croit plus en ce qu'ils font, deux sur trois ont des doutes sur leur utilité, et un sur trois sur leur innocuité.
Dans un monde normal, ils pourraient se rencontrer, se regrouper, et dire leur sentiment à la face du monde et des autres médecins, ceux qui n'ont jamais rien lu sur les vaccins que de la propagande. Dans ce monde-ci, c'est trop dangereux pour le diplôme, et beaucoup d'entre nous continuent à vacciner contre leurs convictions.
A propos de cette infirmière italienne, comment se fait-il qu'avec 7000 enfants sans vaccins, on n'ait pas vu apparaître un tas de maladies et de handicaps? Est-ce qu'une étude ne pourrait pas être menée sur tous ces cas, qui représentent un panel significatif, qui montrerait au contraire que ces 7000 enfants sont bien moins souvent malades que leurs congénères vaccinés?

Anais 23/05/2017 13:21

Mon Dieu comme votre témoignage me touche!
Il est effectivement extrêmement délicat dans notre métier de se rebeller sans risquer de se faire radier du conseil de l'ordre. Je ne suis pas médecin généraliste donc je n'ai pas à vacciner. Je ne sais vraiment ce que je ferais si j'étais à votre place.
Si vous ne connaissez pas l'AIMSIB, je vous suggère d'aller faire un tour sur son site. C'est une association de médecins "bienveillants et scientifiques" fondée à l'initiative de Michel de Lorgeril. Pour l'instant, il ne s'y passe pas grand-chose mais c'est un début. Elle va permettre de rapprocher des gens comme vous et moi et pleins d'autres je l'espère.
On discute aussi vaccins sur le site de Michel de Lorgeril.
Ma hantise, à l'heure actuelle, c'est l'élargissement de l'obligation vaccinale...

Doctorix 21/05/2017 00:50

@IC
Vous avez peut-être raison. Je ne sais s'il faut la plaindre d'être accusée à tort ou l'admirer si elle est allée au bout de ses convictions...
Dans tous les cas, ces anticorps dont on est si friand en haut lieu sont loin d'avoir démontré que leur présence signifiait une protection efficace quelconque.
Aux USA, il semble que ça bouge un peu. Pour preuve cet article d'un rassemblement pour la vérité, absolument furieux contre les méthodes coercitives employées par le gouvernement soudoyé par Big Pharma, les atteintes à la liberté, la malbouffe et les poisons chimiques, alimentaires ou pharmaceutiques.
http://vaccineimpact.com/2017/the-vaccine-revolution-for-truth/
Après les élections en France, on se rend compte à quel point la propagande peut être efficace et combien c'est difficile d'ouvrir l'esprit des populations (l'esprit, c'est comme les parapluies: ça ne fonctionne que si c'est ouvert!).

Initiative Citoyenne 20/05/2017 16:58

@ Doctorix, selon nous, il n'est pas du tout certain qu'elle n'ait pas vacciné ces enfants et ces personnes!!! donc hélas, pour pouvoir dire ils sont sains et saufs, il faudrait une preuve qu'ils n'ont pas été vaccinés et la seule absence ou insuffisance d'anticorps chez une petite minorité ne constitue nullement le moindre indice qu'elle aurait "fait semblant de vacciner 7000 personnes" comme le laisse entendre cet article du Quotidien du Médecin...

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA